AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782373850758
Les éditions du Sonneur (01/03/2018)
3.62/5   30 notes
Résumé :
On n’est pas sérieux quand on a douze ans. On tombe amoureux. Furieusement amoureux. Isabelle Samain, Isabelle Samain, Isabelle Samain. Son nom est un refrain, sa beauté, une chanson d’amour. On la guette, on se pâme, on fantasme, on la désire. Qui ça, on ? Ici, pas de nous (trop banal), encore moins de je (trop pédant). Le confident de C’est aujourd’hui que je vous aime, par pudeur, par plaisir, se nomme « les hommes », alias tous les garçons, ali... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Polars_urbains
  21 août 2018
On n'est pas sérieux quand on a douze ans mais on est très sérieux quand on est amoureux. Bref « Les hommes » aiment Isabelle Samain, belle, rêvée et inaccessible (référence pour les moins jeunes, le grand Duduche et la fille du proviseur). Et les hommes sont très jaloux quand Alain Boucard (« un bellâtre à mobylette, un prétentieux à rouflaquettes, un connard ») arrive dans le tableau. Et puis les choses changent…
Un joli livre à tous points de vue (écriture, mise en page, format…) sur les émois de l'adolescence. François Morel est drôle et percutant mais il sait être tendre. Certains y trouveront des réminiscences de leur jeunesse (les mobs Peugeot, le camping) et de leurs premières tentatives outre-manche (A nous les petites anglaises »). C'est aujourd'hui que je vous aime est une saine lecture. Ceux qui aiment Morel se précipiteront également sur son spectacle « La vie (titre provisoire) » ou liront le livre-CD.
Commenter  J’apprécie          60
Jaures95
  07 août 2018
Ce livre est tellement bref que c'en est presqu'une nouvelle.
Bien à l'image de son auteur, le texte est vif, pétillant, sans prétention et souvent drôle. le thème du premier amour est abordé avec originalité.
Ce livre a fait remonté quelques souvenirs du jeune garçon que je fut.
Bref, F Morel offre un petit moment de détente bien agrébale, avec un petit arrière goût de madeleine de Proust.
Commenter  J’apprécie          70
ValdeMontparnasse
  15 juin 2018
J'ai entendu François Morel en lire un extrait sur les ondes, puis je passée devant le livre, quelques semaines après, par hasard à la bibliothéque.
Je n'en n'attendais rien, ou pas grande chose, et bien je me suis régalée. Lu d'une traîte, il m'a plu car il est poétique, drôle, et cru parfois...mais tellement sincère...de cette époque adolescente des premiers émois...
Cela m'a donné envie de lire d'autres livres de François Morel, que j'apprécie beaucoup comme comédien.
Commenter  J’apprécie          40
noid
  25 mai 2018
C'est très chou et on y croit. C'est le premier amour, pur et inaccessible, unique, bouleversant, obsessionnel. le fantasme absolu, idéal. A remplir des pages de son nom et de je t'aime.
C'est aussi la période de la grande confusion, des hormones, du désir, de la faim qui dévore, de l'aveuglement et de la perte de contrôle.
Et, ma foi, c'est assez bien raconté !
A conseiller à tous les coeurs d'artichaut nostalgiques de l'époque bénie des premiers émois
Lien : http://noid.ch/cest-aujourdh..
Commenter  J’apprécie          90
krol-franca
  27 mars 2019
La BD :
Les balbutiements de l'amour à l'époque de ma propre jeunesse, c'est-à-dire au siècle dernier. Nostalgie, quand tu nous tiens… Giscard d'Estaing qui s'invite à la table des Français, les sous-pulls qui collent (qui sont d'ailleurs revenus à la mode récemment et que je ne porterai pour rien au monde), Danièle Gilbert (mais qui se rappelle encore de cette animatrice de télévision ?), les canadiennes (c'était autre chose que les tentes quechua quand même !)…
Isabelle Samain, Isabelle Samain, Isabelle Samain, ça sonne comme un refrain, c'est lancinant comme un amour naissant, ça chante comme le bonheur d'aimer à 12 ans, c'est obsédant comme un premier amour adolescent.
Et bien moi, je l'ai bien aimé cette petite BD. J'ai souri béatement tout le long de ma lecture. J'y ai retrouvé la poésie de François Morel, sa justesse, le regard tendre qu'il porte sur les gens, son humour subtil et sa douce fantaisie.
Maladresses, érections, découragement, espoir, ouverture… la vie amoureuse d'un jeune adolescent.
Les illustrations de Rabaté offrent aux mots de François Morel un écrin malicieux tout à fait charmant.
Lien : https://krolfranca.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (7)
BoDoi   22 mars 2019
Une chronique de la jeunesse enlevée, poétique, sensible, légère et profonde à la fois. Émaillée de clins d’œil à Tintin, et de références affectueuses à une époque dont sourd une certaine douceur. Un récit vintage délectable.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   26 février 2019
Dans le décor de la France de Giscard d’Estaing, des posters de Mike Brant et des sous-pulls en acrylique, les auteurs nous livrent un récit léger comme un matin de printemps, dans lequel l’aspect gauche des amours débutantes suscite en nous un mélange de rire et de tendresse. On retrouve dans cet album le goût du verbe poétique de François Morel en même temps que la poésie graphique de Pascal Rabaté. Ce n’est pas sans émotion que nous plongeons dans la préhistoire de nos amours, d’une si grave légèreté.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   14 février 2019
Rien à ajouter à ces louanges méritées, un très vaste lectorat, des années collège à l’âge adulte, prendra plaisir à lire les trois volumes de Rose, un triptyque élégant, inclassable et mémorable.

Lire la critique sur le site : BDZoom
BDZoom   05 février 2019
Voilà un album rafraîchissant qui, à travers les premiers émois amoureux d’un adolescent, François Morel, invite le lecteur à revenir quelques décennies en arrière, au temps déjà lointain des années de la présidence de Valéry Giscard D’Estaing. Une agréable promenade nostalgique où tout sonne juste, scénario comme dessin. Peut-être votre madeleine à vous…
Lire la critique sur le site : BDZoom
Culturebox   01 février 2019
Avec le dessinateur Pascal Rabaté, François Morel évoque l'obsession de son adolescence, une dénommée Isabelle Samain, prototype de toutes les amours débutantes et sur lequel chacun mettra le nom qu'il voudra. Touchant et universel.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LeFigaro   09 avril 2018
Le comédien publie son premier roman. Cela n'étonnera guère : il y est question d'une histoire d'amour qui se déroule pendant les Trente Glorieuses.

Lire la critique sur le site : LeFigaro
Lexpress   27 mars 2018
L'ex-Deschiens publie un récit inclassable sur ses premiers émois amoureux. Et sillonne la France avec son spectacle de chansons.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
christinebeaussonchristinebeausson   18 septembre 2019
De tout temps et sous toutes les latitudes les amoureux à leur amour ont donné des petits noms, souvent des termes d'animaux considérés comme mignons ou gracieux, mieux encore des petits noms de petits animaux.
Mon chaton, ma chantonne. Mon ourson, mon oursonne.
Mon oisillon, mon oisillonne. Résolument on a évité "mon chiot", "ma chiotte". Pour des raisons culturelles mais inexpliquées on a préféré "ma coccinelle" à "mon charançon" ...
"Mon dauphin" à "mon phoque".
"Mon puceron" à "mon phylloxéra des vignes".
Même si c'est bon pour la santé et bourré de phosphore, on a évité les noms de poissons : "ma petite morue", "mon cabillaud", "mon Findus", "ma raie" ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Polars_urbainsPolars_urbains   21 août 2018
Pendant la classe, regardant Isabelle, les hommes pactisent inlassablement avec la métaphysique. « Si Isabelle met son stylo quatre-couleurs dans la bouche avant que je compte jusqu’à 10, je lui déclare ma flamme. » Quand Isabelle met son stylo quatre-couleurs dans la bouche avant que les hommes ne comptent jusqu’à 10, les hommes se taisent encore, terrassés par leur lâcheté, vaincus paf leur incapacité à dire leu amour infini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
christinebeaussonchristinebeausson   18 septembre 2019
Nous proposons donc à nos éventuels lecteurs une plongée dans les années Pompidou-Giscard, avec leurs sous pulls en acrylique, leurs 404 Peugeot et leurs 4 L, leurs posters de Mike Brant, leurs maillots de bain chamarrés en mousse synthétique, les canevas de chien encadrés sur les murs du salon et les histoires d'amour, de désir, de passion, qui, elles, sont de toutes les époques.
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   02 octobre 2020
Le jour de leur anniversaire…



   Le jour de leur anniversaire, les hommes dans des
enveloppes se font offrir par des grands-parents affec-
tueux des billets de banque pliés en deux : " Comme ça
tu achèteras ce que tu veux… "

p.49
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   02 octobre 2020
Le jour de leur anniversaire…



   Le jour de leur anniversaire, les hommes obtiennent
des cadeaux : des disques 45 tours, des livres, des bandes
dessinées. De la part de leurs parents qui optent pour
l'utile : une paire de chaussures à lacets, un chandail,
une veste mi-saison.

p.49
Commenter  J’apprécie          10

Videos de François Morel (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Morel
C à vous https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite
— Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa —
Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5  | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/
Au programme de C à vous la suite : Invitées : Elise Lucet et Linda Bendali (Réalisatrice “Enquête sur un homme d'influence” - Cash Investigation) L'Oeil de Pierre - La surprise de Jean-Paul Rouve à son père « Cash investigation » enquête sur le business de DSK DSK, bienvenue au paradis fiscal DSK, homme d'affaires en eaux troubles
L'invité du dîner : François Morel  François Morel, son Brassens François Morel rend hommage à Georges Brassens La poésie drôle de François Morel François Morel, poète de l'actualité François Morel, « Mélancomique » La Story médias - Les confessions de la veuve de Pablo Escobar L'ABC - Les actualités de Bertrand Chameroy
+ Lire la suite
autres livres classés : amour d'enfanceVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17962 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre