AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782377290963
101 pages
Éditeur : Libertalia (06/06/2019)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Il y a cinquante ans, en mars 1969, alors sur le point de gagner une course en solitaire, le navigateur Bernard Moitessier choisissait de ne pas franchir la ligne d’arrivée et de fuir le consumérisme. Dans cet essai philosophique et littéraire rédigé à la première personne et empreint de doute salutaire, Corinne Morel Darleux questionne notre quotidien en convoquant les lucioles de Pasolini ou Les Racines du cielde Romain Gary et propose un choix radical : refuser d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ErnestLONDON
  13 juillet 2019
Profondément marquée et inspirée par La Longue route, le récit du navigateur Bernard Moitessier qui, en 1969, renonça à terminer et gagner la toute première course de vitesse en solitaire autour du monde, sans escale et sans assistance extérieure, pour rester en mer, après sept mois de traversée, pour fuir le monde moderne et sa société de consommation, ses saccages, Corinne Morel Darleux questionne notre quotidien. Elle propose une voie pour « refuser de parvenir » et instaurer « la dignité du présent ».
(...)
Avec une fort belle plume, Corinne Morel Darleux parvient à clarifier les débats et proposer une ligne de conduite minimale et susceptible d'être consensuelle.
Article complet sur le blog :
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          320
TorreillesGuy
  12 janvier 2020
Ce petit livre est un "bel arbre dans la plaine"... Il est enraciné dans l'expérience... dans le réel... Son "tronc" de concepts clairs et pragmatiques, comme le 'refus-de-parvenir', le 'cessez-de-nuire', la 'dignité-du-présent' nous ouvre sur une démarche active de réflexion et d'actions individuelles et collectives.... Chaque "élément de la ramure" nous élève dans la réflexion des entrelacements complexes de l'analyse et du traitement individuel et collectif de l'effondrement en cours. Un véritable guide qui donne soif d'action pour la planète, l'humanité et le vivant...
Commenter  J’apprécie          00
Babelette
  05 janvier 2020
Ce petit ouvrage est à la fois vain (aucune recette miracle pour faire face à l'effondrement en cours !) et absolument indispensable (l'autrice partage ses convictions, ses inspirations et ses doutes, et nous invite ainsi à la réflexion). Une très belle écriture, chaleureuse et intelligente.
Commenter  J’apprécie          10
LeGuibs
  30 janvier 2020
Le livre aborde de nombreuses thématiques sans réellement les développer, à part la dignité du présent, le refus de parvenir et cesser de nuire.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ErnestLONDONErnestLONDON   12 juillet 2019
Le refus de parvenir n’implique ni de manquer d’ambition ni de bouder la réussite. Juste de réaliser à quel point ces deux notions gagneraient à davantage de singularité : elles sont aujourd’hui normées par des codes sociaux qui n’ont que peu en commun avec les aspirations individuelle, ni d’ailleurs avec l’intérêt collectif.
Commenter  J’apprécie          70
ErnestLONDONErnestLONDON   12 juillet 2019
La revendication de l’argent et de la notoriété pour chacun remplace insidieusement le droit à une vie digne pour tous.
Commenter  J’apprécie          161
WhiteWalkersWhiteWalkers   28 décembre 2019
Il y a pourtant, toujours, une multitude de petits pas de côté à dénicher, toujours un interstice de dissidence à aller chercher, une petite marge de décision à exercer dans chaque mouvement. Y mettre de l’intention change tout : il ne s’agit pas de systématiquement dévier ou tout envoyer valser par principe, dans un esprit de rébellion devenu mécanique, mais simplement de se poser la question. Et même si la réponse in fine est de continuer à suivre la route indiquée, le fait d’avoir délibéré en soi-même, de poursuivre après en avoir décidé, change tout. Le processus permet de reprendre la maîtrise de la situation, de ne plus la subir en laissant la passivité guider. Cette délibération est source de dignité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gerlamgerlam   28 janvier 2020
Une formidable respiration, littéraire et politique, nous est proposée par une militante écosocialiste de la belle région de la Drome.
Marquée par l'échappée océanique de Moitessier à la fin des années 60, et par la fascination pour les éléphants de Romain Gary (Les racines du ciel), la réflexion a débouché sur le "refus de parvenir" et "la dignité du présent", deux concepts bien inspirés pour se situer face à un futur inquiétant.
Certainement un des livres politiques les plus frais de ces dernières années. Les grands combats et les actions de petite taille sont philosophiquement réconciliées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PierreJouishommePierreJouishomme   14 janvier 2020
Ma conviction est également que ce n'est pas au plus fort de l'urgence, dans n contexte de pénurie et de violence, que l'on organise des réseaux d'entraide, qu'on conceptualise un horizon de société, qu'on trouve un sursaut de dignité et qu'on se fixe des principes politiques.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Corinne Morel-Darleux (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Corinne Morel-Darleux
La planète chauffe, les inégalités se creusent, l’avenir s’obscurcit.
«L’effondrement qui vient» pose concrètement la question de la survie de l’humanité. Parce qu’il s’agit de ne pas se résigner au pire, cette nouvelle émission Regards vous propose un entretien avec Corinne Morel Darleux, militante écosocialiste française et auteure d’un essai lucide et vivifiant : «Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce – Réflexions sur l’effondrement» (Éditions Libertalia).
autres livres classés : effondrementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
118 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre