AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782368452684
144 pages
IS Edition (28/09/2018)
3.56/5   9 notes
Résumé :
Après être revenue avec un guide de musée pour retrouver une gourmette perdue par sa fille, Delphine et le guide se retrouvent bloqués pendant trois jours dans la grotte qu'ils venaient de visiter quelques minutes plus tôt. Enfermés dans le noir, ne pouvant sortir, ils paniquent et commencent à avoir des hallucinations... Le guide cynique devient peu à peu une sorte de sage stoïque immobile cherchant à voir les étoiles à travers la roche. Delphine, perdue dans sa vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Plafond célesteVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
J'ai eu l'occasion de lire un autre ouvrage de l'auteur qui m'avait beaucoup plu, aussi c'est avec une certaine impatience que j'ai entamé celui-ci, me demandant sur quels chemins il allait m'emmener. Autant dire qu'il est bien surprenant et que l'auteur réussit à nous proposer un récit original et déroutant. Ses personnages vont vivre des émotions très fortes et nous allons assister, impuissants à un calvaire qui aurait pu être évité.

Se retrouver enfermé dans une grotte, voilà bien quelque chose que je n'aimerais pas vivre. Mais quand cela arrive à Delphine et qu'elle se retrouve coincée aux côtés de Samuel, un guide tout ce qu'il y a de plus exécrable, c'est le pire des scénarios qui se produit. Nous allons donc vivre leur enfermement à leurs côtés, un enfermement qui va les conduire sur des chemins de pensée inattendus et totalement les transformer, pour le meilleur ou pour le pire...

L'auteur nous propose un récit original et très intéressant en suivant ses héros avant, pendant et après leur calvaire. Il nous emmène sur des chemins étonnants et déroutants pour le lecteur, surtout lors des dialogues dans la grotte qui sont décousus et qui ne nous permettent pas toujours de savoir qui dit quoi. Je me suis un peu perdue dans ces échanges, ne sachant plus trop où j'en étais par moment, alors qu'ils amènent des éléments importants pour l'histoire.

J'aurais aimé plus de développement et plus de clarté quand nous sommes au coeur de la grotte, car ces passages sont passionnants et tout l'enjeu de l'histoire se déroule là. D'autant plus qu'ils vont impacter toutes les réactions de nos héros quand ils sortiront de ce gouffre et amener des décisions qui seront radicales. L'auteur montre à travers son histoire comme les relations avec les autres peuvent impacter notre vie, surtout quand nous nous retrouvons dans une situation compliquée. C'était triste de voir nos héros se retrouver si seuls, mais aussi très inquiétant...

Si ce roman m'a beaucoup plu et qu'il nous propose des idées très originales et bien pensées, il m'a manqué un peu de cohérence et de développement pour que le récit soit encore plus efficace et plus percutant. Cela n'en reste pas moins un roman que j'ai eu plaisir à lire et qui m'a fait ressentir de nombreuses émotions aux côtés de Delphine et de Samuel.

En bref, si vous n'avez pas peur du noir et de l'enfermement, rejoignez Delphine et Samuel pour vivre avec eux cette expérience dont ils ne ressortiront pas indemnes.
Commenter  J’apprécie          90
Je remercie les éditions IS EDITION pour l'envoi de ce roman avec le petit mot qui va avec, ainsi que Babelio dans le cadre Masse Critique de janvier 2019.

Lorsque j'ai choisi ce livre dans le cadre de Masse critique, j'ai été séduite par la couverture du roman ainsi que l'histoire qui promettait de passer un bon moment.

Après avoir visité une grotte avec son mari et ses enfants, une mère de famille doit y retourner après la fermeture du site, avec un guide, afin de chercher le bracelet en or que sa petite fille a perdu à l'intérieur.
Tous les deux se retrouvent enfermés dans la grotte.

On assiste alors à une transformation psychologique des deux personnes.

Je n'ai pas accroché avec le roman de Thierry Moral.

J'ai trouvé les deux personnages principaux antipathiques et leur psychologie due à leur enfermement n'a pas arrangé les choses. Trop de psychologie, trop de texte sans intérêt (pour moi) - sans doute parce que j'adhère pas à l'écriture de l'auteur.

Une belle première page de couverture et l'histoire de base qui aurait pu être géniale, ça s'arrête là.

Par contre, je pense que les adeptes de psychologie seront ravis.

Que dire de plus sur cette critique ? ... ben rien !
Commenter  J’apprécie          133
Merci à Babelio pour l'envoi de Plafond Céleste, de Thierry Moral.
Qu'est-ce qui m'avait attirée dans ce livre ? le résumé parlait de grotte ouverte aux touristes, de guide enfermé avec une cliente, de remise en question, … le sujet était original et donc, « pourquoi pas », me suis-je dit ?
Après la lecture, je ne sais pas trop quoi penser. Je ne suis pas déçue par rapport à l'intrigue, conforme à ce qui était annoncé dans le résumé. La forme étonne en tout cas : elle mélange dialogues (sans incises précisant qui parle), vers plus ou moins rimés, morceaux narratifs sans aucuns dialogues… Les chapitres se suivent et ne ressemblent pas, leurs styles ne se mélangent pas.
Première surprise : on commence par … le chapitre IV. Pourquoi pas. Dommage que ce soit sous forme de dialogue sans savoir qui parle, on met un peu de temps à comprendre et à se mettre dedans. J'ai vraiment eu l'impression d'être au théâtre, quand le spectateur est plongé au coeur de l'intrigue directement. Thierry Moral a probablement voulu reproduire les effets dramatiques auxquels il est habitué en tant que comédien et metteur en scène.
Une fois que j'ai dit cela, eh bien, … le livre ne m'a pas inspirée au point de trouver quoi dire d'autre. Je pense que ce qui m'a le plus laissée sur ma faim est l'annonce de « changements radicaux » qui auront lieu dans la vie du guide et de la mère.
J'espère que ces explications laborieuses de ma déception seront compréhensibles. Je trouve donc que le résumé ne correspond pas exactement à ce qui est écrit, et que l'auteur a manqué une belle occasion d'explorer la psychologie de ses personnages. C'est sinon très bien écrit (juste une petite faute de frappe sans doute : « veines » au lieu de « vaines »).
Commenter  J’apprécie          20
Le confinement a du bon, en rangeant, j'ai retrouvé ce livre, acheté au salon de Loos 2018! Je crois bien avoir lu tout ce qu'a écrit T.Moral; il est surtout un excellent conteur, un bon comédien mais aussi il écrit pour différents publics, petits et grands.
Ici, je suis bluffée par la variété de types d'écriture: des dialogues, des monologues intérieurs révélant une psychologie fine, une disposition poétique et le récit qui décrit l'incroyable situation .Delphine visite pour la énième fois les grottes de Fourmençac, c'est son mari qui l'a décidé pour leurs deux enfants: Justine 5 ans et Axel douze ans. Justine perd une gourmette de valeur et avec le guide,Delphine retourne dans la grotte pour la chercher. le premier chapitre montre guide et mère dialoguant sans aménité, enfermés dans la grotte.
Le mari est odieux sous prétexte qu'il travaille "lui"! Il est furieux parce que sa femme doit participer avec des copines à un colloque (il ignore qu'il est annulé); il ne s'inquiète pas que sa femme ne ressorte pas, pire il s'en va déjeuner chez sa mère à qui il va laisser les enfants pendant l'absence de sa femme.
Il faudra trois jours pour délivrer les deux survivants qui ont eu le temps de décider de changer de vie...
Commenter  J’apprécie          90
Je remercie l'auteur Thierry Moral, pour son roman « Plafond Céleste ».
Je viens d'en achever la lecture. L'histoire met en exergue les ressentiments et animosités qui dominent chacun d'entre nous de manière sous-jacente, et qui émergent au grand jour dans certaines situations inhabituelles et difficiles.
Delphine, une mère de famille en proie au doute d'une vie de couple qui ne la satisfait plus, et Samuel, un guide expérimenté faisant visiter la grotte aux touristes d'une petite ville paisible, vont être confrontés à un contexte imprévisible. Cette caverne va devenir le cadre d'une joute verbale et de comportements sortant du conditionnement social et routinier. Et c'est cela qui est intéressant !
Thierry Moral nous fait toucher la descente aux enfers de ces deux personnes, contraintes de se côtoyer au sein de l'univers restreint de cette grotte sans lumière, sans nourriture ni eau.
Au fil des heures, le passé et ses frasques ressurgissent ainsi que les désaccords et les incompréhensions d'un quotidien bien trop normé et monotone, d'un côté comme de l'autre, et qui les a amenés au contexte actuel.
Les raisonnements s'échauffent, les passions s'exacerbent. J'apprécie de voir défiler ces mots et ces lignes neutralisant l'intelligence de nos personnages, principaux et secondaires et de pouvoir appréhender le fil des existences de chacun, leurs torts et leurs actions passés au sein d'une trame qui nous emporte. Les « qui a tort » et les « qui a raison » nous font nous tenir au côté des protagonistes de cette expérience, afin de pouvoir, à notre tour, nous exprimer à leur égal et nous mêler de leur histoire.
J'ai apprécié pareillement la logique du final, pour chacun d'eux. Il y a comme une justice qui remet les êtres et les choses à leur place à la toute fin. Je dois rajouter que le titre du roman est bien choisi !
Merci à toi, Thierry, et à bientôt dans le cadre d'une prochaine lecture.
Commenter  J’apprécie          22

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
La philosophie et la psychologie n'ont jamais été son fort, et pourtant, il nourrit la scélérate fierté d'avoir une certaine forme de lucidité en matière de relations humaines. Il n'est pas inculte au point d’ignorer que ses propos peuvent frôler parfois le cliché surfait ; quoi qu’il en soit, ses différentes analyses et interprétations l’amènent toutes au même constat : la nature humaine se durcit, se glace. Le réchauffement climatique aurait-il son pendant inversé au cœur de l'âme humaine, qui se refroidit inexorablement ? Tout converge. Il est difficile de ne pas s'autoriser à penser que l'inconscient collectif n'y est pas pour quelque chose. De surcroît, l'intelligence – ou du moins l'absence de bêtise – lui interdit d’occulter le fait qu'il est lui-même un maillon de cette chaîne humaine. Un maillon faible ?
Commenter  J’apprécie          20
Comment peut-elle oser se plaindre ? Elle qui a la chance de ne pas travailler, d'élever deux beaux enfants, d'être en bonne santé, de jouir – même si le mot lui semble étranger – d'une situation financière et sociale très confortable, qu'elle partage – terme également abstrait à ses yeux – sa vie et son lit avec un mari pas si désagréable, quand on sait le prendre. Tout cela, elle le conçoit, le comprend, l'intègre, mais ne peut plus se résoudre à l'assumer. Si seulement la colère l'animait, elle pourrait tenter de faire bouger les choses, mais il faut croire que cette émotion est trop forte pour sa modeste personne. Elle se contente donc de suivre ce guide dédaigneux et désagréable qui lance ironiquement :

« Le bout du tunnel n'est plus si loin. »
Commenter  J’apprécie          20
Que son mari soit allé jusqu'au bout de sa mauvaise foi ou pas, elle sera affranchie d'une pesante entrave : l'hésitation. Cette maladive indécision lui bloque l'existence comme un calcul rénal. Les émotions s'enchaînent, mutent, se mélangent... Elle sait que tout finit par revenir en sens inverse. L'avocat du diable n'est jamais très loin. Elle a vendu son âme à ce démon il y a bien longtemps, adoptant religieusement sa doctrine : toujours aller à l’inverse de ce que l’on voudrait, pourrait ou devrait faire, juste par principe. Elle a fait l'expérience, à plusieurs reprises, de l'effet pervers de ce jeu dialectique. Chaque fois, elle s’est sentie bête, alors qu’elle espérait perfidement avoir le dernier mot.
Commenter  J’apprécie          20
Cette maladive indécision lui bloque l'existence comme un calcul rénal. Les émotions s'enchaînent, mutent, se mélangent... Elle sait que tout finit par revenir en sens inverse. L'avocat du diable n'est jamais très loin. Elle a vendu son âme à ce démon il y a bien longtemps, adoptant religieusement sa doctrine : toujours aller à l’inverse de ce que l’on voudrait, pourrait ou devrait faire, juste par principe. Elle a fait l'expérience, à plusieurs reprises, de l'effet pervers de ce jeu dialectique. Chaque fois, elle s’est sentie bête, alors qu’elle espérait perfidement avoir le dernier mot.
Commenter  J’apprécie          20
Le temps s’écoule, sans repères, sans balises, sans heurts... Les mots ont cessé de vouloir changer le cours des choses. La paix contractualisée avec brutalité a mis fin à la vaine agitation. La mauvaise foi est manifestement une valeur partagée par les deux reclus. Cette situation n’est chargée de rien d’autre que ce qu’ils veulent bien supposer. Leurs supputations sont nombreuses, plus ou moins orientées par une pente pessimiste qui s’impose à eux, comme l’obscurité. En toute objectivité, même omnisciente, il est difficile de leur donner tort.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Thierry Moral (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Moral
Texte, collages, construction, musique et vidéo : Thierry Moral www.thierrymoral.fr
autres livres classés : grottesVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (22) Voir plus



Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
437 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..