AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Takalirsa


Takalirsa
  22 août 2021
Comment est-ce que je réagirais si je me réveillais brutalement dans dix ans ? Quel regard porterais-je sur moi et sur ma vie ? Voilà une question complexe et en même temps fascinante.
Alice, elle, ne se reconnaît pas. Comment a-t-elle pu devenir cette femme organisée, mince, sportive, mais aussi autoritaire, stressée (et stressante), et si aigrie (« cette affreuse bonne femme qui juge les autres ») ? Que s'est-il passé pour qu'elle prenne ses distances avec sa chère soeur Élisabeth, devenue par ailleurs « ennuyeuse comme la pluie » et « obnubilée par sa stérilité » ? Comment Nick, son amour de toujours, peut-il faire preuve d'autant de froideur, de méchanceté, d'antipathie à son égard ? Certes Alice a enfin un corps de rêve, une « famille parfaite » de trois enfants et tout le confort matériel dans sa grande maison entièrement rénovée, mais à quel prix ?

Les mystères et caprices de la mémoire sont parfaitement rendus. Alice a tout oublié mais son corps se souvient des gestes du quotidien (ce qu'on appelle la mémoire procédurale). Les souvenirs lui reviennent par flashs involontaires, souvent déclenchés par des odeurs ou des saveurs (c'est la mémoire perceptive, liée aux sens). D'autres fois ce sont de véritables « raz-de-marée émotionnels » (associés à un chagrin, une terreur). Mais la véritable question est pourquoi ? Pour quelle raison psychologique a-t-elle perdu la mémoire ? Les éléments qui lui reviennent peu à peu sont tellement choquants… « Si tels étaient les souvenirs enfermés dans sa tête, souhaitait-elle vraiment qu'ils lui reviennent ? ».

Perspicace, l'héroïne adoptera l'attitude la plus pertinente : concilier « cette autre Alice » qu'elle est devenue avec « la vraie Alice ». Ce sont rarement des événements précis qui nous changent, mais plutôt l'accumulation de plein de petits faits, de choix, de décisions. Tout cela se fait de manière imperceptible alors il faut se montrer vigilant. Attentif à rester cohérent avec soi-même, attentif à ses proches et à leurs propres souffrances. N'attendons pas, comme Alice, de se provoquer un traumatisme (quel qu'il soit) pour démêler nos sentiments, voir les choses de manière plus objective… et « changer de perspective ».
Commenter  J’apprécie          51



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (3)voir plus