AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jérémie Moreau (Autre)
EAN : 9782901000464
104 pages
Editions 2024 (22/10/2020)
4.08/5   136 notes
Résumé :
Ouvrage récompensé pour ses illustrations du prix BolognaRagazzi 2021, à la Foire du livre de jeunesse de Bologne. (catégorie Comics - Young Adult)

Un buffle pousse de toutes ses forces sur la paroi, enfonçant sa tête dans la roche pour déplacer une île ; c'est qu'une comète, qui file dans le ciel, viendra bientôt heurter la surface et exploser ce bout de terre. Il le sait, il l'a vu dans ses rêves, c'est ce qu'il dit au varan qui le rejoint dans so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
4,08

sur 136 notes
5
16 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

jamiK
  19 janvier 2022
Jerémie Moreau propose ici, une suite de fables animalières : un buffle qui pousse une île pour éviter la comète, une autruche qui se trouve laide, un étourneau qui ne veut pas suivre le même chemin que tout le monde, un vieil éléphant qui apprend le récit de la vie à son petit fils avant de mourir, un bernard l'hermite qui recherche la plus belle demeure et enfin une panthère qui conclut par un discours sur l'évolution. le trait est régulier, un peu froid, les couleurs se focalisent sur l'immensité des décors, de grands dégradés qui résonnent avec le grain du papier. Il y a une certaine distance avec les personnages, ils sont perdus face à l'évolution, se posent trop de questions, trahissant leur propre nature au risque de s'égarer. Ces fables, entre La Fontaine et Yves Coppens, nous racontent une certaine évolution où les origines se perdent et où les objectifs dérapent. C'est tout en simplicité, à nous d'en découvrir les paraboles, les allégories, avec un ton de poésie à savourer, à méditer.
Encore une très belle bande dessinée de Jérémie Moreau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
dedanso
  26 février 2021
J'aurais tant aimé avoir à nouveau un coup de coeur, comme lors de ma découverte de Penss du même auteur-illustrateur...
Cette bande dessinée est composée de plusieurs histoires courtes, à première vue sans lien, dont les personnages sont des animaux. Mais tout finit par prendre sens, les personnages se croisent et se retrouvent tous ensemble pour écouter le discours de la sage panthère.
J'ai d'abord été désarçonnée par les illustrations. La couverture me plaisait tellement, j'espérais retrouver à l'intérieur ces couleurs flashy. Ce ne fût pas le cas, certaines vignettes étant même assez ternes. J'ai tout de même retrouvé avec plaisir le style si particulier de Jérémie Moreau : des vignettes de tailles et formes différentes agencées de manière surprenante, des associations de formes géométriques, une histoire en "chapitres".
J'ai aussi été surprise par la dimension allégorique de cet ouvrage. Même si cela est parfois très poétique, que le propos fait réfléchir, j'ai terminé ma lecture en me disant que le message n'était au final pas très intelligible. Personnellement, je n'ai pas compris le sens du discours de la panthère. Mais j'ai retenu la beauté de la nature et des êtes vivants peuplant la Terre, la plénitude que l'on peut ressentir à s'ouvrir à la beauté du monde. C'est déjà un beau programme n'est-ce pas ?
Le discours de la panthère restera dans mon souvenir comme une bande dessinée sous forme de conte philosophique et écologique, cherchant à retrouver la nature originelle de notre belle planète.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
le_chartreux
  31 janvier 2021
Conte philosophique et écologique zoomorphe nimbé de poésie sur la préservation de notre monde et des relations humaines.
La compassion du varan et l'implacable force des instincts primaires, la pugnacité du buffle, la voracité des vautours, l'acceptation de soi nécessaire à l'autruche, la volonté d'indépendance d'un seul étourneau, la vie, l'amour, la mort… font de cet album magnifique un grand puits de sagesse utile pour écouter et entendre, accepter d'être un animal parmi les autres, accepter de faire partie de la nature toute entière et - enfin - affronter dignement la mort ce qui nous permettra peut-être de sauver ce qui à fait notre humanité.
Saurons-nous entendre la voie de la grande prêtresse - ici Sophia la panthère noire - mais ce pourrait être aussi aussi bien Greta Thunberg ou Yann Arthus-Bertrand ?
Commenter  J’apprécie          161
Francinemv
  18 novembre 2020
C'est l'histoire de la vie … et de la mort aussi. Que vous soyez à l'aube, au mitan, au crépuscule de celle-ci, je vous invite à vous plonger dans le sublime album de Jérémie Moreau, le discours de la panthère, qui vient de paraître aux éditions 2024. Nul doute que cet élégant ouvrage hors normes - au sens propre comme au figuré - va vous séduire, vous subjuguer par l'extrême beauté de son image épurée et la profondeur de son propos. Un magnifique conte philosophique non exempt de poésie où l'animal s'interroge sur les choses de la vie.
Pour Jérémie Moreau, l'idée de ce récit original a vu le jour suite au choc éprouvé devant un reportage animalier de Life, émission produite par la BBC. On y voyait un dragon de Komodo mordre un buffle à la patte et rester durant trois semaines auprès de lui à attendre patiemment que sous l'effet du venin le buffle s'affaiblisse, puis meure avant de s'en repaître. « Comment le dragon de Komodo peut-il passer tant de temps auprès de sa victime sans tisser des liens ?» Voilà la question que l'auteur s'est alors posée. Ce questionnement donnera naissance à la première histoire, celle d'un buffle tentant de déplacer non pas une montagne mais une île, mordu par un varan et la relation qui va en découler. Vont suivre quatre autres récits dont les héros ne sont autres qu'une autruche en phase d'émancipation, un étourneau désireux d'aller voir si le ciel n'est pas plus bleu ailleurs, un éléphanteau et son grand-père passeur de mémoire, un bernard-l'hermite en quête de sa coquille. Bien que ces cinq récits soient indépendants, les animaux s'y croisent furtivement avant de se rejoindre dans l'ultime épisode. Et Il faudra attendra ce sixième conte pour rencontrer Sophia, grande soeur de Bagheera qui en rassemblant les cinq pièces du puzzle va composer l'époustouflante image finale mettant en lumière une différence majeure existant entre un grand absent de ce récit, l'homme, et les autres espèces animales.
Après La Saga de Grimr, Fauve d'or 2018 à Angoulême et Penss, l'auteur, adepte de la pensée philosophique de Philippe Descola et de Baptiste Morizot – dont les recherches portent principalement sur les relations entre l'humain et le reste du vivant – poursuit sa quête des origines du monde.
Six histoires dans lesquelles les animaux que nous allons suivre s'interrogent sur le monde et sur eux-mêmes. Des fables oui mais sans morale, des paraboles qui nous ramènent à l'essence même du vivant. Se détournant de l'anthropomorphisme où l'on part des comportements humains pour les appliquer à des animaux, les différentes quêtes animalières sont ici initiées par les spécificités de leur espèce. Dépassant l'empathie que l'on ressent pour les différents protagonistes, nous nous glissons dans la peau et la conscience de ceux-ci, devenons buffle, varan, étourneau, éléphant, bernard-l'hermite et voyons ce monde originel à travers leurs yeux. C'est absolument prodigieux !
La mise en images est bluffante ! L'illustration est sublimée par la très grande taille de l'album. le dessinateur a confié avoir beaucoup lu de livres de Babar à sa fille pendant le confinement et s'être inspiré de cette esthétique pour l'album. Son trait épuré à l'extrême offre une très grande lisibilité et colle parfaitement au propos. Concernant la mise en pages, il fait preuve d'un sans faute tant au niveau cadrage que découpage. Pour finir, il a porté un soin tout particulier aux décors inspirés de photos qui envahissent les planches. Il a su donner de la matière, de la texture à ces illustrations réalisées à l'ordinateur en supprimant le lissage qui parfois résulte de ce procédé. On a envie de toucher… Les couleurs sont lumineuses, vibrantes, mettant en valeur ce qu'il appelle les « forces invisibles ». «Quand je dessine une montagne, j'ai envie de dessiner les forces géologiques qui ont permis à lui donner cette forme-là et je reviens toujours là-dedans au moment de la couleur pour sculpter les décors.» Et bien ces forces, non seulement on les voit, mais on les ressent !
Le discours de la panthère ? Un récit fort, poétique, philosophique et empreint non pas d'humanité mais d'animalité au sens noble du terme offrant plusieurs niveaux de compréhension que l'on peut interpréter de mille et une façons. Un album fascinant pour les petits comme pour les grands !
La chronique sur L'accro des bulles

Lien : https://laccrodesbulles.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bazart
  19 octobre 2020
Après La Saga de Grimr et Penss, Jérémie Moreau, en pisteur qui sait lire les signes et les traces, continue d'explorer, dans ce Discours de la Panthère, les chemins qui mènent aux origines du monde.
Depuis le Singe de Hartlepool réalisé avec Wilfrid Lupano (2012), Jérémie Moreau continue de prouver qu'il a un univers sa bien à lui, ce qu'il prouve avec ce poétique et vraiment fascinant le Discours de la panthère, plongée émouvante et envoutante dans une nature originelle.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          160


critiques presse (6)
LeSoir   07 décembre 2020
Dans «Le Discours de la Panthère», les animaux libérés de toute présence humaine cherchent un sens à la vie et nous réconcilient avec les forces invisibles de la nature.

Lire la critique sur le site : LeSoir
Telerama   23 novembre 2020
Solitude, mémoire, beauté… Des questions philosophiques pleinement abordées dans cette œuvre prometteuse.

Lire la critique sur le site : Telerama
LigneClaire   18 novembre 2020
Le Discours de la panthère est un conte animalier, philosophique qui n’emprunte rien à personne. Jérémie Moreau que l’on avait découvert à Sérignan avec Le Singe de Hartlepool, suivi avec Penss et les plis du monde, puis avec La Saga de Grim, part avec son nouvel album à la découverte de la création du monde.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
FocusLeVif   12 novembre 2020
Jérémie Moreau, un des grands talents de sa génération, creuse sa veine philosophique dans un envoûtant recueil de contes animaliers.
Lire la critique sur le site : FocusLeVif
ActuaBD   10 novembre 2020
Dans un ensemble de courts récits qui finissent par se rejoindre, Jérémie Moreau, lauréat en 2018 d'un Fauve d'or à Angoulême, dresse le tableau d'un monde espiègle et serein, sage mais pas sans surprises.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   03 novembre 2020
On retrouve dans ce grand format soigné son sens du découpage et du cadrage, moins cinématographiques qu’à l’accoutumée mais sans doute plus poétiques aussi. Jérémie Moreau n’a pas fini de surprendre et d’emmener les lecteurs vers des territoires inconnus, lumineux.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
grimorggrimorg   27 octobre 2020
Le jour où l'on sortira les corps de la chaîne du vivant, où l'on bâtira des palais aux morts glorieux, où l'on vengera les morts auxquels on s'identifie, où l'on cachera les morts gênants...le monde sera perdu.
Commenter  J’apprécie          30
NofSetNofSet   20 mars 2021
"-Dis moi, que connais-tu de l'origine du monde ?
-Le fromage qui explose, tout ça ?
-Euh... Pour toi la création c'est un fromage qui explose ?
-Ben oui tout le monde sait ça.
-Mince alors... Je l'ignorais moi ! Tu peux m'en dire plus ?"
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jérémie Moreau (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérémie Moreau
Axelle Janocka, étudiante à l'ECV Bordeaux, vous présente l'ouvrage "Le discours de la panthère" de Jérémie Moreau aux éditions 2024.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2469770/jeremie-moreau-le-discours-de-la-panthere
Note de musique : © mollat
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : fablesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4409 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre