AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264062479
Éditeur : 10-18 (16/10/2014)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Joe Barker est un junkie. Aboyeur dans une boîte de strip-tease de San Francisco, dealer à ses heures perdues, il vit avec une prostituée, Kitty. Entraîné dans une affaire de vol à main armée qui tourne mal, Joe se retrouve derrière les barreaux. Loin d'être en sécurité, il est en réalité plus en danger que jamais entre des codétenus cinglés, des gangs impitoyables et des gardiens imprévisibles. Surtout, Joe a bien malgré lui mis la main sur un objet que convoite Ba... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
chriskorchi
  16 octobre 2014
C'est un roman agréable à lire malgré les presque 800 pages, mais il faut aimer ce style, c'est un langage familier et un univers sombre et brutal que nous dépeint l'auteur. On fait connaissance avec divers personnages et un chapitre est consacré à chacun, petit à petit on comprends les liens entre eux. Au début, j'ai eu un peu de mal et il m'est tombé des mains, mais je m'y suis remise et j'ai pu me familiariser avec le langage argotique, les expressions latinos. Mais heureusement, y a le glossaire en fin de livre, bien utile tout de même.
Si vous cherchez du rêve c'est pas ici que vous le trouverez, ce qui vous attends c'est plutôt la prison, les prostituées , les caids, les gangs et la drogue. Il faut dire que l'auteur connait bien cet univers car il a écrit son roman en prison et à été le compagnon de Janis Joplin !
L'écriture est incisive, dure, il y a néanmoins beaucoup d'humour, l'auteur nous livre une histoire sans concession, sans édulcorer quoi que ce soit. Un roman authentique et unique qui ne laissera aucun lecteur indifférent.
Je me suis totalement immergée dans ce livre et j'ai apprécié découvrir cet univers que je ne connais pas. Une belle découverte livresque.
VERDICT
Les fans de romans noirs devraient se précipiter, les amateurs de sensations fortes et d'authenticité aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
famillemartinet
  13 octobre 2014
c'est violent,c'est trash,c'est cru avec beaucoup d'humour et une sacrée galerie de personnages plus déjantés les uns que les autres.
même si le nombre de ces persos,leurs surnoms et le langage argotique très fourni (à noter le sacré boulot effectué par la traductrice) peuvent perdre un peu le lecteur c'est un vrai bon roman.
Commenter  J’apprécie          40
prettyrosemary
  15 février 2018
La seule raison pour laquelle je ne l'ai pas avalé en deux heures, c'est qu'il fait quand même un peu plus de 700 pages épaisseur bible. Mais mon dieu, cette claque. de pans de vie délabrés, d'existences merdiques, Seth Morgan a fait une oeuvre qui retourne les tripes. On a affaire à des personnages qu'on n'appelle même plus par leur nom mais par leur pseudo, comme si leur existence nocturne, la prostitution, la violence et la drogue, les façonnait tout à fait : Baby Bijou, L'Aboyeur, Lily, Cliquette… Liberté sans condition est à la fois hyper réaliste (âme sensible s'abstenir même si je ne recommande à personne de s'abstenir), cru et violent dans le propos et la forme mais aussi totalement surréaliste : la folie qui règne en prison, l'usine à corps dans la rue, la drogue qui abolie la douleur pour un instant… Les deux se mêlent pour créer cette chose hybride que j'aime appeler un petit bijou.
En décrivant la petite survie de Joe dans le ventre infernal que constitue la prison, l'auteur en profite pour pointer toute l'horreur et surtout le délire total de l'institution pénitencière américaine. Outre certains arrangements avec la mafia locale, rien ne nous est épargné : conditions de détention, crises sanitaires, violence, sexe avec consentement en option… Mais il y a aussi des moments de grâce, furtifs, d'une poésie incroyable. Et c'est là qu'on en arrive à l'écriture et à la traduction. Je cite son nom, Aude Pasquier, parce que son travail est excellent (notamment tout l'effort d'index de termes de la culture américaine et de la thuglife !). L'écriture à elle seule vaut la peine d'ouvrir ce bouquin, vous y trouverez des choses terribles et sublimes.
Lien : https://prettyrosemary.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
emidam
  09 juin 2015
Ce roman est une très bonne surprise. Beaucoup de noirceur, de tristesse dans cet ouvrage, mais aussi un peu d'humour. On peut regretter les quelques clichés, tout comme le trop grand nombre d'intrigues et de personnages. Cependant, l'auteur nous donne énormément à voir, nous décrit ses personnages tels qu'ils le sont, sans les juger. le tout dans une écriture vive et sans artifices.
Commenter  J’apprécie          20
mlou
  11 avril 2015
Un pur roman de la littérature nord-américaine qui retrace une tranche de la vie de l'auteur.
Il faut aimer lire de la débauche: des histoires de sexe, de drogue et d'alcool, de flics et de voyous des seventies US, mais si c'est le cas, vous allez adorer !
Il y a beaucoup de personnages au premier abord, beaucoup d'histoires qui font finir par créer un tissu très bien cousu, prenant, émouvant et toujours très excitant
Aux amateurs du genre, je recommande !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
bgnbgn   25 décembre 2015
– Enceinte ?
Son regard laissait entendre que de telles étourderies biologiques n’étaient pas de son goût.
– As-tu vu un médecin ?
– Danny boy, pas besoin de sacrifier une pauvre lapine. Je sais que je suis enceinte aussi sûrement que je sais que je suis une femme. Les muchachas bien en chair comme moi se rendent compte tôt.
– Eh bien, je vais t’épouser.
On aurait dit qu’il se portait volontaire pour pénétrer dans un bâtiment en flammes.
– J’ai pas envie de t’épouser. Il est pas de toi, de toute façon, mon grand.
– Tu veux dire… qu’il est de lui ? Mais il est plus là depuis…
– Ça a pris la dernière fois qu’on l’a fait.
Elle claqua des doigts :
– Il a fait sonner mes ovaires comme les cloches de l’église.
– Oh, Seigneur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2013
Il croyait en l’amour, mais il l’avait jamais connu. Et à le regarder, j’ai réalisé que c’était moi que j’étais en train de regarder et je me suis rendu compte que vouloir l’amour, se battre pour ça, c’est plus vrai que d’être simplement amoureux. C’est plus profond, plus fort, plus honnête. L’autre amour, il est trop facile, il coûte rien. C’est pour les gens ordinaires et pas exigeants. Genre, ceux qui tombent amoureux comme ils tomberaient de cheval. Nous, faut qu’on souffre pour ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2013
Y a plein d’hommes qui m’ont aimée. Quand je dis plein, je veux dire des tonnes. Y en a trois ou quatre que j’ai cru aimer moi aussi. Mais justement, ça a jamais été rien de plus que ça : un truc que je croyais. Une lubie. Je voulais tellement être amoureuse que j’arrivais à m’en persuader jusqu’au bout des ongles, mais mon cœur…
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2013
Aucun passe-temps, aussi innocent soit-il, qu’il ne réussissait à convertir instantanément en crime, ni d’ailleurs aucun crime assez insignifiant pour qu’il ne se fasse pas immédiatement cueillir sur le fait. Il était alcoolique avant même sa première gorgée de bière et toxico avant d’avoir gobé sa première aspirine.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2013
Bijou haïssait le plein air encore plus que l’hymne national ; pour lui, le vent frais était une abomination pire que les putains repenties ; bref, il crachait sur les excursions dans la baie de San Francisco le même venin que sur les serveurs qui se présentaient à lui par leur prénom.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : prostitutionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1560 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre