AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Cha Gonzalez (Autre)
EAN : 9791035203382
224 pages
Editions Thierry Magnier (27/05/2020)
3.16/5   62 notes
Résumé :
La nuit, dans son lit, Rose s'invente des histoires de corps qui se rencontrent, mais dans la vraie vie personne n'ose l'approcher. Son albinisme y est peut-être pour quelque chose ?
Rose se sent différente et une question la hante : est-ce normal de penser autant au sexe ?

Avec beaucoup de pudeur et de malice, Susie Morgenstern fait son entrée dans la collection L'Ardeur, en abordant la question du désir adolescent avec humour et dérision. <... >Voir plus
Que lire après Touche-moiVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,16

sur 62 notes
5
1 avis
4
6 avis
3
7 avis
2
6 avis
1
0 avis
Ce livre jeunesse m'a été mis entre les mains par la bibliothécaire de mon village pour avis.
Moi, lectrice quarantenaire bien tassée !, avec un livre rose, titré Touche-moi, de la collection L'Ardeur des Editions Thierry Magnier.
A voir...

Impressions des premières pages : écriture rythmée, chapitres courts, ce roman est écrit dans le style d'un journal d'adolescente de 16 ans qui semble ne penser qu'au sexe ! Bof...
La lecture se poursuit et cette impression mitigée semble s'estomper. Peu à peu, on s'attache à cette jeune fille et à sa vie d'adolescente. Une vie de lycéenne, avec ses amis, sa famille, ses doutes, ses envies, ses questionnements. Et finalement, tout ne tourne pas autour du sexe.
Au final, j'ai passé un moment agréable en lisant ce livre.

Susie Morgenstern, qui n'est pas une jeune auteur, réussit à se mettre dans la peau d'une ado, et à transmettre cette vision, ce parler, ces sentiments si particulier de cette période de la vie, tout en finesse, sans aucune vulgarité, tout en parlant de sexe, sujet parfois tabou à cet âge, sujet souvent peu abordable, sujet mal connu malgré une impression blasée...
Touche-moi, un titre qui peut sembler racoleur, mais qui peut aussi être interpréter comme une demande, une prière. le contact physique, sexuel, semble peut être la priorité, mais finalement, le contact émotionnel est peut être au-dessus de tout...
L'auteur, à travers ce roman, amènera peut être la jeune lectrice à prendre confiance en elle, à accepter les différences (qu'on à tous en nous), à s'accepter, et à accepter la vie qui se présente, avec les belles surprises, avec les mauvaises aussi. Chaque évènement nous construit...
Alors, ce n'est pas un roman coup de coeur en ce qui me concerne, certes. Mais c'est une expérience de lecture touchante. Un roman que je vais proposer à ma fille de 14 ans en lecture...
Commenter  J’apprécie          531
Rose a deux soeurs, Brune, étudiante en BTS et en couple avec Omar, Blanche, lycéenne et un frère, Olive ; ses parents sont respectivement nutritionniste en charge de jeunes obèses pour sa mère et sage-femme pour son père ; ils vivent à Antony. Rose est albinos et cette particularité peut susciter des réactions de peur. Son professeur d'anglais, M. Aubert, lui impose un travail en binôme avec Augustin Barbier de Preville, un jeune homme brillant mais défiguré par l'acné, il s'agit d'aller voir un film et de rédiger un exposé, ils choisissent Bohemian Rhapsody sur la vie de Freddie Mercury. A la maison, la famille décide de louer la chambre d'Olive et accueille un étudiant canadien, Liam qui arrive avec son bébé, Charlie.

Susie Morgenstern propose ici un texte certes sympathique, nous pensons un peu à un récit d'Anna Gavalda dans la période Ensemble, c'est tout mais le roman est plus court et moins drôle. En revanche, ce titre ne correspond pas à la ligne de la collection L'Ardeur chez Thierry Magnier, il ne s'agit pas d'un roman érotique à destination dess adolescents. C'est une bluette un peu mièvre et Susie Morgenstern utilise des références extrêmement datées. le jeu des listes de mots pour évoquer l'anatomie est presque consternant. Lorsque nous comparons les titres de cette collection, ce roman peine à susciter quelque enthousiasme et il y a un abîme avec le travail des autres auteurs pour ancrer le texte dans la réalité du monde contemporain..
Commenter  J’apprécie          234
Tout d'abord, merci aux éditions Thierry Magnier pour cet envoi.
Rose, lycéenne de 16 ans, passe une grande partie de son temps à fantasmer sur les relations physiques. Peut-être parce qu'elle est albinos et qu'elle a peur de ne jamais en vivre. Peut-être simplement parce qu'à cet âge-là c'est un sujet qui est d'actualité (contrairement à ce qu'en pensent ses deux meilleures amies).
Susie Morgenstern aborde ces rêves érotiques sans jugement. de ce point de vue, elle s'inscrit assez bien dans la nouvelle collection "L'Ardeur" de Thierry Magnier.
Pourtant, la sexualité n'est pas réellement assumée dans ce roman, contrairement au "Goût du baiser" de Camille Emmanuelle dans la même collection, par exemple. Un personnage un peu plus renseigné ou expérimenté aurait pu ouvrir un dialogue bienvenu. D'ailleurs, une des soeurs aînées de Rose, ou Liam, qui sont assez sous exploités, auraient très bien fait l'affaire.
Ici, comme souvent en littérature jeunesse sur ce sujet, suggestions et lieux communs sont de la partie. Je ne vois pas bien de quelle manière "Touche moi" pourrait guider des adolescents, ni à quelles questions il permet de répondre.
Cela n'enlève rien à la qualité du texte, mais c'est dommage de ne pas être allé au bout de la promesse de l'éditeur : pour moi il manque clairement le "oser" de "lire, oser, fantasmer"... Peut-être est-ce une question de génération, Susie Morgenstern pensant elle-même "qu'il est temps d'arrêter de dire sa date de naissance" ?
Commenter  J’apprécie          90
Coup de coeur coup de gueule

Coup de coeur pour Susie MORGENSTERN dont une conférence récente à une foire du livre a permis de me convaincre de vouloir découvrir son oeuvre. Les interviews glanées ici ou là avaient commencé le travail, cette rencontre n'aura été que décisive.
Quel talent, quelle classe ! Savoir se renouveler ainsi : romans jeunesse, poésies, autobiographie, … Histoires pour les jeunes mais racontées à hauteur d'adultes et sur tous les sujets. Littérature jeunesse mais pas petite littérature. (Et là se profile mon coup de gueule !)

« Touche-moi » est l'histoire de Rose, une adolescente atteinte d'albinisme. En dehors de la dépigmentation capillaire, j'ignorai les problèmes de vue et la sensibilité dont pouvaient souffrir les personnes atteintes de cette maladie. Non reconnue handicapée, elle doit subir le fait d'être dépendante à vie et l'isolement provoquée par son entourage du collège. Toute la force de Susie MORGENSTERN réside dans sa vision positive de la vie : « une catastrophe peut aussi parfois être une chance ».

On aime ce personnage fort et plein d'humour qui garde espoir en rêvant par exemple de tomber amoureuse d'un aveugle qui ne pourra pas la juger mais dont toute la sensualité reposera sur le toucher. On aime cette héroïne qui collectionne les objets d'amour qui la touchent en attendant la rencontre.

L'isolement dure jusqu'à un certain exposé d'anglais qui l'oblige d'aller au cinéma avec Augustin, un camarade de classe taiseux, lui-même un peu marginal en raison de son acné. Nous découvrirons pourquoi. La famille de Rose est aussi un peu spéciale et sous-loue une partie de leur maison à des étrangers en voyage et nous finissons par nous y air y attacher également.

C'est un théâtre passionnant qui se déroule sur 200 pages. le seul problème est que Rose est une fille. Et… elle exprime ses désirs sur quelques pages. Ce qui vaut ce livre (à l'heure où on estime que le féminisme avance) à être classer dans la littérature érotique.

Il n'y a rien d'érotique dans cet ouvrage ! Ou bien mon esprit est lubrique (je n'ai pas l'esprit sain : je me promène dans les rayons érotiques de ma bibliothèque, je le rappelle ! ) Une fille, exprime à l'approche de l'âge adulte les questions qu'elle a sur les corps. Sa solitude, le manque, amplifient ses questionnements. Comment ? Les jeunes pensent au sexe ? Heureusement que nous sommes en 2022, il y a encore peu, ce livre aurait pu être classé dans le rayon science-fictions ! Mais voilà ce qui se passe quand on classe mal un auteur. C'est vrai que mettre ce livre dans littérature jeunesse à côté de ceux édités à l'école des loisirs ne se fait pas. L'étiquette auteur de littérature jeunesse est injuste pour elle. Bravo pour ce roman. Et amateur de romans érotiques, je dirais « passez votre chemin, gagnez votre temps ! » C'est juste un magnifique nouveau livre de Susie MORGENSTERN, sans aucune vulgarité. le contraire m'aurait surpris !




Commenter  J’apprécie          21
J'étais vraiment ravie de recevoir ce roman dans le cadre de la Masse Critique Babelio, parce que j'apprécie beaucoup l'audace dont ont fait preuve les éditions Thierry Magnier, en proposant une collection érotique à destination des ados. Et parce que le premier roman de cette collection que j'avais lu - "Le goût du baiser" de Camille Emmanuelle - m'avait laissé une belle impression !

Celui-ci fût malheureusement une déception... Il contient pourtant de belles choses : une galerie de personnages haute en couleurs comme je les aime, des thématiques fortes (autour - notamment - du handicap, de la différence, de la famille, du harcèlement...), une représentation assumée de la sexualité (ce qui est l'objectif de la collection, on est bien d'accord, mais qui est loin d'être une évidence dans la littérature pour ado !), de l'humour....

Mais - parce qu'il y a évidemment un "mais" - je n'ai pas réussi à accrocher à ce roman et m'y suis même ennuyée... Rose, la jeune héroïne albinos, ne rêve que d'une chose : être touchée, et toucher en retour. de la peau, des fesses, un sexe... Elle se pose évidemment des questions (comme tou.te.s les ados) et ne souhaite rien tant que de faire l'expérience de la sexualité. Sauf que... elle ne pense - presque - qu'à ça (comme tou.te.s les ados ?), et que le sujet revient de façon extrêmement redondante et répétitive.

Si je trouve ça réellement intéressant et important d'aborder ce sujet d'une certaine obsession pour la sexualité, qui va aussi passer par le fantasme, la masturbation, etc. (d'autant plus que le personnage est une fille, ce qui n'est pas anodin), j'ai trouvé assez insupportable la façon dont ça coupait sans arrêt le récit, de façon assez "lourde".

D'ailleurs, à chaque fois qu'il se passait quelques pages sans que le sujet ne soit abordé et que je me disais "ah tiens...", bam ! systématiquement, il arrivait dans le paragraphe suivant. Peut-être qu'à 16 ans, j'aurais lu ce roman différemment (parce qu'après tout, je vous fais ici une critique d'adulte sur un roman à première destination des adoscent.e.s). Mais aujourd'hui, il ne m'a pas convaincue.

Je continuerai néanmoins ma lecture des romans "L'Ardeur" car je ne doute pas d'y trouver à nouveau de jolies choses, qui me procureront davantage de plaisir... (de lecture).
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Entreprendre une amitié, c'est se soucier de la personne, être là, lui consacrer du temps, l'aider, la soutenir, être heureux de ses triomphes et malheureux de ses frustrations. On ne peut pas être l'ami de tout le monde, comme on ne peut pas tomber amoureux de tout le monde. Trop d'amis, c'est pas d'amis. C'est une affaire sérieuse, même si elle s'accompagne souvent de fous rires.
Commenter  J’apprécie          270
Je cherche sur Internet un autre mot car ça me gêne de dire "pénis". Je suis servie ! Je tombe sur de longues listes de synonymes : la queue, le ver de terre, le colosse, le tuyau, l'outil, la poutre, la bite, le zob, la saucisse, le boudin, la banane, le bazooka, le canon, lui, la troisième jambe, le truc, le petit bonhomme, le grand chauve, le scout. Plus scientifique : le sexe, l'organe reproducteur mâle, le phallus, le système uro-génital masculin. En français soutenu : le pénis, le vit, le membre, la virilité, l'attribut, la verge. Mes préférés sont les plus enfantins : la quéquette, le kiki, le zizi, la zigounette, le zigouigoui, le petit oiseau, le trilili, la zézette.
Commenter  J’apprécie          135
J'ai lu que s'embrasser booste le système immunitaire en transmettant de bonnes bactéries à travers la salive, cela secrète une hormone antidépresseur, aide à vaincre le stress et réduit le taux de cholestérol. Cela aide à combattre les rides et protège les dents. Ca devrait être remboursé par la Sécurité Sociale !
Commenter  J’apprécie          240
Un proverbe africain dit : "Tous les Blancs ont une montre, mais ils n'ont jamais le temps."
Commenter  J’apprécie          390
L'amitié demande un grand investissement, elle aussi. Entreprendre une amitié, c'est se soucier de la personne, être là, lui consacrer du temps, l'aider, la soutenir, être heureux de ses triomphes et malheureux de ses frustrations. On ne peut pas être l'ami de tout le monde, comme on ne peut pas tomber amoureux de tout le monde. Trop d'amis, c'est pas d'amis. C'est une affaire sérieuse, même si elle s'accompagne souvent de fous rires. (p. 96)
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Susie Morgenstern (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Susie Morgenstern
Découvrez les modèles littéraires de Susie Morgenstern, DOA, Alexis Jenni, David Diop et Milton Hatoum dans cette discussion captivante. Comment la diversité des lectures façonne-t-elle leurs récits ?
00:09 Susie Morgenstern 02:26 DOA 04:25 Alexis Jenni 05:11 David Diop 05:55 Alexis Jenni 08:12 Milton Hatoum
Cette interview a été réalisée durant plusieurs éditions de Littérature Live Festival, organisé par la Villa Gillet, des Assises Internationales du Roman, de Quais du Polar, ainsi qu'aux Artisans de la Fiction.
Chez les Artisans de la Fiction, situés à Lyon, nous valorisons l'apprentissage artisanal des techniques d'écriture pour rendre nos élèves autonomes dans la concrétisation de leurs histoires. Nous nous concentrons sur les bases de la narration inspirées du creative writing anglophone. Nos ateliers d'écriture vous permettent de maîtriser la structure de l'intrigue, les principes de la fiction et la construction de personnages.
Pour plus d'informations sur nos stages d'écriture, visitez notre site web : http://www.artisansdelafiction.com/
#écrire #écriture #ecrire #ecriture #écrireunroman
+ Lire la suite
autres livres classés : sexualitéVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus



Lecteurs (124) Voir plus



Quiz Voir plus

Confession d’une grosse patate, de Susie Morgenstern

Comment la narratrice est-elle physiquement ?

grosse
obèse
maigre

10 questions
29 lecteurs ont répondu
Thème : Confession d'une grosse patate de Susie MorgensternCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..