AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 280011455X
Éditeur : Dupuis (21/10/1987)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 255 notes)
Résumé :
"I'm a poor lonesome cow-boy and a long way from home..." Traduit en français, cela donnerait à peu près ça : "Je suis un pauvre cow-boy solitaire, loin de son foyer..." C'est la complainte que chante Lucky Luke, "l'homme qui tire plus vite que son ombre", chaque fois que s'achève un album de ses aventures. Et comme il bourlingue dans l'Ouest américain depuis quelques dizaines d'années, il a eu tout le temps de s'éclaircir la voix... Lucky Luke apparaît en effet pou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  20 décembre 2013
L'Évasion Des Dalton n'est pas l'aventure de Lucky Luke avec les Dalton la plus connue, loin s'en faut, et, pour être sincère, ça se comprend. L'album, sans être mauvais, ne vole tout de même pas très haut.
Pourtant, c'est un numéro important, de même que le tome 12 et le tome 17, c'est là que René Goscinny imagine ce qui deviendra la " recette " des albums avec les Dalton.
Dans le tome 12, Les Cousins Dalton, il ressuscitait le quatuor que Morris avait eu le manque de flair de faire mourir dans Hors-La-Loi. Dans ce tome 15, Goscinny invente la manière de les faire reparaître chroniquement par des évasions à répétition et dans le tome 17, Sur La Piste Des Dalton, il crée le cinquième Dalton, à savoir Rantanplan.
Bien sûr ces trois albums ne valent pas grand-chose comparativement à ce que l'auteur saura injecter par la suite comme pouvoir comique à cette bande, mais c'est bel et bien le prélude aux très bons albums avec les Dalton que seront Les Dalton Se Rachètent, Tortillas Pour Les Dalton, Ma Dalton, L'Héritage de Rantanplan ou encore La Guérison Des Dalton. Goscinny a mis du temps à trouver le ton juste avec eux.
Donc voici nos quatre acolytes dehors grâce aux précieux présents dissimulés dans les gâteaux par leur maman (déjà elle !). Bien évidemment, ce genre de biscuits fourrés ne sont pas sans risque pour la dentition d'Averell, sachant, au demeurant, que c'est lui qui est responsable de la lime, il y a fort à parier qu'elle sera perdue avant que tous aient réussi à détacher leurs fers.
Cependant, une fois totalement libérés de leurs chaînes et boulets, les quatre maudits Dalton reprennent du service et terrorisent la population.
De plus, Joe, ne supportant pas l'humiliation subie face à Lucky Luke dans le tome 12, décide de se venger définitivement du cow-boy solitaire.
Il a pour ça une idée originale ; celle de placarder des affiches comme quoi Lucky Luke est un dangereux desperado. Aidé en cela par une population presque exclusivement composée de poltrons (tiens, tiens, y a du Vichy dans l'air...), Joe n'est pas loin d'accomplir son rêve et de voir Lucky Luke pendu par les habitants eux-mêmes...
Dans cet album, Goscinny malmène pas mal son héros et le fait même jouer des rôles avilissants. Bref, une suite de gags pas trop passionnants, surtout destinés aux enfants, sans beaucoup de second degré comme ce sera le cas par la suite.
Côté dessin, Morris n'a pas encore atteint la maturité qu'il atteindra une dizaine de numéros plus tard, même si j'ai remarqué une vignette vraiment très belle qui résume tout l'esprit de la série Lucky Luke au centre droit de la planche 23 (page 25 de l'édition originale, je ne possède pas de version moderne, il peut y avoir des décalages). On y voit Lucky Luke de nuit auprès d'un feu de camp dans des tons de rouge et de jaune, dans un paysage qui évoque le Grand Cañyon avec Jolly Jumper en arrière plan et Lucky Luke disant : " Il faut que je trouve le moyen de neutraliser les Dalton..."
En somme, un album moyen, pas déplaisant, mais pas non plus génial comme certains autres par la suite.
♫ I'm a poor lonesome advice... ♫
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
Alfaric
  12 mars 2018
Avec "L'Evasion des Dalton" publié en 1958-1959, le duo Morris-Goscinny continue de poser les bases de la formule « Dalton » et franchement ici il ne manque plus que Rantanplan et les commentaires de Jolly Jumper. En bref les Dalton s'évadent du pénitencier grâce aux cadeaux envoyés par Ma Dalton, et leur première idée est de se venger de Lucky Luke alors que la première idée de Lucky est de les capturer pour les ramener à leur pénitencier. Par contre on ne s'est pas trop foulé car on reprend la plupart des gags de leur précédente apparition dans le tome 12, et pas forcément en bien ! Alors autant j'ai apprécié les gimmicks qui leur sont associés, et le maître plan de Joe qui consistait à discréditer Lucky Luke en déclarant à chacun de leur méfait qu'il travail pour lui et qui était bien pensé et bien exécuté, autant j'ai peu apprécié tout le reste qui était plutôt assez pour ne pas dire très moyen (1 fois ça va, 2 fois ça va, mais au-delà... C'était fatiguant à la fin le runing gag du poltronisme des habitants de Bashful City, d'autant plus qu'il est toujours amené de la même manière). Il y a toujours des petits soucis de cohabitions entre l'auteur belge qui veut rester dans les runing gags visuels hérités des cartoons yankees, et l'auteur français qui veut développer des histoires où l'humour passerait par les situations et les dialogues... Souvent c'est l'éditeur a tranché : les dialogues enjoués plein de jeux de mots c'est chiant à traduire en d'autres langues !
Sinon pauvre Lucky Luke frappé par la censure : déjà qu'il n'avait pas droit aux femmes, on le prive définitivement d'alcool, avant qu'être privé quelques années plus tard de tabac... Influence néfaste et nocive pour la jeunesse nous dit-on : que celui qui a commencé à fumer pour faire comme Lucky Luke lève la main !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
Crazynath
  13 novembre 2015
Un Lucky Luke assez moyen, il faut le dire.
Meme si Goscinny a participé à cet album, on est loin de la qualité d'un Ma Dalton ou du 20eme de cavalerie par exemple.
Ceci dit, l'album n'est pas inintéressant. on assiste à un thème qui va devenir récurent : les Daltons vont s'échapper...Il faut avouer qu'ils sont plus amusants à observer hors de prison qu'à l'intérieur...
Ici,tout en reprenant très vite leur habitudes de hors la loi, ils n'auront de cesse de discréditer Lucky Luke qui va avoir fort à faire pour prouver son innocence. Il ira jusqu'à devenir l'homme à tout faire du quatuor .
Un album qui ne laissera certes pas un souvenir impérissable, mais qui fera peut-être plus sourire les plus jeunes lecteurs.
Commenter  J’apprécie          150
BVIALLET
  20 novembre 2017
Enfermés au bagne de Watta Gulch, les quatre Dalton, condamnés rien moins qu'à 367 années de prison compte tenu d'une remise de peine pour bonne conduite, n'ont qu'une seule et unique obsession : se venger de l'homme qui les a conduits là, c'est-à-dire Luke Luke. Les quatre desperados de l'Ouest, encore plus bêtes qu'ils ne sont méchants vont tout faire pour faire tourner en bourrique le héros de la série. Ils iront jusqu'à faire imprimer de fausses affiches où Lucky Luke est présenté comme « voleur, incendiaire, meurtrier, faussaire et cannibale » !
Oeuvre de jeunesse de Morris et Goscinny et quinzième titre de la série, l'épisode « L'évasion des Dalton » permet au duo composé de l'humoriste génial et du dessinateur remarquable de bien rôder leur association. le scénario de Goscinny est aussi un prétexte permettant au dessinateur de multiplier les effets graphiques. Ainsi Morris dynamise avec audace ses cadrages et ses compositions très cinématographiques. Avec deux peu de moyens mais beaucoup d'inventivité, il signe des planches truffées d'action et de trouvailles narratives pour notre plus grand plaisir. Editée pour la première fois en janvier 1960, cette histoire qui n'a pas pris la moindre ride se déguste avec autant gourmandise aujourd'hui qu'hier. C'est à cela qu'on reconnaît un chef-d'oeuvre me semble-t-il.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Chasto
  09 décembre 2016
Evasion et rêves d'enfance qui s'en vont et disparaissent aux détours de ces pages que l'on tourne.
Nouvelles aventures et rebondissements de boulets que l'on se traînent et qui nous encombrent.
Souvenirs d'instants d'une jeunesse déjà trop vite enfuie, que l'on ne peut déjà plus rattraper.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   21 décembre 2013
LE SHÉRIF : Haut les mains ! Je ne sais si vous dites vrai, mais il me paraît plus sage de vous pendre à tout hasard...
LES VILLAGEOIS : Ouais ! Le shérif a raison ! Ouais ! Assez causé ! Pendons ! J'ai de la corde !
LUCKY LUKE : Mais enfin ! Si je n'appartiens pas à la bande des Dalton, vous allez pendre un innocent !
LE SHÉRIF : Bah ! Si on ne pendait que les coupables, on ne rigolerait pas souvent au Texas !...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
Nastasia-BNastasia-B   21 décembre 2013
LE GARDIEN DE PRISON : Joe Dalton ! Je vous ai déjà dit de vous modérer ! Quand tous les cailloux seront cassés, vous serez bien avancé ! Il n'y aura plus de travail pour les condamnés !... Il faudra faire venir de nouveaux cailloux d'autres bagnes !... Ça fera des frais !
Commenter  J’apprécie          180
AlfaricAlfaric   04 avril 2018
[Joe] Maman a été gentille de nous envoyer cette lime...
[William] Ouais, surtout que cette lime était un souvenir d'une de ses évasions...
[Jack] Ouais, un souvenir de famille...
[Averell] Elle aurait pu tout de même pu prévenir que la lime se trouvait dans le gâteau...
Commenter  J’apprécie          151
CielvariableCielvariable   16 mars 2016
- J’ai entendu parler de vous, amigos… Mais ce qui nous intéresse, nous, ce sont les otages qui peuvent rapporter de l’argent… et comme je pense que personne ne paiera pour vous sauver, nous allons donc vous supprimer, amigos, avec nos excuses… Vous êtes du métier et vous savez que nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir des bouches inutiles parmi nous…
- Elles sont inutiles parce que personne ne nous donne à manger !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CrazynathCrazynath   12 novembre 2015
- Si on ne pendait que les coupables, on ne rigolerait pas souvent au Texas !
Commenter  J’apprécie          160
Lire un extrait
Videos de Morris (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Morris
Morris et Goscinny - Lucky Luke (1971)
autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les albums de Lucky-Luke ( BD).

...................de Dick Digger.

la jambe
la mine d'or
le cheval
la mine d'argent

30 questions
45 lecteurs ont répondu
Thème : MorrisCréer un quiz sur ce livre