AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Adrien Tchou (Traducteur)
ISBN : 2756005487
Éditeur : Akata (10/10/2007)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Shuntaro Natsume, un jeune membre du ministère Japonais de la Culture et de l'Éducation, se voit confier par le Premier ministre en personne une très lourde mission : celle de redresser l'agriculture de son pays, en trouvant le moyen de pousser chaque année quinze mille nouveaux jeunes vers les métiers de la terre. Afin de remplir cet objectif, il est affecté comme professeur dans un petit lycée agricole Perdu au fin fond des montagnes. Là, il va apprendre à connaît... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
TelKines
  19 décembre 2018
Une histoire qui tient en trois tomes. C'est assez dense, plein d'infos intéressantes, plein d'exagérations à la sauce manga, plein de bons sentiments, de l'humour aussi, ce qui rend cet ensemble pas mal efficace.
Dans un Japon fictionnel (le récit a été écrit en 2002 et prend place en 2019… zut c'est bientôt ça !), le premier ministre nippon décide de remettre les étudiants en agriculture au centre de tout pour que le pays puisse retrouver une indépendance alimentaire qu'il est en train de perdre. Qu'est-ce ? Simplement que la majorité de ce que consomment les japonais est produite en dehors du pays. Un comble pour le Japon (et en fait pour beaucoup de pays). Après, il reste que le but du premier ministre est principalement démagogique (étonnant, non ?). Mais un jeune fonctionnaire, Shuntaro, un peu naïf, ingénu, honnête et travailleur, est envoyé en mission spéciale dans un lycée agricole, dans un coin reculé du Japon, pour tenter de trouver des solutions. Et il va faire son possible pour réussir sa mission.
Et nous voilà partis, dans la campagne nippone qui connait de plus en plus un exode rural massif du fait des problèmes pour les paysans de simplement survivre à leur travail. du manque aussi de considération de l'Etat. Des problèmes dans les aides. Et avec tout ça, les problèmes liés à la monoculture. Où seuls restent les anciens du village et de jeunes lycéens. Un ensemble de choses qui va émouvoir fortement notre personnage principal. Et aussi le lecteur.
Donc Shuntaro va devoir s'intégrer dans son nouveau milieu, montrer qu'il n'est pas juste un fonctionnaire, qu'il a des idées plutôt bonnes pour rendre à nouveau vivantes et attractives les campagnes. Et le tout en faisant preuve d'écoute des anciens dans leurs coutumes agricoles. Et qu'en effet, il n'y a rien de mieux que l'économie et agriculture locales.
Les dessins sont assez classiques mais servent bien le récit. C'est assez détaillé tout en restant clair.
Un sympathique manga à découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LibraireTemeraire
  18 juin 2012
Fraîchement arrivé au ministère de l'éducation, de la culture, des sports, de la recherche et de la technologie, Shuntaro Natsume se voit confier la lourde tâche de redorer le blason de l'agriculture japonaise. Cette tâche difficile, voire impossible aux dires de ceux qui l'entourent, Shuntaro l'accepte avec un certain entrain. de ce fait, il va se rendre à la campagne afin de mieux connaître son sujet d'étude. A travers ce voyage, il découvrira l'extrême précarité dans laquelle vivent les agriculteurs japonais et sera confronté à l'absurdité d'un système qui force ses paysans à détruire leur production afin de respecter les quotas imposés. Il rencontrera également Kohei, jeune agriculteur aux faux airs de Nicky Larson, qui vomit le gouvernement et ses représentants. Celui-ci ne manquera pas, et ce à plus d'un titre, de rembarrer Shuntaro en lui faisant bien comprendre que les fonctionnaires et autres ronds de cuir ne peuvent rien comprendre aux gens de la terre. Une fois révélé, le passé de Kohei expliquera cette aversion prononcée.
D'autre part, Shuntaro intègre le lycée agricole local et rencontre des élèves dévalorisés qui n'expliquent leur présence dans cet établissement que par leurs faibles aptitudes scolaires, ne trouvant aucun intérêt à se projeter dans le travail de la terre. L'envoyé du ministère y rencontrera également la sublime Mlle Takashina, enseignante d'anglais qui vit sa mutation dans cet établissement comme une véritable punition. Shuntaro, de par sa bonne humeur naturelle et son abnégation saura remonter l'estime de tout ce beau monde et commencer à ébaucher des plans d'avenir pour un secteur qui, au fil du temps, lui tiendra de plus en plus à coeur. Car sa découverte de la production agricole, il la vit comme un véritable émerveillement : lorsqu'il croque dans un concombre naturel, non traité que Kohei lui tend, ce légume lui procure non seulement un plaisir gustatif mais également une réminiscence qui n'est pas sans rappeler la madeleine de Proust. Dès lors, l'agriculture n'aura de cesse gagner en intérêt à ses yeux.
Delcourt nous fait vraiment plaisir avec sa collection de mangas ‘natures'. Une sacrée mamie avait déjà su émerveiller de par sa simplicité et sa générosité. Ici, les émotions en jeu et les valeurs sont sensiblement les mêmes, et les dessins travaillés, soignés, rendent le manga particulièrement agréable à contempler. Pour ce qui est de l'histoire, celle-ci se révèle touchante et même si le caractère de Shuntaro est assez classique pour un héros de manga (avec sa bonhommie qui confine à la naïveté et son abnégation qui fait flancher les plus sceptiques), il n'en est pas moins intéressant compte tenu du contexte factuel présenté ici. Court manga décliné en trois volumes, Les fils de la terre est un petit enchantement à côté duquel il serait malvenu de passer.
Lien : http://lelibrairetemeraire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Elyan
  02 mai 2016
Si quelqu'un vous dit "les mangas, j'accroche pas à l'histoire et au dessin", présentez-lui "Les Fils de la Terre". Une histoire en trois tomes sur l'agriculture au Japon, mais qui par de nombreux aspects, se retrouve très proche des problématiques françaises (sur-endettement, qualité des produits, difficultés à vivre de son travail...). Et les éléments présentés retrouvent aussi des points communs avec l'Europe (Amap, sélections variétales...). le dessin est très réussit et assez peu "mangatique". Il passe très bien pour des non-initiés. L'abord de la thématique agricole par l'école d'agriculture est à mettre en parallèle avec une autre très bonne série du genre "Silver Spoon". Un manga à conseiller à tout le monde.
Commenter  J’apprécie          20
britsh
  13 mai 2014
Manga sympa où un jeune fonctionnaire ne connaissant rien à l'agriculture doit trouver le moyen de motiver la jeunesse à s'orienter vers les métiers agricoles. Il sera aidé dans sa quête par un jeune agriculteur écoeuré par l'administration agricole, par une bande de très vieux paysans abandonnés, une professeur, sa "petite" amie, un lycéen...
Je conseille sa lecture, mais pour moi le manga est "juste" sympa. Je m'attendais en fait à une plus grande immersion dans le monde agricole or on s'intéresse surtout à (1) l'évolution de la vision du héros sur le monde agricole avoisinant et (2) la relation entre le héros et les autres protagonistes .
Commenter  J’apprécie          00
Chiwi
  14 novembre 2013
J'avais noté dans un coin de ma tête, en surfant sur le web, que ce manga pouvait être intéressant. Alors quand je l'ai trouvé à la bibliothèque je n'ai pas hésité. Et j'ai bien fait parce que j'ai passé un bon moment.
Les deux personnages principaux, un fonctionnaire naïf et un agriculteur sanguin, donnent au récit une grande humanité. L'un ne connait pas grand chose du monde qu'il doit essayer de réformer, l'autre est un homme en colère contre une administration qui édicte des règles absurdes pour la gestion des terres. Mais ensemble ils vont essayer de redonner une envie, un honneur aux agriculteurs qui se sentent déconsidérés. Quand on apprend que Shuntare n'est qu'un pion dans une politique gouvernementale, qu'il est destiné à être oublié, on ne peut qu'espérer qu'il réussisse pour prouver aux politiques que ce n'était pas vain.
Le thème du redressement de l'agriculture japonais peut être assez restrictif mais on peut très facilement l'élargir à ce qui nous entoure concernant le développement durable, notre rapport à l'environnement et à la nature.
Lien : http://lecturesdechiwi.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Lecturejeune   01 décembre 2008
Lecture jeune, n°128 - Été 2007, Shuntaro Natsume, membre du ministère de l’éducation, reçoit une mission impossible de M. Kota, premier ministre japonais. Il doit inciter la moitié des jeunes diplômés à s’orienter vers les métiers de la terre. Il est envoyé en tant qu’enseignant dans un lycée agricole. Il loge dans le village de Takazono où sa bonne humeur va réunir autour de lui les élèves, les professeurs et les habitants. Le personnage principal va réussir à convaincre la population grâce à la finesse de son esprit.

Cette courte série en trois volumes est l’exemple du manga intelligent et plaira même aux réfractaires du genre. L’aspect documentaire est très développé sur l’agriculture japonaise, mais n’est pas ennuyeux grâce au dynamisme du récit. Les deux derniers volumes sont complétés par des portraits d’agriculteurs, ajoutant ainsi à la réussite de l’oeuvre.

Sébastien Féranec
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
MeroMero   08 décembre 2012
Les élèves des lycées agricoles... Les vieilles dames qui cultivent leurs champs dans des coins perdus de montagne. Ce sont tous des gens qui souffrent parce qu'on leur a collé une étiquette de " personne inutile au bon fonctionnement interne de la société moderne ". Vous et moi, si nous le voulions, nous pourrions partir d'ici, dès demain. Mais tous ces élèves, à partir de l'instant où ils ont posé un pied dans l'enceinte de cette école, ils ont perdu tout espoir de pouvoir fuir. C'est pareil pour toutes ces vieilles dames... elles n'ont plus assez de temps pour pouvoir essayer de recommencer une nouvelle vie... Les gens qui vivent ici sont comme autant de petits îlots perdus au milieu d'un océan de tristesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MeroMero   08 décembre 2012
Comme vous le savez sans doute, depuis plusieurs années, les relations que nous entretenons avec nos voisins se dégradent à grande vitesse. Et il y a de fortes probabilités pour qu'un jour - peut-être dans cinq ans, dix ans, qui sait ? - nos voies d'approvisionnement aériennes et navales soient d'une façon ou d'une autre, coupées ou fortement restreintes. Si cela devait se produire, je suppose que vous imaginez ce qui se produirait : Le Japon se transformerait en un gigantesque archipel de la faim !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PalmyrePalmyre   27 juin 2014
Comment vous décrire tout ceci? J'ai le sentiment qu'à vingt-sept ans, moi, Shuntaro Natsume, je viens enfin de quitter le port, sur un bateau qui m'emmène... vers un avenir passionnant!
Commenter  J’apprécie          100
MeroMero   08 décembre 2012
La crise de l'agriculture... l'exode rural. Tout ça, ça a moins d'un demi-siècle ! Ce n'est rien quand on pense à toutes ces générations d'Hommes qui ont travaillé cette terre, et aux millénaires pendant lesquels elle les a nourris.
Commenter  J’apprécie          50
MeroMero   08 décembre 2012
Toutes ces femmes, malgré leur âge, vont aux champs tous les jours, et en reviennent chargées de plusieurs kilos de légumes. Leur binette à la main, elles avancent vers leur mort. Seules ! Ce village est devenu un vrai cimetière.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : agricultureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
840 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre