AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Lucky luke : la collection origi... tome 6 sur 41

Morris (Illustrateur)
EAN : 9782205005172
46 pages
Dargaud (07/06/1996)
3.68/5   277 notes
Résumé :
"I'm a poor lonesome cow-boy and a long way from home..." Traduit en français, cela donnerait à peu près ça : "Je suis un pauvre cow-boy solitaire, loin de son foyer..." C'est la complainte que chante Lucky Luke, "l'homme qui tire plus vite que son ombre", chaque fois que s'achève un album de ses aventures. Et comme il bourlingue dans l'Ouest américain depuis quelques dizaines d'années, il a eu tout le temps de s'éclaircir la voix... Lucky Luke apparaît en effet pou... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 277 notes
5
7 avis
4
8 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ptitgateau
  16 janvier 2022
En fouinant dans la bibliothèque de mon école, je tombe sur un Lucky Luke. Rien de très original, toutefois en m'inquiétant du nom des auteurs, je m'aperçois que j'ai en main un bon vieux Lucky Luke, un de ceux où notre poor lonesome cowboy tire encore sur sa clope ! Je m'empresse de le subtiliser (avec l'accord de la bibliothécaire) et ô plaisir, je retrouve le Lucky Luke d'autrefois, plein de ces situations absurdes qui font tant rire.
Dans Canyon Apache, on démarre fort en accompagnant notre héros qui escorte un régiment constitué de soldats irlandais (Pardon, il y a un écossais dans le lot, pour épicer le scénario), dont le commandant passe volontairement dans le canyon au lieu de le contourner, et se retrouve immanquablement dans un guet-apens organisé par les apaches qui projettent de lourdes pierres sur les soldats. Puis ils remontent ces pierres pour la prochaine fois. le colonel lance alors une expédition punitive contre le camp apache, qui à son tour lance une expédition punitive contre le fort qui recommence alors une expédition punitive, du grand Goscinny !
On s'amusera du comique de répétition : des soldats irlandais que l'on ne peut manquer en toutes circonstances parce qu'ils chantent des berceuses irlandaises, des indiens que Lucky Luke se plaira à berner, des dialogues savoureux et des rôles inversés cocasses entre le cowboy et son cheval, la mayonnaise ne peut que prendre, et c'est à la lecture de ce livre que je réalise la différence entre les albums Goscinny et les derniers qui ne manquent pas d'humour certes, mais auxquels l'humour de notre regretté auteur de BD fait défaut.
Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          610
HORUSFONCK
  06 décembre 2021
Canyon Apache appartient à la très féconde période de la parution de Lucky Luke dans les grandes pages de Pilote, alors encore hebdomadaire (Mâtin, quel journal!).
Lucky luke avait, depuis quelques temps, quitté Dupuis et Spirou pour Pilote et Dargaud où habitait déjà Astérix.
Goscinny et Morris sont alors au sommet de leur art, avec cet album qui pastiche avec bonheur l'un des grands thèmes de la fiction du western américain.
Dans cette histoire avec indiens, soldats bleus et retrouvailles familiales, les auteurs ne se départissent jamais de leur humour comme Lucky Luke de son flegme et Jolly Jumper de sa légère ironie!
Un des tout bons albums de cette brillante série, donc.
Commenter  J’apprécie          430
Pavlik
  06 octobre 2014
Canyon Apache est le sixième tome des aventures de Lucky Luke, il est le fruit de la collaboration de Morris et Goscinny. le pauvre cow-boy solitaire a fort à faire dans cette histoire puisqu'il tente de d'arrêter le conflit sans fin entre la garnison de Fort Canyon et les apaches menés par Patronimos, dans un contexte où tous les autres chefs indiens sont en paix. Cet album est d'abord l'occasion d'apprécier le travail d'un formidable tandem créatif : Goscinny nous offre un scénario très rythmé, sans temps morts, et développe un sens de la narration précis (comme la plupart du temps) ; Morris nous donne à voir quel grand dessinateur il fut, avec son dessin aux qualités sensiblement similaires à celles de Franquin (lisibilité, expressivité, dynamisme). Pour le dire vite, c'est un vrai dessinateur de bd, c'est-à-dire l'inverse d'un illustrateur.
Par ailleurs, cet album met en exergue une véritable réflexion sur la guerre, en tant qu'elle est décrite comme un cercle vicieux, qui s'auto-alimente. Lucky Luke, sorte d'ONU à lui tout seul, devra user de toute son ingéniosité pour remplir sa mission pacificatrice, les auteurs semblant vouloir nous indiquer qu'il est toujours plus facile de se foutre sur la gueule plutôt que de se mettre autour d'une table pour discuter. Mais attention, Canyon Apache n'est pas, pour autant, une oeuvre pacifiste. Ainsi, le fait que visages pâles et peaux rouges apprennent mutuellement, par le biais de la confrontation (les uns à enterrer des réserves de secours, les autres à jouer sur les notions de frontières pour se mettre à l'abri) semble également conforter l'idée que la guerre, toute horrible qu'elle soit, est aussi un vecteur d'enrichissement culturel. Comme on dit dans ces cas là, nécessité fait loi.
Un très bon Lucky Luke donc, que l'on aura toujours plaisir à lire, de 7 à 77 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
jamiK
  13 août 2019
L'idée du canyon que doit (ou pas) traverser ce régiment est une des idées les plus farfelues des aventures de Lucky Luke ; un montagne conique, comme à Monument Valley, coupée en son milieu par un canyon étroit, comme un camembert coupé en deux, et le régiment de l'armée s'obstine à le traverser plutôt qu'à le contourner. On retrouve un peu l'ambiance de l'excellent 20e de cavalerie, bourré de gags, des dialogues bien écrits avec finesses rhétoriques et références multiples, des caractères de seconds rôles formidables, un Jolly Jumper à la répartie cinglante, des militaires bornés, avec quelques piques pour les immigrés irlandais fiers de leurs coutumes, et évidemment, un Lucky Luke qui doit arrêter une guerre malgré la bêtise de tous les autres protagonistes de cette histoire. Dans la série Lucky Luke, ce qui compte, ce n'est pas la chute de l'histoire (c'est valable aussi pour les aventures d'Astérix), c'est le rythme soutenu, l'enchainement des gags, les idées farfelues sur lesquelles l'intrigue est basée, et plus les idées sont dingues meilleurs est l'album, j'adore ce canyon en forme de camembert coupé en deux, comme j'ai adoré le chien qui hérite d'un quartier chinois, de la petite vieille qui achète du mou pour son chat en menaçant le boucher avec son révolver. Cet épisode fait aussi partie du haut du panier, de la grande période de Goscinny (c'est la même année que le domaine des Dieux avec Astérix), je l'ai lu un millier de fois et je ne m'en lasse toujours pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Morphil
  08 octobre 2021
Un de mes épisodes préférés. Faut dire qu'en qualité de Phil Hippos, je suis un fan d'un certain Jolly Jumper, c'est sûrement le seul cheval qui ne me fait pas peur. Il y a certainement un tas de messages dans Canyon Apache mais j'avoue humblement ne pas les chercher et de me contenter de rire. Alors, en attendant, pour échapper au miel et aux fourmis, on reprend tous en coeur :
I'm a poor lonesome cowboy
and a long way from home ...
Commenter  J’apprécie          190

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   09 mai 2013
COLONEL O'NOLLAN : Il fallait s'y attendre ! C'est l'expédition punitive de notre expédition punitive !! Nous allons faire une expédition punitive pour leur apprendre à ne plus faire d'expéditions punitives après nos expéditions punitives !

(N. B. : Ça ne vous rappellerait pas, par hasard, un scénario connu, et malheureusement bien réel celui-là, entre Israéliens et Palestiniens ?)
Commenter  J’apprécie          152
PtitgateauPtitgateau   16 janvier 2022
Il fallait s'y attendre ! C'est l'expédition punitive de notre expédition punitive !! Nous allons faire une expédition
punitive pour leur apprendre à ne plus faire d'expéditions punitives après nos expéditions punitives.
Commenter  J’apprécie          250
PavlikPavlik   05 octobre 2014
-Un instant ! En tant que représentant des affaires indiennes, ceci me concerne. Cet homme restera ici !
-Ouais, vous, les militaires, vous ne parlez que de fusiller !
-Alors que nous, on va le pendre gentiment !
Commenter  J’apprécie          160
PavlikPavlik   04 octobre 2014
-Les chariots de ravitaillement sont détruits. Ça ne vous inquiète pas ?
-Il reste les mules...d'ailleurs nous ne mangeons que ça depuis des mois...il faudra tout de même que je leur dise d'atteler des bœufs pour le prochain convoi.
Commenter  J’apprécie          110
Fanvin54Fanvin54   18 février 2015
Lucky luke est chargé par le bureau fédéral des affaires indiennes d'éclaircir les raisons pour lesquelles une partie du territoire apache est toujours en guerre. La mission n'est pas de tout repos, Lucky Luke, capturé par les indiens, se retrouvant par exemple badigeonné de miel pour servir de repas aux fourmis. Sixième tome plein d'humour des aventures du poor lonesome cow-boy
Commenter  J’apprécie          50

Lire un extrait
Videos de Morris (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Morris
Morris et Goscinny - Lucky Luke (1971)
autres livres classés : westernVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les albums de Lucky-Luke ( BD).

...................de Dick Digger.

la jambe
la mine d'or
le cheval
la mine d'argent

30 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : MorrisCréer un quiz sur ce livre