AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Titania


Titania
  30 octobre 2016
Ce joli roman graphique insulaire pur beurre salé, nous raconte la grande guerre sur une île bretonne dont tous les hommes dans la force de l'âge ont été mobilisés. Avec des couleurs douces et un beau texte, l'auteur nous raconte les petits arrangements avec la vie des femmes seules et Maël , le jeune homme au pied bot promu facteur et qui de ferme en phare distribue le courrier tout en séduisant ces dames. Seul coq dans le poulailler, le fils Grehat s'enhardit et triche. La tentation est grande de jouer alors, sur les bonnes ou mauvaises nouvelles, quitte à en inventer ou en supprimer pour gagner les faveurs des unes ou des autres.
Elle est plus complexe que vous ne l'imaginez cette histoire qui se déroule souvent dans le foin des granges. Elle nous parle aussi des horreurs de la guerre qui émane du courrier des hommes. C'est aussi une incursion dans le quotidien d'un autre siècle.
L'issue est bien évidemment inattendue et tout aussi immorale que ce qui précède. Toutefois le plus gros scandale, c'est la mort absurde des hommes par milliers sur le front, qui devient de plus en plus absurde que le conflit s'enlise, comme cette anecdote terrible de l'instituteur fusillé pour insoumission parce qu'il avait pris la défense d'un homme puni. Ce paysan finistérien n'avait rien compris, il ne parlait que breton.
Un bon moment de lecture, entre marivaudage, humour léger, tragédie humaine et une fin digne des meilleurs polars .
Commenter  J’apprécie          513



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (47)voir plus