AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782290378045
224 pages
J'ai lu (01/11/2023)
3.72/5   51 notes
Résumé :
"Le temps révolu de l'amour est un feu de forêt."Grand-mère excentrique et passionnée, Paprika organise chaque année la fête du printemps. Dans sa maison remplie de souvenirs, elle reçoit ses enfants, ses petits-enfants, son ex-mari aussi... et la jeune femme qu'il vient d'épouser. Il y a ceux qui ont de nouveaux rêves, ceux qui s'accrochent à ce qu'ils ont construit, et ceux dont la vie bascule du jour au lendemain.Xavier de Moulins signe une comédie familiale inca... >Voir plus
Que lire après Toute la famille ensembleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,72

sur 51 notes
5
8 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Chaque année, Paprika réunit toute sa famille pour fêter Pâques.
Elle invite son ex-mari, Papichat et sa jeune épouse de 25 ans sa cadette
son fils Marc, brillant, sûr de lui, sa femme et ses deux fils
son fils Max ; que sa femme vient de quitter et ses deux filles.
Paprika est excentrique, débordante d'amour et d'humour malgré ses blessures.
Chaque fils cache aussi ses drames personnels comme il peut.
J'aime bien les romans de Xavier de Moulins
Certains meilleurs que d'autres, ils ouvrent tous une petite parenthèse de douceur.
On ne se prend pas la tête et on passe un moment agréable.
A l'écran, il a toujours l'air plutôt fermé et pas souriant, mais ses livres sont tous empreints d'une grande sensibilité.
Commenter  J’apprécie          120
Paprika, grand-mère fantasque, réunit chaque année à Pâques toute sa famille : ses deux fils, Max, le narrateur et Marc, avec femme et enfants, son ex-mari avec sa nouvelle épouse qui a 25 ans de moins que lui. Max est au bord de l'effondrement : il vient d'être licencié de la start-up à laquelle il s'est voué pendant 25 ans et sa femme, Jeanne, va le quitter.
Le retour dans la maison de son enfance est comme un baume; elle diffuse en lui une douce mélancolie. Mais cette réunion familiale lui rappelle le départ de son père, 5 ans auparavant, qui a quitté Paprika après 35 ans de vie commune, la distance qui s'est installée entre son frère et lui, sa mère qui boit trop, sa belle-soeur qu'il trouve agaçante . Et cette année, deux nouvelles vont remettre en question l'équilibre précaire que chacun avait réussi à atteindre.
Ce roman est une ode à la famille, le creuset de tous les bonheurs mais aussi des trahisons, des jalousies, des non-dits, des éloignements. Les liens familiaux ne s'effacent jamais même si on les tient à distance, si on s'en libère. C'est là, la plupart du temps, là où on peut aller panser ses blessures, trouver refuge quand tout va mal.
La lecture est agréable, fluide. le style de l'auteur n'a rien d'exceptionnel mais il joue une petite musique qui nous parle car cette famille, ce pourrait être la vôtre, ce pourrait être la mienne.
Commenter  J’apprécie          82
::..
Toute la Famille Ensemble
de Xavier de Moulins .
xavierdemoulins .
éditions @flammarionlivres .
246 pages .
[ Coup de Coeur ]
.
[ Grand mère excentrique et passionnée, Paprika organise chaque année la fête du Printemps. Dans sa maison remplie de souvenirs, elle reçoit ses enfants, ses petits enfants, son ex mari aussi.. et la jeune femme qu'il vient d'épouser. Il y a eux qui ont de nouveaux rêves, ceux qui s'accrochent à ce qu'ils ont construit, et ceux dont la vie bascule du jour au lendemain.]
.
Le poids des échecs , comme un naufrage. L'amour anéanti, l'envie de crier. [ il/elle ne me quittait pas . il/elle était tombé(e) amoureux(se) d'un(e) autre .]
Le coeur au ralenti, brisé. Les souvenirs ressuscités, douloureux .[ sourire malgré tout même si ]. L'angoisse qui écrase. le poids des mensonges, trop lourds. [ haïr celui qui s'en va, c'est aussi détester son courage.]
.
« Il y a des moments dans une vie où l'on se perd à ne plus savoir où mettre son coeur à l'abri »
.
L'Amour le Grand Amour .
L'Amour comme Refuge .
L'Amour aussi Lumineux que Douloureux .
Bouleversant et Passionnant .
L'Amour ça va , ça vient …
.
« Que reste-t-il quand on a tout perdu?. »
.
Vous l'avez lu ? Envie de le lire ? Foncez ..
Commenter  J’apprécie          20
Il y a des auteurs qu'on apprécie sans pouvoir expliquer pourquoi. Il y a ce ce petit quelque chose dans la plume de Xavier de Moulins qui me bouleverse à chaque fois. Et avec ce huis-clos familial et intime, il a su encore une fois faire vibrer mon intérêt de lectrice.

Un père en voiture, ses deux filles à l'arrière pour un trajet les menant vers Paprika, la grand-mère un peu fantasque. Quelques jours à Pâques, des instants de retrouvailles, un rituel qui enchante les deux gamines autant qu'il angoisse le narrateur. Pour lui, aucun plaisir à retrouver sa mère qui rigole trop à son goût. Aucune envie de revoir ce frère, avec son image parfaite et sa réussite qui lui claque à la gueule. Et lassé d'avance du nombre de fois où il va devoir répondre « Jeanne travaille » à ceux qui évoquent l'absence de son épouse.

Le narrateur est formateur de drone. Et à la manière de cet objet volant, on va prendre de la hauteur en tant que lecteur pour voir au dessus de cette maison et de ce jardin. On ne va pas s'arrêter aux apparences et aux non-dits. On va comprendre pourquoi le narrateur semble si fragile, et ce qui l'amène à se sentir comme mort.

3 parties, comme 3 actes d'une tragédie intime et familiale. J'ai vibré avec ce narrateur, eu beaucoup d'empathie pour lui. Un roman sur les échecs, les doutes et les confrontations qui jalonnent une vie, mais aussi sur le pardon et l'étincelle qui peut tout refaire repartir pour de bon.
Commenter  J’apprécie          10
C'est sa mère qui l'a ramené à la raison. «C'est elle qui m'a convaincu d'accepter. Elle m'a ordonné d'être beau joueur à mon tour, de faire passer le bonheur de ma femme avant toute chose et, par capillarité, celui de mes enfants. Souhaiter le meilleur à l'autre quand il s'en va est la preuve ultime de l'amour. On ne retient pas un coeur qui bat pour un autre ».

Dans sa maison remplie de souvenirs, Paprika organise chaque année une fête de Pâques. Autour de l'agneau Pascal et des petits enfants, pour la chasse aux oeufs de Pâques, Toute la famille ensemble. La grand mère recompose la famille. Il y a le grand père, celui qui ne l'a pas quittée, qui était « juste » amoureux d'une autre. Alors il y a l'autre aussi, la jeune femme qu'il vient d'épouser. Et il y a leurs fils, qui s'accrochent à leurs rêves, à ce qu'ils ont construit, même quand la vie bascule.

C'est un huit clos familial incandescent et bouleversant. 246 pages d'émotions portées par une plume aussi simple qu'élégante et sensible. Une plume qui explore le couple et l'amour, celui qui dévore tout, tel un feu de forêt. Une histoire de famille avec ses non-dits, ses blessures, ses fragilités, ses sacrifices, ses drames, sa tendresse, ses liens indéfectibles, l'ensemble qu'elle forme …

J'ai été envoûtée par cette histoire, touchée par chacun de ses personnages croqués par une écriture sensible et limpide. J'avais beaucoup aimé le petit chat est mort, cette façon authentique de raconter la vie. J'ai été conquise par ce dernier roman, c'est un coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LaCroix
02 mai 2022
Dans son neuvième livre, Xavier de Moulins signe la radiographie incandescente d'une famille qui souffre et se déchire sous des dehors amènes.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Comment fait-il ?
Encore un sujet qui reste en suspens entre nous. Nous n’avons jamais évoqué le départ de Céline six mois après la naissance de Victor. Cette fois, il ne s’est pas donné la peine de nous convoquer, de prendre la parole en public et de nous expliquer les charmes de la vie légère.
Papichat est en train de divorcer de son nouvel amour. Son printemps a fondu, sa terre promise n’a pas tenu ses promesses et sa seconde vie s’est fanée.
Comment mesurer la profondeur de cette entaille ? Que lui dicte son cœur à présent ?
Elle l’a quitté pour un autre. C’est aussi simple que ça. Un jeune a pris la place de mon père. Céline s’est volatilisée au bras d’un homme de son âge.
Au bout d’un certain temps, l’amour, c’est comme l’entreprise, une question de génération.
Il ne l’avouera jamais. Il évitera le chemin des justifications. Il ne nous racontera pas ce licenciement. Nous ne le lui dirons jamais, mais nous avons tous reçu la même lettre : les adieux de Céline, ses explications et ses très vagues excuses.
A-t-elle douté au moment de lever l’ancre ou ne s’est-elle posé aucune question, comme quand elle a laissé mon père s’aventurer dans sa vie et s’y leurrer ?
On a les états d’âme qu’on peut quand on s’imagine naïvement qu’on a encore la vie devant soi.
Commenter  J’apprécie          10
J’ai observé le champ désolé, j’ai attendu un signe, et le chevreuil est revenu danser dans le jour déclinant.
Constance a battu le rappel et, à son tour, embrassé ses hôtes. Elle a pris place dans le vaisseau spatial et s’est installée au volant. Elle a ouvert sa fenêtre et m’a fait signe d’approcher.
- Je t’ai trouvé très courageux avec Jeanne. Ce n’est jamais évident quand l’autre s’en va. Il paraît que c’est devenu simple de refaire sa vie. C’est des conneries tout ça. L’amour n’est pas qu’une question de formalités. On ne passe pas d’un sujet à l’autre comme ça. Nous n’arrêtons pas d’aimer en claquant des doigts. Quand c’est fini, ça recommence, dit la chanson. Pourquoi pas ? Pourquoi ne pas prendre le temps ? Les gens confondent trop souvent rupture et séparation. Rompre prend dix secondes, se séparer peut prendre une vie.
Commenter  J’apprécie          20
Personne n’aurait pu se douter que mon père serait un jour capable d’aimer quelqu’un d’autre. Aimer au point de quitter ma mère après trente-cinq ans de vie commune.
On ne devine jamais ces choses-là. Cette folie et cette foudre.
On est restés cloués là, mon frère et moi. Il ne quittait pas ma mère, il était tombé amoureux d’une autre. L’écho lugubre de cette phrase résonnera toute ma vie.
Dans l’embrasure de la porte, j’ai eu honte de lui.
Mais lui s’esclaffait, évoquant l’amour, la pureté, oubliant la violence.
Rien ne lui a été épargné. Ni les soupçons, ni les commentaires, ni la houle du regard des autres. Il a su tout dépasser, les a priori, le vertige de la différence d’âge, les claquements de porte. Mon père s’est montré inflexible, détaché, déjà loin. Heureux.
Jamais souffrir.
Et mon père a voulu divorcer.
Divorcer pour être clair, mettre son monde en ordre et foncer.
Tant pis pour les emmerdes, seule importait la beauté du geste.
Vivre grand.
On était priés de comprendre : il ne quittait pas ma mère, il était tombé amoureux d’une autre. Il transformait leur amour en une autre paire de manches. C’était la vie, et quand ça arrivait, il était important d’assumer, d’assumer jusqu’au bout.
On ne devine jamais ces choses-là. Jamais. Ma mère ne disait pas le contraire. Le jour de l’annonce de mon père, Paprika a accusé un sourire rassurant, elle a acquiescé et, mieux encore, l’a encouragé en déposant à nos pieds la couronne de sa vie de reine.
Elle a eu ces mots devant nous :
- Je remercie votre père pour tout ce qu’il m’a donné et apporté. Et je lui souhaite d’être heureux. Quand on aime quelqu’un, la moindre des choses est de le laisser partir avec élégance quand il choisit de se retirer. Personne n’appartient à personne, mes enfants. C’est la vie.
Commenter  J’apprécie          00
Ecrire le temps du bonheur est une saloperie d'exercice. Cette époque ne rentre dans aucune chronologie; elle est constituée après coup d'images, de souvenirs, d'éclats que la mémoire, la peine aussi, sélectionnent et propulsent à la surface, corps noyés dans un plan d'eau. Lorsqu'on réalise la chance qu'on a eue, il est par principe déjà trop tard pour revenir en arrière. (p. 95)
Commenter  J’apprécie          20
J’aurai tout vu, elle m’aura tout fait.
Jeanne est allée lui ouvrir la porte de notre sanctuaire, et j’ai cru que quelqu’un m’enfonçait une baïonnette dans la gorge. Il n’a pas pénétré chez moi, il est resté sur le palier sans parler. Jeanne a rassemblé machinalement ses affaires. On aurait dit un robot, pas la mère de mes enfants, que j’avais toujours protégée jusque-là, y compris de mes propres démons. Cette fois, elle ne me mentait plus.
Je n’ai pas eu le courage de sortir de mon lit, de courir dans le couloir jusqu’à la porte d’entrée pour casser la gueule au grand acteur. Nous n’étions pas dans un mauvais film, ni dans la forêt à l’heure du brame, nous étions dans la vie mauvaise. Je n’ai pas eu l’envie de lui enfoncer quelque chose en plein cœur. J’avais trop mal à cause de la baïonnette.
J’étais trop lâche aussi pour la confrontation.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Xavier de Moulins (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Xavier de Moulins
C à vous https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite
— Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa —
Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5 | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/
Au programme :
• Âmes d'enfants : Les souvenirs d'enfance de David Hallyday, Pierre Arditi et sa tante Denise, Gad Elmaleh et Thierry le Luron, Jodie Foster et son premier festival de Cannes à 13 ans, ou encore Manu Payet et le journaliste Xavier de Moulins. • Une vie sur grand écran : Retour sur des succès au box-office, le carton des « Choristes » qui a tout changé pour Kad Merad, « le Grand Bleu » pour Jean Reno, « Les Ch'tis » pour Dany Boon, ou « 3 hommes et un couffin » pour la réalisatrice Coline Serreau.
+ Lire la suite
autres livres classés : séparationVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (161) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5254 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}