AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Diane Ménard (Traducteur)Michael Foreman (Illustrateur)
ISBN : 2070550915
Éditeur : Gallimard Jeunesse (07/09/2006)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le village de Slapton doit être évacué. Au moment du départ, la jeune Lily s'aperçoit que son chat Tips a disparu.

Au péril de sa vie, elle part à sa recherche et franchit les barbelés qui entourent le village. Heureusement, Adolphus, un soldat américain, lui apporte son aide. Dès lors se noue entre eux une sincère amitié.

Mais un jour, le jeune homme part au combat...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
doudou94
  22 août 2014
Michael, un jeune garçon, décide de nous parler du journal de Lily, sa grand-mère, qui raconte l'histoire de l'évacuation de Slapton pendant la Seconde guerre mondiale. Mais au moment de partir, Lily se rend compte que Tips, son chat a disparu. Par Chance, Adolphus, un soldat américain, l'aide à retrouver son animal.
À travers cette histoire, Lily relate bien la guerre, et ses conséquences, comme la fermeture de l'école, de manière amusante. J'ai beaucoup aimé l'aspect historique du roman, comme dans Cheval de Guerre ou Soldat Peaceful. J'ai aussi apprécié le fait que l'histoire soit triste par moment, mais en même temps amusante.
Commenter  J’apprécie          160
Derouellacdi
  08 mai 2013
A partir de 1943, les Américains ont organisé une répétition générale du débarquement en Normandie à Slapton en Angleterre. Et pour se faire, ils ont tout bonnement demandé aux habitants d'évacuer la région pour quelques temps. C'est ainsi que la petite Lily dont le père combat déjà les Allemands en Afrique, doit abandonner sa maison et son village. C'est alors que son chat Tips disparaît dans la zone à présent utilisée par les Américains pour s'entraîner au débarquement, une zone très dangereuse, où la guerre fait déjà des morts. Mais la petite fille rencontre un jeune soldat noir Adie, avec lequel elle noue une véritable amitié.
Mickael Morpurgo raconte ici combien la guerre bouleverse même le destin de ceux qui en sont loin, une petite fille privée de son père et de sa maison, un petit garçon arraché à sa famille, un jeune soldat envoyé combattre si loin de chez lui.
Un livre émouvant sur un fait peu connu de la seconde guerre mondiale.
Commenter  J’apprécie          70
Freelfe
  28 septembre 2012
Lily est une petite fille de douze ans en 1943. Elle habite un petit village d'Angleterre, près de la Manche, où elle va bientôt voir débarquer plusieurs centaines d'américains, venus s'entraîner avant le jour J. Les habitants du village se retrouvent contraints de déménager. Malheureusement, Tips, le chat de Lily, en a décidé autrement...
The Amazing Story of Adolphus Tips a été écrit par Michael Morpurgo et publié aux Editions Harper Collins. Publié sous le nom de L'étonnante histoire d'Adolphus Tips et publié aux Editions Folio Junior, l'auteur nous propose ici un roman jeunesse d'environ 300 pages, vraiment sympathique.
Au niveau de l'histoire, il n'y a pas grand-chose à dire. le roman est jeunesse, mais l'histoire demeure intéressante et prenante. Ecrit sous la forme d'un journal, nous y suivons Lily, une fillette de douze ans, très inconsciente du danger qui l'entoure et encore très jeune. Elle voue un amour fou pour son chat et elle serait prête à n'importe quoi pour le retrouver, surtout à transgresser les interdits. Malgré tout, j'ai trouvé cette héroïne attachante bien que naïve. Elle m'a beaucoup attendrie.
Bien que jeunesse, ce roman possède tout de même un peu de suspens, mais pas de grandes actions, loin de là. Pas de coup de théâtre à proprement parlé car la fin reste plutôt prévisible, et l'action reste superficielle. C'est une petite aventure tranquille, simple. Tout de même, nous avons envie de découvrir la fin. Après tout, le début annonce qu'une grande chose s'est produite et nous attendons de deviner quoi. Il ne faut pas oublier que c'est la guerre, et qu'il peut arriver n'importe quoi, et surtout le pire, aux soldats que va rencontrer Lily.
Bien que les personnages soient fictifs, l'histoire est basée sur un fond réel et les évènements principaux ont vraiment eu lieu.
Le roman est rédigé sous la forme d'un journal, celui que Lily a écrit pendant sa jeunesse. le texte est agrémenté de divers dessins et la police d'écriture est plutôt grosse, ce qui rend la lecture très rapide.
J'ai lu ce roman, notamment parce que j'aimais beaucoup l'auteur, mais avant tout pour l'accessibilité de la langue en version originale. J'ai donc lu les 30 premières pages en alternance VO/VF, en commençant par la VO. J'ai rapidement laissé de côté la version française, en me consacrant principalement à la VO. Et j'ai autant adoré l'histoire en VO qu'en VF. Certes, celle-ci est simple mais la qualité d'écriture de l'auteur est certaine, les personnages sont attachants et l'histoire sympathique.
Que conclure de ce roman ?
C'est un roman vraiment sympathique, aux personnages attachants et basés sur des évènements réel. La fluidité du texte, le caractère de la police plutôt grand et les dessins décorant les pages, permettent une lecture rapide.
L'ayant lu notamment pour sa version VO, je ne peux que recommander ce livre pour commencer car l'anglais y est très accessible et l'on comprend très facilement les grandes lignes. de plus, les prix des deux versions n'étant pas élevés, cela ne peut que vous encourager !
Je recommande donc ce roman aux enfants dès 10 ans, à ceux qui souhaitent commencer la VO et aux autres : la plume de l'auteur devrait vous saisir.
Lien : http://freelfe.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sharon
  20 avril 2011
D'emblée, je sais que je retrouve dans ce livre un des thèmes majeurs de l'oeuvre de Michaël Morpurgo, thème sous-jacent parfois comme dans Tempête sur Shangri-La, le Royaume de Kensuké, ou Shadow, ou, comme dans ce roman, fil conducteur : la guerre et ses conséquences sur les destins individuels. Nous retrouvons aussi les liens qui unissent les hommes et les animaux, liens toujours positifs, et parfois inspirés d'histoires réelles (Shadow, encore une fois, ma prochaine lecture en VO).
Autre point commun : le narrateur est un enfant, qui nous raconte les faits dix ans plus tard. Mickaël surnommé Bowie, a en effet reçu une lettre étonnante de la part de sa grand-mère. le mot est faible : non seulement elle lui annonce une nouvelle extraordinaire (que l'auteur a l'habileté de ne pas nous dévoiler) mais elle lui envoie son journal intime, qui couvre les années 1943-1944.
Je rapprocherai ce livre du roman le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer .Il nous fait découvrir la vie à l'arrière du front, pendant la seconde guerre mondiale. le récit est moins tragique : les allemands n'occupent pas le territoire. La guerre n'est visible que par l'absence du père de Lily, parti volontairement au Front, et la présence des enfants londoniens évacués à cause des bombardements et des privations (nettement moins nombreuses à la campagne) et des Yankees, qui viennent préparer le débarquement.
Ce roman pose beaucoup de questions. Pourquoi combattre quand on y est pas obligé, comme le père de Lily ? Pourquoi aller délivrer des personnes que l'on ne connaît pas ? Pas de réponses toutes faites, banales et moralisatrices mais des décisions individuelle, longuement muries. Je citerai Adolphus T. Tips, citant son ami Harry :
Vous savez ce qu'il m'a dit ? Il m'a dit : "Je sais pourquoi je fais ça, c'est pour qu'on soit plus jamais les esclaves de personne, voilà pourquoi. on a eu notre liberté, et on laissera personne nous la prendre. On va la garder." Voià ce qu'il m'a dit. Mais, quand j'irai en France, je me battrai pour la liberté de personne. Je me battrai pour Harry, et ils auront intérêt ) faire gaffe parce que, maintenant, je suis fou furieux, et je me battrai comme un fou, p. 162.
Lily évolue au fil des pages et même si l'enfance n'est pas loin (voir l'écriture "en escalier" quand elle écrit dans le noir ou les traces de pattes boueuses), la guerre fait irruption dans le petit village et la fait murir - ce qui ne signifie pas devenir sage.
Bref, encore et toujours un très beau roman signé Michaël Morpurgo.
Lien : http://le.blog.de.sharon.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
go4624
  20 mars 2016
Ce roman anglais écrit par Michael Morpurgo a été traduit par Diane Ménard.
Cet auteur a écrit une centaine de livre dont celui-ci.
L'histoire commence dans les années 2000. Grand-mère après avoir perdu son mari, avait un petit-fils: Michaël surnommé Boowie. Ils aimaient se promener en moto sur les plages et les rues de Splaton en Angleterre. Mais un jour la grand-mère ne souriait plus, n'était plus joyeuse et elle voulut partir. Elle prit le chemin de la gare et quelque mois après elle envoya un carte avec un journal...
Lily Tregenza... En 1943 les Allemands occupent la France et les soldats Américains ont besoin du village de Splaton pour s'entrainer. En six semaines, les habitants du village doivent quitter les lieux. Jour après jour Splaton devient un village fantôme. La sixième semaine les Tregenza partent chez l'Oncle George, mais Lily a perdu son chat: Tips. Pour le retrouver, elle franchit beaucoup de fois les barbelés sans le retrouver jusqu'à un jour...
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
go4624go4624   20 mars 2016
"Soudain le ciel s'est remplit de violents éclairs oranges et jaunes le long de l'horizon puis un terrible rugissement a été suivi par une série d'explosions: sur la plage, dans le village et ces explosions se rapprochaient de plus en plus de nous. Je sentais le sol trembler sous mes pieds. Barry m'a prise par la main et nous nous sommes mit à courir, à courir comme des fous. Mais nous avions beau aller le plus vite possible , les explosions semblaient nous rattraper. Je hurlais et hurlais encore. J'ai trébuché, et j'ai roulé par terre, Barry est tombé à moitié sur moi. Puis le bombardement s'est arrêté. Nous avons osé nous redresser et regarder autour de nous. Dans la faible lumière, j'ai vu des barges de débarquement avancer vers le rivage à travers la fumée, d'abord deux ou trois, puis des dizaines, tandis que les soldats sautaient dans l'eau et chargeaient vers la plage en tirant des coups de feu.
Barry m'a aidée à me relever et nous avons repris notre course. Nous avions l'impression de courir depuis des kilomètres et des kilomètres, mais nous ne nous sommes pas arrêtés avants d'arriver aux barbelés. J'avais tellement hâte de passer de l'autre côté que j'ai accroché mon manteau en me faufilant à travers, et que Barry a dû venir me dégager. Tandis que nous rentrions ensemble à la maison, je tremblais, j'étais incapable de parler et j' avais du mal à respirer. En arrivant à la porte de derrière, avant d'entrer Barry m'a fait promettre de ne plus jamais passer à travers des barbelés. Je luis ai promis et cette fois, je le pensais. Je le pensais vraiment. J'étais morte de peur. Je ne retournerai pas là-bas? je n'y retournerai plus, ni pour Tips ni pour tout l'or du monde. (page 131à 135)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
doudou94doudou94   24 août 2014
Nous avons vu quelques soldats américains à Slapton, aujourd'hui.
{...} Il s ne disent pas hello, comme ici, mais hi, et l'un d'eux a dit howdy (how do you do ? en abrégé - Comment ça va ?). C'est celui qui m'a donné un bonbon, sauf qu'il a appelé ça un candy.
{...} C'est les bonbons à la menthe que je préfère, mais j'ai le droit d'en manger seulement deux par semaine à cause du rationnement.
{...} Aussi quand je me plains du rationnement en sucreries, ce qui m'arrive souvent, elle (Maman) me fait toujours une petite leçon sur la chance que nous avons.
{...} Mais je ne vois toujours pas comment le fait que j'aie moins de bonbons à la menthe peut nous aider à gagner la guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
SharonSharon   20 avril 2011
Vous savez ce qu'il m'a dit ? Il m'a dit : "Je sais pourquoi je fais ça, c'est pour qu'on soit plus jamais les esclaves de personne, voilà pourquoi. on a eu notre liberté, et on laissera personne nous la prendre. On va la garder." Voià ce qu'il m'a dit. Mais, quand j'irai en France, je me battrai pour la liberté de personne. Je me battrai pour Harry, et ils auront intérêt ) faire gaffe parce que, maintenant, je suis fou furieux, et je me battrai comme un fou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SharonSharon   20 avril 2011
Peut-être que nous avons de la chance. Mais je ne vois toujours pas comment le fait que j'aie moins de bonbons à la menthe peut nous aider à gagner la guerre.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Michael Morpurgo (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Morpurgo
Payot - Marque Page - Michael Morpurgo - Dans la gueule du loup
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr