AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782820510976
1612 pages
Éditeur : Bragelonne (15/07/2016)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Découvrez les Intégrales Bragelonne !Des séries complètes en numérique pour une durée limitée ! Cette édition exclusive numérique contient les ouvrages suivants :1. Carbone modifié2. Anges déchus3. Furies déchaînées Dans un avenir pas si lointain, la mort n’est plus définitive : vous pouvez sauvegarder votre conscience et vos souvenirs et les réimplanter dans un nouveau corps. De fait, pour Takeshi Kovacs, mourir n’est plus qu’un accident de parcours : il a déjà été... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  07 juin 2013
Cette intégrale regroupe les trois aventures de Takeshi Kovacs parues initialement sous les titres suivants :
Carbone modifié :
Dans un avenir pas si lointain, la mort n'est plus définitive : vous pouvez sauvegarder votre conscience et vos souvenirs et les réimplanter dans un nouveau corps. de fait, pour Takeshi Kovacs, mourir n'est plus qu'un accident de parcours : il a déjà été tué plusieurs fois. C'étaient les risques du métier dans les Corps diplomatiques, les troupes d'élite du Protectorat des Nations unies expédiées à travers la galaxie. Mais cette fois, on le ramène sur Terre pour mener l'enquête : un riche magnat veut élucider sa propre mort. La police a conclu au suicide. Or, pourquoi se suicider quand on sauvegarde son esprit tous les jours, certain de revenir parmi les vivants ?
Nous avons là un techno trhiller dans univers tout neuf dont on assimile assez rapidement les principes. le langage est ultra moderne, assez cru et réaliste.
I y a de l'action, du sexe, de la technologie, du suspense, les personnages sont hauts en couleur.
Une enquête policière fouillée, précise, mêlant pistes et fausses pistes.
La lecture est facile, on ne s'ennuie pas une seconde.
Suivi de Anges déchus :
Réenveloppé dans un corps conçu pour le combat tactique, Takeshi Kovacs est désormais un mercenaire engagé dans une guerre sanglante qui ravage la planète Sanction IV. Kovacs profite du conflit pour rejoindre un petit groupe qui essaie de s'approprier une découverte archéologique inestimable. Et, de fait, il est propulsé dans un maelström d'intrigues et de trahisons en comparaison duquel le conflit qu'il vient de quitter fait pâle figure. En effet, toutes les corporations tueraient pour cette découverte. Car elle risque de signifier la fin de l'humanité ou le début d'une nouvelle ère. Or dans ce XXVIIe siècle d'une humanité ravagée par la violence, les hommes sont bien mal préparés à l'héritage qui s'offre soudain à eux: les étoiles!
Ce deuxième opus est moins bon que le premier mais on suit tout de même avec intérêt les aventures de Kovacs.
L'écriture est moderne, parfois crue, en milieu de livre on découvre un peu de flottement au point de se dire en fin de lecture : tout ça pour ça.
L'univers dans lequel évolue le héros n'est plus une surprise, mais reste quand même une belle aventure.
Et enfin : Furies déchaînées :
Takeshi Kovacs crie vengeance ! Il a déclaré la guerre aux extrémistes religieux de la Nouvelle Apocalypse et est bien décidé à les éliminer jusqu'au dernier. À peine de retour sur son monde natal, Harlan la planète océan, Kovacs est jeté dans un ouragan d'intrigues politiques et de mystères technologiques tandis que les fantômes de son propre passé de violence se rappellent à lui. Quellcrist Falconer, leader révolutionnaire, serait revenue d'entre les morts ! Et qui lance-t-on à ses trousses? Une réplique illégale de Kovacs, en hibernation depuis deux cents ans, qui ne compte pas partager sa nouvelle existence avec un sosie criminel sur le retour. Dans ce chaos, une chose est sûre: un certain Takeshi Kovacs va devoir mourir. Pour de bon.
L'auteur, comme l'éditeur, disent de cette oeuvre que c'est l'ultime roman de la licence Takeshi Kovacs, mais si l'envie prenait l'auteur de reprendre son cycle, la fin décrite lui laisserait toute latitude pour le faire.
On retrouve une présentation et explication du Quellisme (que l'on retrouve dans les deux premiers épisodes sans vraiment l'aborder en profondeur) et une critique acerbe d'une religion "fictive" qui asservit les femmes, les assujettit à leur mari, les oblige à se voiler et dans laquelle les "barbus" peuvent prononcer une sentence de mort pour une coupe de cheveux.
On aborde la jeunesse de Takeshi Kovacs.
Le style est très moderne, l'auteur utilise un vocabulaire très vivant, parsemé de termes cyber, rapide, précis, ç'a percute. le livre est un mélange d'action, de sf militaire, de sexe torride (3 épisodes sur 650 pages) et de technologie.
Par contre, le début (voire le milieu) est peu fouilli et on ne sait pas vraiment qui est qui, qui fait quoi où et comment; (Pour l'exemple, la guerre déclarée par Takeshi Kovacs aux extrémistes ne trouvera son explication qu'aux alentours de la page 370), mais au final tout trouve sa justification.
En conclusion, une intégrale absolument indispensable pour ceux qui n'ont pas encore lu cette série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          616
finitysend
  10 juin 2013
Assez fabuleux , du très lourd ...
Un style très particulier , épais à couper au couteau , dense à peser très lourd , énormément de rythme , d'action , une foule de détails , des environnements ciselés et circonstanciés au millimètre ..
Excellent même si tellement intense que c'est légèrement ( pas mal ) étouffant ...
Carbone modifié :
Le contexte SF de ce cyber thriller n'est pas un " simple " prétexte .
L'auteur crée un univers crédible , dense et très nettement circonscrit .
Les personnages sont insérés et définis par ce milieu soigné que l'auteur met en place car justement il veut tirer les conclusions des postulats du cyberpunk ( post-cyberpunk en fait ! ) ...
Il nous propose de le faire par ce superbe roman qui est l'examen clinique d'un futur intensément vécu et ressentis par les personnages comme par le lecteur .
Ce roman est rédigé à la première personne sur un mode assez limité .
La lecture en est de ce fait assez difficile et elle réclame un certain investissement !
Il faut avoir du souffle pour suivre Kovac dans cette foule de détails minutieux , cette intrigue très ramifiée.
et ce rythme intense .
Dans un autre style ( d'autres mots ) des cybers thrillers aussi mais d'un autre genre plus posé , plus accessible peut-être ? : Greg Mandel , Mindstar en 3 tomes , très sympathiques , à mon humble avis ) ...
Anges déchus :
Toujours du plaisir à la lecture ( à cause d'un style très scénique ), des images s'imposent très fort et très fréquemment . L'intrigue est bien menée avec de l'action .
j'ai beaucoup aimé la dynamique : hard science /space opera / cyberpunk.
L'aspect cyberpunk s'accentue : homme broyé par le système économique avec la dilution des pouvoirs politique avec en corollaire l'indépendance des pouvoirs économiques .
Le texte s'attarde aussi sur l'usage ( et sur les Abus ) des technologies hors cadre éthique .
L'aspect militaires - mercenaires est bien traité et c'est un thème également dans ce texte intensément rythmé .
Les personnages sont crédibles et ils ont des sorties mémorables .
Cela à l'air de viser la distraction efficace , mais en fait cela vole assez haut ( éthique , questions de société par exemple ) .
Je pense que le style de Richard Morgan est un peu trop intense pour s'enfiler une série de ses romans .
Si on s'y risque on a un peu l'impression de lire la même chose .
Furies déchainées :
L'environnement de la planète Harlan est tout simplement somptueux et c'est une très forte impression de réalité qui se dégage de la lecture .
l'auteur crée un univers crédible , dense et très nettement circonscris , quasiment exemplaire du genre néo-cyberpunk et du roman d'action soigné .
Richard Morgan est fidèle à lui-même .
Son style est toujours aussi efficace et son imagination toujours aussi fertile .
L'intrigue est foisonnante et c'est un plaisir de complexité et d'imprévisible.
Le personnage principal acquière dans ce texte , beaucoup de densité grâce principalement à la réflexion qu'il conduit sur lui-même , qui avouons-le est significativement riche .
Les personnages sont biens insérés dans ce récit et peu importe s'ils sont d'importance ou non , car leur densité même furtive est toujours des plus agréable et le plus souvent au rendez-vous .
Dans la totalité de ce cycle , le contexte relatif aux aspects relevant de la science-fiction est solide et ces romans sont véritablement l'examen clinique d'un futur cyberpunk intensément vécu et ressentis , par les personnages comme par lecteur . On est donc très loin de la science-fiction prétexte et l'univers bénéficie d'une vision en profondeur .
Le style de l'auteur est d'une remarquable intensité et les romans qui composent « ce cycle « sont tous fait du même bois et ils foisonnent de détails , alors que dans la trame narrative aux descriptions méticuleuses , les minutes s'étirent et que le lecteur s'essouffle comme certains des personnages d'ailleurs , au grès de la lecture de phrases qui sont groupées en rafales , véritables salves de mots invasives et suggestives .
je pense qu'il n'est pas inutile d'attirer l'attention sur ce style qui est remarquable et prenant mais d'une intensité effrénée .
Malgré ces remarquable qualités , se faire une ingestion de Richard Morgan en enchainant ces romans à la suite , dans la foulée les uns des autres , me semble être une expérience excessivement hasardeuse , que je ne conseille pas parce que d'abord , c'est assourdissant d'intensité comme style et cela indépendamment et en dépit du caractère plausible ( ainsi que du charme certain ) que cela confère au récit , et , cela peut sans l'ombre d'un doute , aussi donner au lecteur la sensation et la fausse impression qu'il lit la même , longue et interminable histoire et par conséquent le conduire à se lasser indument du dernier rejeton très actualisé et au gout du jour, du genre cyberpunk !
L'environnement de la planète Harlan est tout simplement somptueux et c'est une très forte impression de réalité qui se dégage de la lecture .
l'auteur crée un univers crédible , dense et très nettement circonscris , quasiment exemplaire du genre néo-cyberpunk et du roman d'action soigné .
Le contexte idéologique est finement soigné également .

Bref un très bon moment avec un auteur à suivre .........
Un film exceptionnel ( cyber thriller et cyberberpunck ) qui mérite d'être signalé aux amateurs de ce courant de la science-fiction : Natural city , un métrage coréen ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
kade_read
  07 mai 2020

J'avais découvert le début de cette histoire grâce à la série éponyme de Netflix. Je m'attendais à être davantage séduite par la lecture du roman.
J'avais déjà abandonné la série. J'abandonne aussi le roman après 130 douloureuses pages. Oui, d'accord : je ne suis pas fan des polars alors me lancer dans un polar futuriste-cyberpunk c'était un brin trop optimiste.
L'avantage c'est que la série est très fidèle au roman durant ces premiers chapitres. Si bien que je ne découvrais rien. Il n'y avait aucune surprise.
L'écriture ne m'a pas permis de m'imaginer un autre monde que celui de la série. Tout simplement parce que le décor est mal posé. Et puis, il n'y a pas de rythme ! Je m'endormais à la lecture de ce roman.
Il m'a été impossible de m'attacher aux personnages. Ils ne m'évoquent absolument rien. J'ai trouvé Kovacs particulièrement vulgaire. Malheureusement, je déteste vraiment la vulgarité. Vraiment !
Du coup, la scène de sexe interminable avec Madame Bancroft a finalement eu raison de moi. J'ai refermé ma pauvre Kobo ... histoire de l'épargner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
SChaptal
  05 avril 2020
Une fois n'est pas coutume, ce livre est présenté sous son titre en version française et son titre original. Pourquoi ? Tout simplement parce que la série Netflix adaptant ce livre sera lancée sous le nom anglais le 2 février. Avant de la voir, j'ai donc voulu me rafraîchir la mémoire avec Carbone modifié de Richard Morgan, dont j'avais dévoré la trilogie (Carbone modifié, Furies déchainées et Anges déchus) lors d'une opération promotionnelle il y a trois ans.
À la relecture, les défauts de Carbone modifié m'ont sauté aux yeux : une tendance à se complaire dans le voyeurisme pas toujours bien amenée, des facilités d'écriture douteuses. Mais l'essentiel est là. C'est un très bon polar futuriste où toute la crasse d'une excellente « Série noire » se mêle à certaines interrogations cyberpunk intéressantes. de quoi s'agit-il ? Takeshi Kovacks, ancien des Corps Diplos, une unité militaire d'élite des Nations Unies en charge de mettre au pas les colonies stellaires récalcitrantes, se retrouve sur Terre pour enquêter sur un suicide dont la victime pense qu'il pourrait cacher un meurtre. Vous avez bien lu. La victime elle-même est bien vivante et veut qu'on découvre son meurtrier. En effet, dans le monde de Takeshi Kovacs, les esprits peuvent être téléchargés dans des corps humains produits de façon naturelle ou synthétique avec des améliorations intégrées. Pour qui a de l'argent, la mort n'est plus que temporaire, et les peines de prison se sont transformées en stockage virtuel avec la location du corps des prisonniers à des gens devant voyager hors planète ou ne voulant pas risquer leurs corps d'origine. Sur Terre, une seule minorité résiste à l'enveloppement, les catholiques fervents qui y voient un obstacle à leur dogme religieux. Sur cette trame, Richard Morgan a construit une enquête policière pleine de rebondissements où chaque personnage avance masqué, soit parce que ses intentions ne sont pas claires, soit parce que la chair qu'il ou elle porte ne lui correspond pas. Et pour une fois, le côté cyberpunk étant tellement éloigné de ce qu'offrent les possibilités informatiques actuelles, il n'a pas ce côté obsolète que peut avoir le Samouraï virtuel. Si vous voulez découvrir Altered Carbon avant de le regarder sur Netflix, je ne peux que vous encourager à le lire, et à poursuivre avec les deux tomes suivants. Même si en pratique, les trois histoires sont indépendantes les unes des autres.
Lien : https://www.outrelivres.fr/c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Insideyourbooks
  12 août 2020
Cet univers est exceptionnel ! Techno-thriller prenant, il mêle enquête policière, nouvelles technologies, question de l'immortalité et religion, ou encore politique (mais pas soporifique et inutile!).
Nous sommes au XXVe siècle aux États-Unis, suivant un diplo (entraîné par des techniques psychospirituelles orientales) ressuscité par un multimilliardaire afin de mener l'enquête sur sa propre mort. Ça commence déjà à titiller ton esprit non ?
On découvre un hôtel fabuleux où il peut discuter tranquillement avec Edgar Allan Poe, des rues fascinantes et grouillantes de vie et de publicités, un arbre de Mars splendide... et bien sûr des secrets qui en cachent d'autres, des réminiscences de son ancienne mentor...
Ce roman est passionnant, et si la série @netflixfr vaut également le détour, je vous conseille de commencer par la lecture afin de ne pas surchauffer votre cerveau et comprendre les bases de cette intrigue complexe. Oh, et de vous familiariser avec le langage très cru employé par l'auteur, qui vous rebutera peut-être !...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Richard Morgan (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Morgan
L'excellente chaine Youtube Nexus VI parle de la différence entre le roman et l'adaptation en série : "Altered Carbon"
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3446 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre