AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jaiuneheurealire


jaiuneheurealire
  28 août 2016
Je termine "Shambleau".
Un recueil de neufs nouvelles écrites entre 1933 et 1936. le système solaire de l'époque semblait si proche que l'imagination y inscrivait les mythes terrestres avec autant de saveur fantastiques
Shambleau, c'est Méduse. La nouvelle débute le recueil où l'on fait la connaissance de Northwest Smith, aventurier de l'espace, contrebandier, désabusé et désoeuvré, parcourant les planètes Mars et Venus, jusqu'à un satellite de Jupiter décrit dans la dernière nouvelle, Yvala, Circé. Entre, des rencontres de femmes, parfaites ou imparfaites, maitresses ou esclaves, vengeresses ou soumises.
Le texte est dense, littéraire. Il s'attache aux descriptions des lieux, des émotions, des situations, un sentiment d'oppression guète à chaque page. On craint pour le héros qu'il succombe à chaque tentations, car il s'agit aussi de cela dans la plupart des récits constituant ce recueil. Et comment, par la force de son raisonnement la plupart du temps, ou grace à ces amis, Yarol le vénusien, il parvient à s'extraire d'une situation.
On croise des magiciennes, des cyclopes, des vampires, des êtres doués de facultés insoupçonnées. Des dieux ou demi-dieux, en quelque sorte des dieux ancestraux, races mythiques, civilisations perdues, issues de légendes.
À lire.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus