AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812933518
Éditeur : Editions De Borée (15/06/2017)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 7 notes)
Résumé :
En 1937, une jeune femme est assassinée dans le métro parisien. Après une longue et vaine enquête, l'affaire est classée et le crime réputé « parfait ». Près de trente-cinq ans après, Edgar Fillot, directeur du 36 quai des Orfèvres, et qui avait lui-même participé aux recherches en 1937, reçoit par courrier la confession anonyme de l'assassin. Les détails qui figurent sur la lettre ne laissent pas de place au doute, son rédacteur est bel et bien la personne qui a tu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
fertiti65
  25 juin 2019
Bravo pour ce roman qui m'a beaucoup plu. Un polar original dont le crime s'est passé en 1937 à 18h37. Voilà pour les faits comme dirait Edgar Fillot. A l'époque, il était simple inspecteur et se fût sa première affaire mais l'enquête n'avait pas été résolue. Dolores se fait assassiner dans le wagon 1ère classe du métro. Aucune autre personne n'était présente dans le wagon. A l'époque les wagons de 1ère ne communiquaient pas avec les 2nde classe. Bref c'était une affaire incompréhensible !!! le temps passe et l'affaire est classée. Trente-cinq ans plus tard, en 1971, Edgar Fillot est devenu chef de la PJ aux 36 quai des Orfèvres, il est à deux mois de la retraite. Un matin, il reçoit une lettre anonyme. Il l'ouvre et s'aperçoit que c'est l'assassin lui-même qui l'a écrite. . Il lui explique comment et pourquoi il a tué Dolores.

C'est vraiment un très bon polar, un mélange de Maigret pour le côté parisien et franchouillard mais aussi d'Agatha Christie pour le côté méthodique et finement ciselé.
Une nouvelle suit ce roman qui est très sympa et ne manque pas d'humour
Bref c'est un roman policier bien ficelé, un rien rétro, c'est ce qui fait son charme, et l'humour y est présent ainsi qu'un soupçon de poésie ce qui ne gâte rien. Je vous le conseille vivement. Bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
leblogdelaety
  19 février 2020
J'ai trouvé cette intrigue originale : recevoir par courrier la confession d'un assassin que l'on a cherché autant d'années? C'est fou !
J'ai découvert avec avidité cette histoire: jusqu'au deux tiers, il ne m'a pas été possible de passer une soirée sans ouvrir ce roman. L'écriture est fluide et donc facile pour les soirées où l'on se sent un peu fatigué(e) par sa journée.
Les personnages ont une base bien établie même si j'aurai aimé les découvrir un peu plus : j'ai aimé Harald, son brin de folie, sa fougue professionnelle et sa répartie, rendant ses échanges avec Edgar, mordants! J'aurai aimé en savoir plus sur l'assassin que je trouve un peu survolé alors qu'il est le second personnage central de l'histoire mais aussi sur Dolores, notre victime !
Dans les dernières pages, je dois avouer être restée sur ma faim. Je m'attendais à un dénouement tout autre. J'ai trouvé cette fin un peu plate et le regrette un peu ! Ce roman était-il un peu trop court? Peut-être, oui !
C'est donc un avis en demi-teinte pour ce roman, qui aurait certainement mérité plus de pages pour le rendre encore plus addictif!
Lien : https://leblogdelaety.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Patroth
  18 juillet 2017
J'ai vraiment adoré ce roman relativement court , passionnant de bout en bout et dont l'enquête reprise 30 ans plus tard , nous mènera-t-elle enfin sur les traces de l'assassin ?...Beaucoup de coïncidence avec l'horaire de 18h37 et la date du 16 mai ce qui donne un plus à l'énigme ..
Vraiment un coup de coeur ...
Commenter  J’apprécie          40
tonpdg
  05 novembre 2017
Voilà une histoire courte, intéressante et facile à lire... mais, bon, rien de transcendant non plus.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
fertiti65fertiti65   25 juin 2019
L'amour est souvent le premier mobile d'un crime, bien avant l'argent. Ce qui prouve que la frontière entre l'amour et la haine est très mince. Quant à la jalousie, elle englobe souvent ces deux termes. Voilà à quoi tout un chacun s'expose quand il aime, et je pense que la tolérance en est le seul remède. Accepter la différence soulage bien des aigreurs.
Commenter  J’apprécie          70
fertiti65fertiti65   23 juin 2019
Il n'y a pas de crimes parfaits, il n'y a que des crimes favorisés par la chance. ..ou par la justice elle-même
Commenter  J’apprécie          130
PatrothPatroth   18 juillet 2017
Le 16 Mai 1937 à 18h37, une jeune femme, Dolores Rinconada, est assassinée dans le métro . Edgar Fillot était à l'époque inspecteur de police et n'a jamais pu élucider ce crime ...
En 1971 devenu directeur de la PJ , il reçoit une lettre de l'assassin ....
Bien qu'il y ai prescription , Edgar se met avec l'aide de son ami Harald Dumarais en quête de trouver enfin l'assassin...
Commenter  J’apprécie          00
fertiti65fertiti65   25 juin 2019
Un assassin aux mains blanches, mais pas un innocent blanc comme neige.
Commenter  J’apprécie          30
fertiti65fertiti65   24 juin 2019
Quand un tueur échappe à la police, c'est son destin qui s'en occupe.
Commenter  J’apprécie          30
Video de David Morales Serrano (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Morales Serrano
Interview de David Morales Serrano, auteur des livres "Descendre et renaître de ses cendres" et "J'ai rêvé que je vivais". Éditions du Net.
autres livres classés : polar espagnolVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1798 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre