AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : Editions Fissile, 2005 (05/08/2005)
3.5/5   1 notes
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   24 février 2021
     
L’opération d’amour



CITATION VII (SAINTE THERESE)

avançant humblement / essayant de
tout savoir de ta si douce lumière /
âme extrême de toi disséminée
qui donne la vie dans la mort / tu as

fait cheminer mon cœur autour de la
créature qu’humecte ta créature
comme âme appliquée à aimer / tous ces
désirs / ces trêves où je brûle comme une

terre de toi où tu te poseras
un infini un moment / monde de
ta main calme sur moi / chaleur / savoir

de tes douceurs / ou de ta compagnie /
comme m’enfermer dans ton secret sans
jamais sortir de ta seigneurie / non


//Juan Gelman (1930 – 2014)

/ Traduit de l’espagnol par Jacques Ancet
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
coco4649coco4649   26 février 2021
L’opération d’amour



CITATION XIII (SAINTE THERESE)

maladroit / je ne recule pas / j’use
ma vie à mourir de toi / je trébuche
souvent sur ce me vivre de mourir
de toi / même si je ne sais comment

je brûle dans l’air / ravagé / une âpre
douceur m’attache à toi sans obédience /
de mes ailes rompues je sais voler
hors de toi / ou mieux en toi / au-dedans

de ta douceur où il reste toujours
du pain à manger / amer comme toi
lorsque tu soignes les palies de la peur
qu’à éprouvée l’âme toute seulette


//Juan Gelman (1930 – 2014)

/ Traduit de l’espagnol par Jacques Ancet
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   28 février 2021
L’opération d’amour



CITATION XV (SAINTE THERESE)

dedans ce lieu il y a une dame /
âme de soi qui me brûle la douce
souvenance de toi / comme animal
sauvage en sa course contre la mort /

comme bonheur vivant de la lumière /
comme parcelle ouverte de passion /
différence du feu qui brûle de
toi à moi / ou tourterelle de paix /

chair que j’ai aimée éperdu / pensée
de toi à toi / et je t’ai parcourue
contre l’effroi de se savoir vivants
dans cette solitude de sable


//Juan Gelman (1930 – 2014)

/ Traduit de l’espagnol par Jacques Ancet
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   26 février 2021
L’opération d’amour



CITATION XI (SAINTE THERESE)

qu’est-ce que ce bruit dans la tête ? / toi ? /
comme un délire de la nuit ? comme un
oiseau parleur ? / tu voles en quelle chambre
de mon âme ? toi beauté suspendue

au milieu de mon exil comme des
pieds qui piétinent ma chaleur ? ou toi ?/
chaleur qui brûles les soifs de ma soif ? /
porte qui ouvres mon cœur ? / ou le centre

de mon âme où tu dresses ton éclat ? /
âme pleine de ténèbres ? / âme qui
est ténèbres jusqu’à toi ? / âme obscure
pour ton opération de clarté ? / dur

dedans que tu consoles ? / tout oiseau ? /
feu qui travaille plénitude / largeur /
longueur de ta propre douleur / petit
ciel si bon tout plein d’ailes comme toi ?

ton visage uni à ton vol de toi ?/
à ton regard regard s’il ne regarde ? /
million de vies en qui tu es ? / secrète
désignation de toi ?/ amour et monde ? /


//Juan Gelman (1930 – 2014)

/ Traduit de l’espagnol par Jacques Ancet
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   24 février 2021
L’opération d’amour
CITATION I (SAINTE THERESE)



l’âme inondée par cette douceur / comme si l’homme
tout entier / intérieur extérieur / devenait un
et que cette douceur on la mettait
dans la moelle de tous les petits os

qui nous transportent / pour le pire / pour le meilleur / cette vie
que tu vis en moi / les sucs que tu me
converses en silence comme patrie
ou grand parfum si doux

qu’on ne sait pas où elle est / ivresse
qui ne cherche rien / ni désir / ni demande /
sauf que tu me donnes des baisers de ta bouche
m’en imbibes / que je te voie que tu me voies /

car sans toi / que suis-je sinon désastres ? / où
vais-je finir privé de toi ?/ ô ma miséricorde
mienne / mon bien / soleil qui ensoleilles /
sèches la désamour


//Juan Gelman (1930 – 2014)
/ Traduit de l’espagnol par Jacques Ancet
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : poésie espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Revue Moriturus (1) Voir plus

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
942 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre