AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782884710138
48 pages
Lucky Luke (10/07/2000)
3.75/5   442 notes
Résumé :
"I'm a poor lonesome cow-boy and a long way from home..." Traduit en français, cela donnerait à peu près ça : "Je suis un pauvre cow-boy solitaire, loin de son foyer..." C'est la complainte que chante Lucky Luke, "l'homme qui tire plus vite que son ombre", chaque fois que s'achève un album de ses aventures. Et comme il bourlingue dans l'Ouest américain depuis quelques dizaines d'années, il a eu tout le temps de s'éclaircir la voix... Lucky Luke apparaît en effet pou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 442 notes
5
8 avis
4
18 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
1 avis

gonewiththegreen
  01 novembre 2021
La Wells Fargo n'est plus ce qu'elle était. Souvent dévalisée, la célèbre compagnie de transport de l'ouest n'est plus aussi fiable qu'avant. Pour redorer son blason , à grands renforts de publicité, elle décide de convoyer le plus gros chargement d'or jamais transporté. Pour cela , elle s'attache les services de Lucky Luke, la terreur de tous les coyotes à foie jaune de l'Ouest.
Très bon tome, sans doute l'un de mes préférés. le choix des passagers dans la diligence y est pour beaucoup. Un avocat d'un mètre douze et sa matrone de 120 kilos, un chercheur d'or, toujours prêt à tenter sa chance, un joueur de poker , un photographe et un révérend , parti rassembler les brebis égarées de l'ouest. On ajoute un cocher qui est au lasso ce que Lucky est au colt et l'on obtient un tableau hilarant.
Tout cela sans perdre ce qui fat le sel de ces aventures, le coté historique symbolisé ici par ces desperados en quête de fortune vers l'ouest, mais aussi par l'apparition d'un vrai bandit ayant existé, Black Bart.
Ce dernier menait une vie paisible quand un incident l'opposa à la ...Wells Fargo . Il restera un des plus grands détrousseurs de diligences , avec une marque de fabrique bien spécifique, il laissait des poèmes à la place de l'argent qu'il volait.
Tous les ingrédients sont là : Une histoire prenante avec rebondissement, des personnages très drôles, bien caractéristiques des aventuriers partis tenter leur chance à l'Ouest, un peu d'histoire, quelques indiens...
Bref un très bon Lucky Luke, clope au bec comme il se doit et non pas avec ce fichu brin d'herbe que des technocrates moralisateurs lui ont mis récemment dans la bouche.
Un petit coup de coeur pour le joueur de Poker , tellement drôle couvert de goudron et de plumes à chaque étape !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Dionysos89
  16 octobre 2012
Avec La Diligence, Morris pose toutes les bases d'une aventure classique de Lucky Luke !
Le cocktail est depuis devenu habituel, mais avec ce "tome 1" (même si ce n'est pas la toute première aventure du cow-boy solitaire francophone) tout se rôde tranquillement dans toutes les caractéristiques de l'album. Au niveau des péripéties, c'est simple : s'enchaînent attaques de diligence, courses-poursuites, luttes contre les bandits et défenses contre les Indiens rencontrés. de même, au niveau des personnages, on retrouve des stéréotypes que Morris maîtrise à merveille et qui feront les beaux jours désormais des aventures de Lucky Luke : le joueur de cartes menteur, le vieux chercheur d'or irascible, la femme teigneuse et castratrice accompagnant son riche mari (toujours petit, discret et dépassé), etc. Lucky Luke, qui accepte ici une simple mission d'escorte comme souvent (comme pour tout ce qui est des thèmes comme le chemin de fer, le télégraphe et la colonisation terrienne) est là pour chapeauter le tout à grands coups d'humour et de revolver. Finalement, même si l'intrigue ne vole pas bien haut, évidemment, le charme fonctionne pourtant déjà ici. Divertissant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
AlexandreAllamanche
  07 janvier 2022
J'ai beau être mordu de BD depuis plus de 3 décennies, Lucky Luke n'avait jamais réussi à m'alpaguer...
J'avais pourtant acheter les premiers albums il y a quelques années avant de m'arrêter, laissant les premières aventures du cow-boy solitaire dans un coin de ma bibliothèque.
J'ai repris la diligence hier, et je l'ai lu d'un trait.
Si je l'avais déjà fait, la nouveauté est venue cette fois du plaisir que j'ai eu à voyager à bord de la diligence de la Wells Fargo sous la protection de Luke, qui a fort à faire pour tenir à distance indiens, bandits et toutes sortes de complications.
Me voilà semble-t-il donc lancée dans l'Ouest sauvage que j'ai déjà parcouru aux côtés de Blueberry, mais que je vais découvrir sous un nouvel angle avec cette série mythique...
Commenter  J’apprécie          260
belette2911
  07 octobre 2017
Attention, si ce tome porte le numéro 1, ce n'est pas pour autant la première aventure de Lucky Luke et de son fidèle destrier, Jolly Jumper !
Son numéro de tête de liste est dû au fait que Morris venait de passer à l'ennemi, autrement dit, de quitter les éditions Dupuis, leur carcan moraliste et le fait que Charles Dupuis publiait les aventures du cow-boy solitaire en format broché (format souple – tandis que les autres auteurs étaient en format cartonné), pour passer chez Dargaud et enfin se voir publier en format cartonné.
Humiliation ultime, coup de couteau dans le dos supplémentaire pour les éditions Dupuis car n'ayant pas signé de contrat pour les deux derniers Lucky Luke prépubliés dans l'hebdo Spirou, voilà que « La diligence » et « le Pied-tendre » paraissent directement en album (cartonnés) chez Dargaud !
En ce temps là, mon père étant plutôt Spirou et donc, éditions Dupuis, les aventures de Lucky Luke publiées chez Dargaud ne se sont jamais invitées dans notre biblio… Ce n'est que bien plus tard que je me suis intéressée à la collection publiée chez l'ennemi d'en face ! MDR
Il est à noter que j'ai lu l'album publié chez Dargaud, une édition d'origine, et pas une réédition de chez Lucky Comics, ce qui fait que sur ma couverture, Lucky Luke a une clope entre ses lèvres (et pas un horrible brin d'herbe) et qu'il fume dans l'album.
Putain (pardon), voilà une excellente aventure de notre poor lonesome cow-boy ! Des histoires de qualité scénaristique comme on aurait aimé en trouver dans les albums suivants, un album dans la veine des meilleurs publiés chez Dupuis.
La Wells Fargo passe partout, et ce ne sont pas des bandits qui vont empêcher, ses diligences de passer, alors, on en charge une d'un gros chargement d'or, on lui met sur le siège le meilleur conducteur, Hank Bully, ainsi que le meilleur accompagnateur, Lucky Luke !
Les passagers de la diligence sont un véritable panel de ce que l'on pourrait trouver dans le far-west de l'époque : un joueur de cartes professionnels, un petit employé de bureau, sa mégère de femme, un prêcheur, un photographe et un vieux chercheur d'or.
Cet album est bourré de gags à répétition comme je les aime, notamment avec le menu que les relais de la Wells Fargo servent matin, midi et soir aux passagers et basé systématiquement sur des patates et du lard, ce qui donne lieu à des paris entre les passagers et certaines combines.
La diligence, tirée par 4 chevaux dont Hank connait tous les noms (oups, pas toujours), roulant assez vite, heurte régulièrement de grosses pierres et ces chocs perturbe l'ordre des cartes dans les jeux de poker et fait échouer les tentatives de triches.
Running gag aussi avec le joueur de cartes professionnel qui se retrouve toujours à chaque départ de l'étape, recouvert de plumes et de goudron. Enfin, de goudron et de plumes, faut les mettre dans le bon ordre !
Bien des péripéties et des attaques vont émailler cette traversée avec une diligence transportant de l'or dans ses malles, les personnages vont évoluer, certains se révéler, on aura de nouveau arrivant, de belles amitiés, et puis, suspense, d'autres peuvent être des traitres, et là, ce sera à vous de découvrir qui !
Et pour ceux ou celles qui seront attentives aux décors et aux traits de certains personnages, ils découvriront un certain Alfred Hitchcock ! Sans oublier une référence historiquement vraie au bandit Black Bart qui signait ses méfaits d'un poème de son cru.
Bref, un super album avec un excellent scénario, des personnages attachants, amusants, des running gags qui ne sombrent jamais dans le lourdingue, du suspense et des péripéties qui vous feront oublier votre mojito à côté de vous !

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Mahpee
  18 janvier 2015
Lucky Luke devient ici l'employé d'une compagnie de diligence...Toutes les précédentes se sont faites attaquées. Il n'y a donc que notre cow boy solitaire pour contrecarrer les plans des coyotes de l'ouest ! Un quasi-huit-clos pour un bel album...
Ma rencontre avec ce drôle de cow-boy à la longue mèche noire et à la tenue improbable, sa clope au coin de la bouche et son cheval qui parle, ne date pas d'hier. C'est avec nostalgie que je retrouve à chaque fois ce héros de mon enfance, il a bien vieilli et l'humour de cette BD n'a pas pris une ride. Et je le revois s'éloignant dans le soleil couchant, solitaire sur son fière destrier.
I'M A POOR LONESOME COWBOY AND A LONG WAY FROM HOME...
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   03 mai 2012
Hank Bully : Une belle promenade, Lucky ! Denver, Fort Bridger, Salt Lake City, Sacramento, San Francisco ! Des montagnes infranchissables, des déserts infernaux, des routes effroyables, des indiens sanguinaires et tous les despérados du pays à nos trousses !
Commenter  J’apprécie          130
CrazynathCrazynath   19 avril 2017
- Vous trouvez que je suis un dragon, Oliver ?
- Que Saint Georges me protège, en voila une idée, chérie !
Commenter  J’apprécie          170
MonsieurToukiMonsieurTouki   29 octobre 2013
L'indien : Chef médecine dire que visages pâles être... être
Lucky Luke : Des crapules?
L'indien : No!
Lucky Luke : Des fripouilles ?
L'indien : No!
Lucky Luke : Des coyotes à foie jaune?
L'indien : No!
Lucky Luke : Des menteurs ?
L'indien : Aga!
Commenter  J’apprécie          60
bdelhaussebdelhausse   16 mai 2016
- Des patates et du lard pour les voyageurs, de la bonne avoine pour les chevaux!
- Je me demande si par humilité je ne vais pas manger avec les chevaux...
Commenter  J’apprécie          90
Fanvin54Fanvin54   06 mars 2016
Je suis Lucky Luke. Je dois escorter cette diligence. Vous savez, je pense que ce voyage sera particulièrement dangereux.
Commenter  J’apprécie          90

Lire un extrait
Videos de Morris (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Morris
Morris et Goscinny - Lucky Luke (1971)
autres livres classés : cow boysVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les albums de Lucky-Luke ( BD).

...................de Dick Digger.

la jambe
la mine d'or
le cheval
la mine d'argent

30 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : MorrisCréer un quiz sur ce livre