AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jamiK


jamiK
  08 janvier 2019
Une des spécificité de cette collection, surtout dans les années 70, c'est d'avoir des couvertures qui n'ont rien à voir avec l'histoire. Je vous rassure tout de suite, cette fois-ci elle colle au récit… Je sens que vous n'êtes pas vraiment rassurés... Vous vous dites “Aïe aïe aïe !” j'imagine. Je vous répondrais “Aïe aïe aïe !”.
Si ce roman n'avait pas été la suite d'un autre roman que j'ai lu, je ne l'aurais pas ouvert, la couverture me fout carrément les jetons. Il y avait dans le premier tome un aspect Space Opera de série B, un peu kitsch, classique mais distrayant, ici le projet est plus ambitieux... malheureusement, il faut le reconnaître.
Premier tiers du récit, il ne se passe pas grand chose, à part ces spéculations pseudo-scientifiques oiseuses avec un style laborieux, une écriture mécanique, sans vie, un vocabulaire recherché mais lourd, qui tranche maladroitement avec un vocabulaire vulgaire d'un des personnages. L'auteur veut nous refaire le coup de la caverne de Platon, dans une version cyberpunk philosophico hippie (NOOOOON !). Ensuite, jusqu'à la moitié, ça s'aggrave, franchement, j'en ai encore des nausées. Seconde moitié du récit, heureusement, on revient à l'aventure, sans grosses surprises cependant, avec une fin prévisible, je me demande encore comment les personnages n'y ont pas pensé plus tôt. Cette seconde partie n'est pas si catastrophique, mais suite à ce qu'il a fallu se taper pour en arriver là, ça n'en vaut pas la peine. Je ne pense pas lire le troisième tome, je me doute un peu de ce qui s'y passer : Il vont s'en sortir... ou pas...
Le premier tome était plaisant, pas très bien écrit, mais distrayant. Ici, l'auteur nous démontre juste qu'il n'aurait pas dû viser plus haut.
Commenter  J’apprécie          261



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (26)voir plus