AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756004389
47 pages
Éditeur : Delcourt (13/03/2008)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Durant la guerre des tranchées, Amaréo Zamaï, soldat français originaire des colonies, fascine par son comportement durant les assauts. Très loin de ce qui est enseigné durant l'instruction, il aborde le combat en acceptant la mort comme une certitude et non pas comme une éventualité. Relayé dans les pages du journal des tranchées Le Cœur des batailles, sa légende se répand des deux côtés de la ligne de front. A Verdun, sous le feu et dans les entrailles putrides du... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Under_the_Moon
  23 avril 2014
Comme avec le premier tome, nous sommes toujours en 1940. Marvin, le jeune journaliste américain recueille toujours aussi religieusement les souvenirs de guerre de Blaise Boforlant.
Il s'est écoulé seulement 24heures entre la fin du tome 1 et le début du tome 2 , et pendant ces 24heures :
* non, Jack Bauer n'a pas sauvé le monde d'affreux terroristes,
* mais le Maréchal Pétain s'est rendu à l'Allemagne nazie et invite la population française dans son ensemble à faire de même.
Tous les "héros" ont leur part d'ombre, et Pétain vient de dévoiler la sienne.
Par contre, le mystère sur l'ordre d'exécution du soldat "indigène", Amaréo Zamaï reste entier. Et ma frustration de lectrice aussi par la même occasion !
Pas grand-chose ne change dans l'enfer des tranchés : c'est sombre, ça sent la mort et les pauvres types qui se sont engagés sans savoir dans quoi ils s'embarquaient sont atrocement mutilés.Certes, c'est le lot de la Première Guerre mondiale, difficile de faire original, à ceci près qu'avec la boucherie décrite dans cet épisode, les soldats prennent de plus en plus conscience du fait qu'ils ne sont rien de plus que de la chair à canon dans un conflit absurde.
Les scènes sont toujours bien rendues et avec un discours assez viscéral de la part du vieux soldat. Amaréo est toujours dépeint comme un être quasi surnaturel, un goliathe se mouvant comme une panthère, pas du tout loquace (ce qui rend la tâche de mystification plus facile) et dormant 6heures par jours quelques soient les conditions.
Mais ! parce qu'il y en a quand même un : Amaréo tient une promesse qu'il a faite à un lieutenant mort pendant une bataille : il "casse la gueule aux artilleurs". C'est le début des ennuis pour cet indigène vaporeux, mais lesquels??? Suite au prochain tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Yvan_T
  11 novembre 2020
Cet album est le deuxième volet du triptyque "Le coeur des batailles": un récit situé à l'aube de la deuxième guerre mondiale qui, en puisant dans les souvenirs de l'ancien rédacteur du journal du front ("Le coeur des batailles"), plonge le lecteur au coeur même de la première guerre mondiale.
Comme le titre laisse présager, ce second tome nous emmène au coeur de la bataille de Verdun, à l'avant des lignes de front, où sévit une guerre des tranchées sans pitié. Alors que le tome d'introduction reposait essentiellement sur les dialogues savoureux entre le vieux narrateur et son jeune interlocuteur, ce tome-ci est beaucoup plus rythmé et plus sombre. Si j'ai un peu regretté que la justesse des dialogues fasse place à l'horreur de la guerre, j'ai surtout trouvé l'abus de jeux de mots concernant l'homosexualité de Blaise Boforlant dommage. Mais, excepté ce surplus inutile de jeux de mots, une scène d'ouverture légèrement superflue et ces quelques pages qui viennent ralentir le rythme de lecture en reprenant le contenu du journal du front, l'album s'avère à la hauteur de l'excellent premier tome.
Le fil rouge de cette série, qui permet à Morvan de nous faire vivre l'horreur de la guerre, de partager les souvenirs de ce personnage attachant et d'entretenir le suspense de cette trilogie, est toujours aussi efficace. le parcours d'Amaréo Zamaï, soldat originaire des colonies, reste prenant et la narration de ses exploits extrêmement maîtrisée. L'approche de la deuxième guerre mondiale ajoute également un peu de pigment à cet excellent récit qui démontre une nouvelle fois la cruauté, mais également la stupidité des guerres. le dessin d'Igor Kordey ("L'histoire secrète", "Empire", "Smoke"), déjà plus à l'aise lors des scènes de guerre lors du tome d'introduction, gagne donc en efficacité grâce aux nombreuses scènes de batailles.
Vivement la conclusion de cette série !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
doran40
  12 juin 2020
Amareo Zamai est une légende dans les tranchées par son comportement au combat et l' égalité des chances qu'il met en avant même pendant l'assaut. On le découvre grand combattant dans ce tome et on a du mal a apercevoir les raisons pour lesquelles il sera fusillé plus tard. (Début du premier tome ).
Le premier volet de la série était vraiment très bon, celui-ci tient moins en haleine, et on peut aussi mettre en avant un dessin beaucoup moins précis et des personnages tout juste reconnaissables. Les couleurs sont aussi moins bien traitées. Grand dommage pour cette série qui avorte après ce tome et nous dévoilant pas la finalité de l'exécution d' Amareo. Cette série partait vraiment sur de bonnes augures, elle n'a peut-être pas trouvé son public mais laisse du coup beaucoup de lecteurs sur leur faim.
Commenter  J’apprécie          10
adda33
  13 septembre 2020
J'ai trouvé ce tome 2 plus puissant et plus riche. L'enfer de Verdun est admirablement décrit (dessins, récit des combats et des horreurs subies). le fait de mêler au récit le journal des tranchées apporte davantage de texte donc de précision. Autre subtilité : situer l'action en 1940 (le narrateur qui retrace la légende d'Amaréo Zamaï raconte cette histoire à Strasbourg en 1940...).
Commenter  J’apprécie          10
Chiwi
  12 décembre 2013
Au- delà de l'histoire de Zamaï, on a droit à la grande histoire, les pires batailles de la Première Guerre Mondiale. Ici c'est Verdun : des tranchées avec des ennemis qui peuvent se sentir, des artilleurs qui pillonnent même leurs propres soldats, une hiérarchie acceptant le principe d'une boucherie systématique.
Je comprends pourquoi Zamaï a été considéré comme un danger par sa hiérarchie. Sa manière de combattre n'est pas celle d'un soldat, enfin pas celle du bon poilu destiné à servir de chair à canon. Il est en fait un guerrier qui tue à sa façon, qui fait la guerre à son rythme.
Bien sûr l'atmosphère est détendue par l'humour un peu graveleux de Blaise, fait tout à fait étonnant de la part de ce personnage lettré et âgé.
Lien : http://lecturesdechiwi.wordp..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   23 avril 2014
Mamelon d'Haucourt, Perthes-lès-Hurlus, Plessis-Patte-D'oie, La Haute Chevauchée, Ravin des Meurissons, Bois de la Gruerie, La Malmaison, Saillant de Saint-Mihiel, Butte de Tahure, Mont Blond, Main de Massiges, Sainte-Fine…
Tant de noms pittoresques pour se faire casser la gueule, n'est-ce pas ? Combien d'entre nous enterrés dans des villages aux appellations promptes à faire sourire ?
Commenter  J’apprécie          140
Under_the_MoonUnder_the_Moon   23 avril 2014
Des morts-vivants, voilà ce que nous étions. Coincés ans un purgatoire, sans savoir quand viendrait notre tour de passer à la trappe.
Quand la popote arrivait - une ou deux fois par jour, quand elle pouvait passer - notre esprit revivait.
Parce que ça nous permettait de râler contre le goût, qui variait immanquablement entre infect et vomitif.
Commenter  J’apprécie          40
Under_the_MoonUnder_the_Moon   23 avril 2014
La médecine de guerre n'a pas grand-chose à voir avec celle pratiquée en temps de paix, visiblement. Ce qui pet hélas se comprendre.
Commenter  J’apprécie          80
Under_the_MoonUnder_the_Moon   23 avril 2014
L'héroïsme n'est en fait qu'une invention de la littérature de guerre.
Une manière de faire croire au grand public civil que l'homme est conçu pour se combattre. Et donc de légitimer sa présence au front.
Commenter  J’apprécie          40
adda33adda33   13 septembre 2020
Ces anciens militaires de carrière d'avant-guerre - qui avaient choisi la gendarmerie lors de la mobilisation, parce que c'était moins risqué de tirer dans le dos de français déserteurs que dans la face d'allemands conquérants - n'ont pas moufté.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-David Morvan (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-David Morvan
Carthago Adventures T.6 : La Source. De Christophe Bec, Jean-David Morvan et Bernard Khattou. Disponible le 7 octobre 2020.
1996. Harry Feiersinger, le frère du centenaire des Carpates, part à la recherche de Yara, leur soeur, qui a disparu au Brésil. Pour lui, qui est considéré comme l'incapable de la famille, c'est l'occasion rêvée de prouver sa valeur. Sur les traces de Yara, en plein coeur de la forêt amazonienne, Harry et son acolyte London Donovan vont découvrir l'un des secrets les plus précieux du Centenaire des Carpates...
EAN : 9782731624786 https://www.humano.com/album/36647
+ Lire la suite
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Irena

Comment se nomme le parti d’Hitler ?

Le parti nationaliste
Le parti nazi
Le parti socialiste

13 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Irena, tome 1 de Jean-David MorvanCréer un quiz sur ce livre