AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Edgar Morin (Autre)Pierre Rabhi (Autre)Denis Lafay (Autre)
EAN : 9782815940962
160 pages
L'Aube (21/01/2021)
3.89/5   22 notes
Résumé :
« Une rencontre éblouissante, un échange étincelant, un message incandescent: la lumière jaillit de ce dialogue inédit entre Edgar Morin et Pierre Rabhi. Un moment de grâce, une sorte de miracle. Le sociologue et l'agroécologiste dissèquent le moment de bascule civilisationnelle auquel la pandémie de Covid-19 - un peu - et l'état du monde - beaucoup - convoquent l'humanité des hommes. Ensemble, ils dessinent une pensée nouvelle où la poésie, l'amour et l'intelligenc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
blandine5674
  26 août 2021
Il m'arrive une chose incroyable avec Pierre Rabhi. Depuis le début du coronavirus je dis : « En janvier 2020, un carottage dans un glacier himalayen a révélé 33 virus dont 28 inconnus. La fonte du permafrost risque de les libérer. Donc, à mon avis celui que nous vivons est de la gnognote avec ce qui nous attend. » Rabhi dit la même chose. Cela fait 30 ans que je revendique le fait que le trajet pour se rendre au travail devrait être rémunéré par l'employeur puisque c'est du temps à nous que nous lui donnons. Eh bien Rabhi dit ça aussi. Il y en a encore d'autres. C'est à croire qu'il est venu faire un tour dans mon cerveau.
Bref, entretien avec des frères d'âmes qui confortent ce que nous pensons et qui ouvrent des horizons. Au final, une lecture qui fait du bien avec ce que nous vivons.
Commenter  J’apprécie          372
montmartin
  11 mars 2021
Dans un salon, une rencontre d'exception entre deux frères d'âmes. Une conversation profonde entre deux vies, deux pensées. L'un est sociologue, l'autre agroécologiste.
Les thèmes abordés lors de ce dialogue sont multiples et d'une grande richesse. Edgar Morin et Pierre Rabhi dressent un bilan sans complaisance de l'action néfaste de l'homme sur lui-même et sur la planète qu'il habite. La crise sanitaire engendrée par la Covid est une démonstration de notre vulnérabilité. La modernité concentre à la fois le meilleur et le pire. La technique asservit les individus au lieu de les libérer.
Les deux hommes insistent sur l'utopie que le développement scientifique, technique et économique va apporter un bien matériel qui conduit à un meilleur être moral.
Cette discussion à bâtons rompus est aussi une réflexion sur la mort, l'amour, la violence, la condition des femmes, le gaspillage.
Edgar Morin et Pierre Rabhi appellent à la solidarité, la vraie, celle qui ne réclame aucune contrepartie, à une fraternité et une communauté pour réagir à la course au bien matériel et à l'égoïsme et l'avidité qu'elle entraîne. Il faut se débarrasser du diktat de l'économie marchande et d'urgence initier nos enfants à la nature.
Un échange entre deux utopistes qui osent, qui déjouent l'emprise du raisonnable et qui affirment que changer est possible. Il nous faut retrouver la convivialité, le bonheur de partager, ressusciter le « Nous ».
Si chacun de nous change, nous pourrons changer le monde.
Merci aux éditions de L'aube et à Babelio pour leur confiance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Stevemoradel
  28 avril 2021
Une rencontre, une promesse, un espoir... et le résultat est remarquable de qualité. Dans cet entretien, Edgar Morin et Pierre Rabhi tentent de nous donner des clés pour réparer un monde cassé et invitent les femmes et les hommes que nous sommes à renouer avec notre humanité. Un livre délicat, profond, intelligent et plein de promesses qui nous réconcilie avec le monde en tous cas le temps d'un instant. Un livre à avoir dans sa bibliothèque.
"Nous ne savons plus regarder la Terre Mère. Nos ancêtres avaient sanctuarisé cette terre réellement mère et sacrée. C'est fini : aujourd'hui, cette terre n'est plus qu'un sol, elle est réduite à une opportunité d'argent pour ceux qui l'exploitent. (...) La perversité du système forme une boucle, une folie dont on ne parvient pas à se défaire."
Commenter  J’apprécie          172
arwenity
  01 avril 2021
Une lecture qui m'a beaucoup touchée et plu. le monde vu à travers les yeux de ces deux grands hommes et humanistes est dans les grandes lignes assez semblables à ma propre vision et cela fait du bien.
Aujourd'hui, où tout est sans cesse remis en question, où l'on doit sans arrêt s'adapter aux nouvelles mesures sanitaires, cette lecture, bouffée d'oxygène dans un monde en asphyxie m'a fait reprendre mon souffle.
Après avoir dressé le bilan de la société actuelle en incluant la crise sanitaire que nous connaissons, Edgard Morin et Pierre Rabhi nous parlent aussi d'espoir. Ils croient encore à la possibilité d'un monde solidaire, aimant et conscient où l'argent et le profit ne seraient plus les dictateurs d'un monde à la dérive.
Le livre est rédigé sous forme d'un entretien, animé par Denis Lafay, l'auteur. Peu habituée à ce genre de lecture, j'ai trouvé intéressant le fait qu'une tierce personne amène les questions, cela permet de rebondir rapidement et de produire un texte rythmé. J'ai moins apprécié les plus longues interventions de l'auteur, notamment la préface qui sonne ensuite redondante avec le reste du livre.
Une bonne lecture, qui m'a permis de mieux connaitre Pierre Rabhi et Edgard Morin et de profiter de leur sagesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
JCLDLGR
  30 juillet 2021
Que dire de ce livre ?
L'auteur a réuni deux sages, deux grands penseurs des idées alternatives qui ne s'étaient jamais rencontrés. Ils parlent chacun de leur côté sur des thèmes que Denis Lafay leur soumet en faisant les questions et les réponses ; ça reste superficiel, rien de bien nouveau ni de très marquant.
Les deux compères se prêtent  au jeu mais ne se parlent pas vraiment, et le résultat caresse le bobo que je suis dans le sens du poil. Boris Cyrulnik et Axel Kahn sont cités plusieurs fois... j'entrevois le scoop si ces deux la avait été invités !
Oui ! on vit une crise majeure que le coronavirus ne fait que mettre en exergue. On court vers le mur civilisationnel, comme les romains avant nous, en plus grave. Mais on ne lit rien dans ces discours qu'on ne sache déjà. Et surtout une forme qui ne méritait pas un livre... un article dans Le Monde Diplomatique tout au plus...
Une invitation à lire les originaux !
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   23 août 2021
À l’heure d’écrire ces lignes, la capitalisation cumulée des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) approchait les… 7 000 milliards de dollars, et avait bondi de… 40 % depuis le début de la pandémie mondiale. Un enrichissement amoral, à l’heure de la déflagration sanitaire et humaine planétaire ? Non. Immoral.
Commenter  J’apprécie          140
blandine5674blandine5674   24 août 2021
Pierre Rabhi. — Ce que décrit merveilleusement Edgar ne concerne qu’une partie de l’humanité. Les quatre cinquièmes n’ont pas accès au minimum pour exister, vivent dans l’indigence. Selon le Programme alimentaire mondial, toutes les onze secondes un enfant de moins de cinq ans meurt de faim…
Commenter  J’apprécie          120
blandine5674blandine5674   22 août 2021
Toutefois, les « leçons » qu’ils tirent depuis le début du premier confinement ne sont qu’un ajout, une strate supplémentaire du monticule des dévastations dont l’Homme se rend coupable. Oui, l’énonce le fondateur du Mouvement Colibris, cela fait « bien longtemps » que l’humanité, méthodiquement, transgresse les lois de la vie et travaille à son éradication. « L’enfer est ici, sur terre, et n’a pas pris forme avec le coronavirus. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
blandine5674blandine5674   25 août 2021
L’homme détruit la planète vivante, et il devrait s’étonner que surviennent de telles pandémies ? Lesquelles, d’ailleurs, il faut le rappeler, pourraient n’être qu’un hors-d’œuvre lorsque le permafrost des sols arctiques dégèlera et libérera des virus et des bactéries autrement plus mortels et contagieux.
Commenter  J’apprécie          90
BRAEMBRAEM   19 février 2021
Autrefois, qui aurait osé ne pas venir en aide à une personne en détresse? Aujourd'hui, combien de passants baissent les yeux et tournent le visage ? Le sujet est bel et bien culturel. Comment substituer la considération à l'indifférence ? Nous devons impérativement redéployer et revitaliser une "culture" de la solidarité ; ce sera très long et très difficile, mais nous devons nous t employer. Et je constate que cela fait écho à une prise de conscience grandissante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Edgar Morin (100) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Morin
Espérer pour la France : entretiens avec Marc Leroy Hubert Germain Marc Leroy Thierry Burkhard Éditions Belles lettres Collection Mémoires de guerre
Les Souvenirs viennent à ma rencontre Edgar Morin Éditions Pluriel Collection Pluriel
La Grâce Thibault de Montaigu Éditions Plon
L'Inconnu de la poste Florence Aubenas Éditions de l'Olivier Collection Essais
Le Grand large Christiane Rancé Éditions Albin Michel
autres livres classés : agroécologieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
173 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre

.. ..