AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La princesse africaine tome 1 sur 2
EAN : 9782081630758
263 pages
Flammarion (30/03/2006)
3.98/5   43 notes
Résumé :
Depuis près d'un an, la princesse Tchinza est prisonnière du roi Shaka, qui veut en faire son épouse. Elle a été emmenée loin de sa mère, la reine de Zimbaboué, loin de son peuple, loin de sa case et de ses amies. Elle rêve de pouvoir reprendre le chemin de son royaume. Un jour, arrivent un étranger et son expédition : ils cherchent à gagner Zimbaboué, la légendaire ville de pierre. Tchinza décide de tenter sa chance: elle propose de leur servir de guide, même si el... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique

Tchinza, 16 ans, est depuis 1 an prisonnière de Shaka, un chef Zoulou qui veut en faire l'une de ses épouses. Pourtant, elle est la fille de la reine de Zimbaboué. Un jour, alors qu'elle tente de s'échapper, elle va voir pour la première fois un homme blanc, un explorateur.

Elle se propose d'être son guide jusqu'à Zimbaboué et échappe ainsi à Shaka. C'est le début du voyage de Tchinza.

J'ai trouvé ce livre très agréable. La lecture est simple et fluide, nous suivons pour une fois une princesse africaine qui voit pour la première fois des blancs. J'ai trouvé sa découverte des blancs très intéressante. Ce point de vue donne une étrangeté à leur aspect qui est habituellement donnée aux peuples étrangers.

Tchinza est une princesse, donc forcément un peu orgueilleuse mais sans être énervante. Elle est curieuse et le lecteur se surprend à être curieux avec elle.

C'est un vrai bon dans le temps et une vraie identification qui nous attend avec ce livre !

Commenter  J’apprécie          100

Le style d'écriture est très agréable, simple, accessible et fluide. Les personnages sont très intéressants. Tout d'abord, on fait la connaissance de Tchinza, princesse Shona, orgueilleuse, sûre d'elle. Au départ, je l'ai trouvée très agaçante mais elle évolue au cours du récit. Ce retour au pays marque pour elle le passage de l'enfance à l'âge adulte, de l'ignorance à la connaissance. En effet, elle va découvrir les conditions de vie et les préoccupations quotidiennes de son peuple, dont elle était jusque là très éloignée. Elle va également découvrir le sens du mot responsabilité car elle est la seule à connaître la route jusqu'à Zimbaboué et la réussite de l'expédition pèse donc lourdement sur ses épaules. Toutes ces épreuves vont faire d'elle quelqu'un de plus mature, de moins arrogant. A ses côtés, se trouve Moutiti, son esclave, qui est un peu la voix de la raison pour elle et ne se gêne pas pour dire à la princesse ses quatre vérités, malgré leur différence de statut. Enfin, on fait également connaissance avec un couple d'explorateurs, David et Ysabel Kerry, en quête d'aventures et désireux de découvrir la cité de pierre, Zimbaboué, capitale du royaume Shona. Dans quel but ? A leur côté, le fils d'Ysabel, David, que l'on voit également grandir.

Avant tout dirigée vers un public adolescent, les adultes y trouveront également leur compte. C'est un roman d'aventures porteur de valeurs fortes comme l'amitié, la tolérance face à la culture des autres, la responsabilisation… Une belle découverte qui me donne envie de me plonger dans le tome 2 sans attendre !


Lien : http://lecturesdalexielle.ov..
Commenter  J’apprécie          110

Tchinza est une fière et belle princesse du pays shona, en Afrique. Mais, à seize ans, elle est retenue prisonnière par Shaka, le roi d'un peuple ennemi du sien. Un jour, un explorateur blanc, le médecin David Kerry, arrive chez Shaka et rachète Tchinza pour qu'elle le guide, lui-même et sa famille, jusqu'à Zimbaboué, la mythique ville de pierre, capitale du pays shona. Voici, pour la jeune et intrépide Tchinza, l'occasion inespérée de retourner parmi les siens. Mais la route est longue, à travers la savane, et l'émerveillement devant le paysage et les animaux fait bientôt place à la peur du lion et des marchands d'esclaves. Car tous les hommes ne sont pas aussi pacifiques que le docteur Kerry, et les épreuves qui attendent les membres de l'expédition mettent à rude épreuve l'autorité naturelle de la jeune princesse.

L'avis de la rédaction : L'histoire, remarquablement écrite, nous entraîne au coeur d'une Afrique rêvée, mais aussi rendue terriblement inhumaine par le commerce des esclaves, de l'or et de l'ivoire. Pourtant, la Princesse africaine est aussi la promesse d'une rencontre enrichissante entre les "mouzoungou", ces hommes à l'étrange peau sans couleur venus du Nord, et les tribus qui peuplent les régions chaudes et arides où se déroule l'histoire.

L'avis de Thibaud, 11 ans : J'ai moyennement apprécié ce livre sur l'histoire de la princesse Tchinza. J'aurais préféré qu'il soit plus documenté sur l'Afrique.

Commenter  J’apprécie          50

Tchinza ne pense qu'à s'échapper du village où elle a été faite prisonnière afin de retrouver sa ville natale. Lorsqu'un couple d'étrangers arrive et exprime le souhait de se rendre dans

cette fameuse ville, la jeune princesse saute sur l'occasion et se propose de devenir leur guide. Les voilà donc partis, accompagnés d'une troupe de porteurs, pour un périple à travers les terres africaines où ils vont s'apprivoiser mutuellement en découvrant la culture de l'autre.

Ce voyage initiatique est le début d'aventures qui sentent bon la nature africaine.

Commenter  J’apprécie          90

Tchinza, princesse du royaume de Zimbaboué est enlevée par un roi adversaire de la reine, sa mère. La gardant captive pendant un an, il veut en faire son épouse. La jeune fille de seize ans qui essaye de s'échapper est sauvée par la venue d'un homme blanc qui cherche des guides pour aller voir la mythique "ville de pierre", Zimbaboué. A coup d'assurance en ses capacités à se souvenir du chemin et de bluff, Tchinza voit là sa chance d'échapper à son sort. L'homme étranger négocie son rachat et un périple commence à travers cette région d'Afrique.

Ce roman aborde des thématiques multiples. Il présente une héroïne forte qui doit sa place reconnue grâce au pouvoir royal et on évoque à travers la confrontation avec le personnage d'Ysabel, la place des femmes dans des cultures et des époques différentes de celles que nous connaissons. Nous découvrons aussi la culture, l'histoire et la géographie d'une partie du continent africain méconnue et c'est très dépaysant. A cet égard nous retrouvons la thématique de l'esclavage qui est celle par lequel nous abordons habituellement l'histoire de cette région du monde. Enfin, il est intéressant de voir les parallèles qui sont faits entre les usages et coutumes des deux groupes de personnes qui se rencontrent, les "mouzoungou" et les "autochtones" et cela a le mérite de souligner l'universalité des aspirations des un·es et des autres... A découvrir sans hésiter !

La professeuse documentaliste de cdicollegeguisthau

Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Lecturejeune   01 septembre 2006
Lecture jeune, n°119 - La jeune princesse Trinza, seize ans, est retenue prisonnière par le roi Shaka qui veut faire d’elle sa quatrième épouse. Privée de sa mère, la reine de Zimbaboué, loin de sa case et de ses amies, Trinza rêve de retourner vers le royaume de son enfance. L’arrivée d’anglais cherchant à gagner Zimbaboué, la légendaire ville de pierre, lui permet de proposer ses services comme guide, et donc d’échapper au mariage. Mais Trinza ignore le chemin à suivre ; seul le soleil l’aide à s’orienter. La route sera dangereuse et même dramatique. La mort de la jeune anglaise, la découverte de l’esclavage pratiqué par les Blancs mais aussi par les chefs noirs de tribus africaines transformeront la fillette orgueilleuse et irréfléchie en femme consciente des difficultés de la vie. Voici un roman d’apprentissage qui emporte. Richement documenté, il propose une narration rythmée et vivante. On a hâte de découvrir la suite ! ? Agnès Donon
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Thchinza allait atteindre les premiers remous quand Moutiti vit une ligne onduler sur la surface de l'eau, à quelques mètres derrière la princesse. Il en hurla d'épouvante:
-Un cro... croco... Le crocodile !
Les guerriers zoulous furent en trois secondes à ses côtés. Ils criaient et brandissaient leurs sagaies mais n'osaient pas plonger à la poursuite de la fugitive. De toues façon, ça n'aurait servi à rien. Tchinza avait vu le crocodile et faisait demi-tour pour essayer de retrouver le berge avant d'être attaqué par le monstre.
Commenter  J’apprécie          50
-Qu'est-ce qu'un mouzoungou ? demanda un guerrier zoulou.
-Un étranger des pays du Nord. Là-bas, tous les hommes et toutes les femmes ont la peau blanche. On en voit en Afrique, de temps en temps. Parfois, ils cherchent de l'or et de l'ivoire, parfois ils cherchent des esclaves. Et parfois, ils ne cherchent rien. Ils viennent juste pour voir des pays qu'ils ne connaissent pas. Celui-là est comme ça. Ils appellent ça un "explorateur".
Commenter  J’apprécie          10
Elle se prenait toujours pour une princesse. Elle était une prisonnière. Et quand Shaka l'épouserait, elle ne serait que la quatrième de ses femmes, une parmi d'autres, la plus jeune. C'est à dire pas grand-chose.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Christel Mouchard (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christel Mouchard
L'invité du 12/13 Christel Mouchard sur RCJ
autres livres classés : afriqueVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

L'apache aux yeux bleus

Quel âge a le personnage principal ?

3 ans
6 ans
13 ans
11 ans

10 questions
221 lecteurs ont répondu
Thème : L'Apache aux yeux bleus de Christel MouchardCréer un quiz sur ce livre