AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2344020098
Éditeur : Glénat (08/03/2017)

Note moyenne : 4.37/5 (sur 98 notes)
Résumé :
1940, l'armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s'en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d'aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien A ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
diablotin0
  22 avril 2019
Ce deuxième tome est encore plus émouvant que le premier. Irena nous est ici devenue familière et on ne peut qu'être admirative devant tous les risques qu'elle prend pour sauver le plus d'enfants possible.
Dans la même lignée, dans le même ton que le premier tome, je suis toujours aussi séduite par cette BD qui est très didactique. Cette BD devrait être lue au collège, elle serait sans doute plus parlante que certains textes des manuels scolaires et permettrait peut-être une prise de conscience de certaines absurdités et des violences faites à des populations prises pour cible.
Commenter  J’apprécie          310
Under_the_Moon
  21 février 2019
J'avais hâte de lire la suite d' Irena, qui met en scène le parcours d'une femme polonaise qui a sauvé des enfants juifs du ghetto de Varsovie.
Ce tome-ci se concentre sur le réseau et les différentes personnes qui l'ont aidé dans sa courageuse démarche. On y croise notamment Janus Korczak - dont la "résistance" pendant la guerre avait aussi fait l'objet d'un album, le dernier voyage d'Irène Cohen-Janca. Les auteurs montrent tant l'ingéniosité des stratégèmes pour échappe à la vigilence des SS que l'angoisse d'être découverts.
Et, par le biais d'ellipses, les auteurs gardent les scènes de torture à la Gestapo que nous avions pu voir dans le tome précédent.
La fin est quelque peu énigmatique et renforce l'envie de découvrir lissue de cette histoire!
Commenter  J’apprécie          250
tchouk-tchouk-nougat
  18 avril 2017
Suite à la mort cruelle d'un petit orphelin juif dans le ghetto de Varsovie, Irena décide qu'apporter nourriture et réconfort n'est pas suffisant. Elle va alors élaborer avec quelques personnes de confiance des plans pour faire échapper des enfants de ce sinistre ghetto.
L'histoire continue sur la même lancée que le tome 1.
On alterne cette fois-ci entre les actions pour sauver les enfants et la période où Irena sera captive de la gestapo, soumise à la torture.
Un sujet historique et grave pourtant mis à portée des plus jeunes. Sans embellir l'histoire on arrive à quelque chose de quand même doux et plein d'émotion. Une belle réussite pour cette bande dessinée qui met en avant le parcours de cette résistante, justes parmi les nations, qui sauva 2500 enfants juifs.
Commenter  J’apprécie          240
prune42
  17 septembre 2017
A Varsovie, entre 1942 et 1944, Irena Sendlerowa continue avec le centre citoyen d'aide sociale à sauver des enfants juifs du ghetto de Varsovie, notamment avec l'aide du Vicaire Wieckowicz. Mais il faut user de précautions pour ne pas se faire remarquer, notamment avec les enfants en leur créant une nouvelle identité et quand il faut les faire traverser de l'autre côté. En Octobre 1943, Irena est arrêtée et torturée. Va-t-elle pouvoir s'en sortir cette fois ?
Après la lecture du premier tome d'Irena, quand j'ai appris l'existence du deuxième tome, j'avais très envie de le découvrir pour suivre les aventures de cette jeune femme exceptionnelle qui a mis sa vie en danger pour sauver la vie d'innocents.
J'ai beaucoup aimé ce tome, tout comme le premier, où j'ai retrouvé les personnages que j'avais appréciés précédemment. Ce tome s'attache plus précisément au passage des enfants juifs grâce à des Justes et nous permet de mieux connaître le personnage éponyme.
Cette BD se lit très rapidement et est très intéressante, elle vaut la peine d'être lue et j'attends maintenant avec impatience le troisième tome de Jean-David Morvan.
Je pense que cette BD peut être lue par des collégiens ou des lycéens tout comme par des adultes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Noctenbule
  19 mars 2017
L'histoire est d'autant plus touchante lorsqu'on sait que le personnage de la série a vraiment existé. Irena Sendlerowa, morte en 2008, a été une résistante et une militante. Elle fut l'une des héroïnes de la Seconde Guerre Mondiale en sauvant près de 2 500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. En 1965, elle a été reconnue comme Juste.
Un jour, Jean-David Morvan a lu un article sur cette femme d'exception et il a eu un déclic artistique. Il a décidé alors de créer une série en trois tomes pour raconter l'histoire de cette femme. Pour la mise en place du projet, il c'est entouré de Séverine Tréfouël avec qui il écrit le scénario, de David Evrard pour le dessin et Walter pour la couleur.
Le quatuor poursuit son travail tout en douceur et en délicatesse à la suite du premier tome, le Ghetto. L'histoire touchante de cette femme d'exception dans cette période très difficile est racontée avec avec beaucoup de délicatesse et de sourire. Malgré la dangerosité des actions pour sortir les enfants, tous le monde doit rester optimiste. Les enfants cachés doivent garder le moral car il faut profiter de la vie tant que l'on peut le faire. Irena va elle aussi s'accrocher à l'image de son père dans les moments les plus difficiles pour tenir le coup malgré la souffrance. C'est l'espoir qui guide chacun de leur pas.
Le récit ne nous est pas raconté d'un seul en suivant un fil linéaire. L'histoire est décousue. On découvre d'un côté les actions de tous ceux qui se sont impliqués pour sauver les enfants. Et de l'autre, on suit l'arrestation et les interrogatoires d'Irena. L'imagination pour sortir les enfants discrètement est étonnante et très touchante.
Pour mieux indiquer au lecteur quand se situe l'histoire des jeux de couleurs plus ou moins foncées ou avec un fond noir ou blanc sont utilisés. Des intégrations très bien réalisées avec beaucoup de finesse et d'intelligence. Tout est très bien organisé dans l'ensemble et tout semble cohérent. Les pages se tournent avec curiosité et passion pour découvrir ce qui va se passer. On s'attache à tous ces personnages qui donnent le meilleur d'eux et on espère qu'ils vont arriver à leurs objectifs.
Une bande dessinée intelligente, belle et subtile qui saura plaire tout autant aux enfants qu'aux adultes. Une trilogie qui vous plongera au coeur de l'histoire auprès de gens courageux. Un récit qui saura donner de l'espoir dans une période où les extrêmes prennent de plus en plus de place.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (3)
Sceneario   18 mai 2017
J’ai trouvé le premier volume sans doute plus passionnant car, dans ce nouvel épisode, le récit se résume surtout à une succession d’évasions.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom   12 mai 2017
Les auteurs ont réussi à transcrire le parcours de cette femme d’exception pour un jeune lectorat autour de la dizaine d’années.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   05 avril 2017
Les justes ajoute encore de la dramaturgie et de l'émotion à cette série forte et paradoxalement rafraîchissante.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   19 avril 2017
-Docteur Korzak? Les enfants, ils ont l'air tellement joyeux...
-Vous savez, ici ou ailleurs, on ne vit que dans l'attente de la mort. Et plus elle est proche, plus il faut essayer de s'amuser. Se morfondre à l'idée de sa fin prochaine, c'est comme mourir deux fois.
Commenter  J’apprécie          90
Under_the_MoonUnder_the_Moon   19 février 2019
[...] je n'ai rien à dire à des gens dont la doctrine est d'en assassiner d'autres.
Commenter  J’apprécie          100
boumabouma   10 janvier 2018
-[…] j’ai quelques témoignages concordants à propos d’une terroriste aidant des juifs à s’échapper du ghetto, et qui te ressemble étrangement.
– il paraît qu’on a tous un sosie sur Terre.
Commenter  J’apprécie          10
TakalirsaTakalirsa   25 juin 2017
Quitte à mourir, autant le faire en faisant le bien.
Commenter  J’apprécie          50
LivherynLivheryn   30 mars 2017
La charité humaine n'a pas de religion, Irena.
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Jean-David Morvan (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-David Morvan
Alexandre Nesme a pris le pseudo de Nesmo pour se distinguer de son cousin (Alexis Nesme) lui aussi dessinateur de BD. Jusqu'alors scénarisé par Jean-David Morvan pour des séries de science-fiction dystopsique ("Ronces", "Univernes"), il récidive dans ce registre en dessinant "Méto" (le roman d'Yves Grenet) adapté en trilogie BD par Lylian. Cette aventure carcérale a tout de l'allégorie sur l'enfermement, la prise de conscience, la soif de liberté qui transforme un ado en « young adult »... pile-poil dans le crédo de la collection Log-In de Glénat.
autres livres classés : varsovieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Irena

Comment se nomme le parti d’Hitler ?

Le parti nationaliste
Le parti nazi
Le parti socialiste

13 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Irena, tome 1 de Jean-David MorvanCréer un quiz sur ce livre