AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782369740568
192 pages
Éditeur : Akata (28/05/2015)
3.79/5   38 notes
Résumé :
Nobumi est un jeune père de famille. Il est surtout auteur de livres illustrés destinés aux enfants. À l'instar de nombreux japonais, il sera, le 11 mars 2011, choqué à vie par la triple catastrophe qui s'abat sur son pays. Un peu naïf, et le cœur empli d'espoir, il décide alors d'envoyer gratuitement plusieurs milliers d'ouvrages jeunesse (dont les siens) pour distraire les enfants de la zone sinistrée. Mais quand il annoncera son don sur son blog, les réactions de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,79

sur 38 notes
5
6 avis
4
8 avis
3
8 avis
2
0 avis
1
0 avis

Nastie92
  10 août 2015
Lire un manga, c'est généralement faire un voyage au Japon, mais avec cet ouvrage, c'est un petit tour dans l'âme japonaise que l'on effectue.
Dans le contexte difficile de l'après tsunami, Nobumi part pour Fukushima apporter de l'aide aux victimes, spécialement aux enfants dont il se sent proche en tant que dessinateur de livres jeunesse.
Le travail des sauveteurs est bien analysé, leurs forces et leurs faiblesses sont visibles.
Les sinistrés font preuve d'une dignité remarquable, ils ne veulent pas être plaints et remercient ceux qui les aident. le tout avec une grande pudeur typiquement japonaise.
L'histoire est simple, voire naïve, mais n'oublions pas qu'elle s'adresse à des enfants. Et l'ensemble donne tout de même un album touchant, avec quelques scènes émouvantes, comme lorsque Nobumi imagine la vie d'avant quand il retrouve des objets dans les décombres, ou lorsqu'il éprouve de la culpabilité lors de son retour à Tokyo.
Le message essentiel est qu'il ne faut jamais se décourager devant l'immensité de la tâche à accomplir. Même une toute petite action peut avoir son importance : un tout petit bout de terrain nettoyé apporte une immense satisfaction, et donne en fin de journée le sentiment d'avoir fait quelque chose d'utile.
Je reviendrai vous voir est un manga très particulier, par son histoire, mais aussi par ses auteurs : de nombreux mangakas y ont contribué, créant chacun un personnage, faisant ainsi une oeuvre collective, comme si tous, à l'image des sauveteurs voulaient apporter leur petite contribution pour panser les plaies après le drame national.
Merci à Babelio et aux éditions Akata pour cette jolie lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
InstinctPolaire
  26 août 2015
[ Livre reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique. Je remercie les Trois Ours, Marie-Delphine et les Éditions Akata pour leur confiance.]
Le titre de ce manga en appelle à une logique toute rhétorique. Avant de pouvoir dire " je reviendrai ", il faut pourvoir dire " je suis venu ". Avoir partagé quelque chose une première fois...
Pour nous, la date du 11 mars 2011 pourrait presque se résumer en quelques mots : La catastrophe de Fukushima. Au -delà des préoccupations qu'elle soulève au niveau international sur les questions nucléaires, elle est un drame pour des milliers de japonais dont le raz-de-marée a balayé l'existence.
Des milliers de réfugiés... Et des centaine de volontés à vouloir aider son prochain...
Nobumi est de ces personnes prêtes à apporter sa pierre. Illustrateur de livres pour enfants, il réunit quatre milles de ses livres pour les envoyer dans les refuges.
Mais dans notre monde hyper-connecté, les réactions négatives ne se font pas attendre : Pourquoi encombrer les refuges de papier alors qu'on manque de tout ?
Nobumi décide alors de rejoindre un groupe de bénévole en partance de Tokyo pour les zones sinistrées. Cinq longues journées d'un travail harassant pour tenter d'apporter un semblant de mieux à ces gens. Des instants de désespoir, des moments de grâce. Au milieu des maisons agglutinées les unes sur les autres, des bateaux échoués si loin de la mer aujourd'hui sereine et des trains couchés sur le bord des voies ferrés.
Mais avant d'être un manga, ce récit était un livre. Et avant d'être un livre, ce récit est l'expérience vécue par l'illustrateur Nobumi en 2001 au Japon.
Quand " Marcher la tête haute " interpelle l'auteur des plus de cents tomes de la série " Ippo ". Une oeuvre simple et belle, réaliste et merveilleuse, bouleversant d'humanité. Un moment d'émotion et de sérénité qui une fois encore ramène à cette réflexion d'Edmund Burke : " le mal ne triomphe que de l'inaction des hommes de bien "…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
ladyshania
  09 avril 2016
Manga lu dans le cadre de la sélection du Prix Mangawa 2016.
George Morikawa adapte le livre de Nobumi sous la forme d'un manga où plusieurs mangakas vont participer à l'oeuvre. Après le tsunami qui a frappé Fukushima en 2011, Nobumi, illustrateur de livres jeunesse, veut aider les victimes de la catastrophe, notamment les enfants. Pour cela, il leurs envoie des milliers de livres pour égayer leur quotidien. Il informe les internautes de cet engagement en publiant un message sur blog mais les retours sont assez violents. Déçu et énervé par les réactions des internautes, Nobumi décide de se rendre sur les lieux de la zone sinistrée avec un groupe de bénévoles afin d'être véritablement utile.
Mitigée après la lecture de ce manga : le sujet est un bon choix car il permet de découvrir l'action et le quotidien difficile des bénévoles et celui des victimes. Cependant il manque du matériau à l'histoire, elle aurait gagnée à être plus développée. Les dessins des régions sinistrées sont très bien exécutées et on réalise l'ampleur des dégâts. En revanche, j'ai eu plus de mal avec les personnages dessinés par Morikawa, surtout avec leurs expressions, ils ont eu du mal à m'émouvoir malgré la dureté du sujet. Ce manga reste tout de même une lecture enrichissante puisqu'il permet de prendre conscience des conséquences du réchauffement climatique et de la solidarité qu'il existe entre les individus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
melina1965
  14 août 2015
Bénévoles dans la zone sinistrée de Fukushima…

Dessinateur d’albums pour la jeunesse, Nobumi est un jeune père de famille qui vit à Tokyo. Après la catastrophe de Fukushima, il se demande ce qu’il peut faire pour aider les enfants. Il réunit alors des livres des livres et leur envoie espérant leur apporter ainsi un peu de joie. Quand il parle de cette action sur son blog, il reçoit des messages d’insultes lui reprochant de profiter de la misère des gens.
Il décide donc de partir en tant que bénévole pour aider à reconstruire la zone sinistrée. Il se rend compte que la population a besoin de bien autre chose que de livres ; il faut se nourrir, retrouver les survivants et les traces de son ancienne vie, déblayer les gravats pour pouvoir revenir,... La force et le courage des rescapés sont un encouragement constant lorsqu’il est amené à s’interroger sur l’utilité de sa démarche.
Nobumi raconte son histoire dans un livre que George Morikawa, qui est lui-même allé à Fukushima après la catastrophe, décide d’adapter sous forme de manga, projet qu’il mène à bien avec la participation de neuf de ses amis mangakas.
Entre souffrance et espoir, ce manga qui permet de percevoir l’étendue des désastres humain et écologique autour de Fukushima, où le tremblement de terre, le tsunami ensuite, les centrales nucléaires enfin avaient accompli leur travail de destruction.
Si le sujet vous intéresse, je vous conseille de lire...
Lien : http://www.babelio.com/livre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Erik_
  02 septembre 2020
Le tremblement de terre ainsi que le raz-de-marée qui ont frappé le Japon en 2011 ont été de bien cruelles épreuves pour ce pays qui en a déjà tant bavé de par son histoire. Il faudra toujours se souvenir que deux bombes atomiques y ont été lâchées en 1945. Pour autant, grâce à son courage, ce pays a pu se relever pour devenir la seconde puissance économique mondiale. Certes, la Chine et ses un milliard d'habitants l'ont dépassé mais le palmarès n‘en demeure pas moins très honorable et impressionnant.
Un mangaka au bon coeur a décidé d'envoyer des livres pour les enfants suite à cette catastrophe sans précédent. Il est vrai que l'accueil a été plus que mitigé car ce n'était pas la première urgence absolue devant des gens qui ont tout perdu. Quand il se passe des événements tragiques, beaucoup de people se mette en avant pour proposer ce genre d'aide. Cela leur fait au passage de la bonne publicité gratuite. On les retrouve sur internet comme les mecs les plus sympas de la planète.
Ce mangaka décide alors d'aller sur place en tant que volontaire pour les aider véritablement. Il est vrai que l'ampleur des dégâts est considérable et qu'il faut tout déblayer avant de reconstruire. Il y a un côté très naïf dans cette bd mais que je ne fustigerai pas car il faut sans doute privilégier ce qui peut accroitre la solidarité entre les hommes. Encore une fois, ce peuple fait preuve de courage et d'effort ce qui suscite toute mon admiration. D'autres peuples peuvent apparaitre beaucoup plus passifs dans ce genre de situation sans vouloir faire de comparaison douteuse.
L'expérience retracée dans cette oeuvre est tout à fait intéressante avec de beaux dessins qui traduisent malheureusement ce qui s'est réellement passé non loin de Tokyo. Je reviendrai vous voir est une ode à la reconstruction après une terrible catastrophe. C'est plein d'espoir pour l'avenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Auracan   29 juin 2015
Une œuvre à plusieurs mains de grande qualité, grâce au concours de nombreux mangakas qui ont réalisé chacun une planche.
Lire la critique sur le site : Auracan
Bedeo   11 juin 2015
Ode à la mémoire autant qu’à l’avenir de l’humanité, Je reviendrai vous voir est un manga appliqué, sans aventures fantastiques.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Nastie92Nastie92   06 août 2015
(Le dessinateur, après le tsunami) :
C'est grâce aux parents qui achètent mes livres...
Et à leurs enfants qui s'en réjouissent...
Que je peux vivre et faire ce que j'aime
Je leur en suis reconnaissant
Je voudrais dessiner des livres toute ma vie pour eux
Pour les faire sourire
Commenter  J’apprécie          120
AnatemneinAnatemnein   26 novembre 2015
Mais moi je suis sûre... que des sourires illumineront les visages de ces enfants lorsqu'ils seront plongés dans les livres.
Commenter  J’apprécie          100
LilizLiliz   14 août 2020
- Voir la réalité de nos propres yeux, sans l'intermédiaire d'un tube cathodique... C'est tellement différent.
Commenter  J’apprécie          30
Erik_Erik_   13 septembre 2020
Le mal, c'est seulement être destructeur ? Si c'est aussi simple que ça, les tempêtes sont malfaisantes. Le feu, la grêle. Ce que les assureurs appellent des catastrophes naturelles.
Commenter  J’apprécie          10
ColibrilleColibrille   29 juillet 2020
- Bien que la mer soit redoutable, elle nous est aussi indispensable.
C'est un fait, l'homme et la mer vivent une passion parfois destructrice.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de George Morikawa (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de George Morikawa
CRUELER THAN DEAD - JE REVIENDRAIS VOUS VOIR - THE ANCIENT MAGUS BRIDE - LECTURE DU CHEF #4 ("Je reviendrai vous voir" à partir de 0:22)
autres livres classés : fukushimaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

LHNI-56194

Le déjeuner sur l'herbe

Auguste
Claude
Edgar
Edouard
Edvard
Gustav
Henri
Pablo
Paul
Vassily
Vincent

12 questions
12 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , célébritéCréer un quiz sur ce livre

.. ..