AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226142614
Éditeur : Albin Michel (03/09/2003)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Comment l'infini des mondes supérieurs est-il structuré ? Comment le divin s'en sert-il pour agir en nous ? Comment pouvons-nous en retour l'aider dans son action ? Pour explorer ces domaines subtils de la vie spirituelle, les cabalistes ont construit une science complexe qui trouve son fondement et sa justification dans la Révélation. La cabale, tradition ésotérique du judaïsme, a vu son influence s'étendre à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
dbacquet
  01 novembre 2018
La Cabale est riche en images. Elle s'est développée, au moyen âge, à partir de traditions antiques, dans des communautés restreintes d'initiés, d'abord en Allemagne , en Provence et en Espagne, puis, après l'expulsion des juifs de la péninsule ibérique, à travers toute la diaspora. Elle fascine autant qu'elle déroute, suscitant suspicions et rejets. Elle s'est construite grâce à l'enseignement de maîtres, à une tradition orale et vivante, en même temps qu' à travers un corpus important de textes, écrits en araméen ou en hébreu. Charles Mopsik nous en restitue l'histoire, s'adressant à un large public. Il en illustre ensuite certains thèmes grâce à un choix de textes.
Commenter  J’apprécie          290
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
enkidu_enkidu_   28 octobre 2015
"Ce qu'un homme peut expérimenter de plus beau et de plus profond, c'est le sens du mystère. C'est le principe qui sous-tend la religion et toute entreprise artistique et scientifique sérieuse. Celui qui n'a pas expérimenté cela, s'il n'est pas mort est au moins aveugle. Saisir que derrière chaque expérience de la vie il y a quelque chose qui échappe à notre entendement, dont la beauté et le sublime ne nous atteignent qu'indirectement, c'est ça la religiosité. Dans ce sens, je suis religieux. Pour moi, il suffit de s'émerveiller devant ces secrets et de tenter humblement de saisir par l'esprit ne serait-ce que l'image de la structure grandiose de tout ce qui est." (Albert Einstein, cité en p. 11)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
enkidu_enkidu_   30 octobre 2015
Le schème principal à travers lequel les cabalistes ont spéculé sur les temps futurs leur a été fourni par une ancienne légende juive selon laquelle, au tout début des temps, la Lune et le Soleil étaient tous deux des « grands luminaires », mais, après que la Lune se fut plaine en affirmant que « deux rois ne peuvent de servir de la même couronne », Dieu diminua la taille de la Lune, qui désormais ne brille plus que la nuit et en n’émettant qu’une pâle lumière.

La Lune est regardée depuis l’époque rabbinique comme un symbole d’Israël tandis que le Soleil symbolise les nations du monde. Dans les temps à venir, la Lune retrouvera son envergure initiale et cette restauration de la pleine lumière lunaire est devenue le symbole de la Rédemption. Pour les cabalistes, la Lune est aussi un symbole de la sefira Malkout, la Royauté, appelée ‘Atarah (Diadème), qui est l’élément féminin de la structure du monde divin.

La restauration attendue de la plénitude de la « Lune » a donné lieu à de multiples élaborations où les visions d’un futur différent ont ouvert la voie à des spéculations utopiques et émancipatrices. (p. 215)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
enkidu_enkidu_   30 octobre 2015
"Sache qu’il ne faut absolument pas spéculer sur l’Infini, béni soit-Il, car il est interdit de Lui attribuer ne serait-ce qu’une existence nécessaire. Même la première sefira est appelée Néant alors que la deuxième est dénommée Être, à savoir que nous savons qu’Il est et c’est seulement cela que nous percevons de Lui, ce qui n’est pas même le cas de la première [sefira] et à plus forte raison de l’Infini, béni soit-il, que Son Nom soit béni, qu’il est interdit de penser de quelque façon, il est même interdit de l’appeler « Infini ».

Tout ce que nous disons de Lui et des sefirot [concerne] Sa volonté et Sa providence en tant qu’Il est connaissable par Ses actes. Et l’on sait que, de la même façon qu’Il est sans limite, ainsi Sa volonté, et c’est cela l’Infini de Sa volonté pure, et même à cet égard il est interdit de spéculer de quelque manière, l’on sait seulement que les mondes sont finis et nombrables." (Gaon de Vilna, cité en pp. 122-123)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Dans la catégorie : KabbaleVoir plus
>Judaïsme>Sources>Kabbale (20)
autres livres classés : kabbaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1686 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre