AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Penss et les plis du monde (17)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
carre
  20 mars 2020
"Penss et les plis du monde " est une oeuvre remarquable, tant par la force de son récit, que par la qualité des dessins et des couleurs. Jérémie Moreau fait résonner son histoire (la préhistoire en fait) avec nos démons et nos folies contemporaines. Une ode à la nature, poétique et émouvante qui installe Moreau parmi les grands de la BD.
A lire absolument.
Commenter  J’apprécie          320
jamiK
  27 mars 2020
J'ai cru, en empruntant ce livre à la médiathèque, que j'allais m'attaquer à un récit de Fantasy, je me suis complètement gouré, à ma grande et bonne surprise. Il s'agit d'une aventure de préhistoire, une histoire de survie, d'évolution, de développement d'une culture. Alors que je trouve le trait de Jérémie Moreau assez raide, je suis pourtant très emballé par son graphisme, les mises en pages allient dynamisme et poésie, les représentations de la nature sont lyriques et graves et la lumière apporte beaucoup au récit.
Et j'ai aussi beaucoup aimé l'histoire. Penss est un contemplatif, dans ce monde où la survie est la seule préoccupation, celui qui aime s'émouvoir de la beauté des paysages et la nature a peu de chances de s'en sortir. Penss va pourtant, par ses observation, finir par se faire entendre. le émotions sont au rendez-vous, c'est même un récit vraiment poignant, et qui donne à réfléchir. Beau et fort.
Commenter  J’apprécie          201
Ornitho92
  07 octobre 2019
L'idée de base du scénario est assez simple mais le traitement en est superbe. C'est une BD avec une scène de violence très poignante, triste, mise en image avec beaucoup de pudeur. Je ne vous la raconterai pas car elle est déterminante dans le parcours de Penss. le découpage des planches est très bien fait et donne beaucoup de poids au récit. C'est une BD écologique, initiatique pour lecteur amoureux des BDs qui sortent des sentiers battus.
Commenter  J’apprécie          100
MassLunar
  21 octobre 2019
Jérémie Moreau fait partie de ces jeunes auteurs prodiges talentueux qui se sont fait récemment remarqués dans le domaine du dessin ces dernières années au même titre que Timothé le Boucher ( Ces jours qui disparaissent). Moreau a été propulsé sur le devant de la scène graphique grâce à une oeuvre magnifique, gravée dans la roche islandaise avec La Saga de Grimr. Titre qui lui a valu ni plus ni moins que le fauve d'or 2018 du festival d'Angoulème. Tragique, féroce, puissante et généreuse, cette digne saga islandaise a placé la nature et le héros au premier plan. C'est une confrontation passionnée que nous retrouvons dans le dernier album de Mr Moreau , Penss et les plis du monde.
J'ai adoré , c'est un nouveau coup de coeur après celui de la Saga de Grimr (bien avant que ce titre ait eu le fauve d'or !) . Pour ce titre, comme Moreau le souligne dans une vidéo pour France Inter , l'auteur aborde un trait plus aiguisé, légèrement plus acéré pour ses personnages comparé à La Saga de Grimr. Cela n'empêche pas le graphisme d'être de la même force avec le même style peinture et aquarelle. Cet album est peut-être plus doux que La Saga de Grimr, moins tragique, moins féroce , même si un passage en particulier est assez rude ! L'auteur a réalisé ici une sorte d'aventure préhistorique dans laquelle un jeune homme rêveur décide de faire face à la nature.
On retrouve la nature , dans tout son éclat, au rythme plus marqué par les saisons et donc le temps. Nous retrouvons la nature, sans doute dans une vision plus poétique à travers l'image du pli. On retrouve ces fabuleuses peintures denses et frappantes sur des pleines planches... Un régal pour le regard.
Penss est un bd réussie mais elle est aussi très actuelle. En effet, comment ne pas penser au climat environnemental actuel quand on est en train de lire ce titre ? On retrouve la même quête intérieure qui animait déjà La Saga de Grimr. On retrouve ce même personnage un peu paumé qui va au final découvrir son rôle au sein d'un monde pas forcément amical. Nous retrouvons donc cette quête intime mais en même temps Penss et les plis du monde est assez ouvert sur notre réalité. Je pense qu'on peut dire que cette aventure possède des valeurs écologiques bien mieux reflétées que d'autres titres au propos plus directs.
La nature devient un personnage omniprésent de cette histoire, peut-être même le personnage principal et c'est pour cette raison que je recommande avant tout ce titre aux amoureux de la nature et aux écologistes convaincus . Avec ce titre, Moreau nous conte un fabuleux conte naturel, parfois rude, intime mais d'une grande envergure.

Personnellement, j'ai été totalement séduit par ce titre tout comme je l'ai été pour la Saga de Grimr donc je ne vais pas juger dans le détail ces 5 étoiles. Dès qu'une bd parvient à vous faire tirer une petite larme, pour moi, c'est que c'est une totale réussite.

Au niveau éditoriale, Delcourt a fais un très bon travail même si je ne trouve pas l'utilisation du bandeau-titre très confortable. Après, c'est une belle couverture. Notons aussi la double-page très spectaculaire qui clôture le prologue de la BD, très réussie et qui nous plonge de suite dans l'ambiance. C'est une belle glorification du travail d'auteur !

Penss et les plis du monde, nouvelle réussite pour Jérémie Moreau, nouvelle réussite tout court. Un très bel album contemplatif et intelligent. Je pense que je vais me relire La Saga de Grimr ainsi que le singe de Hartlepool !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
duthyrobert
  19 octobre 2019
#delcourtmirages nous offre ce nouveau trésor imaginé, scénarisé, dessiné et colorisé par #jeremiemoreau

J'imagine que certains auteurs pourraient payer pour n'avoir contribué qu'à une seule des trois bd que j'ai lues de lui (Le singe d'Hartlepool scénarisé par Lupano, la saga de grimr et cet immense Penss et les plis du monde : trois chefs d'oeuvre).

Comme La saga de Grimr, Penss et les plis du monde est un splendide conte qui met un scène un jeune garçon/homme un peu en marge de celles et ceux qui l'entourent.

Conte préhistorique et conte intemporel, Penss nous interpelle sur le monde, sur notre rapport au monde, sur l'identité et sur l'altérité, sur celles et ceux qui voient le monde autrement, sur l'articulation du "je-nous", sur la mort, sur la vie, sur l'art et sur l'éternité.

Une fantastique histoire dessinée à mettre entre toutes les mains, dans toutes les bibliothèques...
Commenter  J’apprécie          50
Aproposdelivres
  19 février 2020
J'ai été attirée par cette BD pour le dessin plus que pour le sujet… Une histoire de préhistoire ne me tentait pas plus que cela.
Penss est un mauvais chasseur, c'est un jeune homme contemplatif, qui préfère observer des heures durant la nature autour de lui pour tenter de la comprendre plutôt que courir après un gibier pour le tuer. Son clan a décidé de le rejeter et il est condamné à survivre tout seul… Penss fasciné par la beauté du monde, par les saisons qui le change, il tente de prendre un autre chemin, en quittant le nomadisme et en tentant d'apprivoiser les éléments, en créant, non sans mal, un jardin potager…
C'est une aventure à valeurs écologiques…
La mise en page est originale avec un agencement des cadres varié et peu habituel. le dessin à l'aquarelle des paysages et de la flore est particulièrement soigné et coloré.
Esthétiquement, je trouve magnifique cette BD.
Lien : https://aproposdelivres.word..
Commenter  J’apprécie          30
doran40
  14 février 2020
Pendant la préhistoire un clan de chasseurs cueilleurs essaye de survivre. Penss est un homme qui ne s intègre pas dans son clan. Il n a pas sa place parmi les siens. Ses priorités ne sont pas les mêmes il est un observateur et du coup n apporte rien à la communauté.
Une bd très intéressante sur la différence et ce que celle-ci peut apporter au clan. Les dessins sont assez simplistes mais super efficaces. On retrouve les traits très caractéristiques de jeremie Moreau. On a du mal à lâcher ce roman graphique et les 200 et quelques pages se lisent très rapidement.
Commenter  J’apprécie          30
grimorg
  29 janvier 2020
Bel ouvrage que ce livre: le dessin et la colorisation sont beaux, lumineux par moments, sombre en quand le grand blanc tombe.
L'histoire nous compte l'histoire de Pense, cherchant à percer les secrets des plis du monde pour devenir le premier cultivateur. Récit de philosophie de vie, mâtiné d'un peu de violence, on se laisse emporter tous au long des pages de ce beau moment de lecture. Puissant.
Commenter  J’apprécie          30
Yzou
  27 janvier 2020
Penss est un contemplatif. A une époque de ce monde où la survie est la seule finalité de l'homme, Penss, qui ne sait ni chasser ni pêcher, passe ses journées à observer la nature. Devenant la risée des chasseurs de son clan, il est jeté en pâture lors d'une sortie et se retrouve poursuivi par un lion des cavernes. Coincé en flanc de montagne, il se met à observer une plante accrochée à la roche. La cueillette de celle-ci provoque un éboulement qui va détourner l'attention du lion et permettre à Penss de s'échapper.
Dès lors qu'il s'aperçoit qu'il ne doit sa survie qu'à une fleur, la vie de Penss prend un nouveau tournant. Alors que les hommes fuient les saisons et craignent la nature, Penss décide de prendre le temps de l'observer afin de comprendre ce fonctionnement qui cache, selon lui, quelque chose de beaucoup plus grand pour l'homme.
L'intuition de Penss va le mener vers bien des découvertes mais demandera également de terribles sacrifices...

Ce roman graphique est une très belle fable écologique dans laquelle on suit un marginal qui rêve d'un monde meilleur. Remarquable roman initiatique à une époque plus ou moins lointaine mais dont la thématique reste universelle.
J'ai d'abord été attirée par le dessin : des aquarelles douces et colorées qui ne laissent pas présager des passages terribles. La fiction, ensuite, est accrocheuse. On a envie de savoir si Penss va être capable de survivre, lui qui va à l'encontre des moeurs de son époque. J'ai été conquise, au final, par la poésie et l'onirisme de cette fable dans laquelle Jérémie Moreau nous invite à ralentir et à contempler tout ce que la nature possède, dans ses plis et replis, de beau à nous offrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
badpx
  25 janvier 2020
J'avais bien aimé la saga de Grimr. Alors je me suis dis pourquoi pas.
La première surprise a été quand j'ai pris le livre à la médiathèque, je n'étais pas sûre de prendre le bon : il n'y a rien d'écrit sur la couverture... ni titre, ni auteur, ni éditeur... et au dos : rien non plus... même pas le code barre. C'est assez surprenant. Mais c'était bien le bon livre.
Alors en attendant une livraison matinale, j'ai commencé ma lecture.... la livraison a un peu tardé par rapport à l'horaire prévue, alors j'ai eu le temps de finir ma lecture.
J'ai retrouvé le style de dessin de la saga.... et finalement j'ai retrouvé un peu l'histoire : celle d'un personnage en marge de son monde. Celui ci essaie de trouver une autre manière de vivre pour ne pas mourir de faim pendant le grand blanc et ne pas prendre de risque à courir après sa nourriture. Il est juste un peu en avance sur son temps ? ou alors est ce ses congénères qui sont en retard ?
Bref, c'était une chouette lecture.
Et maintenant je m'en vais chasser au marché !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1897 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre