AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Regala


Regala
  05 août 2019
Hier, j'ai terminé le premier tome d'Altered Carbon, du cycle de Takeshi Kovacs, par Richard Morgan. En vrai, j'aurais aimé assimiler cet univers un peu plus longtemps, mais je pense que les deux tomes suivants m'aideront davantage à comprendre les tenants et les aboutissants de ce futur assez pessimiste. Dit comme ça ce n'est pas très vendeur, mais le développement de ce monde reste très très convainquant par la richesse de ses détails et de ses réflexions sur ce que la société peut potentiellement devenir.

Je ne lis pas énormément de Science-Fiction, ni de triller, mais ce cocktail ci est assez détonnant. Nous sommes quelques siècles après ère, dans une société hyper technologisée, la Terre est partie à la conquête des autres planètes. Maintenant, il est possible de ressusciter dans d'autres enveloppes corporelles, autant que l'on le souhaite, si l'on est riche, où si on arrive à se faire les « bons amis ». Takeshi Kovacs, ancien membre des Corpos, un corps militaire d'élite chargé de faire la police dans la galaxie, va lui aussi se retrouver dans le corps d'une autre personne, sur Terre, afin de mener à bien une enquête commanditée par un Math, autrement dit, un des hommes les plus influents que l'on puisse rencontrer.

L'intrigue est complexe, il faut s'accrocher pour ne pas perdre le fil emmêlé par l'auteur. J'ai énormément apprécié le caractère des personnages, arrivant à me faire oublier les termes que je ne comprenais pas. Rien n'est entièrement blanc, ni entièrement noir dans ce premier tome, à commencer par le protagoniste, qui est la figure même de l'anti-héros. Manipulateur et prêt à tout pour mener à bien sa mission, on apprend avec lui sans ménagements les lois de ce nouveau monde assez cruel. Chaque personne qui va croiser sa route possède son propre caractère et sa propre histoire, bien définie, malgré leurs défauts, on peut aisément s'y attacher, car il est facile de se dire que bien souvent, ils n'ont pas le choix.

La réflexion de fond sur le fait de pouvoir revenir à la vie s'égrène ici au fur et à mesure des chapitres, et Kovacs, comme le lecteur, va nourrir cette réflexion auprès de certaines personnes dont il va croiser le chemin. Une action extrêmement rapide, à la hauteur du personnage, et finalement de ce futur dans lequel on se bat pour rester humains. Peut-être un message de la part de Richard Morgan, pour nous avertir du danger d'une évolution toujours plus rapide, dans laquelle la loi du plus fort l'emporte le plus souvent. Pourtant, le texte a été publié en 2003.

En finalité, je pense que ce roman, « techno-polar » méritera une seconde lecture dans quelques années… J'apprécie toujours autant les petits chapitres, mais aussi que l'histoire soit découpée en 5 parties, un peu comme un « niveau suivant » dans un jeu-vidéo. de plus, j'ai envie d'appréhender ce vocabulaire très riche afin de comprendre davantage les spécificités du futur. Une série Netflix du même nom a vu le jour, je pense que m'y mettre lorsque j'aurais terminé la trilogie, et je pense que le tome 2 ne tardera pas à atterrir au dessus de ma pile-à-lire.
Commenter  J’apprécie          91



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (9)voir plus