AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791026212805
130 pages
Éditeur : Librinova (02/10/2017)
2.1/5   5 notes
Résumé :
Le corps de Constance Colas, jeune avocate spécialisée en droit de la famille, est retrouvé dans les jardins botaniques de l’Arquebuse, le cœur prélevé. Trafic d’organes ou folie meurtrière ?
Cette disparition va remettre en question la vie de Camille, sa sœur jumelle, sculptrice dont le vernissage de l'exposition a lieu le soir du meurtre.
En quête de réponses, Camille se réfugie dans la maison de famille, au risque de devenir à son tour, la prochaine... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
oceanedeepa
  11 octobre 2017
Ce livre m'a été proposé en service de presse par l'auteur via le site SimPlement. Je ne connaissais pas l'éditeur de ce livre, Librinova, et après une petite recherche, j'ai compris que c'était une plateforme d'aide à l'auto-édition pour les auteurs indépendants… Et malheureusement dans le cas de ce livre, on voit tout de suite que c'est de l'auto-édition. Pour la première fois, je vais ajouter des exemples de phrases pour étayer mes propos.
Dès les premières pages, j'ai eu des soucis de compréhension. Pourquoi ? Parce que :
- certaines phrases sont beaucoup de trop longues et donc je m'y perdais à un moment donné ;
- il y a parfois trop de ponctuation, ce qui a pour conséquence de « hacher » la phrase inutilement ;
- à d'autres moments, c'est le contraire et donc j'étais de nouveau perdue ;
Finalement, certaines phrases commencent sans sujet et paraissent donc bizarres, comme si quelque chose manquait (1)
Ex : » Un ultime coup d'oeil à la devanture d'un magasin d'Antiquités, – ironie du sort -, où un miroir baroque, habillé de dorure patinée, son vieux complice de la rue Jean Jacques Rousseau, lui renvoyait un dernier reflet, balança sa chevelure brillante telle une vague emportée par sa puissance, gommant tout sur son passage, image recluse. Trouva (1) refuge dans un taxi égaré dans ces petites ruelles, à quelques mètres de son immeuble. Se délecta (1) des toits vernissés de la cité des ducs qui lui ouvraient les bras. Grands les bras ! «
De plus, il y a des problèmes de point de vue. A certains endroits, on a une narration d'un point de vue extérieur, comme si quelqu'un nous racontait/décrivait la scène et puis on passe directement aux pensées/dires de Camille. Dans un même paragraphe, on a par exemple :
Ex : » Je suis sortie de la Cité des papillons comme j'y étais entrée. Sans tambour, ni trompette, à pas feutrés. Il eut la délicatesse de ne pas la retenir quand elle décida de partir. D'ailleurs, il n'entendait plus, le rhum l'avait rendu sourd. «
En fait, cela pourrait marcher si on passait à un nouveau paragraphe. Mais là, on mélange les points de vue au sein d'un même paragraphe. le lecteur doit donc relire la phrase plusieurs fois pour comprendre. Il faut aussi ajouter à tout cela des fautes qui traînent par-ci par-là ( » Je vous harcelle » –> harcèle ; oubli d'un » S » au verbe pour exprimer le temps passé…).
J'étais seulement à 9% de ma lecture, ce qui correspond au premier chapitre, et j'avais déjà relevé tous ces « défauts ». A partir de ce moment-là, je me suis forcée à ne plus prêter attention au style rédactionnel, à la grammaire et à l'orthographe (plus facile à dire qu'à faire!) pour finir le roman le plus vite possible.
En ce qui concerne l'histoire, je ne sais pas trop quoi dire. Pour commencer, je n'ai pas accroché aux personnages. Je pense que là aussi c'est dû à l'écriture car je ne savais pas remettre les personnages. Même en ayant fini le livre, je ne sais pas du tout comment vous les décrire. Je ne sais pas quoi penser d'eux. A un moment donné, l'auteur a même noté « Constance » alors qu'elle parlait de Camille. En fait, la seule chose qui m'a touchée, c'est la détresse de Camille face au meurtre de Constance, sa jumelle. le commissaire Clavaux, oubliez-le, il ne sert pas à grand chose. Quand au déroulement des événements, je ne sais pas quoi en dire non plus. L'écriture est tellement confuse que je ne savais pas si j'avais à faire à des faits qui se passaient ou bien aux événements se déroulant dans le rêve d'une personne. Ce livre est décrit comme un thriller mais il n'a rien d'un thriller. Il n'y a quasiment pas d'enquête. Si j'ai été jusqu'au bout de cette lecture, c'est uniquement pour savoir l'identité du tueur. le point positif, c'est la raison pour laquelle l'assassin a fait cela. Mais dans un thriller (et j'en ai déjà lu un paquet), je m'attends à ce que l'histoire m'amène petit à petit vers la vérité, à la découvrir en même temps que les personnages, en menant l'enquête avec eux. Ici tout est dévoilé dans les dernières pages, c'est comme si on voulait me dire « Ah oui au fait, j'ai oublié mais c'est pour ça que le tueur tue ». On peut rassembler cela en trois phases :
- le meurtre
- du blabla qui ne sert pas forcément l'histoire et qui ne fait pas avancer l'enquête (si enquête il y a)
- Quelques pages à la fin qui explique tout en mode gros cheveu dans la soupe
Pour résumer, dans l'état actuel, je ne vous conseille pas de lire le roman. Je suis désolée d'en arriver à cette conclusion surtout que vu la 4e de couverture, il y avait du potentiel au niveau de l'histoire. A mon avis, il serait intéressant pour l'auteur de faire réviser son texte par un(e) correcteur/trice. Je sais que certains bloggeurs sont frileux à l'idée de lire des auteurs auto-édités et avec ce roman, je comprends pourquoi. Il n'est pas agréable de lire un roman en sachant que derrière on va être obligé de pointer tout ce qui ne va pas dans une chronique.
Lien : https://worldofvoz.com/2017/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ManedWolf
  22 octobre 2017
Un livre tout à fait atypique, difficile à chroniquer. D'un côté, l'histoire qui a tout d'un roman policier, avec la mort de Constance dont le coeur a disparu, et sa soeur Camille qui va tout faire pour comprendre ce qui s'est passé et trouver le coupable. de l'autre côté, la plume, plutôt poétique et délicate, presque expérimentale, qui détonne complètement avec le genre.
Pour moi, ce n'est pas un défaut, au contraire ! J'aime qu'on joue avec les codes établis et qu'on propose autre chose : ici, en l'occurrence, on lit le déroulement d'une enquête en ayant l'impression, à cause de la plume, d'avoir entre les mains un roman d'introspection ou un roman contemporain sur une vie quotidienne. Ce dépaysement m'a accroché, plus que l'histoire en réalité. Je ne crois pas qu'on puisse réellement parler de suspense, parce que l'histoire ne semble pas construite dans ce but-là. On suit la progression de l'enquête oui, mais sans ressentir la fougue des révélations et des pistes à suivre, plutôt un détachement pas désagréable mais surprenant.
Bref, j'espère que ce livre trouvera son public, qui doit se situer à mi-chemin entre les lecteurs de polar et les lecteurs de roman contemporain, c'est un pari risqué mais pour moi ça valait le coup de le tenter !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeslecturesdeMaryline
  14 janvier 2018
Le synopsis était très alléchant, surtout pour moi, la fan de polars. Malheureusement, ma déception en fut encore plus grande quand j'ai découvert que ce n'était pas vraiment un policier mais plutôt un roman avec une petit enquête en parallèle. Parce qu'on ne peut pas vraiment parler d'une enquête, même si il y a mort suspecte d'une personne.
Je n'ai pas été convaincue par cette histoire, je n'ai pas aimé les personnages auxquels je n'ai pas réussi à m'identifier et envers lesquels je n'ai pas eu de sentiments. Ils ne m'ont pas transportée, je n'ai pas réussi à les apprécier et à en savoir plus sur eux. La seule chose qui a fait que j'ai lu le livre entièrement était de connaitre la fin, de savoir pourquoi on a tué cette femme en lui arrachant le coeur.
Même l'écriture de l'auteur est perturbante, elle passe, dans un mème paragraphe, de la première à la troisième personne sans explication. J'ai parfois été perdue par sa façon de s'exprimer. Je ne sais pas si c'est voulu (alors dans ce cas, je m'en excuse mais je n'ai pas compris) ou si c'est un manque de relecture du manuscrit.
Je suis donc désolée, mais je n'ai pas apprécié ce roman qui se rapproche plus d'une histoire singulière (quoi que!) que d'un polar avec rythme, suspense, enquête et surprises. J'espère que d'autres lecteurs sauront l'apprécier mieux que moi.

Lien : http://leslecturesdemaryline..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
edco6974
  01 décembre 2017
Le thème choisit par l'auteure était vraiment intéressant mais j'ai trouvé l'histoire confuse, difficile à cerner et la fin arrive de façon abrupte...C'est vraiment dommage car je pense qu'il peut être très bien..Mais c'est mon avis personnel...
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Christine Moreau (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2172 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre