AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782368521472
256 pages
Éditeur : Kurokawa (10/12/2015)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Cette histoire se déroule en pleine Belle Époque, nom correspondant à la période du début du XXe siècle en France. Les populations d'alors se passionnaient pour les très ingénieuses méthodes d'un voleur de génie ... Arsène Lupin.

Le détective Herlock Sholmes reçoit un jour de la part d'un baron une demande d'enquête pour résoudre une affaire de vol dont il a été victime.

En parallèle, Lupin va user de tous les stratagèmes pour tenir Sho... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  03 juillet 2018
Ce tome 2 adapte le récit intitulé "La Lampe juive"... le baron d'Imblevalle fait appel à Herlock Sholmès / Sherlock Holmes pour retrouver un précieux bijou qui lui a été dérobé tandis qu'Arsène Lupin lui demande par courrier de ne pas intervenir dans l'affaire... Piqué au vif le meilleur détective du monde ne se laisse pas démonter et part avec Wilson / Watson à Paris confronter ses petites cellules grises à celles du meilleur voleur du monde !
Son fidèle compagnon blessé par un groupe de copycats, c'est avec ce bon vieil inspecteur Ganimard que le Grand Détective mène l'enquête. Et ses interrogatoires puis ses découvertes lui permettent de retrouver la trace de sa Némésis toujours au courant de ses faits et gestes et qui n'a la toujours proé de repartir à Londres... Au beau milieu de la scène, c'est la confrontation au sommet !
Tout est centré sur le grand détective, et le gentleman cambrioleur intervient tardivement dans le récit. du coup est mise en avant la tension psychologique entre l'investigateur et Alice Demun la gouvernante rapidement identifiée comme la complice d'Arsène : la belle demoiselle ne se laisse pas démonter et se livre volontiers à un jeu de « ni oui, ni non » tout en relayant les avertissements de son protecteur...
C'est tout aussi rafraîchissant et sympathique que le tome 1, c'est même mieux car il est plus sobre même si Lupin fait son show et le résiste pas à la tentation du cabotinage (mais cela fait partie du personnage). Reste le contraste entre les décors soignés et le charadesign presque mainstream pour qui connaît les classiques de la Planète Manga, et reste cette bizarre manie de dessiner le Grand Détective avec des oreilles pointues dignes des Elfes de JRR Tolkien et/ou des Melnibonéens de Michael Moorcock (car ce n'est pas la première fois que je tombe sur cette manie, qui répond forcément à une symbolique qui pour l'instant m'échappe totalement ^^).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
belette2911
  28 avril 2017
♫ C'est un truand ♪Un gentleman ♫Un bon vivant ♪ Étourdissant ♫Jamais perdant ♪ Toujours gagnant ♪
L'Arsène ♫
Arsène, ZE gentleman-cambrioleur, n'a jamais eu mes faveurs littéraires, bien que j'ai lu quelques unes de ses aventures dans mon jeune temps, après les Hercule Poirot et mon cher (Lock) Holmes.
Allez savoir pourquoi, je ne me suis jamais attachée à luiet je n'ai jamais lu l'intégralité de ses aventures.
Quant à celles où le détective anglais était présent sous le nom de Herlock Sholmès, elles ne m'avaient pas emballées plus que ça puisque l'Homme du 221b y était brocardé et moqué.
C'est donc avec des hésitations certaines que j'ai acheté ce manga puisqu'il y était de nouveau question d'un combat entre Arsène Lupin et celui que Maurice Leblanc dû rebaptiser Herlock Sholmès.
Niveau dessins, j'ai apprécié ceux du détective de Londres (hormis ses oreilles pointues comme celles des elfes) car les traits étaient plus anguleux que ceux habituellement réalisé par les mangakas.
Quant à Watson… oups, pardon, Wilson, il n'avait rien d'un gros balourd ventripotent, même si niveau intelligence, l'auteur aurait pu lui en accorder un peu plus, car dans ces pages, il n'est qu'un faire-valoir au tout petit rôle. Dommage, il mérite mieux car il était loin d'être un imbécile.
L'enquête de Holmes, oups, de Sholmès est correcte, même si notre homme fera peu de déductions en observant les gens, le tout se présentant comme un mystère authentique et la résolution n'étant pas aussi simple que l'on pourrait penser de prime abord.
Le véritable Holmes disait parfois qu'il pouvait faire plus de mal en arrêtant le véritable coupable plutôt qu'en le laissant gambader librement… Et il n'avait pas tort !
Et l'Arsène dans tout ça ? C'est un bon vivant, un marrant, un type qui a l'éclat de rire aux lèvres, qui a du respect pour son adversaire, un véritable gentleman avec les femmes, mais un voleur.
Ne me souvenant pas assez de l'original, je ne saurais juger de la justesse du personnage, mais il me semble plus "gamin effronté" que dans les romans de Maurice Leblanc.
Une lecture rafraichissante, agréable, avec une petite dose de mystère, de suspense, de course-poursuite, de tours pendables réalisés par le gentleman cambrioleur envers la maréchaussée et une conclusion aux antipodes de ce que j'aurais pu penser au départ.
Si il y a d'autre tomes qui mettent en scène Herlock Sholmès, je les prendrai bien volontiers, et, ma foi, je me ferai bien les autres aussi, ceux avec rien que Arsène Lupin…

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Cyrlight
  29 mars 2019
Dans ce second tome d'Arsène Lupin, L'aventurier, le célèbre gentleman cambrioleur se confronte à celui qui est à la fois son rival et idole, Herlock Sholmès. L'enquête se déroule à Paris, sur les rives de la Seine, mais l'affaire, plus complexe qu'il n'y paraît de prime abord, ne se limite pas à un simple vol...
Je n'avais pas été particulièrement séduite par le premier tome de ce manga, et je crains que le second ne m'ait pas davantage conquise. Il y a pourtant des éléments qui m'ont bien plu, notamment la relation ambiguë entretenue par Sholmès et Lupin (qui oscille entre admiration et rivalité, soif de victoire et volonté d'épargner l'autre...).
Malheureusement, c'est à l'oeuvre dans son ensemble que je n'arrive pas à accrocher. Il faut dire que je ne suis pas particulièrement fan du genre policier, mais cela ne m'a pas empêché d'adorer la série Sherlock, ou encore l'excellente saga Sherlock, Lupin & moi (Irene Adler). Or, en l'occurrence, ça bloque.
Déjà, j'ai du mal avec les dessins. Ils sont pourtant très réussis dans l'ensemble, mais c'est au niveau des visages que le bat blesse. Avec ses oreilles et son menton pointus, Herlock m'a fait l'effet d'un horrible croisement entre un elfe et un gobelin, tandis que Lupin, avec son regard dément et ses canines acérées a des airs de vampire.
Qui plus est, leur personnalité n'est pas très attachante. Bien que Lupin soit finalement du bon côté de la morale (à défaut d'être de celui de la loi), sa nonchalance et son talent sont altérés par ce côté fou qu'il possède. On a plus l'impression d'avoir affaire à un être dérangé qu'à un véritable génie sûr de lui.
Quant à Sholmès, en dépit de sa grande intelligence, je n'ai pas apprécié ses nombreux coups de sang. Il s'énerve pour un oui ou pour un non, passe son temps à hurler et semble ne pas apprendre de ses erreurs, puisque même dans les dernières pages, il songe d'abord à arrêter Lupin avant de se laisser ramener à la raison par lui.
L'enquête en elle-même est intéressante à suivre, mais peut-être un peu trop rapide, notamment dans les passages d'action qui s'enchaînent très vite. On n'a pas vraiment le temps d'entrer dans l'histoire, ni même de s'impliquer dans le scénario (ce qui ne m'a paradoxalement pas empêché de deviner très vite qui était lié à Bresson).
Bref, cette version manga d'Arsène Lupin est correcte dans l'ensemble, et séduira probablement les fans du célèbre voleur, mais j'ai peur qu'elle ne soit pas pour moi. Je lirai le tome 3 car il est en ma possession depuis longtemps, mais je doute d'aller plus loin, à moins qu'il ne me fasse radicalement changer d'avis.
Lien : https://leslecturesdecyrligh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AnneClaire29
  12 avril 2020
Dans cette seconde aventure, nous voyons arriver le célèbre detective londonien, Herlock Sholmes (pour ne pas dire Sherlock Holmes), qui va devoir résoudre l'affaire du vol de la lampe juive chez le Baron d'Imblevalle à Paris. le détective reçoit en même temps une missive d'Arsene Lupin l'enjoignant à ne pas enquêter sur cette affaire.
Bien sûr, Sholmes part pour Paris pour résoudre cette affaire et espère pouvoir remettre la main sur le cambrioleur.
Un duo de choc entre Lupin et Sholmes qui essaient chacun à leur manière de venir en aide au couple d'Imblevalle. Une enquête rythmée où chacun nous réserve des surprises.
Commenter  J’apprécie          50
Takalirsa
  17 juin 2017
Cette fois c'est au célèbre Herlock Sholmès de se frotter au cambrioleur roublard : "Nous allons montrer à ce monsieur qu'il a peut-être tort de nous défier avec tant d'effronterie !". Cependant l'inspecteur Ganimard est toujours présent, bien que désabusé : "Il vous fera plier, vous comme les autres !". C'est mal connaître l'orgueilleux détective !
J'ai trouvé cette deuxième aventure pleine de mystère: où est Lupin ? Comment fait-il pour toujours savoir tout ce qui se passe ? Comme dans les enquêtes de (S)Holmes et de son assistant Watson/Wilson, l'investigation est basée sur l'analyse et la déduction, et se clôt par la traditionnelle cérémonie de la "révélation" finale du fin mot de l'énigme. Mais le manga se prête à la caricature, et le personnage mythique y est bien malmené ! Non seulement Sholmès fait des erreurs, mais il agit "comme un acteur dont tous les pas seraient réglés par une mise en scène rigoureuse"... orchestrée par Lupin lui-même ! Au bout du compte il n'y aura "ni vainqueur ni vaincu" cependant une chose est sûre : si ces deux-là ont une personnalité diamétralement opposée, ils sont aussi vaniteux l'un que l'autre ! "Il y a deux hommes au monde qui ne pourront jamais m'étonner", dit Sholmès à son adversaire, "Moi d'abord et vous ensuite". Il saura néanmoins reconnaître le talent du gentleman cambrioleur, capable, aussi, de faire le bien : "Je ne peux m'empêcher d'admirer cet homme grandiose".
Lien : https://www.takalirsa.fr/l-a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   19 juin 2018
On peut feindre, de manière à donner le change, la terreur, la joie, l'inquiétude, tous les sentiments, mais pas l'indifférence. Pas le rire heureux et insouciant !
Commenter  J’apprécie          210
AlfaricAlfaric   19 juillet 2018
Angleterre, début du XXe siècle. Londres. Ici vivait un détective dont les facultés de déduction, les dons d’observation et le sens de l’intuition étaient hors du commun. A cette époque, il était âgé d’une cinquantaine d’âgées et il était plutôt grand puisqu’il dépassait les 6 pieds de haut. Un homme assez mince, doté d’un nez aquilin, d’un menton et d’oreilles pointus. Le plus grand détective sur terre à l’origine de nombreuse légendes… Son nom… Herlock Sholmès !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Koneko-ChanKoneko-Chan   29 juin 2016
Herlock *Incroyable ! Quel débordement de vie ! Quelle allégresse spontanée ! Comme il semble se divertir !! On croirait que la sensation de péril lui cause une joie physique... Et que l'existence n'a pas d'autre but pour cet homme extraordinaire que la recherche de dangers, qu'il s'amuse ensuite à conjurer !! Je ne peux m'empêcher d'admirer... et homme grandiose qu'est Arsène Lupin !!*
Commenter  J’apprécie          10
Koneko-ChanKoneko-Chan   30 juin 2016
Herlock : Lupin... Il y a deux hommes au monde qui ne pourront jamais m'étonner. Moi d'abord... Et vous ensuite.
Lupin : Quel honneur...
Commenter  J’apprécie          20
TakalirsaTakalirsa   17 juin 2017
Personne ne fait de prodiges, Wilson ! Je réfléchis, je déduis, je conclus, et c'est tout ! Je ne devine pas ! Il n'y a que les imbéciles qui devinent !
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1973 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre