AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211215378
Éditeur : L'Ecole des loisirs (20/08/2014)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 25 notes)
Résumé :

Dans sa classe, Catherine la maîtresse ne rêve que de cela. Un peu de silence. Ce serait tellement plus simple pour apprendre et progresser si ses élèves savaient se tenir tranquilles.

Mais non, les bavards n'arrêtent jamais Alors Catherine est prête à essayer toutes les méthodes pour parvenir à ses fins. Y arrivera-t-elle?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Shool
  26 août 2014
"Le soir, tous devant la télé, nous réussissons très bien à parler en zappant. En plus, papa lit les messages sur son portable à table, et mon grand frère mange devant son ordinateur. L'humanité évolue, elle progresse. Pourquoi pas l'école ?"
A l'heure où Télérama s'apprête à sortir son nouveau numéro avec un dossier spécial sur les tensions entre parents et professeurs, Susie MORGENSTERN, elle, se met dans la peau de Catherine, jeune enseignante en classe de CM qui ne sait pas comment remédier aux bavardages de ses élèves. Et, évidement, les parents ont leur mot à dire.
Dans une société où le métier d'enseignant est parfois bafoué plus qu'aduler, Susie MORGENSTERN, en quelques pages, nous montre trois points de vues différents : celui de l'élève, celui de l'enseignant, et celui des parents.
Pour Catherine qui n'en peut plus d'entendre les enfants blablater pendant qu'elle parle, toutes les solutions semblent bonnes. Elle se confie et n'hésite pas à aller au bout de ses pensées, quitte à choquer, à provoquer. Les bavards ? Elle voudrait les égorger, les enfermer dans une cage, les bâillonner voir les étrangler.
Mais ces méthodes étant un peu extrémistes, elle opte pour des choses plus culturelles qui pourraient faire réfléchir les enfants. et doucement, au fil des pages, elle sombre dans une dépression jusqu'à l'inévitable remplacement. Elle doute d'elle-même, et l'inspectrice finira de lui faire perdre toute confiance en elle. Un mois d'absence. Et un remplacant. Il n'est pas très rigolo, et même si les enfants l'appellent Monsieur Gaga, ils n'en mènent pas large face à ce bonhomme plus effrayant que King Kong lui-même…
Ce mois permet à Catherine de réfléchir librement. Alors, trouvera-t-elle une solution ?
"En quinze ans de carrière d'enseignant remplaçant, je n'ai jamais vu une classe pareille. Avec elle, les pires punitions ne marchent pas. Dommage que nous n'ayons plus le droit de donner des claques et d'administrer des châtiments corporels. Face à des démons pareils, c'est la seule méthode qui pourrait réussir. Adieu à cette classe infernale. Et bonne chance à cette héroïque jeune femme."
Ce livre est très étrange. il ne répond pas fondamentalement aux questions de l'éducation et de la place d'un professeur dans la vie d'un enfant. de plus, l'écriture irréprochable de Susie MORGENSTERN trouve ici une petite faiblesse. Ce livre, qui est dans la collection Mouche de l'école des loisirs, s'adresse à de jeunes lecteurs des classes primaires. Pourtant, une violence qu'ils ne soupçonnent peut-être pas dans la tête d'un adulte est présente et illustrée par des mots qu'on leur empêche généralement d'utiliser…
"Je hais, je déteste, j'exècre l'école. Je ne suis pas du genre vomisseur, mais je vomis intérieurement toute la journée, vissé à cette chaise abominable, enchaîné à ce bureau de misère." (Renaud)
Alors que penser de ce roman ? S'adresserait-il plus particulièrement à des adultes, afin de leur donner quelques pistes pour gérer une classe, ou est-il vraiment à destination des enfants ? J'aurais aimé lire un roman qui commence comme celui-ci se termine. J'aurais aimé pouvoir le conseiller, mais il me semble ici difficile de prendre cette responsabilité. Tous les parents ne lisent pas les livres qu'ils achètent à leurs enfants, et ici pourtant il le faudrait, parce qu'il me semble que chaque enfant peut avoir une réaction différente, voir inattendue.
Pour vous illustrer mes propos, je vous propose une nouvelle citation, tirée tout droit d'un petit mot de Enzo, le plus bavard de tous après Renaud :
"Je ne le fais pas exprès, mais si je n'ouvrais pas ma grande gueule, je pense que la parole me sortirait par les oreilles ou par le nez."
Susie MORGENSTERN est partie sur un terrain glissant, et il n'est pas imaginable de lire ce roman sans lire quelques excès de parole, mais quel dommage.
Ouvrage disponible aux éditions Ecole des loisirs dans la collection Mouche depuis Août 2014.

ET A ACHETER EN LIBRAIRIE INDEPENDANTE !!!
Lien : http://lireaujourlejour.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mamzelleoups
  15 novembre 2015
Catherine, la maitresse, n'en peut plus des bavardages dans sa classe! Elle tente plein de solution, mais rien n'y fait....
Ce roman de jeunesse est très rythmé, car les solutions proposées par la maitresse alternent avec des témoignages très courts des élèves. Les enfants décrits sont très actuels. J'ai lu ce livre dans le cadre du master de professeur des écoles, et mes collègues et moi avons été touchés par ce que vivait la maitresse Catherine, qui nous rappelait le quotidien dans notre première classe, et il semblerait que ce livre soit une bonne" thérapie", qui permet de relativiser. Cependant, j'ai été un peu déroutée par la fin de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          10
Vivrelivre
  17 septembre 2014
Susie Morgenstern, grâce à son acuité, nous glisse dans la peau de Catherine, enseignante en CM, qui se retrouve dépassée et démunie devant sa classe.
Ses élèves bavardent, jacassent, parlent sans cesse, pour tout, tout le temps.
, rien n'a changé!
Catherine a eu beau faire, multiplier les méthodes et les tons, rien n'y a fait.
Alors elle craque...
Susie Morgenstern nous permet de lire l'école sous un angle nouveau. Si le point de vue de l'enseignante est privilégié, elle fait aussi parler les élèves, et par leur voix, celle de leurs parents. Pas toujours très tendres, qui se reposent (presque) entièrement sur l'école, le système éducatif, et qui n'hésitent pas à tirer à boulets rouges si quelque chose ne (leur) va pas.
Un roman mutli-vues , sur les émotions et ressentis de tous les acteurs de l'école, plutôt bien mené, avec des mots forts, des mots colère (peut-être trop pour les plus jeunes lecteurs?).
Les illustrations, ainsi que le titre du livre dédramatisent le propos. « Pipelette » est un mot mignon, la présentation est ludique, les illustrations de classe sympathiques. Pour appuyer certains points de vue/émotions, quelques personnages sont mis en avant, et leur propos sont dans une bulle. Cela aère la lecture et renforce le propos.
http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/09/la-classe-pipelette-susie-morgenstern-des-8-ans.html
Lien : http://vivrelivre19.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mymybenji
  27 janvier 2015
Un livre déroutant. Les idées sont intéressantes. Autant destiné au lectorat adulte que jeunesse. Cela permet à un enfant d'imaginer l'envers de la médaille. Que peut être la vie d'un enseignant ? La lecture doit cependant être accompagnée, chez l'enfant, au risque d'y perdre le propos au-delà du divertissement
Commenter  J’apprécie          00
InesEBill2017
  29 mai 2017
C'est un très très très bon livre je le conseille pour les mauvais lecteurs ... et les bons !!!!
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Ricochet   28 janvier 2015
Dans La classe pipelette, l’auteure à succès Susie Morgenstern s’attaque à un sujet délicat : les professeurs, démunis et dépassés, face à leurs élèves. Les mots sont durs, crus, parfois, comme l’est la réalité que vivent de très nombreux enseignants. Mais l’humour demeure toujours présent, notamment dans les descriptions cocasses des stratagèmes mis en place par la maitresse.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
VivrelivreVivrelivre   17 septembre 2014
LAURA . Papa dit que c’est la faute de la maîtresse : elle devrait pouvoir contrôler sa classe. Mais elle fait de son mieux, la pauvre. J’aimerais trouver un truc pour l’aider.
Commenter  J’apprécie          40
VivrelivreVivrelivre   17 septembre 2014
Elle aimerait que se réveille avec elle, ce matin, l’ambition professionnelle qu’elle avait autrefois : être le genre de maîtresse qui compte dans la vie de ses élèves.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Susie Morgenstern (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Susie Morgenstern
En 12 poèmes, Susie Morgenstern dresse un tableau unique du plus beau bébé du monde et de l?amour sans limite que lui porte toute sa famille.
Un album original pour accompagner avec beaucoup d?humour l?arrivée d?un bébé dans une famille. Ecrit par Susie Morgenstern et illustré par Laurent Simon.
#album #SusieMorgenstern #bébé
autres livres classés : écoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Confession d’une grosse patate, de Susie Morgenstern

Comment la narratrice est-elle physiquement ?

grosse
obèse
maigre

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Confession d'une grosse patate de Susie MorgensternCréer un quiz sur ce livre