AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756043311
Éditeur : Delcourt (15/01/2014)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 67 notes)
Résumé :
"Il n'a jamais perdu un match de tennis. Il est numéro 1 mondial depuis 7 ans, terrifiant vainqueur à la mine mélancolique, l'idole d'un peuple biberonné à la réussite... Mesdames et messieurs nous recevons le grand Max Winson !
Alors, Max Winson, gagner une fois, deux fois, dix fois, c'est bien entendu grisant, mais quand on pulvérise ses adversaires année après année....Je dois vous poser la question : vous arrive-t-il de vous sentir coupable ?"
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
maloriemercier
  02 février 2015
La victoire à tout prix !

Dans cette bande dessinée nous avons à faire à un personnage très talentueux et invincible mais pas épanoui dans sa vie personnelle. Il doit se remettre en question après une interview catastrophique pour savoir qui il est vraiment ? Et qui veut-il être ?
A travers cette histoire, nous retrouvons une belle réflexion sur le sport de haut niveau.
« Quand le sport est synonyme de tyrannie »
Max Winson, 16 ans, est un joueur de tennis à qui tout réussi sur le plan sportif : il remporte tous les tournois auxquels il participe ; il est numéro 1 mondiale et rien ni personne ne semblent être en mesure d'inverser la tendance. Il est devenu en quelques sortes le « Dieu » du tennis soutenu et adoré par des millions de gens et de commentateurs qui veulent s'identifier à lui.
Max est entraîné par son père qui ne voit que par la victoire et la perfection du jeu. Max obéit machinalement à son père coûte que coûte jusqu'au jour où ce dernier tombe malade et doit laisser sa place à un autre entraîneur nommé Andy.
Max sans son père n'est plus le même, il va devoir assumer sa renommée.
« La douleur du succès »
Max, champion invincible ne connait que les cours de tennis et l'exigence de son père depuis qu'il est né. Son père peut être qualifié de tyrannique car il fait de son fils une véritable machine à gagner. Il est prêt à un acharnement inqualifiable pour que son fils remporte la victoire de tous les matchs joués. Mais un jour, la maladie le gagne et Max doit continuer doit continuer son parcours avec un nouvel entraîneur Andy et des rencontres surprenantes comme celle avec la journaliste Pia Ohlin qui va lui faire comprendre qu'il n'a aucune personnalité sans son père ni sa raquette.
Avec Andy, Max va encore se contenter d'obéir d'ailleurs page 77, il dit « je suis un cobaye dans les mains d'un professeur fou ».
Ce livre n'est pas qu'une simple et classique bande dessinée sur le sport, à travers cette histoire Jérémy Moreau nous pousse à nous interroger sur de nombreux sujets. Pour cela il a fait preuve d'une inventivité incroyable autant dans le déroulement de son scénario que dans la créativité de ses dessins. Les souffrances morales ainsi que l'isolement ressenti par Max sont bien mises en valeurs, Max est représenté avec des traits mélancoliques. Ses victoires qui le poussent à être un surhomme sont mises en avant avec un public indénombrables qui l'acclame de partout, il est même représenté de façon démesuré sur un cours de tennis par rapport à son adversaire comme nous le montre la couverture.
De plus page 60 il y a la réplique suivante : « La victoire à 100 pères. La défaite est orpheline. ». En effet, tout le monde se bat pour la victoire mais personne ne veut la défaite. C'est un peu comme dans notre société actuelle où personne n'a de considération pour celui qui perd.
Son père qui incarne l'inhumanité et la tyrannie est représenté par un être chétif à tête de mort et très laid, tabagique et toussant sans arrêt en répétant sans cesse le mot « victoire ».
Les traits des dessins sont très fins et les couleurs sombres et tristes sont en accord parfait avec le texte. Ce qui fait que le lecteur plonge dans cette bande dessinée avec plaisir dont l'auteur l'amène implicitement avec subtilité à se poser pleins de questions et en lui réservant beaucoup de surprises tout au long du livre.
Pour conclure, ce récit remarquable nous offre une vue particulière du sport de haut de niveau avec toutes les remises en questions que cela provoque. Au dernier match, Max va jouer pour sauver une vie ! Effectivement le joueur adverse met en jeu sa vie s'il ne remporte pas le match, alors que Max met en jeu la vie de son père s'il n'obtient pas la victoire. Une fin surprenante sur le choix de la vie que Max s'apprête à sauver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
trust_me
  02 avril 2014
Max Winson est un phénomène. le seul tennisman de l'histoire à avoir remporté tous ses matchs. N°1 mondial depuis 7 ans, 24 titres en grand chelem et 94 tournois gagnés d'affilée. Un gamin au physique de colosse qui ne se pose pas de question, une sorte de robot, programmé pour gagner, cornaqué par un père tyrannique ne lui laissant rien passer. Pourtant le jeune homme semble traîner une mélancolie persistante, une fragilité difficile à cerner.
Il va d'ailleurs suffire d'une interview télé catastrophique pour ébranler le mythe. le paternel en fait une attaque et Max doit trouver un nouvel entraîneur. Ce sera Andy, un inconnu aux méthodes très particulières qui va le préparer au match le plus compliqué de sa jeune carrière….
Avec ce diptyque, Jérémie Moreau (Le singe de Hartlepool) a voulu faire un shonen à l'envers. Dans Dragon Ball ou Naruto, le héros, chétif, honnête et un poil naïf, devient le plus fort de tous en franchissant les paliers petit à petit alors qu'ici, Max Winson est au sommet dès le départ et il voudrait descendre de son piédestal. En filigrane l'auteur dénonce avec une certaine finesse les méfaits du sport spectacle, de sa médiatisation et de sa proximité avec la pire forme de libéralisme économique. Mais le coeur du propos reste la compétition à outrance qui caractérise notre société, ce besoin d'être meilleur que les autres et cette violence de la victoire qui galvanise les foules. C'est d'ailleurs le reproche que fait une journaliste à Max : « Tu incarnes la compétition sauvage. Pour s'en sortir, il faut écraser son voisin. Il faut être plus fort, plus performant, plus endurant, et pire…

Par rapport au singe de Hartlepool le trait est ici plus relâché, plus nerveux, plus dépouillé. Quelque chose de brut et d'instinctif qui rappelle par moments Bastien Vives. Autant dire que je ne suis pas fan… Par contre, le noir et blanc est sympa et le découpage est super dynamique, avec quelques effets vraiment astucieux et risqués mais toujours très lisibles.
Une bonne surprise. Avec ce premier album solo, Jérémie Moreau s'est lancé sans filet pour dénoncer un modèle social faisant de la recherche de la réussite notre seule raison d'être. le tout sans passer pour un donneur de leçon rabat joie. Chapeau !
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
DavidTheo202
  15 mars 2015
Un homme qui ne connaît pas la défaite.
Invaincu depuis ses 7 ans, Max Winson est le plus grand joueur de tennis. Agé seulement de 23 ans, il n'a jamais connu la défaite et est le leader incontesté de sa discipline. Il est l'idole du peuple et est nourrit à la réussite. Ce géant à la mine mélancolique gagne un match, puis cent, puis mille... Cependant, son visage ne montre aucune joie ni satisfaction mais de la culpabilité. Poussé à bout par un père oppresseur et qui ne lui laisse aucune seconde de repos, il lui arrive de se sentir coupable et de vouloir connaître, au moins une fois dans sa vie, la défaite.
Apparu aux éditions Delcourt en janvier 2014, Max Winson (1. La Tyrannie) est l'oeuvre de Jérémie Moreau. Né en 1987, il participe pour la première fois au concours de la BD scolaire à l'âge de 8 ans mais obtient ce prix à 16 ans, ainsi que le prix Jeunes Talents du 39ème Festival d'Angoulême. Il intègre ensuite l'école des Gobelins pour y apprendre l'art du dessin animé. Son oeuvre la plus connue est sans doute le Singe de Hartlepool récompensée par le prix des Libraires spécialisés en 2013. Aujourd'hui, il poursuit une carrière d'auteur de BD ainsi que de character designer pour le cinéma d'animation.
L'utilisation du noir et blanc tout au long du livre n'est pas un hasard. En effet, celle-ci donne encore plus de mélancolie et de tristesse à l'histoire et au personnage principal. La mise en page est originale et bien pensée, permettant une lecture fluide et agréable. Cependant, certains dessins, qui font penser à un tableau de Picasso, sont confus. Il faut un petit temps d'adaptation et de compréhension pour savoir où se déroule l'action et qui intervient lors du fait.
Max Winson tome 1 possède une histoire originale et facile à comprendre. le thème des relations père/fils dans le domaine sportif est une trame qui est peu exploitée dans des livres, surtout quand celles-ci tournent à la tyrannie. Cette thématique, malheureusement présente dans notre société, permet de nous faire réfléchir sur les conséquences que peuvent avoir ces actes.
Il ne faut pas s'attendre à une intrigue épique avec plein de rebondissements lorsqu'on lit Max Winson. En effet, l'aventure se déroule tout au long du récit sans un moindre effet de surprise, avec un rythme monotone et ennuyeux.
Max Winson 1. La Tyrannie mise plus sur la réflexion du lecteur et le faire réagir sur ce problème de société que sur une aventure épique et pleine de suspence. C'est donc une BD qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui captivera les amateurs de BD avec un thème d'actualité qui laisse libre court à la spéculation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BDLASCASES
  19 mai 2015
Max Winson. Ce nom est acclamé à chaque fin de match auquel il participe. L'unique gagnat depuis 7 ans. LE grand Max Winson. Celui à qui tout le monde veut ressembler. le tennisman à la coupe en étoile.
Son succès il le vaut à son père, son entraîneur personnel, avec lui ce n'est pas une partie de plaisir. Tellement tyrannique que quand celui-ci tombe gravement malade, Max est perdu. Habitué d'être entraîné à la dure, il ne sait plus quoi faire lorsque il doit tout gérer tout seul, notamment une interview, dans laquelle il perd tous ses moyens parce que son cher père n'est pas là pour lui dicter ses moindres faits et gestes.
Pour remplacer celui qui l'entraîne depuis ses 16 ans, une sélection est organisée, la question qui court sur toutes les bouches est de savoir quelle sera la personne qui sera digne de l'imbattable Max Winson. le choix s'est porté sur un étrange personnage à l'allure de clown, prénommé Andy.
Son nouvel entraîneur est très... original. Il concocte à son élève toute sorte de situations impossibles, Max est déboussolé par tout ce changement, néanmoins il prend confiance en lui sur le plan personnel, au fil des entraînements avec Andy.
Dans cette bande dessinée, le graphisme est très simplifié. Les détails sont quasi inexistants, mais cela ne gêne pas à la compréhension du récit, la légèreté dans cette BD est bien présente grâce ce type de graphisme. le choix du noir et blanc rend plus tragique l'histoire de Max Winson, seulement la couverture est colorée. Ces dessins nous donnent l'impression que chaque personnage est soit trop grand, tel que Max Winson, soit trop petit, comme les personnages secondaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
orbe
  29 juillet 2015
Max Winson est le héros de tout un pays. Joueur de tennis, il n'a jamais perdu un match. C'est une légende.
Mais son père qui est son terrible et exigeant entraîneur est malade. Il délègue alors à son entourage un certain nombre de tâches concernant la carrière de son fils.

Arrivé seul à une interview, Max s'effondre devant l'agressivité de la journaliste qui lui demande si ses victoires ne sont pas autant de tombeaux pour ses adversaires... le jeune homme se révèle timide et peu sûr de lui.

L'événement provoque une nouvelle crise du père de Max qui se voit contraint d'engager un nouvel entraîneur. Celui-ci a des méthodes très étranges et étonnantes. Il tente de prévoir tous les impondérables...

Max invite la jeune journaliste à le rencontrer dans sa demeure alors qu'il prépare un nouveau match contre un nouveau joueur issu d'une dictature dont l'enjeu du match sera pour ce dernier le triomphe ou la mort...

Cette bande dessinée tout en noir et blanc est formidable car elle évoque avec justesse le monde de la compétition et ses enjeux. On y trouve le père tyrannique, les médias prêts à tout pour un scoop et la création d'un champion.

Le portrait d'Andy Madison en coach fou est une vrai prouesse. le lecteur accompagne le jeune sportif dans son parcours personnel.
Une histoire en deux tomes à ne pas manquer !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

critiques presse (4)
Sceneario   17 février 2014
Résolument moderne et peut-être un peu arty, ce premier tome (sur deux) de Max Winson est une découverte enthousiasmante.
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   10 février 2014
Début d’un dyptique explorant les états d’âme d’un champion de tennis à la croisée des chemins. Une esthétique intéressante mais un canevas qui hésite trop entre fable et satyre
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   03 février 2014
Rompant avec le graphisme du Singe de Hartlepool, le jeune dessinateur donne joliment vie à ses personnages grâce à un trait fin et délicat qui saisit et transmet l’essentiel : l’émotion.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   27 janvier 2014
Humour, suspense, personnages convaincants, inventivité graphique permanente et évidence dans la narration font de ce premier tome une bande dessinée ovni extrêmement attachante. Bravo !
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
chayma-b202chayma-b202   12 février 2015
Max Winston est le plus grand champion de tennis .Il est le premier du monde depuis 7 ans , c’est un redoutable vainqueur ! Sa réussite est la chose la plus remarquable qu’il soit ! tout le monde en parle tout le monde est intéresser par lui.

Il en arrive à la grâce a son père qui est pour lui son entraîneur depuis toujours. Lorsque qu’il tomba gravement malade.. Sans son père Max Winston n’avait pas le courage de s'en sortir seul . il rencontra un nouvel entraîneur , il devait faire des interview seul ..Tout cela devenait un nouveau départ pour lui qui était très difficile a gérer car il était très timide et n’arrivait pas a s’exprimer en public.. entre la peur et le stress il essaya de surmonter tout cela et en étant courageux comme lorsque il était sur le terrain.
Il a fait de son possible pour combattre ses adversaires et gagner tout ses matchs . Entre les problèmes de son père , les moments seul qu’il a vécu il réussi a continuer et gagner la victoire!

Pour ce qui est de la BD les dessins sont simple de couleur noir et blanc .Cela donne un air triste ce qui est dommage car pour une histoire comme celle ci il fallait avoir plus de couleur pour donner plus de mouvement a ce que ce soit réel.Cependant l'histoire est très intéressante elle est très riches en émotions . Cela peut aider au lecteur a avoir plus de visions sur la vie .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lucie-huelucie-hue   06 mai 2015
Max Winson, un jeune homme de vingt-trois ans est un grand champion de tennis invaincu depuis ses seize ans et jusque là, personne ne semble être en mesure de le battre.
Un jour, il est interviewé par la jeune journaliste Pia Ohlin qui s'acharne à essayer de le faire se sentir coupable de ne laisser aucune chance à ses adversaires. Nous pouvons alors constater que Max ne sait absolument pas répondre à toutes ses questions. Un jour son père tombe gravement malade et il doit engager un nouvel entraîneur. C'est alors qu'on rencontre Andy, un homme aux méthodes d'enseignement très particulières et semble se lier d'amitié avec lui. Les dessins de cette bande dessinée sont plutôt simples et en noir et gris, ce qui accentue les expressions mélancoliques du jeune joueur et cela marche plutôt bien puisqu'on arrive à se plonger dans l'histoire.
En conclusion, une histoire assez intéressante qui amène le lecteur le lecteur à réfléchir sur l'intérêt du sport de haut niveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GregorGregor   12 août 2014
- mm... Je vois que sans raquette, les retours se font moins éclatants... Votre timidité n'a d'égale que l'indifférence avec laquelle vous écrasez vos adversaires : comment vivez-vous ce paradoxe ?
- je... Je tâche de toujour donner le meilleur de moi-même. Je travaille beaucoup pour rester au meilleur niveau. Je suis conscient de la chance qui m'est accordée de n'avoir jamais perd...
- ça ne répond pas à ma question. Est-ce que parfois vous ne vous sentez pas coupable d'abattre froidement vos adversaires les uns après les autres ?
- je... Je... Je tâche de toujours donner le meilleur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbeorbe   25 juillet 2015
Les impondérables sont les principaux ennemis de la victoire ! Avec moi, tu apprendras à dresser l'imprévisible et à soumettre l'infortune... et alors rien ne pourra jamais entraver ton règne de vainqueur !
Commenter  J’apprécie          70
yanndallexyanndallex   25 janvier 2014
La victoire a 100 pères, la défaite est orpheline...
Commenter  J’apprécie          60
Lire un extrait
Videos de Jérémie Moreau (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérémie Moreau
Penss est un jeune homme est un peu à part dans sa tribu : la chasse n?est pas son fort. Or à son époque, c'est l?un des rares moyens de se nourrir. Petit à petit, il découvre les secrets de la germination, et les supers pouvoirs de la nature... Jérémie Moreau explique ici comment il s'y est pris pour le dessiner. Plus de BD : https://www.franceinter.fr/culture/bande-dessinee-quelle-bd-lire-a-la-rentree Plus de leçons de dessins : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : tennisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
842 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre
.. ..