AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781326800536
222 pages
Éditeur : lulu.com (26/02/2017)
3.53/5   16 notes
Résumé :
En vente sur Bookelis.com
référence EAN:9791035914530
Àl'origine l'humanité de la planète Arcania comprenait trois races : la race des Hommes, la race des Neutrales (des êtres hermaphrodites, à l'esprit éminemment supérieur), et la race des Triales ( des êtres dotés de spécificités physiques et de dons divinatoires).
Mais une prédiction conduisit la race des Hommes à exterminer la race des Triales et la race des Neutrales.
Plusieurs... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,53

sur 16 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
0 avis

lyoko
  15 mars 2018
3 peuplades vivent sur la planète Arcania : les hommes, les neutrales et les triales. Mais suite a des prédictions les deux dernières ethnies vont avoir un avenir plutôt chaotique.
Un roman assez intéressant, qui est une critique de la société actuelle et passée , même si l'histoire se situe a une période que l'on pourrait assimiler au moyen âge et sur une autre planète. La liberté, la différence mais également la dictature sont les fers de lance du roman.
Les personnages sont très travaillés , avec un caractère, une façon d'être très importante puisqu'elle sera la base de leur destin.
J'ai vraiment apprécié le fond de cette histoire, mais un peu courte pour moi.
J'ai eu assez de mal avec le prologue qui mettait en place la planète et les différentes ethnies, mais passé ce cap j'ai pu avoir une lecture fluide.
Je regrette malgré tout que le côté Science fiction n'ai pas été poussé un peu plus.
L'écriture de l'auteure est assez agréable , mais je l'ai trouvé un peu distante. Je préfère les textes ou l'on sent une certaine proximité, j'ai eu un peu de mal a me sentir concernée tout au long ma lecture.
Néanmoins, pour un premier roman, c'est une agréable découverte. Je garderais très certainement un oeil sur cette auteure qui pourrait avoir un avenir prometteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          613
Yggdrasila
  05 novembre 2018
Souvent curieuse de découvrir de nouvelles plumes, j'ai été ravie de faire une plongée dans un monde fantastique à travers cette lecture.
Qui dit monde fantastique, dit autre planète. Ici, nous sommes sur Arcania, un monde aux décors moyenâgeux où la hiérarchie prime.
Dans ce premier tome, j'ai aimé découvrir cette terre aux trois continents : les Trois royaumes, ainsi que les trois races d'êtres qui peuplent cette planète.
Certains personnages sont étranges et intriguants (comme la prophétesse et les neutrales), alors que d'autres sont plutôt repoussants (comme les bannis).
Mais chacun se bat à sa manière pour défendre son statut dans cette société monarchique gouvernée selon les lois de L'Être suprême.
Toutes sortes de complots, trahisons et autres machinations viennent se greffer à la trame de l'histoire. Un petit côté ésotérique et mystique vient également couvrir l'ensemble.
J'ai particulièrement aimé suivre le personnage de Dranoc. Ce héros négatif est fascinant et amène le lecteur à réfléchir sur ses propres tendances obscures.
Il y a beaucoup de descriptions et très peu de dialogues, mais le tout reste assez fluide dans l'ensemble.
Un passage m'a cependant semblé un peu pesant à lire par rapport au reste du récit.

J'ai aimé l'écriture de l'auteure où l'on sent bien l'âme d'un esprit scientifique. J'ai ressenti aussi beaucoup de passion pour ce monde qu'elle a imaginé. A travers cette histoire, elle pousse le lecteur à s'interroger sur l'avidité face au pouvoir, sur les conséquences possibles d'un régime dictatorial, sur l'influence de la religion sur l'esprit des hommes. La notion d'humanisme est aussi très marquée.
Derrière cette fiction, on trouve une multitude de messages extrêmement riche.
Je pense qu'une petite carte illustrant les différents territoires d'Arcania n'aurait pas été de trop. Au cours de ma lecture, j'avais parfois envie de situer visuellement les Trois royaumes et leurs provinces, la presqu'île de Tanica, les mers de Saphir et d'Amara... même si l'auteure nous fait une bonne description des différents périples des arcaniens, cet aspect visuel m'a parfois manqué.
Une carte sera peut-être dans le second tome, qui sait ?
Un grand merci à l'auteure pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          544
Yendare
  22 septembre 2018
ça y est je viens de finir de lire la dernière page de ce livre en me disant que celui-ci était vraiment pas mal. Ce petit roman qui ne paie pas de mine avec sa couverture simple mais mystérieuse m'a littéralement fait voyager dans un autre monde. Et pourtant cela était au début loin d'être gagné, l'auteur nous assaille d'une multitude d'information lors de son prologue qui m'a un peu donné l'impression de lire un cours d'Histoire. le début du roman est donc assez dense mais à la fin de cette lecture je me dis que cette densité est peut-être aussi l'un des points forts de ce tome car en 215 pages Angèle-Marie Morazzani arrive à traiter d'un grand nombre de sujet incitant son lecteur à la réflexion.
Ainsi les premières pages ont été un peu longue, très descriptive du monde que nous découvrions, avec peu de dialogue et je me suis demandé ou l'auteur voulait nous emmener. Cependant cette première parti qui posent le décor se révèle essentiel, nous découvrons donc monde bien construit, complexe dont l'histoire se déroule à une époque moyenâgeuse ou loi et religion ne font qu'une et ou les discriminations sont grandes sous la gouvernance d'un roi tout-puissant. La population est séparée en deux races : les Hommes et les Neutrales (être bisexué doté d'une grande intelligence) et différencié en 3 classes distinctes dans la société : la caste inférieure, la caste supérieure et les bannies (tout individu dont le corps portait des stigmates ou présentait une anomalie ou déficiences physiques) qui était eux condamné à mort par lapidation. le ton est donc dès le prologue donné et nous découvrons alors peu à peu les personnages principaux de l'intrigue qui devient très vite très intéressante dès qu'une prédiction est donnée par une prêtresse qui n'a alors rien d'humaine (ce qui a attisé ma curiosité) et surtout doté de facultés singulières. Cette prédiction va être le début du chamboulement de ce monde bien établi. À la suite de la révélation de celle-ci les évènements vont s'enchaîner et plus j'avançais dans ma lecture de ce tome et plus il devenait difficile de le lâcher étant je dois bien le dire captivé par le monde dans lequel les personnages évoluaient, monde qui s'avérait recelé de bien lourd secret. de plus il est ici aussi important de souligner les nombreux sujets qu'aborde ici l'auteur : la différence notamment avec le rôle important que joue les bannis lapidé du à des stigmates physiques, la dictature, la misère, la vengeance, le désir d'un pouvoir démesuré, la manipulation des masses, la religion intimement liée ici à la politique et les conséquences que cela peut engendrer, le rôle de la science dans la société et l'usage qui en est fait. Des sujets qui sont loin d'être anodins et qui incitent le lecteur à la réflexion sur les systèmes mis en place dans nos sociétés.
Vous l'aurez compris malgré un début de tome qui à été pour moi un peu difficile j'ai beaucoup apprécié cette lecture nous présentant un monde très bien construit, aussi bien sur le niveau historique, géographique que sur la société qui nous est présenté le tout étant d'une grande cohérence. Avec cela une intrigue prenante, de nombreux sujets abordés incitant à la réflexion. Je ne peux que bien entendu vous inciter sa lecture. Un livre à lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
cascasimir
  31 août 2019
"Ils arrivaient de toutes les provinces des Trois Royaumes pour, comme disaient Dranoc, grouiller ici- comme de la vermine... une impressionnante concentration de rébus de l'humanité."...

Dranoc est " l'espion de Sa Majesté " Septîme 1er, et il est chargé de ce rassemblement de petits "bannis"...

Trois royaumes, trois mers ( le vaste océan Talène à l'est, Saphir à l'ouest et Amara au sud) et trois races forment ce monde.
Comme un "Triskèle"( Symbole ancien, représentant les 3 phases du mouvement de l'astre solaire: l'aurore, le zénith et le crépuscule. Le Triskèle a été utilisé, hélas, par les Nazis et fut l'emblème notamment de la 27e division SS... )

"Les petits bannis étaient dévêtus, tondus et décrassés, afin d'éviter aux soldats d'être incommodés par leur ...odeur!
Des corps bossus, estropiés, déformés... Des plaies purulentes, des pustules, des brûlures sur le corps..."
Ils devaient passer des tests d'intelligence afin réintégrer le monde des humains et éviter la lapidation ! Des tests que leur feraient passer des Neutrales, ( des êtres hermaphrodites...)

-Tout cela n'est que mensonge!
S'en amusait Dranoc.
Ceux qui échouaient " étaient emmenés à la nuit tombée, par une porte dérobée, vers une destination inconnue."
Un seul enfant était porteur d'une incroyable promesse! Son sang serait gage de longévité accrue pour le Roi...
Mais, d'autres parmi les Neutrales oeuvrent différemment! Grâce une "boîte à musique" du Passé, aidé par Coroliana, une vieille Femme et Sinat, un jeune banni, le Neutrale Hermod peut -il changer le cours du Destin?
Une "uchronie" parlant des maux, dont a souffert l'humanité depuis des siècles (racisme, mensonges sur le Passé et une pseudo religion forçant ses sujets, à ne pas se rebeller et à croire en de fausses prophéties...)
On attend le 2ème tome!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374
cicou45
  23 mars 2018
Trois royaumes, trois peuples mais un seul dieu et un seul souverain, cela ne vous rappelle rien ? Non ? En fait, c'est normal puisque c'est l'univers dans lequel nous plonge Angèle-Marie Mozazzani sur la planète Arcania. Les différents peuples, contrairement à ce que l'on pourrait imaginer ne sont pas répartis sur les trois royaumes mais fut un temps lointain où tous trois vivaient en parfaite harmonie et c'était tout naturel puisque tous trois se complétaient à merveille. Il y a avait d'abord les humains bis (fidèle reproduction de notre race actuelle), les neutrales maîtrisant les sciences et le savoir et enfin les triales dont dont les hommes étaient capables de lire dans le passé et les femmes de prédire l'avenir. Aussi, l'on pourrait penser que tous trois, ayant plus ou moins besoin les uns des autres (les triales naissant de l'accouplement d'un humain avec un neutrale, une race moitié homme-moitié femme) pouvaient continuer ainsi mais, car il y a toujours un mais dans ce genre d'histoire, il n'en fut pas ainsi. Les humains se sentant menacés, ils décidèrent de réduire à néant les triales qu'ils considéraient comme des bannis de par leur difformité ou tout simplement différence d'aspect. Lorsque je dis les humains, je parle en fait du "Tout-Puissant", l'"âtre suprême", divin qui fait entendre ses commandement par le biais du roi (comme de par hasard), et les humains, redoutant par dessus tout ce dernier, se sont toujours pliés à ces commandements, anéantissant ainsi tous les êtres qui leur semblaient impurs, en raison de leur différence physique. Cela ne vous rappelle rien ? Si un peu quand même lorsque l'on pense au régime hitlérien qui a fait anéantir tous les handicapés. Pourtant, ces derniers ne sont en rien comparables et même s'ils l'étaient, quelle importance ? Mais bon, là n'est pas la question ! Toujours est-il que leur différence fait peur et que pour le roi et ses sbires, ces deniers doivent être rayés de la surface d'Arcania au plus vite, comme l'on éradique une maladie. Cependant, suite à une révélation faite par la grande prêtresse à l'espion du roi, Dranoc, lui laisse supposer que le sang de l'un d'entre eux pourrait apporter à ce dernier une puissance hors du commun, tous les commandements se voient remis à jour mais pour combien de temps ?
Un ouvrage dans lequel j'ai eu un peu de mal à rentrer au début, n'étant pas habituée à lire ce genre de littérature mais je puis vous assurer qu'une fois l'intrigue lancée et les personnages mis en place, je n'ai plus pu m'arrêter. Aussi, je ne peux que vous recommander cette lecture et de la faire connaître autour de vous. Dernier bémol, j'ai appris qu'il s'agissait d'un premier tome, et du coup, je me suis laissée bêtement avoir attendant par conséquent impatiemment la sortie du second !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280

Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
YggdrasilaYggdrasila   03 novembre 2018
Depuis de nombreuses années en matière de découvertes scientifiques il y a un fait acquis : le cerveau d’un adolescent est physiologiquement beaucoup plus fragile, et de nombreuses aires cérébrales sont encore en friche ; notamment celles qui traitent des fonctions complexes comme le cortex préfrontal, siège du raisonnement et de la prise de décision. Il y a également une certitude : l’absorption de certaines drogues durant cette phase de « finition » aura des conséquences irréversibles sur le quotient intellectuel de l’individu. Cela se manifestera par des capacités de mémorisation et de raisonnement altérées, avec notamment une déformation de la perception du réel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
YendareYendare   18 septembre 2018
- Je vois en vous une grande tristesse qui vous rend amer. vous avez connu la misère. Certes, vous vous êtes extrait de votre condition d'homme du peuple, mais pour arriver à vos fin vous n'avez pas hésité à semer le malheur et la mort sur votre route; et cela sans le moindre remord. Oui, vous appartenez désormais à la caste supérieure mais vous ne pouvez faire que cela ait toujours été. Alors, vous vous sentez condamné à la conquête. Vous avez soif de pouvoir, soif de revanche, soif de reconnaissance. Méfiez-vous, Dranoc, vous ne récolterez en retour que haine et volonté de vengeance; et tout cela ne vous conduira qu'à votre perte. Oui, vous finirez là où vous avez commencé, en bas des marches.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
YggdrasilaYggdrasila   02 novembre 2018
Et tous les êtres que nous rencontrerons au cours de notre vie, ce ne sera jamais le hasard qui les placera sur notre chemin. Car ils auront sur nous, sur nos idées, sur nos actions, des effets souvent imperceptibles ; parfois étonnants et inexplicables, mais toujours véritables ; comme les nôtres auront tout autant d’effets sur eux.
Commenter  J’apprécie          460
YggdrasilaYggdrasila   01 novembre 2018
Un cri long, aigu, lugubre, déchira le silence de la nuit ; et ramena Sinat à la réalité. Il était un mélange de chuintement et d’hululement propre à certains oiseaux de nuit. L’enfant se mit à trembler. Il avait entendu dire que ces créatures nocturnes étaient de mauvais augure, qu’elles avaient fait un pacte avec les esprits malins et étaient des suppôts des sorcières et de démons ; et que leur cri était un présage de mort ou de malheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
YggdrasilaYggdrasila   02 novembre 2018
La seule récompense qu’ils puissent prétendre d’une vie exemplaire en ce bas monde c’est la promesse d’une vie meilleure dans l’au-delà. N’est-ce-pas là une excellente idée ? Car je n’ai que faire d’eux après leur mort, seule m’intéresse leur obéissance de leur vivant. Mieux vaut donc les laisser mourir avec l’espérance qu’ils s’éveilleront au ciel. Oui, qu’ils se contentent d’espérer. Les promesses n’engagent-elles pas que ceux qui y croient ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Paris ( encore ) et sa banlieue dans les titres + une chanson

Layla Demay et Laure Watrin

Une vie de gallinacée à paris
Une vie de pintade à Paris
Une vie pas drôle à Paris
Une vie de chien à Paris

11 questions
59 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , villesCréer un quiz sur ce livre

.. ..