AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782081419971
320 pages
Flammarion (03/04/2019)
3.61/5   48 notes
Résumé :
Haïti, fin du XVIIe siècle.
Alex, sa soeur et sa mère sont vendus comme esclaves. […]
La vie trépidante du père d'Alexandre Dumas, entre révolte des esclaves haïtiens et pré-Révolution française.
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,61

sur 48 notes
5
3 avis
4
10 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ziliz
  25 mars 2019
Dans la famille Dumas, on connaît :
- Alexandre, le fils, auteur de 'La Dame aux camélias' ;
- Alexandre, le père, auteur (ou co-auteur avec Auguste Maquet) des 'Trois mousquetaires'.
Grâce à cet ouvrage, je viens de découvrir leurs ascendants :
- le grand-père, Thomas Alexandre (dit Alex), né en 1762 à Saint-Domingue ;
- l'arrière grand-père, Antoine Davy, marquis de la Pailleterie, noble normand qui acheta à Saint-Domingue l'esclave Marie Cessette (née en Afrique, où elle portait le nom de Doumah) pour son usage personnel intime, lui fit deux enfants (Alex et Rose), mais 'oublia' de l'épouser et de l'affranchir. Cette étourderie lui permit de les revendre, elle et leurs enfants, quand il eut besoin d'argent.
Voilà pour les premières pages du livre. Reste à savoir comment, dans une famille, on peut passer d'esclave à écrivain en quelques décennies.
Indice : les Lumières et la Révolution française sont passées par là, mais Alex a quand même dû 'se battre'.
Destinée aux adolescents, cette biographie romancée est aussi agréable à lire que didactique. Elle plaira aux amateurs de romans d'aventure et à ceux qui s'intéressent à l'Histoire.
La jeunesse d'Alex illustre bien les propos de l'auteur Wilfried N'Sondé (à propos de son ouvrage 'Un océan, deux mers, trois continents'). Il n'était à l'époque pas choquant de vendre des humains, y compris sa femme/maîtresse et ses enfants, considérés par les hommes comme leurs possessions et donc comme des marchandises...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
ordinary_reader
  23 mai 2021
Un ouvrage à destination des collégiens, dès 12 ans (5e).
Alex se croyait tout à fait libre et protégé sur son île jusqu'à ce qu'il soit vendu, avec sa mère et sa soeur, comme "esclave" à un planteur noble de Saint-Domingue. Après moultes péripéties, il apprendra finalement la destinée à laquelle il est promis, celle que son père souhaite surtout qu'il embrasse...
Une biographie romancée sur le grand-père d'Alexandre Dumas "fils" qui remplit honnêtement son objectif, celui d'être non seulement instructive mais aussi abordable pour la cible visée. le contraste entre la vie d'Alex en captivité et sa deuxième existence (mondaine et parisienne) est bien mis en évidence, ainsi que ses réflexions intérieures.
Le scénario est vivant et la plume fluide, mais le rythme un peu précipité sans doute. Pour moi, une lecture plaisante mais sans plus.
Commenter  J’apprécie          240
maevedefrance
  21 avril 2019
D'Alexandre Dumas, vous connaissez surtout l'oeuvre, des Trois Mousquetaires en passant par le Comte de Monte Cristo, et l'oeuvre de son fils pour La dame aux camélias. Mais sans doute ignorez-vous tout de ses origines. Christel Mouchard se lance sur la trace de ses ancêtres...
J'avoue, je savais qu'Alexandre Dumas était métisse. C'est d'ailleurs une Antillaise qui me l'a appris il y a quelques années, parce que personne ne nous le dit sur les bancs de l'école ! Christel Mouchard, à sa façon, répare cette bévue en nous entraînant sur les traces du père d'Alexandre Dumas, qui s'appelait aussi Alexandre. Quand débute le roman, nous sommes  à Saint-Domingue (dans la partie de l'île qui deviendra ensuite Haïti), au 18e siècle.  Alex vit avec ses parents, Antoine Davy et Cessette, ainsi que sa soeur, Rose, à l'habitation Delisle qui appartient à son père. Alex a 14 ans, il est né en 1762, à Jérémie. Son père part faire une course mais.... ne revient pas. On comprend rapidement que la mère d'Alex est créole, mais que son père ne l'est pas. le père disparu mystérieusement, la famille est vendue, elle qui vivait libre et mélangée sur l'habitation Delisle. C'est d'autant plus stupéfiant qu'Alex apprend qu'il a été vendu par... son père, marquis de la Pailleterie ! Un ouragan menace de ravager Saint-Domingue...
C'est le début d'une histoire qui est à la fois un roman d'aventures, un roman d'apprentissage et un roman historique.
On quitte Saint-Domingue pour Le Havre, passage obligé dans la traite négrière, pour atterrir à Paris, à la Bastille, mais aussi à  Versailles, à la cour du roi Louis XVI.
J'ai beaucoup aimé ce qu'on apprend sur le père d'Alexandre Dumas, ce personnage historique, devenu général de la Révolution française ignoré de nos jours : ce roman réhabilite sa mémoire, à travers son adolescence. Un jeune homme qui se cherche, entre les paillettes de la Cour qui valent tout l'or du monde pour son père avide d'argent, et l'envie de défendre les plus faibles.
"Quand Rose a parlé de révolte, je me suis senti tellement bête ! A quoi bon être un champion de sabre si je ne suis pas capable de me battre pour mes frères d'esclavage ? Mais je ne veux pas retourner à Saint-Domingue, je veux me battre ici, avec toi.", dit-il  à Marie-Louise
En revanche, je me suis parfois un perdu en route dans ce récit très détaillé. J'ai eu un faible pour Jean-Jacques, le philosophe le cacatoès ! :) Mais aussi pour Marie-Louise, en raison ses idées. Alex est un ado déraciné,  finalement influencé par les idées de celle qu'il aime.
Le roman aborde le thème de l'esclavage, mais j'aurais aimé que ce soit encore plus insistant. Il est beaucoup question d'escrime et autres jeux de sabre, de vie de cour et autres bals masqués,  mais la révolte des esclaves de Saint-Domingue n'est qu'une allusion, dans la bouche de Rose. le personnage avant-gardiste de Marie-Louise évoque la lutte contre l'esclavage. On sait bien que tout ne sera pas si simple, que la véritable abolition de l'esclavage arrivera au 19e siècle, mais néanmoins j'aurais aimé que cette thématique soit davantage développée.
A la fin de l'ouvrage, Christel Mouchard nous dit "ce qui est vrai dans l'histoire d'Alex", et c'est là, et seulement là qu'on apprend la révolte des esclaves à Saint-Domingue : "La révolte dont parle Rose s'est déroulée en 1790. Ce fut la plus importante de l'histoire de l'esclavage aux Antilles. (...)"; même chose pour "le mouvement contre l'esclavage en France" qui n'est encore que balbutiant ; on apprend aussi "lorsque Napoléon Bonaparte lui demanda de participer à l'expédition chargée de réprimer la révolte des escales de Saint-Domingue", Alex refusa. Celui qui deviendra le général Dumas est mort quand celui qui deviendra l'auteur des Trois Mousquetaires avait quatre ans.
Un roman que j'ai globalement apprécié même s'il lui manque un petit quelque chose à mon goût. Il est instructif, c'est certain, et dévoile un pan de la richesse culturelle de Haïti et notre héritage commun, à travers la figure emblématique de Thomas Alexandre Dumas.
C'est le troisième roman que je lis de Christel Mouchard, dont j'avais adoré L'Apache aux yeux bleus, beaucoup apprécié aussi par deux petits monstres aujourd'hui ado et La princesse africaine.
Je remercie Flammarion Jeunesse.

Lien : http://milleetunelecturesdem..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
orbe
  21 mai 2019
Biographie du père d'Alexandre Dumas, qui mulâtre puis esclave, devient Comte puis Général de la Révolution française.
Sa vie est un roman et l'autrice de l'Apache aux yeux bleus, nous la conte avec fluidité et enthousiasme. C'est la première partie qui est racontée dans cet ouvrage : de son enfance à sa transformation en gentilhomme puis à son choix d'une vie libre.
Je ne connaissais absolument pas cet homme or son existence est véritablement unique. Comment un métis peut-il s'insérer dans la cour du roi ? Pourquoi son père revient-il le chercher aux Antilles après l'avoir vendu ?
Il est question de famille et de sentiments mais aussi de dignité, de valeur et d'une société hiérarchisée et injuste.
S'il s'agit d'une biographie romancée, l'esprit de l'époque est parfaitement reconstitué. Il y a l'attraction pour la force hors du commun du personnage et pour toutes les formes de réussite, mais aussi le rejet de toutes les autres différences.
En fin d'ouvrage, Christel Mouchard précise ce qui est authentique dans son récit et note avec justesse qu'elle a surtout dû broder autour des figures féminines rendues invisibles par L Histoire.
A lire !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
angelita.manchado
  01 mai 2019
Résumé Alex fils d'esclave de Christel Mouchard
Alex part jouer avec sa soeur et ses amis. Sa mère le rappelle pour qu'il dise à son père de ne pas oublier un produit. Ce dernier lui lance quelques phrases qui sonnent bizarres.
Un homme se présente et affirme qu'il est là pour acheter trois esclaves.
Avis Alex fils d'esclave de Christel Mouchard
Une histoire d'esclavagisme, une histoire d'esclavagisme à la française. Une histoire de révolution qui se prépare. C'est la vie et le destin d'Alexandre, père et arrière grand-père des célèbres auteurs. Une partie de l'histoire de France, de l'histoire culturelle que je ne connaissais pas. Je le dis toujours, même en lisant des romans destinés aux adolescents, je parfaits toujours mon éducation et c'est une chance.
Nous sommes à Saint-Domingue. Alex, jeune adolescent, vit avec sa soeur, sa mère et son père. Mais son père part. A ce moment-là, un homme se présente et annonce qu'ils ont été vendus. Il faut savoir que le père d'Alex est tombé amoureux d'une femme de couleur, esclave. Il a affranchi cette femme. Elle et ses enfants ne sont pas esclaves. Pourtant, la réalité va vite les rattraper. Ils devront travailler dans une autre plantation et deviendront esclaves. Mais le père d'Alex a d'autres projets pour son fils qu'il adore. Ce sera Paris et la Cour. Il tentera de se faire à ce monde pour devenir un gentilhomme. Alex se révélera très bon au sabre.
Passons aux personnages, selon l'époque et ce que l'auteur a pu connaître d'eux. Ceci est un roman mais les personnages ont existé. Bien sûr, leur vie est un tant soit peu romancée pour les besoins de ce livre. Je pense que cet homme, le père d'Alex, ne plaira pas à grand monde. Comte puis ensuite marquis, il a toujours voulu vivre selon ses désirs, dépenser de l'argent et ne pas faire face à ses responsabilités. Comment un homme, qui se dit amoureux, peut laisser tomber femme et enfants de cette façon. Il pense peut-être se racheter en faisant venir son fils en France et en lui promettant de l'éducation. Mais la femme avec qui il a vécu, même si elle a eu deux enfants de lui, connaît cet homme. Quant à Rose, on peut dire qu'elle hait son père et cela se confirme de jour en jour, dans les actes de ce dernier et la volonté de la jeune fille de s'affranchir de sa condition d'esclave, alors qu'elle a vécu libre pendant de nombreuses années.
Alex a toujours été le préféré de son père. Acheté, il va, lui aussi, connaître la condition d'esclave jusqu'à se retrouver à Paris, aux côtés de cet homme qui va tenter de lui apporter de l'éducation, qui veut en faire son héritier, s'il reste de l'argent. Alex a toujours voulu être libre. Fort grâce à sa carrure, il va trouver le sport qui lui permettra de briller. Il va côtoyer la noblesse, tout comme ceux qui veulent que la Royauté soit abolie. Une belle leçon de vie pour le jeune homme. Il se fera des amis, certes, il arrivera à se faire respecter mais l'esclavage, même en France, n'est pas loin. Il suffit d'une rencontre, de retrouvailles pour que le jeune homme prenne sa vie à bras le corps.
L'auteur nous offre des tranches de vie de trois ans qui nous permettent de comprendre l'évolution de l'adolescent, son envie constante de fuir, ses premiers émois, sa volonté de briller. Quand on connait la suite, expliquée notamment dans le livre, on peut seulement se dire qu'heureusement, des personnes ont existé pour faire bouger le monde, les préjugés, la condition des hommes et des femmes que ce soit en France ou dans ses colonies. Il faut également compter sur le célèbre auteur qui a également dénoncer l'esclavage, Jean-Jacques Rousseau. Rousseau, également, le cacatoès, qui suit Alex de bout en bout de l'histoire. L'auteur nous donne également l'origine du nom d'Alex.
Je remercie les Editions Flammarion Jeunesse pour cette lecture.
Lien : https://livresaprofusion.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
Ricochet   21 novembre 2019
L'injustice, la révolte, l'amour : ces thématiques accrocheuses agrémentent ce roman d’aventure au style limpide. Le suspense est bien tenu dans cette biographie romancée du père d'Alexandre Dumas et le lecteur est mis en haleine.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ZilizZiliz   24 mars 2019
[ St Domingue, 1776 ]
- C'est ton père, Alex, qui a fait venir ce monsieur. Il m'a vendue, comme esclave. Et vous aussi.
- Esclave ? s'écria Alex, mais tu n'es plus une esclave, Mam, tu le sais bien. Pap est venu dans les montagnes de Jérémie pour que tu sois libre, et nous aussi. Il n'y a pas d'esclave sur l'habitation Delisle.
Mam regardait son fils et, dans ses grands yeux lumineux, on pouvait voir le monde qui s'écroulait.
- Je le croyais, murmura-t-elle. J'étais une esclave quand ton père m'a rencontrée. Il m'a achetée, mais c'était pour que nous puissions vivre ensemble, avoir une famille. Et nous sommes venus ici parce que, dans ces montagnes, loin de Port-au-Prince, personne ne fait attention à la couleur des gens. Mais voilà… ton père n'a jamais signé les papiers pour m'affranchir. Il est si distrait, tu le connais.
- Distrait ? lança Rose en serrant les poings. Enfin Mam, il vient de te vendre, toi sa femme ! Et nous, ses enfants !
(p. 31-32)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ZilizZiliz   24 mars 2019
[ bal costumé à Versailles, sous Louis XVI ]
Sous la douce lumière des mille lampions pendus entre les arbres, les bijoux scintillaient, les yeux brillaient. On voyait passer des messieurs déguisés en Hercule, en Méduse ou en Phénix, des dames costumées en Vénus ou en marguerite...
Commenter  J’apprécie          130
ordinary_readerordinary_reader   23 mai 2021
- Si tu lis Rousseau, tu apprendras que nous sommes tous esclaves du moment que nous ne choisissons pas ceux qui nous gouvernent. (...) Rousseau a écrit : "L'homme est né libre et partout il est dans les fers."
Commenter  J’apprécie          130
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   05 novembre 2019
– C’est ton père, Alex, qui a fait venir ce monsieur. Il m’a vendue, comme esclave. Et vous aussi.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Christel Mouchard (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christel Mouchard
L'invité du 12/13 Christel Mouchard sur RCJ
autres livres classés : esclavageVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

L'apache aux yeux bleus

Quel âge a le personnage principal ?

3 ans
6 ans
13 ans
11 ans

10 questions
221 lecteurs ont répondu
Thème : L'Apache aux yeux bleus de Christel MouchardCréer un quiz sur ce livre