AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lespetiteslecturesdemaud


lespetiteslecturesdemaud
  26 février 2016
Un premier roman drôle, original et sensible.
J'ai été immédiatement séduite tant par le thème abordé que par l'angle proposé par l'auteure. le thème abordé celui de la place des femmes a été maintes fois abordé, pourtant Julie Moulin sait l'aborder avec une finesse et une originalité toutes particulières.
Le roman est subtilement composé de deux parties : dans la première nous avons affaire à des narratrices bien particulières : des jambes. Les jambes d'A. s'appellent Marguerite et Mirabelle et elles supportent, soutiennent et entraînent A. jeune mère, épouse et working-girl pressée. Elles la portent vers toujours plus de performance au travail, en famille. Injonction des temps modernes faite aux femmes : il faut atteindre la perfection en tous points. Etre l'égal de l'Homme au travail malgré les réunions à 18h30 alors qu'on doit aller chercher les enfants à la crèche, être sur le pont dès 8h malgré la nuit passée à donner le biberon, nettoyer le vomi du petit dernier qui a eu la gastro. Accepter des déplacements professionnels pour maintenir sa carrière professionnelle à flot tout en gérant l'agenda familial. Bien sur votre maison doit être parfaitement propre, les enfants nourris aux purées bios faites maison. Et il va de soi que la femme doit continuer à être séduisante, désirable et disponible !
Vous l'aurez compris toutes ces injonctions finissent par amener A. au point de rupture. Les premières à craquer et à le lui signifier sont ses jambes. le corps abdique devant tout ce « trop » et perd pied. C'est seulement lorsque son corps lui fait bond qu'A. semble surgir dans ce roman et enfin réagir. On aborde ainsi la deuxième partie du roman de Julie Moulin. A. reprend corps, se rassemble enfin. Elle apprend à ne plus seulement être un corps en mouvement obéissant aux injonctions mais à ressentir, à prendre le temps, à s'écouter et à se faire plaisir. A. apprend à se respecter tant physiquement que moralement. Elle lâche enfin prise au gré de ses pérégrinations au coeur de Paris.
La construction du roman en deux parties est très intelligente car elle correspond parfaitement à l'évolution d'A.: d'abord un corps en mouvement déconnecté de lui-même puis une femme rassemblée à l'écoute de son corps et de ses envies. Mais elle permet également à l'auteur de nous montrer différentes facettes de son écriture. Une écriture tantôt facétieuse, drôle et originale et tantôt plus introspective, plus sensible, plus profonde.
Car Julie Moulin est une femme mais c'est aussi une plume. Elle sait en jouer, s'en amuser. Cette plume sait nous faire rire, nous émouvoir, nous surprendre, nous interroger. C'est tout ce que j'aime et que je demande à un auteur. J'ai donc adoré ce premier roman plein de finesse, de références et de sensibilité qui pour un coup d'essai est un coup de maître.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus