AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Dionysos89


Dionysos89
02 juillet 2012
Enième thriller ésotérique sur trame de fond médiévale pendant les années 2003-2006, Labyrinthe se veut plus original sur plusieurs points de vue.
Tout d'abord, ce roman a pour principal ingrédient le Graal là encore (attention l'auteur assure avoir écrit son roman avant la sortie du Da Vinci Code donc stoppons les comparaisons), mais cette fois-ci teinté de catharisme et sur fond de croisade. Bon choix pour happer le public, la romancière britannique Kate Mosse (aucun rapport avec Kate Moss, sa compatriote mannequin) centre son intrigue sur deux femmes, fortement liées mais à plusieurs centaines d'années de distance : une au passé (au Moyen Âge), une au futur.
C'est sûrement là que le bât blesse, assurément, dans ce labyrinthe des temps. Loin de fustiger l'auteur sur son style, sur lequel je ne trouve rien à redire de spécial, c'est plutôt le rythme adopté et entretenu par l'alternance entre présent et passé qui pêche selon moi. D'un côté, on sent bien que les deux sont liés, à la fin ils se confondent même presque, mais d'un autre, le rythme narratif en devient saccadé, peu clair et un peu lassant, surtout pour un roman relativement court finalement.
De très bonnes idées donc, même si l'ensemble surfe sur une vague qui s'est quelque peu tarie depuis quelques années (un retour est sûrement prévu pour les prochaines années...), mais qui sont desservies par des choix narratifs difficiles à justifier ou tout simplement mal utilisés. Une déception pour moi, même si l'érudition que l'on devine derrière est toujours appréciable, mais est-ce ce qu'on demande à un tel ouvrage ? Question qui sera toujours en débat finalement...
À noter qu'un téléfilm adaptant ce roman est censé avoir été tourné l'année dernière.
Commenter  J’apprécie          230



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (19)voir plus