AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bouvy


Bouvy
  24 janvier 2017
1914, quand l'information de l'assassinat de l'héritier du trône d'Autriche arrive tardivement sur une petite île au large des côtes bretonnes, elle semble par son éloignement assez anodine pour tout ce petit peuple breton. Mais bien vite, la mobilisation générale n'épargnera pas la région et l'île va se vider cruellement de tous les hommes en âge de se battre, n'y laissant que les femmes, les enfants et les vieillards sauf le jeune Maël, déclaré invalide avec son pied-bot. A court de jeune homme et sachant Maël, malgré son handicape bon cycliste, le maire l'embauche comme facteur. En distribuant le courrier des poilus, Maël va doucement entrer dans l'intimité des femmes. Au pays des aveugles, les borgnes sont rois…

Des cases joliment illustrées, teintées de tons pastels, accompagnent un scénario solide, littéraire, presque poétique. Ne cherchez pas une morale à cette histoire mais plutôt de l'apparente légèreté. Peu à peu, on observe la progression de Maël qui tient sa revanche sur les hommes valides qui sont absents. Déniaisé, le jeune homme va se lâcher, prendre le pouvoir sur la gente féminine, en abuser à souhait. Il n'hésite pas détourner le courrier pour son intérêt personnel. La guerre semble loin, comme si son drame, en dehors de l'absence des hommes et parfois de l'annonce d'un deuil, elle n'atteignait pas l'île coupée du monde. La chute sera lourde, surprenante. Au final, l'auteur nous livre une magnifique bande dessinée, riche par son texte et son graphisme.
Commenter  J’apprécie          160



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (16)voir plus