AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de PrettyYoungCat


PrettyYoungCat
  09 octobre 2019
D'une écriture rugueuse, sinueuse et allégorique, Toni Morrison nous conte l'histoire de cette petite fille noire que la vie malmène et qui rêve d'avoir les yeux bleus.

Car les yeux bleus appartiennent aux petites filles blanches, celles qui sont dorlotées comme des poupées et aimées.

Mais la laideur est bien souvent dans l'oeil de celui qui regarde et c'est de cela que nous parle Toni Morrison.

Les Noirs subissent tant les humiliations des Blancs qu'ils croient à leur propre laideur. Les Blancs méprisent tout ce qui n'est pas Blanc. Les Métis méprisent les Noirs. Les Noirs propriétaires, mieux nantis, méprisent les Noirs pauvres. Et le mépris devient misère, violence, haine de soi et haine de l'autre.

L'oeil le plus bleu est une fable cruelle qui dépeint l'Amérique raciste dans les années 40. Écrit en 1971, il est son premier roman qui, comme le dit la quatrième de couverture, préfigure ce que sera toute son oeuvre.

Cette auteure me touche et me déstabilise.
Toni Morrison a indéniablement sa patte bien à elle. Une écriture non linéaire, qui réclame de vous toute votre attention. Elle donne à voir des pièces, des angles qui s'assemblent en tableaux qui nous racontent une histoire et qui délivrent un message.

Incontestablement, ce n'est pas une auteure comme les autres et son talent ne se dément pas.
Commenter  J’apprécie          160



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (16)voir plus