AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330082266
Éditeur : Actes Sud (04/10/2017)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
On lui a dit que sa mère, qui était en cure, allait rester absente quelque temps. Albert Mercier, jeune garçon sensible et imaginatif, est accueilli chez sa tante, dans les faubourgs parisiens. Confronté au désespoir de son père et noyé dans l'atmosphère oppressante des non-dits, Albert devra mobiliser toute la puissance de ses rêveries pour tenter d'affronter ce monde à jamais effondré mais seul désormais, à l'instar des héros de ses romans d'enfant. Ecrit de jeune... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Josephine2
  22 octobre 2017
André MERCIER a 9 ans. C'est un enfant heureux. Il est en admiration devant sa mère, qui l'adore et le cajole.
Un jour, quittant l'école, son oncle l'attend devant l'école et l'emmène chez lui. On lui dit que sa mère « est partie en cure à Vittel »…
Le jeune André comprend vite, mais refuse la réalité. D'autant plus, qu'il sera laissé à l'écart. Son père pense le préserver en agissant ainsi.
Mais André n'accepte pas qu'on lui raconte des histoires et il le montrera à sa manière, de tel sorte que toute la famille lui reproche de faire des caprices et de faire de la peine à son père… Quel ingrat !
Ce livre a été écrit par André MERCIER à l'âge de 25 - 26 ans. Une partie de son enfance. Jusqu'à quel point ?
En tout cas, un texte poignant, beau, qui serre le coeur. Et n'essayez pas d'abuser les enfants, ils le sentent. J'ai toujours pensé que la vérité valait mieux que le non-dit. Bien sûr, avec tact et compassion, mais malgré tout, il faut pouvoir mettre des mots sur les drames de la vie, et ne pas croire que les enfants ne pourraient comprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
isabelledeforesta
  16 janvier 2018
J'ai été profondément touchée par ce livre poignant qui parle d'un petit garçon de 10 ans dont la mère disparait brutalement. Ce petit garçon c'est Edgard Morin qui a écrit ce texte à 26 ans.
Personne ne lui dit que sa mère est morte, il le comprend sans vouloir se l'avouer aux costumes noirs qui l'entourent, à la douleur de son père. Il réagit en cachant à tous ses sentiments profonds, armé d'une colère intérieure immense; il éclate en sanglots dans les toilettes et sort avec un visage fermé. Son entourage proche le prend pour un sans coeur
Il fait penser au personnage du jeune garçon de Comencini dans "l'incompris" qui ne partage sa douleur avec personne...
A la fin du livre une sorte d'apaisement l'habite : Luna lle protège pour toujours, elle est devenue sa déesse
Un livre qui remue profondément
Commenter  J’apprécie          00
troisouquatrelivres
  14 juin 2018
Le deuil d'une mère raconté par son fils, un garçon d'une dizaine d'année qui refuse d'y croire, qui toujours espère la voir apparaître : voilà L'île de Luna, un texte poignant et littéraire, très autobiographique.
La mort, dans ce récit, n'est dite que tardivement, le monde des adultes tentant de protéger encore une enfance qui ne sera plus jamais la même. le non-dit fait plus de mal que de bien, les mots sont voilés et l'imagination se déploie vers une réunion mère-fils. Puisque la mort se devine mais ne se dit pas, la douleur est tue elle aussi. L'atmosphère est lourde, alors que l'on parle à l'enfant comme s'il n'était pas capable de comprendre, comme si on lui refusait toute maturité.
Fausse joie, faux rires, l'enfant tente de continuer avec des repères qui n'existent plus. Chagrin et colère se mêlent, alors que les rêves de romanciers du garçon permettent à l'imaginaire de se déployer. le regard adulte, qui raconte, relate avec fidélité et émotion toute l'incompréhension et la difficulté d'accepter le départ de sa mère.

Un texte littéraire où le mensonge fait mal...
Lien : https://troisouquatrelivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
LeMonde   03 novembre 2017
Le sociologue publie le seul texte de fiction qu’il a jamais écrit, il y a près de 70 ans, et qui évoque la mort de sa mère.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   08 octobre 2017
Au cours d'une balade à bicyclette il parcourut l'île de Chatou, face à Rueil et Bougival. L'île était quasi déserte , c'était une île morte, mais sans la fascination étrange de l'île de la Mort. Pourtant, le soir, au retour, il se trouva en arrêt devant une maison sinistre, abandonnée, aveugle, sans vitres. Soudain une lune énorme et rougeâtre apparut derrière la maison morte de l'île morte. Elle s'éleva lentement dans la nuit et devint d'une blancheur immaculée. Il eut le sentiment inouïe que sa mère se faisait Lune, abandonnait la terre pour le protéger du ciel. Il regarda la lune avec adoration. La Mère était partie à jamais, il serait à jamais son orphelin, mais elle serait pour toujours sa Déesse. (p. 179-180)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
isabelledeforestaisabelledeforesta   16 janvier 2018
Et ce visage pétrifié, hermétique comme un oeuf, sentait cette attente, comme une araignée, comme dix araignées grêles, visqueuses, cherchant et errant sur lui. Pas un instant Mercier ne regarda son père. Il y eut un silence éternel pendant lequel ils furent séparés à jamais.


Il entra dans la salle à manger comme un lacédémonien cachant son renard. Ses yeux aussitôt se baissèrent, il vit les assiettes, les mains posés sur la table, le noir des costumes avec la tache rouge de la robe de Lucette, les pochettes, les cols. Il ne pouvait pas voir les visages, jamais plus il ne les regarderait. Il les devinait trop, les regards faisaient semblant de ne pas l observer. Ils le fouillaient en douce, comme des vicieux cherchant un tiroir interdit ou sont les lettres d'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Edgar Morin (79) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Morin
Vous connaissez peut-être Edgar Morin résistant, philosophe, ou militant anticolonial. Mais il est aussi cinéaste, ethnologue et amoureux inconditionnel de poésie. À 97 ans, il publie ses mémoires, leçons de vie d?un immense témoin du siècle.
Culture Prime, l?offre culturelle 100% vidéo, 100% sociale de l?audiovisuel public, à retrouver sur : Facebook : https://facebook.com/cultureprime Twitter : https://twitter.com/culture_prime La newsletter hebdo : https://www.cultureprime.fr
Abonnez-vous pour retrouver toutes les vidéos France Culture : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : relation mère-filsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
854 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre