AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Laure Joanin-Llobet (Traducteur)
EAN : 9782702141700
312 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (01/02/2011)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Hassan est né au-dessus du petit restaurant de son grand-père à Bombay, où il passe son enfance. Mais une tragédie pousse les siens à l’exil. Ils atterrissent dans un petit village du Jura et ouvrent une gargote en face du respectable restaurant de Mme Mallory. Une guerre culturelle et culinaire s’ensuit, jusqu’à ce que la chef accepte de prendre Hassan sous son aile…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
argali
  13 juillet 2011
La couverture alléchante aux couleurs acidulées a attiré mon attention. le fait que cela se passe en Inde a achevé de me convaincre. Sortant d'une lecture dans celle des années 30, je me suis plongée avec délice dans l'Inde contemporaine.
La 1e partie brosse le portrait d'Ammi et Bappu, les grands-parents d'Hassan et de leur « entreprise ». du snack des années de guerre, improvisé sous une tente de l'armée américaine, au restaurant réputé, construit en briques et en planches dans les années 80.
Un drame familial lié à l'instabilité politique du pays obligera la famille à s'exiler en Angleterre. Ce sera le choc des cultures, la confrontation à la mondialisation, la perte des repères pour chacun. Jusqu'au jour où le père d'Hassan entrainera sa famille sur les routes européennes, traversant la Belgique, l'Allemagne, l'Italie… jusqu'à un petit village du Jura, Lumière, où la famille s'installera et ouvrira un restaurant indien.

Ce roman savoureux aux parfums délicats fond littéralement sous la langue. Emporté par la vie de la famille, confronté aux choix qu'elle doit faire, peiné par les obstacles qu'elle rencontre – incompréhension, méfiance, jalousie…- on dévore l'histoire à pleine à dents, ralentissant de temps à autre pour déguster lentement l'un ou l'autre passage.
On suit Hassan dans son ascension, on admire sa détermination, son obstination et l'assiduité avec laquelle il poursuit son rêve, la tête dans les étoiles et les pieds bien ancrés au sol.
Ce roman culinaire très savoureux nous donne à penser. La cuisine est un art universel, elle rapproche, fédère, unit… Mais c'est aussi, dans le monde des grands, un milieu impitoyable où argent et influence peuvent tout. L'auteur rend d'ailleurs en passant, un hommage appuyé à Bernard Loiseau dont bien sûr, il ne cite pas le nom.

Le mélange des genres, des cultures, nous emporte dans un tourbillon de couleurs et d'arômes. Tout au long du récit, nos sens sont en éveil et on se prend à rêver d'un jour où on pourrait, nous aussi, côtoyer les grands chefs.
Un bel hommage à la cuisine et à ceux qui la font.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Alittlepieceof
  23 mars 2011
J'ai tout de suite été attirée par la couverture de ce livre au détour d'une librairie et lorsque j'ai vu qu'il parlait de gastronomie je n'ai pas pu résister plus longtemps.
La première partie de ce livre est merveilleuse. Elle nous plonge dans l'Inde gourmande et voluptueuse. Les descriptions des plats et des aliments mais aussi des lieux faites par le personnage principal sont absolument magiques.
Malheureusement le meurtre de sa mère pousse la famille d'Hassan a quitter l'Inde pour l'Angleterre.
Là aussi la description du choc culturel qu'il subit est très interessante. Toutefois, j'aurais préféré que l'histoire continue en Inde, qu'Hassan suivent les traces de son grand père.
Il n'en est rien puisqu'après Londres, c'est en France que la famille indienne s'installe. Dans le petit village de Lumière dans le Jura.
Là encore l'auteur décrit le lieu avec une tel intensité que l'on s'y croirait. J'ai pour ma part bien envie de le voir un jour ce petit village.
L'histoire prend alors une toute autre tournure. Il est à ce moment là question d'intégration, de racisme, d'intolérance avec tout de même comme fil rouge la cuisine.
Le jeune Hassan, devenu adulte deviendra apprenti chef cuisinier.
Après cela il part pour Paris et là encore le roman nous emmène vers une toute autre direction. Il n'est plus du tout question de sa famille (en dehors de sa soeur) ni même de cuisine indienne. Hassan devient un grand chef français, il cotoie les plus grands noms de la gastronomie parisienne et devient l'un de ses fervents gardiens.
Et c'est là que le livre m'a énormément déçue. Avec un tel passé, une telle culture, j'aurais voulu qu'Hassan métisse les cuisines, qu'il ajoute une pincée de curry à notre boeuf bourguignon ou que sais-je.
La fin du livre n'a plus rien à voir avec les couleurs chaudes des premiers chapitres. L'histoire nous emmène alors au moment du décès du chef étoilé Bernard Loiseau appelé ici. Tout correspond, le suicide, la place de sa femme, la dureté des critiques à son égard. Il est également question des difficultés rencontrés par les restaurateurs, pour trouver des employés, pour réussir à maintenir leur commerce à flot ou encore sur l'effet de la baisse de la TVA.
Je n'ai vraiment pas compris ce que cela venait faire là dedans.
Hassan, très proche de devient alors son successeur et l'un des rares cuisiniers français a obtenir 3 étoiles au guide Michelin. Sans un mot pour son Inde natale.
Il s'agit là d'un roman très riche et qui offre une diversité de lieu, de sensation, de thème très intéressant mais qui perd de sa saveur au fils des pages.
L'adaptation cinématographique serait en cours d'écriture et je vous avoue que j'ai hâte de voir le résultat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
biblio47
  22 juin 2011
Une petite perle!!!!
Vous sortirez de ce roman avec une si belle vision des choses! Un pur moment de bonheur pour ceux qui aiment la lecture et la cuisine.
Né au-dessus du petit restaurant de son grand-père à Bombay, Hassan grandit dans les senteurs de curry.
Une tragédie pousse sa famille vers l'exil. Direction l'Angleterre, d'abord, et, par la force des choses, la France et un petit village du Jura " Lumière " dans lequel la famille Haji ouvre une gargote en face d'un respectable restaurant.
Une guerre culturelle et culinaire s'installe, jusqu'à ce que Mme Mallory propriétaire du beau restaurant accepte de prendre sous son aile le jeune Hassan, qui deviendra grâce à elle un grand chef étoilé parisien.
saveurs et arômes font de ce roman un livre savoureux.
Commenter  J’apprécie          60
LePamplemousse
  12 août 2013
Dans la catégorie "roman qui donne l'eau à la bouche", voici "le voyage de cent pas", qui ne m'a pas déçue du tout.
Hassan Haji est né au dessus du restaurant de son grand-père, à Bombay. Tout petit déjà, la cuisine est son endroit préféré, il vit entouré d'odeurs, de saveurs... Des émeutes contraignent sa famille à l'exil en Angleterre et plus tard en France, mais où qu'il aille, Hassan gardera intact son amour de la cuisine.
De simple apprenti dans la gargote familiale, il deviendra ce qu'on appelle un « chef », fervent défenseur des traditions culinaires françaises.
Ce roman succulent se savoure comme un plat raffiné, on tourne chaque page comme on déguste un met délicat, avec délectation, du jus plein les doigts et les papilles en extase.


Commenter  J’apprécie          60
ingridfasquelle
  08 novembre 2014
Richard C. Morais est un Américain qui a grandi en Suisse et vécu presque toute sa vie hors des États-Unis. Après dix-sept ans à Londres, où il dirigea le bureau européen de Forbes, il s'est installé à Philadelphie en 2003 avec sa femme et sa fille. Les recettes du bonheur, d'abord publié chez Calmann-Lévy sous le titre le voyage de cent pas, est son premier roman. Traduit dans une vingtaine de langues, le roman a également été adapté en 2014 par Lasse Hallström.
Les recettes du bonheur est une fable contemporaine cocasse, pleine de saveurs et de parfums exotiques. Pour qui apprécie la cuisine et la bonne chère, c'est un roman délicieux qui aiguise l'appétit et les sens, grâce, notamment, à l'abondance de passages débordants de couleurs, de saveurs et d'arômes.
Mais au-delà de l'intrigue séduisante et veloutée et des péripéties qui rappellent les comédies bollywoodiennes, Richard C. Morais assaisonne son roman d'une jolie réflexion sur la famille, l'immigration, les différences et les mystères du bon goût.
«Cet adolescent maigrichon possède ce petit quelque chose qu'on ne rencontre qu'une fois par génération. C'est un chef né. Un artiste.»
Tel est le début du récit de l'extraordinaire ascension d'Hassan Haji.
Né au-dessus du petit restaurant de son grand-père à Bombay, Hassan grandit dans les effluves de curry, entre les promenades dans les marchés aux épices et l'initiation à la bonne chère en compagnie de sa mère. Mais une tragédie pousse les siens vers l'exil. Direction l'Angleterre, d'abord, et, par la force des choses, la France et Lumière, un petit village du Jura que l'envahissante famille Haji prend d'assaut en ouvrant une gargote en face d'un respectable restaurant étoilé, celui de Mme Mallory, un chef émérite et inflexible qui défend bec et ongles la haute gastronomie française et ses traditions.
Évidemment une guerre culturelle et culinaire sans pitié s'ensuit jusqu'à ce que Mme Mallory accepte finalement de prendre le jeune Hassan sous son aile. Pour le jeune homme, c'est le début d'une initiation et du chemin qui le mènera à Paris, vers de nouvelles aventures. Cent pas, c'est la courte distance qui sépare le boui-boui familial de l'établissement étoilé mais c'est toute une vie qu'il faudra à Hassan pour la parcourir...
On s'en doute, Richard C. Morais saupoudre cette gentille guerre des fourneaux de messages de tolérance, jolis comme les cerises sur le gâteau. Sa romance culinaire remplie de bons sentiments est avant tout destinée à des lecteurs qui savourent habituellement des histoires belles, généreuses et qui ne s'embarrassent pas de clichés ou de rebondissements improbables. Mais qu'importe, on ne saurait reprocher à l'auteur d'avoir laissé infuser son histoire dans un bain trop sucré.
Après tout, l'intention est louable et il n'est question dans ce roman que de rapprochement culturel et d'intégration par l'amour de la cuisine et de la bonne chère ! Rien de plus, rien de moins ! le parcours improbable de ce jeune chef indien se revendique pleinement du divertissement sans méchanceté et c'est justement ce qui plaît !
Les recettes du bonheur est un roman pittoresque, gourmand et délicieusement kitsch qui redonne tout son sens à l'expression «dévorer un roman» !
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   31 août 2014
Cet adolescent maigrichon possède ce petit quelque chose qu’on ne rencontre qu’une fois par génération. C’est un chef né. Un artiste.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Richard C. Morais (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard C. Morais
Les Recettes du bonheur (2014) - Bande-annonce VOST
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
88 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre

.. ..