AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lianne


lianne
  16 février 2019
On peut dire que ce tome la était radicalement différent du premier, tout en explorant les même thèmes. Il m'a tout de même bien plu, malgré quelques petites longueurs au milieu.

Nous retrouvons Takeshi Kovacs dans ce tome. Il s'est engagé comme mercenaire dans une troupe d'élite qui participe au conflit armé suite à une révolution qui est en train d'avoir lieu sur une planète jusqu'ici surtout utilisée à des fins archéologiques.

Alors qu'il est en repos suite à de très graves blessures (mais pas suffisantes pour justifier de le changer de corps) il est contacté par un homme qui souhaite l'engager sur une autre mission. Celui ci connait l'emplacement d'un artefact alien qui venait d'être découvert lors du début de la guerre et donc qu'on n'a pas vraiment pu exploiter. Il s'agit d'un artefact vraiment spécial qui pourrait révolutionner la technologie future. Celui ci ayant été caché par ses découvreurs pour pas qu'il se retrouve au milieu du conflit.

Il n'en faut pas plus pour que Kocacs se lance dans l'aventure, avec l'aide d'une corporation qui voudra bien sur en tirer profit dés que possible et qui va engager d'autres mercenaires pour les soutenir. Mais le problème c'est que les combats principaux se rapprochent de plus en plus de la zone de l'artefact, et celle ci est extrêmement surveillée. Ils vont devoir trouver un moyen de s'en approche incognito, ou de détourner la zone de guerre de la ...

*****

Quand j'avais lu le nom de cette série dans la liste des séries relevant du sous genre de la science-fiction militaire, j'avoue qu'avant de lire ce tome ci, j'étais un peu dubitative. Maintenant je comprend bien mieux.

Bien que notre héros ne fasse pas parti à proprement parler d'une armée, on est tout de même en zone de guerre et le petit groupe engagé pour les défendre de tout danger est formé d'anciens militaires qui continuent à respecter leur discipline malgré le changement de client.

Un des thèmes importants ici est la présente d'une corpo (ou grosse entreprise si on veut). Celles ci se font plus ou moins une guerre pour faire le maximum de profit. Et Kovacs va exploiter ce fait pour en appâter une et lui soutirer un maximum d'argent pour retrouver l'artefact.

Ce capitalisme effréné, dans lequel les corps humains sont sacrifiable car changeable à volonté, fait un peu froid dans le dos. du coup la guerre, si elle reste la même sur le papier à tout de même une toute autre image. Dans le récit les héros font appel à un marchand d'âme, un intermédiaire chargé de leur vendre au poids des puces contenant un être humain que l'on pourra ensuite réinjecter dans un autre corps. Bien sur, à force, une bonne parti de ces puces contiennent des humains devenus fous par la douleur ou le trop brutal changement.

Une des scènes du livre a d'ailleurs lieu sur une plage juste après un bombardement nucléaire, ils savent qu'ils n'ont plus qu'une semaine à vivre avant que leurs corps lâchent à cause des radiations très fortes, mais ils s'en foutent, on se contentera de les réimplanter dans un autre quand ça arriver. de toute façon aucun n'est dans son corps d'origine.

En fait la violence est exacerbée par tout ça. On peut vraiment se donner à fond quand on sait qu'on ne tue pas vraiment son adversaire. C'est limite comme un jeu en fait, les conséquences ne sont plus les même. Et au final c'est l'argent qui fera la différence, celui qui arriver à court d'argent, pour 'ressusciter' ses soldats et les armer, en premier perdra.
Du coup on comprend d'autant mieux cette présence très forte des Corpos dans l'affaire.

J'ai trouvé que l'ambiance était vraiment très violente dans ce tome, même si on n'a finalement que très peu de scènes de vrai violence. Tout est dans l'atmosphère. C'est sombre, cynique, et Takeshi Kovacs participe vraiment à cet effet.

En fait j'ai vraiment bien apprécié son personnage. Au milieu de toute cette agitation il est un peu comme un caillou qui se laisse emporter par le courent. Toujours fidèle à lui même il ne se laisse pas marcher dessus et en même temps il exploite au maximum les possibilités du système. Il est d'ailleurs très terre à terre et cynique comme personnage, dans le sens ou il ne se fait pas d'idées sur ce qu'il se passe vraiment, et il n'hésite pas à dire la vérité même si elle fâche.

En fait le seul point que je reproche un peu à ce tome ont été les lenteurs du milieu du livre. le temps que tout ça se mette en place il y a finalement énormément d'attente. Si heureusement ce temps est utilisé pour mieux connaitre les différents protagonistes, Kovacs inclut, il m'a semblé quand même un peu longuet à certains moments.

Mais ce n'est pas non plus un défaut énorme, dans l'ensemble j'ai passé un bon moment avec cette lecture et au vu de la fin j'ai hâte de lire le suivant pour voir ou le héros va nous mener !

16/20
Lien : https://delivreenlivres.blog..
Commenter  J’apprécie          131



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (13)voir plus