AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211223168
Éditeur : L'Ecole des loisirs (25/03/2015)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 54 notes)
Résumé :

À seize ans, Sam est un junkie, un accro, un drogué d'Internet et des jeux vidéo. Pour le sevrer de l'écran et sauver son âme, ses parents ont décidé de l'envoyer à Nice, en pension chez Martha, sa grand-mère, qui coule une retraite paisible, sans ordinateur, ni télévision, ni portable.

Arrivé là-bas, Sam n'a rien d'autre à faire que de lire, réviser son bac de français et jouer du piano tout en se faisant dorloter par sa grand-mère. Comme cur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  16 septembre 2015
Quand le dialogue semble devenu impossible entre l'adolescent et ses parents, une solution : l'éloigner de son environnement habituel. Et si l'addiction au net est une des composantes de la situation de crise, on peut l'envoyer chez une grand-mère qui n'a ni ordi ni téléphone portable, même si celle-ci n'a rien demandé.
Voilà comment Martha, jeune mamie douillettement installée dans sa solitude et son train-train de retraitée, se retrouve à héberger son petit-fils Sam pendant toute l'année de Première. A elle de le nourrir, de l'entretenir, de veiller à ce qu'il aille en cours et potasse le français. le gamin est super mignon, il joue du piano comme un virtuose, il adore sa grand-mère qui le lui rend bien. N'empêche, la vie de Martha est chamboulée.
Délicieux roman détente qui aborde plein de sujets qui me touchent : la complicité grand-mère/petit-fils, les conflits parents-ados, les solutions temporaires aux crises familiales, les erreurs qu'on reproduit d'une génération à l'autre, la solitude, l'ouverture aux autres, la vie amoureuse des seniors, l'addiction au net (chez petits et grands), les mirages des relations virtuelles - qui font tellement de bien, pourtant...
Susie Morgenstern a l'art de rendre son récit très réaliste, à la fois par son ton plein d'humour et grâce aux détails qui sonnent "comme à la maison".
Un grand merci, Laurence, pour ce roman. J'ai évidemment beaucoup pensé à toi au cours de cette lecture, pour plein de raisons, notamment l'ami G**gle, France Inter, les drôles de zèbres, la générosité et l'écoute, la douceur ferme avec les petits-enfants, etc. Tout pareil que l'adorable Martha, en clair, sauf qu'elle est beaucoup plus vieille - de huit ans... :-)
Lecture pour les ados, les parents, les grands-parents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Juin
  20 septembre 2015
Lorsque l'on a une grand-mère un peu à l'ancienne, que l'on a 16 ans, une petite copine, un bac à préparer et surtout une forte propension à passer son temps sur Internet et à jouer aux jeux vidéo... est-il envisageable pour un ado de 16 ans de se retrouver à Nice chez cette aïeule en guise de punition? Pas de problème pour Sam qui a une tendance à tout accepter avec un certain humour et bonne humeur. A part le fait que passer son temps au lycée l'ennuie profondément, il aime les petits plats que Martha lui mijote, discuter avec elle, jouer du piano, dormir.
Martha est quelque peu chamboulée par l'arrivée de Sam, adieu à sa petite vie tranquille de retraitée de l'enseignement. Il y a pire encore...Elle découvre les joies d'Internet et devient accro à son tour, se cachant de Sam, passant ses nuits sur le net, découvrant un autre monde.
« L'ordinateur l'épuise. Elle a passé la moitié de la nuit à chercher ceci ou cela sur G**gle. Une imbécillité en engendre une autre… »
Les dialogues entres ces deux là sont savoureux. Martha est pétillante et Sam un adorable petit-fils, dilettante à souhait, attachant et persuasif.
Ce roman au titre évocateur ne pouvait que donner une histoire pleine de charme.
En courts chapitres Susie Morgenstern nous parle de relations intergénérationnels avec tendresse, humour et un petit brin de fantaisie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
zazimuth
  25 août 2015
J'ai emprunté ce roman pour ados de Susie Morgenstern à la médiathèque.
Il est très plaisant à lire avec une belle histoire relationnelle entre une grand-mère et son petit-fils mais aussi une réflexion sur les conséquences d'internet et des réseaux sociaux sur la vie de famille.
Sam va passer son année de première à Nice où il vivra chez sa grand-mère, Martha, enseignante à la retraite et veuve, parce que ses parents pensent que cet environnement sans télé ni ordinateur ne peut que lui être bénéfique. Il est en scolarité aménagée pour faire du piano au Conservatoire en même temps ce qui demande une grande discipline de travail. Martha aime sa solitude et son indépendance mais elle adore son petit-fils et même si cela bouleverse sa routine elle est enchantée de lui préparer à manger et l'aider à apprécier la littérature.
Ce qui est amusant c'est qu'elle se laisse attirer par les joies de l'internet alors que son petit-fils en est sevré et s'achète un portable en cachette qu'elle consulte la nuit sous sa couette !
L'environnement décrit dans ce roman est toutefois très privilégié, sans aucun soucis matériel ni social, ce qui ne représente sans doute pas une réalité majoritaire mais la description des addictions face aux nouvelles technologies n'en demeure pas moins juste ainsi que la tendresse qui unit Sam et Martha.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
MesNouvellesLectures
  26 août 2015
Sam est un jeune lycéen de 16 ans qui est accro à ses jeux vidéos, son ordinateur et aussi à son téléphone. La seule solution que ses parents ont trouvée est de l'envoyer chez sa grand-mère pour sa dernière année scolaire. Après tout c'est l'idéal chez elle, il n'y a pas de télévision et encore moins d'ordinateur, c'est donc l'endroit idéal pour une cure de désintoxication. Cette idée n'emballe pas beaucoup Sam, il peut difficilement se passer de cette technologie moderne, mais au moins là-bas il sera loin de ses parents et il faut avouer qu'il aime bien sa grand-mère surtout que c'est un vrai cordon bleu.
Cette idée est bien bonne mais elle n'enchante pas vraiment Martha, la grand-mère. Elle l'aime bien son petit-fils mais ses visites pendant les vacances lui suffisent. Elle aime bien son autonomie, elle a ses habitudes désormais et n'a pas envie d'avoir à s'occuper de son petit-fils toute une année, ce n'est pas son rôle. Mais en prenant le bien être de Sam en compte et avec l'accord de celui-ci, elle va accepter de l'héberger et de s'occuper de lui.
Mais même si Martha a une petite idée de ce que ça va donner, elle est loin du compte car ce clash des générations va avoir des répercussions pour les deux parties. Mais malgré les nombreuses différences, il ont une passion commune, la musique, précisément le piano et son séjour va être l'occasion de s'entraîner au piano comme il le faut et Martha pourra profiter de son talent.
J'ai bien aimé le personnage de Martha, une vieille dame qui a pris le pli de vivre seule et qui accumule plein de choses. L'arrivée de son petit-fils sera l'occasion pour elle de faire le ménage chez elle, mais aussi dans sa vie. Nous allons la voir tout doucement changer, s'ouvrir au monde extérieur, à la vie moderne et son emploi du temps deviendra assez chargé, car maintenant il faudra tout faire pour deux et elle met les petits plats dans les grands pour son Sam.
De son côté Sam, malgré sa privation de nouvelle technologie ne se sent pas si mal que ça car il apprécie sa grand-mère et la vie avec elle. Surtout que grâce à elle il va avoir l'occasion de s'entraîner convenablement au piano et pourra compter sur l'aide de sa grand-mère pour réviser, car avoir une ancienne institutrice peut s'avérer utile. Certes la désintoxe est difficile surtout pour garder le contact avec une personne mais à part ça, il est surtout heureux d'être loin de ses parents et apprécie son nouveau rythme de vie.
J'ai aimé la relation et les interactions entre Martha et Sam, je trouve leur relation touchante, et ensemble ils forment un bon duo. Et même si je dois avouer que l'histoire est assez prévisible, ça ne m'a pas empêché d'adhérer à l'histoire et surtout de m'attacher à ses deux personnages. Par contre, je trouve un peu dommage qu'il n'y est pas autant d'humour qu'il aurait pu en avoir, vu certaines scènes / passages.
Ce fut donc une lecture agréable, assez prévisible mais avec des personnages attachants. Ce n'est pas un coup de coeur mais une belle lecture qui m'a fait passer un bon moment. Je ne connaissais pas cet auteur, mais ce livre m'a rendue curieuse, j'essaierais sûrement de lire ses autres livres dans le futur. Donc si vous voulez passer un moment léger et agréable je vous conseille ce livre.
Lien : http://mesnouvelleslectures...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
orbe
  19 avril 2015
Une grand-mère est contrainte d'héberger toute une année son petit fils dans sa maison retirée afin de réussir à le sevrer de son addiction supposée à son ordinateur.
Au programme, musique, confidences et cuisine...
Mais très vite, c'est Martha qui va être attirée par les nouvelles possibilités offertes par le web : découvrir de son canapé de nouveau lieux, échanger avec des inconnues, faire des rencontres... et même retrouver des amis !
Un roman inégal avec de très bons moments et des situations qui sont moins intéressantes voire assez invraisemblables...
J'ai aimé le réalisme de la relation grand-parent enfant, avec une dame qui aime son petit-fils mais qui ne souhaite pas s'en occuper. Au contraire, sa venue va être un catalyseur pour l'amener à s'ouvrir à nouveau à la vie, à changer son quotidien.
Par contre les passages dédiés à l'apprentissage par Marthe de l'ordinateur ne m'ont pas convaincu. L'utiliser sous la couette, accepter n'importe quel "ami" sur les réseaux sociaux, ou encore rencontrer de parfaits inconnus... ne me semblent pas crédibles !
Un roman cependant facile et agréable à lire.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   18 septembre 2015
Martha sait que les enfants n'aiment pas imaginer la sexualité de leurs parents, encore moins celle de leurs grands-parents. Mais quelle sexualité, d'abord ?
- Oui, [je vais avoir la visite de] l'homme idéal, mon Sam, comme toi. Mais qui en plus aime lire.
- C'est quoi, l'homme idéal ?
- A vrai dire, il n'existe pas. Il faudrait parler de « l'homme parfait pour moi ». Ce n'est pas un absolu.
- Donc, pour toi, c'était pépé ?
- Je l'aimais mais il avait ses défauts. Il pouvait être dépressif, morose, renfermé, silencieux...
- Mais tu es restée avec lui.
- Il était brillant, drôle, boute-en-train... éblouissant !
- Dr Jekyll et Mr Hyde ?
- Oui. Il y a toujours plusieurs facettes chez tout le monde. Toi non plus, tu n'es pas toujours de bonne humeur, ni moi. Pépé a eu une enfance tragique qui a laissé des traces. Mais quand il entrait dans une pièce, le soleil se levait pour moi.
- Tu ne t'es jamais sentie flouée ?
- Ça m'est arrivé. Je fantasmais sur un mari qui aurait été mi-Fred Astaire entrant dans une pièce en dansant, mi-Einstein, mi-Freud, mi-Moïse...
- Ça fait beaucoup de moitiés, mamie.
- C'est bien le problème ! On ne peut pas tout avoir dans un seul homme.
(p. 161-162)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          218
petitsoleilpetitsoleil   19 septembre 2015
Elle a enseigné toutes les classes, de la maternelle au CM2, mais c'est cette dernière qu'elle aimait le plus. Les enfants étaient encore jeunes et d'une grande fraîcheur tout en étant assez mûrs pour aborder tous les sujets.

C'était parfois rude, même si elle avait des enfants plutôt sages dans un quartier huppé. Les riches aussi ont leurs problèmes.
Elle se demande encore où elle a puisé l'énergie pour tenir pendant quarante ans. Ca fait seulement huit ans qu'elle ne connaît plus les réveils de bonne heure et les journées surchargées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Nat_85Nat_85   28 août 2018
Tu n'aimes pas lire ? C'est que tu n'as pas encore rencontré LE livre qui te parle personnellement. Pour enrichir ta vie, pour connaître le monde, rencontrer des gens et vivre des situations nouvelles, rien ne vaut la lecture. Les livres sont des boîtes à outils. Chaque histoire que tu lis te change d'une façon ou d'une autre. Tu deviens un apprenti de la condition humaine.
Commenter  J’apprécie          140
JuinJuin   18 septembre 2015
Elle avait pourtant sa routine : déjeuner à 13 heures en écoutant le journal de France Inter. Sa journée était rythmée par les émissions de radio. Elle connaît tous les journalistes, les humoristes, les animateurs. La radio est " son éducation permanente", son université du troisième âge, et son divertissement.
Commenter  J’apprécie          150
ZilizZiliz   15 septembre 2015
Elle est contente quand les enfants viennent, mais encore plus contente quand ils partent. En cinq minutes de leur présence, son "ordre", qui n'est autre que son immense pagaille à elle, se trouve démoli. (p. 11)
Commenter  J’apprécie          200
Videos de Susie Morgenstern (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Susie Morgenstern
rencontre avec des jeunes lecteurs
autres livres classés : internetVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Confession d’une grosse patate, de Susie Morgenstern

Comment la narratrice est-elle physiquement ?

grosse
obèse
maigre

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Confession d'une grosse patate de Susie MorgensternCréer un quiz sur ce livre
.. ..