AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2016270306
Éditeur : Hachette (10/04/2019)

Note moyenne : 4.35/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Tiens la porte pour la personne qui se trouve derrière toi. Dis bonjour d'un signe de tête à tes professeurs. Souris si tu croises le regard de quelqu'un.
J'ai toujours eu besoin de Post-it pour savoir comment réagir. Ne pas être trop froide. Ne pas parler trop fort. Rire au bon moment. Quand on n'a pas les codes, le monde est très compliqué à comprendre. Et quand on ne comprend pas le monde, comment peut-on se comprendre soi-même ? Peut-être qu'un jour je tr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Analire
  04 mai 2019
J'ai découvert Sarah Morant il y a quelques années, à travers son premier roman, Timide, où elle s'adressait à une cible jeune adulte, pour leur narrer une jolie romance entre une jeune timide et beau jeune homme rebelle. Avec L'Asperge, l'auteure reprend les codes de son premier roman, en incorporant un personnage solitaire, avec une particularité qui le maintient en marge de la société, qui va faire une rencontre qui va changer le cours de sa vie amoureuse.
Ali est une jeune fille qui souffre du syndrome d'Asperger. C'est un trouble qui appartient à la famille de l'autisme, et qui rend difficile l'interaction et la sociabilisation de la personne qui en est atteinte. Cette particularité a valu bien des peines à Ali : souvent moquée, incomprise, laissée à l'écart, la demoiselle souffre au quotidien de sa différence. Dans son malheur, Ali a le bonheur d'avoir un frère jumeau nommé Blaise, qui l'accompagne et la protège. Ensemble, ils intègrent une nouvelle école où personne ne connaît la particularité d'Ali. Grâce à Blaise, souriant et très sociable, ils vont se créer dans une bande de copains, et faire la connaissance de Zach, un garçon tout aussi solitaire et introvertie qu'Ali, qui va néanmoins s'ouvrir progressivement aux jumeaux.
Le syndrome d'Asperger est une forme d'autisme très peu connue du grand public. Pour être honnête, avant de lire ce livre, je connaissais vaguement le nom de ce handicap, sans réellement savoir ce qui se cachait derrière. L'Asperge permet donc de mettre en lumière le syndrome d'Asperger, qui touche quand même plus de 600 000 personnes dans le monde. Pour la petite anecdote, à l'heure où j'écris cette chronique, un jeune homme nommé Paul, atteint de ce syndrome, est le Grand Maître de Midi dans l'émission Les 12 coups de midi animé par Jean-Luc Reichmann sur TF1. Un très bel exemple, qui prouve que malgré les petites différences engendrées par ce syndrome, ces personnes ne subissent pas de déficience des fonctions intellectuelle et sont en fin de compte, presque comme vous et moi. Il faut faire preuve de tolérance, de compréhension et d'acceptation, tout en gardant en mémoire que les différences sont souvent une force.
J'ai beaucoup apprécié me mettre dans la peau d'Ali, de découvrir les difficultés qu'elle subissait quotidiennement : son anxiété, sa peur des autres, son inadaptabilité… sont autant de caractéristiques qui l'empêchent de s'épanouir pleinement dans sa vie. Mais lorsqu'elle fait la rencontre de Zach, la jeune fille s'ouvre et laisse peu à peu son coeur chavirer. S'ensuit la description d'une jolie romance, toute en pudeur et en fragilité, comme Sarah Morant nous en avait déjà fait la démonstration dans son précédent roman, Timide.
Une romance légère et touchante, qui met en lumière les caractéristiques du syndrome d'Asperger. Une histoire qui transmet un beau message de tolérance et d'acceptation de soi !
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lire-une-passion
  17 juin 2019
Un nouveau roman de Sarah Morant ? Je suis toujours preneuse. Même si son dernier a été une déception, je voulais quand même découvrir celui-ci. L'auteure a une manière de traiter des sujets forts que j'aime beaucoup. Et comme je m'en doutais, j'ai adoré cette histoire !


Alizée et Blaise sont jumeaux. Ils sont ensemble depuis le début. Mais une particularité fait que Ali est "différente". Atteinte du syndrome d'asperger, elle vit sa vie différemment des autres personnes. Elle a des petites habitudes qui peuvent paraître idiotes auprès d'autres personnes, alors que ces dernières peuvent avoir des réactions qui la choquerait elle. Mais avant tout, elle est humaine, ce que peu de personnes semblent comprendre. Alors, elle se cache, elle cache ce qu'elle est pour essayer de se fondre dans la masse.

Comme je le disais plus haut, c'est un roman que j'ai adoré, qui m'a pris aux tripes et pour lequel j'ai déposé énormément de post-it un peu partout, ce qui m'arrive très rarement, je l'avoue. J'ai adoré Ali, sa façon d'être, sa façon de voir le monde et ce qui l'entoure. Elle apporte une touche de nouveauté, et nous aussi, au final, nous commençons à voir la vie de la même manière qu'elle.

Parce qu'avec elle, tout est simple, logique, inné. Rien n'est dû au hasard, tout est né d'une logique implacable. C'est comme ça et pas autrement. Et mon Dieu ce que c'est rafraîchissant, d'un côté. Parce qu'on se rend vite compte qu'on se prend bien trop la tête pour des futilités, alors que Ali, elle, va au plus simple, parce que pour elle, c'est "logique" point. Et c'est ce trait de caractère que j'ai adoré. Elle est simple, sans fioriture et dit ce qu'elle pense, en toutes circonstances.

Et puis, sa relation avec son jumeau est belle. Blaise est un garçon terriblement attachant, gentil, prévenant, à l'écoute. Il est et a toujours été là pour sa soeur. Il la connaît sur le bout des doigts, devine ce qu'elle va faire dans la seconde et encore mieux : sait comment elle va réagir dans telle ou telle situation. Leur lien est rempli d'amour et de prévenance. Ils sont là l'un pour l'autre et c'est clairement ce qui fait la beauté de cette histoire.

Alors, évidemment, je ne me permettrais pas de juger qui que ce soit parce que je ne connais pas assez le sujet pour affirmer telle ou telle chose, mais je dois avouer que ce roman remet des choses en perspective, surtout le fait d'arrêter de de prendre la tête pour rien, de continuer de respecter son prochain, même s'il n'est pas comme nous. Et puis, après tout, si, il est comme nous : un être humain. Juste qu'il a une particularité que nous, nous n'avons pas. Ce qui le rend unique.
​En résumé, c'est un roman qui m'a plu de bout en bout. On sent que l'auteure s'est documentée sur le sujet (d'ailleurs, elle remercie les personnes qui l'ont aidée à y voir plus clair) et on sent aussi que c'est un sujet qui lui tenait à coeur. J'ai adoré les jumeaux, j'ai adoré l'intrigue et j'ai retrouvé cette plume que j'avais tant aimée dans les deux premiers romans
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Colibrille
  24 avril 2019
Comme le suggère habilement le titre ainsi que l'illustration de couverture, ce roman aborde le thème du syndrome d'Asperger, mais pas seulement.
Réduire "L'asperge" à un simple roman sur ce syndrome, ce serait comme dire d'une peinture qu'il ne s'agit que d'une toile et de pigments. Car bien au-delà du syndrome d'Asperger, l'auteure aborde de nombreux autres thèmes comme la famille, la relation entre frères et soeurs, l'amitié, mais aussi le harcèlement scolaire, l'acceptation de soi et de l'autre, le fait de grandir, changer, mûrir. Vaste programme ! Sarah Morant (dont je n'avais encore jamais lu de livre) réussi à mélanger tous ces ingrédients et nous livrer une histoire particulièrement réussie. L'intrigue est menée avec délicatesse, sensibilité et justesse, notamment dans le rythme.
Un des éléments que j'ai beaucoup apprécié dans ce roman est que l'auteure étale son récit sur plus d'une année. Dans beaucoup de romans ados, une fois que la relation entre les personnages principaux est bien établie ou que ces derniers terminent le lycée, l'histoire se termine et laisse un goût d'inachevé. Je me sens souvent frustrée de ne pas connaître cet après, quand les certitudes se mettent à vaciller à l'épreuve du temps et du changement. Ici, nous avons la chance de suivre Zach, Ali et Blaise pendant plus d'une année, d'observer les changements qui s'opèrent en eux, de les voir non seulement devenir amis, mais aussi, devenir adultes.
Ce roman rappelle qu'on gagne bien plus à être soi-même, qu'à être celui que les autres voudraient qu'on soit. Nous sommes tous différents les uns des autres, vouloir le nier serait comme nier que la Terre est ronde. La différence d'Ali, c'est son syndrome. Une différence parmi tant d'autres. Alors cessons de nous juger et regardons-nous vraiment pour nous découvrir. Un beau message!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
mydearema
  12 juin 2019
Et c'est un coup de coeur petit monstre!
Je n'avais encore jamais lu de livres par cette autrice et je trouve qu'elle est bien trop peu reconnue. C'était du génie du début à la fin. Je ne trouve même pas quelque chose à redire, un petit défaut même tout minuscule.
Aly est Asperger. Ce syndrome est un trouble léger du spectre autistique. Ça implique majoritairement de grosses difficultés de communication, saisir l'implicite, certain•e•s se prennent de passion pour un sujet en particulier auquel ielles accordent toute attention. Étant plus ou moins concernée par ce sujet, ce livre a vraiment résonné en moi. Je suis HP et présente certains troubles plus ou moins légers du spectre autistique. Il y a autant de formes d'autisme qu'il y a d'autistes, tout comme autant de formes de haut potentiel que de personnes HP. C'est un domaine complexe, souvent peu compris mais surtout mal connu. C'est vraiment pour ça que j'estime que ce livre est à mettre entre toutes les mains.
Je remercie donc vivement les éditions Hachette d'avoir proposé ce livre en service-presse à travers la plateforme NetGalley. C'était vraiment LE livre qui me parlait et bon sang il est d'une justesse incroyable et infaillible. Je ne suis pas déçue.
Au quotidien, Aly a vraiment du mal à se fondre dans la masse. Malgré l'aide et la protection que lui apporte Blaise, son frère jumeau, elle est souvent à côté de la plaque, doit gérer des angoisses sociales d'ordre important, sans parler du harcèlement qu'elle subit lorsque les autres étudiants viennent à apprendre sa différence. C'est pour ça qu'elle se retrouve dans un nouveau lycée, repartir sur une autre base. Là, elle rencontre Zachary, un garçon très très réservé qui fini par tomber amoureux d'elle.
Et là débute la plus mignonne, réaliste, incroyable histoire d'amour que j'ai jamais pu lire de ma vie. Sans rire, tout ce que je reproche aux romances young-adult pouf envolé. Sarah Morant sort des clichés habituels et raconte leur histoire d'une manière si naturelle que c'en était déconcertant. Plus le livre avance, plus Aly progresse, apprenant à s'accepter, embrasser sa différence, s'aimer et ainsi parvenir à laisser quelqu'un d'autre l'aimer. Elle se détache aussi progressivement de son frère, refusant d'être couvée aussi systématiquement. C'est dur d'en arriver à ça, c'est dur car ça demande de comprendre des choses évidentes aux yeux des autres mais totalement confuses pour Aly. le livre ne vire jamais au drama, pas d'apitoiement sur soi-même. Juste de la bienveillance. Et bordel bon sang, merci Sarah Morant. Merci d'avoir dépeint avec autant de rigueur et d'intelligence un quotidien si peu facile à comprendre.
Tu l'as compris, je pourrais continuer encore des heures à parler de ce roman. Je vais terminer sur une seule chose : je t'en prie, lis-le. Par ailleurs, si tu cherches à comprendre un peu mieux ce syndrome, je peux également te recommander l'album « La Différence Invisible » par Julie Dachez.
Lien : https://mydearema.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kylrali
  03 juin 2019
Un livre fluide et agréable à lire mais tout de même une déception...
En effet, je m'attendais à enfin THE livre qui parlait d'autisme (et plus particulièrement du syndrome Asperger que je possède) à la perfection et bah... C'est raté... En lisant les remerciement j'ai vu que l'auteure s'était basée sur deux témoignages pour écrire son livre et même si on peut apprécier la bonne intention je pense qu'il est impossible qu'une personne qui ne le vit pas de l'intérieur puisse arriver à nous faire vibrer tant on est en harmonie avec le personnage... Dommage que ce ne soit ici qu'un portrait un peu bancal d'un personnage sonnant faux voulant à tout prix correspondre à toutes les caractéristiques du syndrome au détriment du réalisme... Car oui, il en devient une caricature, une caricature plus vraisemblable que les génies dans les émissions TV mais une caricature tout de même...
Sans parler du syndrome (qui était mon attente premiere du livre) j'ai trouvé l'histoire très banale et prévisible... Il s'agit d'un roman pour ado comme il en existe des centaines... Je trouve que les émotions ne sont pas réellement retranscrites, les ressorts de l'intrigue sont vus et revus, la plume n'est pas transcendante...
En bref c'est un livre partant d'un bon sentiment qui se lit facilement et qui vous fera passer un bon moment (même si parfois les clichés sur mon syndrome m'ont fait pester), et qui empli tres bien sa fonction de roman pour ado... En revanche si vous voulez rêver, frissonner, être transportés, avoir le souffle coupé et ce sentiment lourd et léger à la fois lorsque vous terminez un chef d'oeuvre... Ce n'est pas ici qu'il faut chercher

PS : Si vous vous intéressez au syndrome Asperger je vous conseille de lire des témoignages, et si vous avez de bons romans qui traitent le sujet, je suis preneuse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   24 avril 2019
- Ce que j'essaie de te faire comprendre, c'est que l'amour est quelque chose de très, très discret, et d'extrêmement fragile. Et pourtant, en même temps, il est immensément fort. Zach ne te parle pas de ses sentiments, mais il est avec toi tous les jours... il te console, t'épaule et te raconte des milliers de choses. L'amour ne se dit pas, il se voit, souffla alors Mme Honston avec un regard tendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire   02 mai 2019
N'abandonne pas parce que tu as peur. Ne traîne pas déjà des regrets derrière toi, pour que cela t'assomme dans dix ans lorsque tu regarderas ce que tu as fait de ta vie. Vis, Ali.
Commenter  J’apprécie          50
ColibrilleColibrille   24 avril 2019
Et en regardant les deux garçons à ses côtés, Alizée Honston pensa qu'ils avaient tous grandi. Il changeaient tout en restant les mêmes. Et peut-être était-ce cela la véritable amitié. Changer tout en restant ensemble.
Commenter  J’apprécie          30
ColibrilleColibrille   24 avril 2019
- Où as-tu des difficultés ?
- Euh... Tu veux genre une liste exhaustive ?
- Oui, ce serait bien. Pour organiser un planning et s'arranger sur le nombre d'heures.
- Je pense qu'on peut résumer à.... toutes les maths de ces deux dernières années ?
Il perçut un léger rire et, lorsqu'il releva les yeux, il fut un peu ébloui par l'expression de la jeune fille.
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   27 avril 2019
Son père lui avait toujours dit que, pour être heureux, il fallait être droit dans ses baskets. Ne pas mentir, ne pas avoir à se sentir coupable, ne pas manipuler les gens...
Commenter  J’apprécie          20
Video de Sarah Morant (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Morant
[Sorties Livresques n°5] : Tentations de Novembre 2016 !
autres livres classés : syndrome d'aspergerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Fragile de Sarah Morant

Comment s'apelle la petite soeur de Gabriel ?

Elise
Luna
Evangeline
Eva

8 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Sarah MorantCréer un quiz sur ce livre
.. ..