AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de djihane


djihane
  20 juin 2021
Le plus grand rêve d'Aimée, c'est d'avoir un enfant. Les échecs des FIV (fécondation in vitro), pèsent de plus en plus sur son moral. C'est ainsi qu'elle va tomber sous le charme de Julio, un enfant dont la mère célibataire, de trois enfants, est dépassée par ses responsabilités. S'occuper du petit Julio comble un peu son envie d'être mère même si cela lui fait outrepasser ses fonctions dans la crèche où elle travaille.

J‘ai adoré cette lecture. le texte est poétique et les émotions sont palpables au fil des pages. J'ai été émue aux larmes devant la détresse d'Aimée qui aurait été si parfaite en tant que mère. J'ai ressenti de la colère envers Charlie qui est capable de donner la vie et qui ne se rend même pas compte de la chance qu'elle a. C'est une mauvaise mère qui se laisse dépasser par la vie au point de négliger ses enfants. C'est le contraste entre ces deux femmes qui rend cette BD si intense et qui accentue son côté dramatique. Ce ne sont pas toujours ceux qui peuvent être parents qui le sont. La nature est ainsi faite.

J'ai bien évidemment tout de suite apprécié Aimée qui m'a touchée en plein coeur. Elle est si douce et empathique. Elle donne au petit Julio l'amour que sa mère est incapable de lui donner. J'ai été tellement attristée par son sort. Son compagnon, ne la comprend pas toujours mais j'ai trouvé qu'il lui offrait un soutien constant. Après tout, les échecs de la FIV le touchaient aussi.

La BD porte bien son titre car je suis passée par des montagnes russes émotionnelles, autant que notre héroïne. le parcours des couples qui passent par la procréation médicalement assistée y est à l'honneur. Les émotions sont au rendez-vous. J'ai autant adoré l'histoire qui m'a fait pleurer que l'univers graphique que j'ai trouvé magnifique.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus