AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2840558459
Éditeur : Delcourt (18/09/2002)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Un mercenaire polonais mitrailleur précoce, des indiens troués, deux jeunes glandeurs assujettis au Revenu Minimum d'Existence, des miliciens au cerveau de poules hargneuses, un SDF accro aux plugs Fant-Asmaticq 3.6, un chirurgien-chef ayant autopsié l'éthique, une illuminée flashant sur un nain masqué, un narcotrafiquant et ses "locos" de la gâchette, un flic au nom proche de celui d'un chanteur mort et son bras droit beau comme dans un film, un gourou brun adulé p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Lou987
  19 septembre 2017
[Cette critique vaut pour les 4 tomes!]
Quand notre si belle Planète est menacée par la cupidité de l'Homme, rien de tel qu'une bonne BD d'anticipation pour nous remettre les idées en place et, qui sait, peut-être nous ouvrir les yeux… Avec Steven Lejeune au crayon et Jean-David Morvan (scénariste de Sillage) et Stamb à la plume, Trop de Bonheur, ou TDB, est un cycle en 4 tomes dont l'action se déroule en 2049, dans le sud de la France. Ces deux artistes se servent du genre cyberpunk[1]pour dépeindre une société futuriste, dystopique, désespérée, où l'implant sous-cutané produit un bonheur artificiel. Des dessins aux dialogues, l'originalité est la politique de TDB.
> Coup de crayon
Que dire de Steven Lejeune ? Hormis que c'est un gars très sympathique lors des séances de dédicace, et que son coup de crayon est davantage un coup de pinceau et d'encre de chine plus que maîtrisé ? Je pense que ce qui frappe dans son talent, c'est le réalisme de ses traits. J'ai découvert Lejeune avec TDB, et j'ai découvert combien il est attaché aux détails, à la précision: rien n'est hasardeux, rien n'est négligé. Les scènes de combat sont si réussies que l'on se croiraitdevant des effets spéciaux et des cascadeurs. Les visages sont tordus de douleur comme s'il s'agissait de photographies, les corps se contorsionnent comme si on était projeté dans la BD, les émotions défigurent les personnages comme s'ils existaient. Une oeuvre qui dégouline de réalisme, portée très haut par un scénario étonnant.
> Coup de plume
Eh oui, parce que des BD où une créature difforme, effrayante mais attachante, appelée « le Bonheur », symbolise l'incarnation même du bonheur, et de laquelle découle littéralement ce bonheur (une espèce de fluide capturé dans les implants), que tous s'arrachent et qui attise les convoitises, ce n'est pas commun. Jean-David Morvan prouve une nouvelle fois son talent pour la science-fiction avec cette intrigue originale, où les personnages sont plus étranges les uns que les autres, parfois repoussants et extrêmement violents, et parfois surprenants d'empathie, comme ce fameux le Bonheur, dit « Bilou ». de paire avec Stamb, ils décrivent une société en déchéance, à la recherche de son identité dans un contexte où la noirceur et la corruption ont insinué ses moindres parcelles de vie. le désespoir, la fatalité et la mort en sont sans doute les maîtres-mots.
Il est vrai que le cyberpunk n'est pas toujours accessible, il demande un certain goût pour la science-fiction. Pourtant, moi-même Team Fantasy et pas du tout Team Science-fiction, j'ai su apprécier TDB à sa juste valeur. Peut-ête par sa tonalité moralisante, accusatrice ou encore dénonciatrice, peut-être par le traitement original de la technologie et de ses progrès. le fait est que TDB s'adresse à tous les férus de BD, car la réalité qu'elle met en scène n'est peut-être pas si éloignée que cela … ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mikaelunvoas
  02 septembre 2018
Je découvre le premier tome de cette BD "Bilou" dont je n'avais jamais entendu parler et qui semble plutôt prometteuse. Parue en 2002, elle est passée inaperçue et pourtant le Marseille de 2043 qu'elle montre est quand même assez amusant. Une surprise avec des aspects un peu bizarres.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mikaelunvoasmikaelunvoas   02 septembre 2018
C'est un métier Hernan. Le tien c'est de dévisser le silencieux.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean-David Morvan (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-David Morvan
| Festival Quai des Bulles 2018 | Masterclass autour de la collection Conan le Cimmérien de Glénat, avec le dessinateur bruxellois Pierre Alary. Pour nous, il commente des planches de son album "La Reine de la Cote Noire", scénarisé par Jean-David Morvan. Un échange animé par Hervé Beilvaire et Laurent Lefeuvre, enregistré en public lors du festival Quai des Bulles 2018.
Abonne-toi aux podcasts Quai des Bulles sur: ? Cette chaine Youtube ? Soundcloud: https://soundcloud.com/user-479239660 ? iTunes: https://apple.co/2FIbCG3
http://www.quaidesbulles.com/
autres livres classés : cyberpunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Irena

Comment se nomme le parti d’Hitler ?

Le parti nationaliste
Le parti nazi
Le parti socialiste

13 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Irena, tome 1 de Jean-David MorvanCréer un quiz sur ce livre