AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Suny


Suny
  23 octobre 2012
Me revoilou pour une nouvelle chronique livre… ça faisait longtemps hein ? En même temps, quand on se plonge dans un Morgan, faut s'y attendre. C'est dense, c'est complexe, c'est un pavé… c'est sa marque de fabrique ! Résultat, trois semaines pour le mâchouiller, c'est un peu long, oui, des fois j'ai eu hâte que ça se termine, mais… c'était bon !
J'ai eu un peu de mal tout de même à me laisser prendre par l'histoire, mais une fois l'adaptation faite (après la guimauve cucul, c'est pas évident de remettre le neurone en route (faut déjà lui courir après, il était tellement traumatisé qu'il est parti se cacher je te laisse deviner où), je partais déjà avec un certain handicap) on entre en plein dans une intrigue mêlant manipulations génétiques, complots, trahisons, drogue, meurtres, religion, sexe… Bref, un cocktail détonnant. C'est toujours aussi complexe, toujours aussi blindé à la testostérone, avec un rythme toujours aussi endiablé et un style toujours aussi brut et percutant. Pas de doute : c'est bien un Morgan.
On y trouve même, chose que je n'avais pas trouvé auprès de Takeshi Kovacs, ou du moins pas avec cette intensité, de l'émotion, beaucoup d'émotion. Carl Marsalis est un personnage dur et fort, couillu et sans pitié, mais plein d'une humanité touchante. Il est bien malgré lui le porteur d'une critique de ce que notre monde pourrait devenir et est même déjà devenu, qui prend tout son sens dans les dernières page, avec une puissance déconcertante et beaucoup de justesse.
Enfin, il y aurait beaucoup de choses à dire au sujet de cet ouvrage, plus encore, à mon goût que de la trilogie Takeshi Kovacs, mais tu sais bien, à force, que les seules choses que je sais décortiquer correctement se bouffent, je ne m'y essaierai donc pas ici. Alors je dirai juste, pour conclure, que j'ai découvert ici, en quelque sorte, un autre Richard Morgan, qui écrit bien sûr des trucs de taré (ça, ça change pas), mais qui sait aussi y mettre un peu de douceur (à sa manière). Même si ce n'est pas ce que cherchent ses lecteurs, c'est une bonne surprise, et ça le fait remonter encore un peu parmi mes auteurs à suivre…
Lien : http://jaimeleslivresetjensu..
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (7)voir plus