AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Labyrinthe (37)

Ode
Ode   08 février 2013
Alaïs se rapprocha. La lumière des chandelles dansait dans sa prunelle.
« L'histoire commence en terre d'Egypte, il y a de cela plusieurs milliers d'années. C'est l'histoire véridique du Saint-Graal. »
Commenter  J’apprécie          230
Ode
Ode   19 février 2013
Alaïs se tenait sur les murs de la citadelle de Montségur, silhouette gracile et esseulée dans son épais manteau d'hiver. La beauté lui était venue avec le passage des ans. Si mince qu'elle fût, la grâce se reflétait dans son visage, son port de tête, son maintien. Elle regarda ses mains : dans la lumière matinale, elles semblaient bleutées, presque translucides.
Des mains de vieille femme.
Alaïs sourit. Vieille, non. Plus jeune que son père quand la mort l'avait emporté.
Commenter  J’apprécie          210
Ode
Ode   09 février 2013
Alaïs n'avait jamais quitté les terres du vicomte Trencavel et, partant, avait grand-peine à se représenter les grandes ville du Nord, comme Paris, Amiens ou même Chartres, ville où sa mère avait vu le jour. Pour elle, ce n'était que des noms sans couleur ni saveur, aussi rudes que la langue qui s'y parlait, la langue d'oïl. Mais même sans le comparer, elle ne pouvait imaginer plus beau pays que celui, pérenne et intemporel, de la région de Carcassonna.
Commenter  J’apprécie          200
Ode
Ode   25 février 2013
Au centre du labyrinthe est l'illumination. Au centre du labyrinthe réside l'entendement. Alice se prit à songer aux pèlerins chrétiens sur le Chemin de Jerusalem, dans la nef de la cathédrale de Chartres, suivant les spirales décroissantes du labyrinthe pour y trouver l'illumination.
Ici, dans le labyrinthe du Graal, la lumière dans toute son acception se trouvait au cœur des choses.
Commenter  J’apprécie          190
KATE92
KATE92   01 mars 2012
« Un sentiment de détresse la saisit ; le chagrin se referma sur son coeur comme un poing. C'est ici qu'il repose. C'est ici qu'elle l'avait pleuré. Deux lignes de bronze frappées d'une inscription marquaient l'endroit où s'était tenu un bâtiment. S'accroupissant, Alice apprit qu'il s'agissait de la chapelle du Château comtal, dédiée à Santa-MariaSainte-Marie. Il n'en subsistait rien. Désorientée par la puissance de ses émotions, elle secoua la tête. Le monde qui avait existé huit siècles auparavant sous ce ciel azuréen affleurait sous la réalité d'aujourd'hui. La sensation d'une présence derrière son épaule était très forte, comme si les frontières du temps se dissolvaient peu à peu. Paupières closes, elle occulta les couleurs, les bruits et les formes du monde contemporain, afin d'imaginer les gens qui avaient vécu en ces lieux, de mieux entendre ce qu'on voulait lui transmettre. Il y faisait bon vivre, autrefois. »
Commenter  J’apprécie          130
KATE92
KATE92   01 mars 2012
« Alice comprend que la tâche lui est échue de parachever ce qui a été commencé huit siècles plus tôt. A l’instar d’Alaïs, elle s’avise aussi que le véritable Graal réside en l’amour transmis de génération en génération, de père en fils, de mère en fille. Que la vérité est en nous. Dans les pierres et la roche, dans le cycle changeant des saisons de montagne. Qu’à travers les histoires partagées du passé, nous ne mourrons jamais. Alice n’est pas convaincue de pouvoir traduire tout cela en mot. Au rebours de Sajhë, elle n’a ni la faconde du conteur, ni ses talents d’écrivain. Elle se demande si le message dont elle est dépositaire ne se situe pas au-delà du dicible, qu’on le nomme Dieu ou simplement Foi. Peut-être le Graal est-il une vérité trop vaste pour être exprimée ou simplement associée à des contingences temporelles ou spatiales par un truchement aussi fluctuant que le langage. »
Commenter  J’apprécie          120
KATE92
KATE92   01 mars 2012
« Je me suis efforcé de tenir les promesses que je t’ai faites. L’une est tenue, l’autre non exaucée. Jusqu’à ce jour. Depuis quelque temps, je te sens près de moi. Ce temps qui était nôtre va bientôt revenir. Tout l’indique. Bientôt la grotte sera rouverte. Je le sais. Cette réalité me cerne de tous côtés. Et le livre si longtemps préservé sera, lui aussi, retrouvé. L’homme fait une nouvelle pause et prend son verre. Ses yeux sont brouillés de souvenirs, mais le guignolet fort et sucré le revigore. Je l’ai trouvé. Finalement. Et je me dis à présent : si tu lui donnes le livre, lui semblera-t-il familier ? Son souvenir est-il gravé dans sa chair et dans ses os ? Se rappellera-t-elle sa couverture aux couleurs chatoyantes ? Et si, une fois défaits les nœuds qui le tiennent refermé, elle l’ouvre doucement pour n’en pas altérer le fragile vélin, se souviendra-t-elle des mots qui, depuis des siècles, résonnent comme un écho ? Alors que ma vie arrive à son terme, je prie pour avoir l’heur de réparer mes torts, de connaître enfin la vérité. Car seule la vérité me libérera. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Vance
Vance   10 avril 2010
Le Temps perdu ne se retrouve jamais (proverbe occitan).
Commenter  J’apprécie          80
raynald66
raynald66   03 février 2015
Les légendes associées à Montségur, le Mont sûr, sont légion.
Certains l'érigent en temple solaire, d'autres allèguent que Wagner l'associa
au mont Munsalvaesche, demeure du Saint Graal, dans son oeuvre majeur,
Parsifal, allant jusqu'à prétendre que le Graal s'y trouve encore
Commenter  J’apprécie          70
raynald66
raynald66   04 février 2015
- Alors d'ou provient l'idée selon laquelle le Saint-Graal serait la coupe dans laquelle aurait bu le Christ, au cours de la Cène ?

- D'un autre écrivain nommé Robert de Boron. Il écrivit un poème en vers,
Joseph d'Arimathie, entre le Perceval de Troyes et 1199.
Non content de tenir le Graal pour le calice de la Cène qu'il mentionne Sang Real,
il en fait aussi le récipient pour recueillir le sang du Christ sur la croix.
En français moderne, le Sang Real, ou Réel, le Sang Royal
Commenter  J’apprécie          60




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

    Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

    seul
    profond
    terrible
    intense

    20 questions
    1182 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre