AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gérard Marcantonio (Traducteur)
EAN : 9782253119005
864 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (02/05/2007)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 679 notes)
Résumé :
Juillet 1209: dans la cité de Carcassonne, Alaïs, dix-sept ans, reçoit de son père un manuscrit censé renfermer le secret du Graal. Bien qu’elle n’en comprenne ni les symboles ni les mots, elle sait que son destin est d’en assurer la protection et de préserver le secret du labyrinthe, né dans les sables de l’ancienne Égypte..

Juillet 2005 : lors de fouilles dans des grottes, aux environs de Carcassonne, Alice Tanner trébuche sur deux squelettes et déc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (91) Voir plus Ajouter une critique
Ode
  08 février 2013
« Au centre du labyrinthe est l'illumination. Au centre du labyrinthe réside l'entendement. »
Le labyrinthe est un élément fort de la symbolique religieuse médiévale, que l'on retrouve sur le dallage de certaines cathédrales, comme à Chartres, pour guider les pas des pèlerins. Lien entre l'homme et le divin, il fut notamment l'expression de la perfection, du cosmos, du chemin spirituel, de la connaissance, du voyage, voire de l'errance, donc du mal...
Dans ce roman situé en pays cathare, le labyrinthe sert de fil conducteur à une énigme reliant le Moyen Âge et l'époque contemporaine, sur le thème de la quête du Graal. Selon un procédé assez répandu, la narration alterne entre les deux époques, chacune centrée sur une figure féminine : Alaïs Pelletier, habitante de Carcassonne au XIIIe siècle, dépositaire de secrets ancestraux, et Alice Tanner, archéologue amatrice qui fait en 2005 une mystérieuse découverte dans une crypte creusée dans les monts Sabarthès.
Il n'est pas surprenant d'apprendre que l'auteur britannique Kate Mosse habite Carcassonne : cela se sent dans la précision de son récit, émaillé d'expressions en langue d'Oc. L'intrigue exploite la richesse historique de la région et repose sur un des principes de la doctrine cathare, à savoir la métempsycose : l'âme enfermée dans un corps terrestre se réincarne au gré de morts successives. Ainsi pourra-t-on faire le lien entre les deux héroïnes du roman.
Pour ma part, J'ai préféré Alaïs à Alice, car le récit médiéval sonne plus juste que l'action contemporaine qui pâtit de "méchants" un peu trop caricaturaux. Et même si le secret du Graal pousse l'ésotérisme hors des limites de la vraisemblance, cette lecture m'a fait passer un très bon moment en ouvrant mon esprit à d'autres perceptions.
"Labyrinthe" n'est pas un dédale de mots. C'est un roman historique bien construit qui permet de rafraîchir ses connaissances sur les rites et croyances cathares, tout en donnant envie de (re)visiter Carcassonne et sa région.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
missmolko1
  28 juin 2013
C'est après avoir vu la série télé que j'ai eu envie de découvrir le roman. J'avais aimé l'intrigue et surtout aimé redécouvrir Carcassonne et Montségur que j'ai visité, il y a une bonne dizaine d'années.
J'avais lu des livres de Kate Mosse précédemment et j'avais aimé les intrigues et le coté mystérieux, voir fantastique et avec Labyrinth (sans e car j'ai fait ma lecture en anglais) j'ai retrouvé les mêmes ficelles qui font un excellent romans.
Par contre je suis d'accord avec certaines critiques, il y a des passages un peu long, notamment des descriptions mais le mystère de l'intrigue rend le roman captivant. J'ai beaucoup aimé l'histoire d'Alais, découvrir sa vie et apprendre ou me remémorer des choses sur les Cathares.
Commenter  J’apprécie          421
Witchblade
  12 août 2020
Il s'agit du premier tome de la série. Je l'avais commencé avec le tome 2 (« Sépulcre ») eu lors d'un échange. Je remercie Pat0212 pour me l'avoir pioché pour Février, elle m'aide ainsi à le sortir de ma pal. J'avais beaucoup apprécié la lecture de Sépulcre, d'où mon achat du 1 et du 3. Mais il est grand temps que j'arrive à finir mes trilogies en attente.
Si je me souviens bien, les trois tomes sont construits de la même façon. Ils se déroulent dans la région de Carcassonne mais ne concernent pas les mêmes époques ni les mêmes personnages. Donc ça ne dérange pas qu'ils soient lus séparément et dans le mauvais ordre. le style de l'auteure est toujours aussi agréable et fluide. Nous commençons cette histoire par la période la plus ancienne, juillet 1209, où le temps est aux guerres de religion même en pays d'oc. le Nord veut lui imposer son français et sa religion… Étant de cette région, je suis surprise d'apprendre ça dans un roman (à moins que je ne m'en souviens plus du temps de l'école…). Grâce à des chapitres assez courts, les pages défilent donc assez vite. Nous alternons ensuite entre les deux périodes, juillet 1209 sur les traces d'Alaïs et juillet 2005 avec Alice. Cette alternance amène un rythme soutenu dans la narration et les évènements s'ensuivent rapidement. On n'a pas le temps de s'ennuyer, que ce soit avec Alaïs qu'Alice. Malgré cela, vers le milieu du roman, l'histoire m'a paru longue et ne plus être aussi claire qu'au début. le tome 2 a été lu en 3 jours, ça ne sera pas le cas pour celui-ci malgré un début très intéressant. Je m'y perds avec ces religions, ces noms et guerres… En prime, j'ai vraiment du mal avec les rivalités au sein d'une même famille, surtout quand ça apporte autant de désastres au seul bénéfice de certaines personnes. J'ai également beaucoup de mal avec les guerres de religion ; sous couvert de conversion, ils trucidaient, brûlaient des villes entières et volaient tout ce qu'ils pouvaient, que ce soient les « saints hommes », que les soldats ou les mercenaires. Il me tardait d'arriver au bout de cette histoire car je voulais connaître l'avenir d'Alaïs et d'Alice mais trop de passages m'insupportaient et ralentissaient ma lecture. Ce tome a une curieuse fin à laquelle je ne m'attendais pas.
Comme vous l'aurez compris, ce premier tome n'aura été qu'une bonne lecture malgré tout et qu'il me tardait de finir. Je me rends compte que maintenant, j'ai vraiment du mal quand certaines lectures durent plus de 4 jours...Je lirais quand même le tome 3 pour connaître le dernier duo de personnages créé par cette auteure avec son contexte historique.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
seshat123
  26 mars 2016
« Trois secrets. Deux femmes. Un Graal. »
1209, Carcassonne, en pays cathare, Alaïs Pelletier , 17 ans, reçoit de son père la mission de protéger un manuscrit secret sur la quête du Graal.
2005, Alice Tanner, lors de fouilles archéologiques près de Carcassonne, découvre une grotte où gisent deux squelettes. La narration de « Labyrinthe » alterne les deux époques, le récit des deux héroïnes.
Écriture érudite, plume au vocabulaire riche, ce roman est un pavé qui se déguste doucement. L'auteure y manie la langue d'oc, le vocabulaire attenant au moyen-âge avec une maîtrise remarquable. Kate Mosse, forte sans aucun doute d'un travail substantiel sur le sujet, nous plonge littéralement en pays cathare bercé par la musique de la langue d'oc.
Si le roman est multiple, à la fois thriller ésotérique, policier et roman historique, personnellement j'ai surtout apprécié son caractère historique. L'auteure a su retenir toute mon attention grâce aux nombreux éléments, aux détails, et ils sont foisonnants, liés à la vie de Carcassonne pendant la croisade contre les cathares. Captivée, j'ai même regretté parfois que Kate Mosse ne détaille pas plus encore leurs croyances, us et coutumes. Aaaah les cathares, sujet propice à tous les mythes et légendes : le Graal, le trésor perdu, les sociétés secrètes... Sachez que le ciment de ce roman est le surnaturel - par exemple le lien entre les deux époques et les deux femmes - donc si vous y êtes totalement réfractaire cela risque de gâcher votre lecture. « Labyrinthe » reste un thriller tout de même car l'action, les combats ne manquent pas. le lecteur craint plusieurs fois pour la vie des deux héroïnes, pas franchement épargnées par l'auteure.
J'ai trouvé l'histoire à notre époque moins captivante, les chapitres m'ont semblé moins « travaillés », certains personnages secondaires caricaturaux. J'ai aussi regretté que la lecture dans son ensemble ne soit pas plus homogène, les rythmes des deux récits sont différents, plus de descriptions pour le moyen-âge, plus d'action pour notre époque.
Pour conclure, je vous conseille le cheminement du « Labyrinthe » de Kate Mosse, une plongée captivante chez les cathares, de l'action, du mystère et des secrets, un très joli portrait de deux femmes à travers les siècles. Des deux héroïnes, j'ai surtout aimé suivre Alaïs, attachante, assez moderne de par sa détermination mais avant tout terriblement courageuse, voire même un peu casse-cou. Allez, chevauchez vous aussi votre destrier, la balade en sa compagnie ne manque pas de charme !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Dionysos89
  02 juillet 2012
Enième thriller ésotérique sur trame de fond médiévale pendant les années 2003-2006, Labyrinthe se veut plus original sur plusieurs points de vue.
Tout d'abord, ce roman a pour principal ingrédient le Graal là encore (attention l'auteur assure avoir écrit son roman avant la sortie du Da Vinci Code donc stoppons les comparaisons), mais cette fois-ci teinté de catharisme et sur fond de croisade. Bon choix pour happer le public, la romancière britannique Kate Mosse (aucun rapport avec Kate Moss, sa compatriote mannequin) centre son intrigue sur deux femmes, fortement liées mais à plusieurs centaines d'années de distance : une au passé (au Moyen Âge), une au futur.
C'est sûrement là que le bât blesse, assurément, dans ce labyrinthe des temps. Loin de fustiger l'auteur sur son style, sur lequel je ne trouve rien à redire de spécial, c'est plutôt le rythme adopté et entretenu par l'alternance entre présent et passé qui pêche selon moi. D'un côté, on sent bien que les deux sont liés, à la fin ils se confondent même presque, mais d'un autre, le rythme narratif en devient saccadé, peu clair et un peu lassant, surtout pour un roman relativement court finalement.
De très bonnes idées donc, même si l'ensemble surfe sur une vague qui s'est quelque peu tarie depuis quelques années (un retour est sûrement prévu pour les prochaines années...), mais qui sont desservies par des choix narratifs difficiles à justifier ou tout simplement mal utilisés. Une déception pour moi, même si l'érudition que l'on devine derrière est toujours appréciable, mais est-ce ce qu'on demande à un tel ouvrage ? Question qui sera toujours en débat finalement...
À noter qu'un téléfilm adaptant ce roman est censé avoir été tourné l'année dernière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
KATE92KATE92   01 mars 2012
« Un sentiment de détresse la saisit ; le chagrin se referma sur son coeur comme un poing. C'est ici qu'il repose. C'est ici qu'elle l'avait pleuré. Deux lignes de bronze frappées d'une inscription marquaient l'endroit où s'était tenu un bâtiment. S'accroupissant, Alice apprit qu'il s'agissait de la chapelle du Château comtal, dédiée à Santa-MariaSainte-Marie. Il n'en subsistait rien. Désorientée par la puissance de ses émotions, elle secoua la tête. Le monde qui avait existé huit siècles auparavant sous ce ciel azuréen affleurait sous la réalité d'aujourd'hui. La sensation d'une présence derrière son épaule était très forte, comme si les frontières du temps se dissolvaient peu à peu. Paupières closes, elle occulta les couleurs, les bruits et les formes du monde contemporain, afin d'imaginer les gens qui avaient vécu en ces lieux, de mieux entendre ce qu'on voulait lui transmettre. Il y faisait bon vivre, autrefois. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
KATE92KATE92   01 mars 2012
« Je me suis efforcé de tenir les promesses que je t’ai faites. L’une est tenue, l’autre non exaucée. Jusqu’à ce jour. Depuis quelque temps, je te sens près de moi. Ce temps qui était nôtre va bientôt revenir. Tout l’indique. Bientôt la grotte sera rouverte. Je le sais. Cette réalité me cerne de tous côtés. Et le livre si longtemps préservé sera, lui aussi, retrouvé. L’homme fait une nouvelle pause et prend son verre. Ses yeux sont brouillés de souvenirs, mais le guignolet fort et sucré le revigore. Je l’ai trouvé. Finalement. Et je me dis à présent : si tu lui donnes le livre, lui semblera-t-il familier ? Son souvenir est-il gravé dans sa chair et dans ses os ? Se rappellera-t-elle sa couverture aux couleurs chatoyantes ? Et si, une fois défaits les nœuds qui le tiennent refermé, elle l’ouvre doucement pour n’en pas altérer le fragile vélin, se souviendra-t-elle des mots qui, depuis des siècles, résonnent comme un écho ? Alors que ma vie arrive à son terme, je prie pour avoir l’heur de réparer mes torts, de connaître enfin la vérité. Car seule la vérité me libérera. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
KATE92KATE92   01 mars 2012
« Alice comprend que la tâche lui est échue de parachever ce qui a été commencé huit siècles plus tôt. A l’instar d’Alaïs, elle s’avise aussi que le véritable Graal réside en l’amour transmis de génération en génération, de père en fils, de mère en fille. Que la vérité est en nous. Dans les pierres et la roche, dans le cycle changeant des saisons de montagne. Qu’à travers les histoires partagées du passé, nous ne mourrons jamais. Alice n’est pas convaincue de pouvoir traduire tout cela en mot. Au rebours de Sajhë, elle n’a ni la faconde du conteur, ni ses talents d’écrivain. Elle se demande si le message dont elle est dépositaire ne se situe pas au-delà du dicible, qu’on le nomme Dieu ou simplement Foi. Peut-être le Graal est-il une vérité trop vaste pour être exprimée ou simplement associée à des contingences temporelles ou spatiales par un truchement aussi fluctuant que le langage. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
OdeOde   19 février 2013
Alaïs se tenait sur les murs de la citadelle de Montségur, silhouette gracile et esseulée dans son épais manteau d'hiver. La beauté lui était venue avec le passage des ans. Si mince qu'elle fût, la grâce se reflétait dans son visage, son port de tête, son maintien. Elle regarda ses mains : dans la lumière matinale, elles semblaient bleutées, presque translucides.
Des mains de vieille femme.
Alaïs sourit. Vieille, non. Plus jeune que son père quand la mort l'avait emporté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
OdeOde   09 février 2013
Alaïs n'avait jamais quitté les terres du vicomte Trencavel et, partant, avait grand-peine à se représenter les grandes ville du Nord, comme Paris, Amiens ou même Chartres, ville où sa mère avait vu le jour. Pour elle, ce n'était que des noms sans couleur ni saveur, aussi rudes que la langue qui s'y parlait, la langue d'oïl. Mais même sans le comparer, elle ne pouvait imaginer plus beau pays que celui, pérenne et intemporel, de la région de Carcassonna.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220

Videos de Kate Mosse (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kate Mosse
La romancière britannique Kate Mosse salue la Galerne et présente son nouveau roman, "La Cité de larmes" (Sonatine éditions) qui plonge le lecteur au coeur des tourments de l'Histoire de France pendant les Guerres de Religion.
autres livres classés : catharesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La Cité de Feu, de Kate Mosse

Quel est le surnom de Marguerite Joubert?

Chaton
Minou
Maggie

26 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : La Cité de feu de Kate MosseCréer un quiz sur ce livre

.. ..