AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : (01/01/1900)

Note moyenne : 4.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
o Offrir une nouvelle vie à ses enfants après avoir échappé de peu à la mort, Steredenn en rêvait. Mais dès leur arrivée en Bretagne, elle doit se rendre à l’évidence : la malchance la poursuit. La longère que ses grands-parents lui ont laissée en héritage est insalubre et elle se voit contrainte d’accepter l’hospitalité de Gwendal, son nouveau voisin, le temps de trouver une solution. Une proposition très aimable, qui la laisse pourtant mal à l’aise et incertaine. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Artelode
  22 août 2017
Une palette d'émotions, entre douleur et douceur !
Durant huit ans, Steredenn a partagé sa vie avec un homme violent. Entre la première gifle, survenue lors de leur cinquième anniversaire de mariage, et les coups de couteau qui ont failli lui coûter la vie, Stederenn a vécu une véritable descente aux enfers. Si le récit commence à l'hôpital, cette sombre période est évoquée en filigrane tout au long du roman. Paul, son ex-mari et bourreau, n'est présent – véritablement et physiquement – qu'au cours de son procès, mais il emplit l'espace et le temps. Dans les dessins d'Aurégane tout d'abord, puis lors des flashbacks – souvenirs de Steredenn, qui évoquent la montée en puissance de la violence, les différentes phases d'un cycle qui lui a permis d'asseoir sa domination et d'entretenir son emprise : le climat de tension, les humiliations et agressions multiples, les justifications et les lunes de miel… Autant de stratégies pour isoler et affaiblir.
Cette superposition entre le passé et le présent a pour double effet de mettre en lumière certains événements pour nous – lecteurs – et ainsi de mieux comprendre les réactions de Steredenn et, du côté du personnage, de raviver sa souffrance mais aussi de la mettre à distance.
Pourquoi et comment Steredenn a-t-elle pu supporter l'insupportable ? Cette question mérite d'être posée et, il faut bien l'avouer, elle m'a brûlé les lèvres plus d'une fois. Une renaissance n'apporte pas de réponse formatée. C'est de façon délicate et touchante que Rose Morvan, aidée de ses propres personnages (l'avocate, l'employée de l'association, la soeur de Gwendal, l'amie de Steredenn et même ses enfants…) qui semblent également relayer Steredenn dont les mots manquent parfois, nous fait comprendre, à travers la fiction, la dynamique de la violence conjugale. Ce qui est remarquable dans ce récit, c'est qu'il n'est pas moralisateur. Il nous pousse à la réflexion avec une grande douceur.
À plusieurs moments de l'histoire, quelques lignes efficaces de l'auteure dévoilent et saisissent les moments de crise, l'angoisse et le désespoir de la jeune femme.
De telles crises surviennent à des moments improbables, laissant les autres protagonistes dans l'incompréhension et avec un sentiment d'impuissance.
J'ai été particulièrement émue par la force de Steredenn et par l'évolution de sa relation avec Gwendal. Un havre de paix se dessine lentement, remplaçant peu à peu l'horrible toile de fond par l'espoir d'un recommencement, d'une vie nouvelle que la jeune femme est bien décidée à croquer à pleines dents. de nombreuses scènes – petites bulles salvatrices et protectrices, moments de vie doux et pétillants de la vie quotidienne – permettent une vraie respiration. Steredenn est portée par les sourires et les rires de ses enfants et par l'attention particulière que lui porte Gwendal – personnage masculin très attachant. Certes, celui-ci ne comprend pas tout. Pas tout, tout de suite. Et pour cause, l'histoire de la jeune femme lui parvient par bribes, parfois même de la bouche des enfants. Il lui manque parfois les clés essentielles et il lui faudra du temps pour assembler les pièces du puzzle. Mais il possède une véritable intelligence des situations. En dépit du caractère inédit des moments vécus, en dépit de ses maladresses et de ses failles, il apprend et cherche des solutions, consciemment ou inconsciemment. Toujours avec un comportement vrai et une honnêteté qui a le don de déstabiliser la jeune femme, si peu habituée à de telles qualités…
Le titre du roman est très bien choisi car il évoque un processus plus qu'un état, ce qui correspond tout à fait à l'esprit du roman. L'immobilisme n'entre pas, en effet, dans le portrait de Steredenn. J'ai aimé cette renaissance qui m'est apparue, finalement, comme une renaissance plurielle. du côté de Steredenn, il s'agit de la reconquête de soi – physique, affective et psychologique. Artistique aussi, car elle est illustratrice de livres pour enfants. le roman peut également et dans le même temps se lire comme la renaissance de plusieurs personnages : celle de Steredenn, bien sûr, mais aussi celle de ses enfants ou de Gwendal. Sans compter la fin que je ne dévoilerai pas…
La plume de l'auteure, juste et subtile, nous emmène loin des traditionnels clichés. La fiction permet à la fois d'aborder un sujet difficile – celui de la violence conjugale – et, de façon assez inattendue, de prendre une certaine distance – presque apaisante. Tout cela grâce à une écriture fluide, une architecture du récit parfaitement maîtrisée et un délicat dosage des dits et des non-dits. le roman est totalement prenant.
"Une renaissance" est une jolie découverte et je ne peux que vous conseiller de lire cette histoire qui serre et ouvre le coeur à la fois, sans jamais tomber dans la facilité. Les thèmes de la descente aux enfers et de la reconstruction, thèmes littéraires par excellence, en font un récit poignant que chacun – femme ou homme – est libre de s'approprier, à sa manière. Hommage aux femmes victimes de violence conjugale, il est aussi un hymne à l'amour, à l'enfance, à l'espoir et au rêve.
Un COUP DE COEUR pour ce roman empreint d'une infinie tendresse.
Lien : http://lecalepindunelectrice..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sonianoe
  20 août 2017
Je voudrais remercier en premier lieu, Rose Morvan, pour la confiance de m'avoir confié , le sp d'une Renaissance, dont voici ma chronique .

Nous faisons la connaissance de Steredenn, sur son lit d'hôpital, avec un réveil pour le moins douloureux.

De suite, malgré ses blessures profondes, Steredenn, pense à ses filles Aurégane et Aziliz ! ou sont elles ??? qui les gardent ?? qui les rassurent ?? nous le savons très vite grâce au médecin qui s'occupe d'elle et de son rétablissement, au vue des blessures causées par Paul son mari ignoble .

Il y a aussi son avocate Mme Jousset et son assistante sociale Mme Sciaux qui l'entourent et la rassurent , elle doit guérir de ses profondes blessures dans un premier temps et se reconstruire avec ses filles qui l'attendent. Notre héroïne a du mal à concevoir qu'on l'aide sans contrepartie, chose que Paul exigeait à chaque fois.

Quelques mois plus tard, nous retrouvons Steredenn et ses enfants, sur une route de Bretagne , en pleine nuit, et la malchance qui ne semble pas la quitter, avec un pneu crevé . C'est sans compter sur le merveilleux destin, qui met sur sa route Gwendal Louar. Un homme prêt à lui rendre service sans contrepartie. Malgré tout, Steredenn méfiante et lucide sur le pouvoir “des hommes”, ne comprend pas qu'on puisse l'aider une fois de plus sans rien exiger d'elle !

Il faut dire que les années passées avec Paul, ont été horribles, douloureuses, et l'ont marqué au plus profond de son être. Non, un homme ne peut pas être foncièrement gentil et avenant, elle l'a appris à ses dépens avec Paul qui en a fait son punching ball pendant  8 longues années, la ramenant à l'état avilissant d'une femme battue torturée à la limite du possible.

Comme le commun des mortels, la lecture peut nous mener à se poser la question suivante : “ pourquoi rester avec un homme qui vous bat et vous traite mal et vous fait souffrir” ??? La réponse que nous souhaitons tous au regard du récit de l'auteure , n'est pas une évidence, rien n'est simple, lorsque l'homme qui vous bat, vous as isolé de tous, et de tout le monde , vous vous retrouvez vite au prise d'un engrenage sans fin ……

Malgré tout, grâce à la plume subtile de l'auteure, Steredenn se bat corps et âme, pour que ses enfants et elle même ne connaissent plus cette spirale infernale.

Nous découvrons une Steredenn combative, pugnace, louve avec ses enfants , les protégeant , elle n'accorde pas facilement sa confiance , ne s'attache pas, elle contrôle à sa manière, sa vie, ainsi que le choix qu'elle a fait de s'isoler dans sa Bretagne natale, dans la longère héritée de ses grands parents .

Le récit de Mme Rose Morvan notre auteure, est fluide et délicat, les mots employés sont justes et efficaces, devant la gravité du sujet abordée. La lecture de ce récit devient vite addictive, nous tournons les pages afin de connaître et savoir, le vécu de l'aventure de cette famille, que rien n'épargne, mais qui trouve en Gwendal une épaule rassurante et bénéfique pour tous.

Découvrez sans tarder, l'histoire de ce couple : Steredenn et Gwendal, vous transporteront dans un maelstrom d'émotions ….. L'attachement est profond , l'amour est présent .

Ce récit m'a touché au plus haut point, car je défends farouchement “la violence faites aux femmes” au sein d'association d'aide, vous dire qu'il faut aider ses femmes et souvent les enfants aussi est un euphémisme, oui c'est un combat de chaque jour, oui il faut changer les codes, les lois, afin que ses femmes ne se retrouvent pas souvent seules devant la bureaucratie et l'intolérance “populaire” du citoyen lambda ……..
Merci encore une fois pour ce récit fort d'un combat titanesque , que ce couple entreprend ! Lisez ce roman, il inspire l'espoir, la gagne , le projet d'une vie meilleure .
Lien : http://petitediscussionentre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pioucorinne
  13 mars 2019
Ce n'est pas dans mon habitude de lire des romances mais de temps en temps ça ne fait pas de mal surtout quand c'est bien écrit et c'est le cas ici.
Je me suis attachée à Steredenn, c'est une femme blessée qui arrive avec ses enfants en Bretagne, elle est hantée par un passé douloureux.
Steredenn est une femme courageuse mais elle garde des séquelles de sa vie d'avant son arrivée dans son nouvel environnement.
Et puis il y a Gwendal ... quelle sera leur histoire ?
Lien : http://theflyingbookmark.blo..
Commenter  J’apprécie          10
emiliefreddy
  27 juillet 2015
Une histoire bouleversante sur un fait divers qui touche encore beaucoup de femmes malheureusement et la question qu'on est en droit de se poser face à ces victimes c'est "comment se reconstruire après ça ?"
Lien : http://lirecestrefuserdemour..
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : violences conjugalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marie de France

En quel siècle Marie de France voit-elle le jour?

Xe
XIIe
XIVe
XVe

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Marie de FranceCréer un quiz sur ce livre