AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841565718
Éditeur : Editions du Rouergue (17/09/2004)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 13 notes)
Résumé :
La quatrième de couverture ne contenant pas la description de cet album, je vous livre ici celle que l'on peut trouver sur le site des éditions du Rouergue :
Collectionner les gros mots, voilà une mission périlleuse mais très intéressante pour un enfant qui aime braver l'autorité des grandes personnes ! Quelle joie de récolter en cachette les petits bijoux que laissent échapper les adultes et les plus jeunes... Mais les gros mots peuvent faire mal, tandis que... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
milamirage
  03 août 2012
Un petit garçon nous confie son affection pour les gros mots.
Oh ! il ne les prononce pas, tout le monde lui dit qu'il est trop petit pour ça ! Alors, il les collectionne quelque part dans un coin de sa tête. Il écoute son papa bricoler et se dit qu'il est à bonne école ; son pépé, c'est une mine d'or, un rien le fait jurer. Il y a aussi la vie de la rue et celle de l'école qui sont de très bon terrains d'exploration. La perle de sa collection serait un gros mot de sa mémé, mais là c'est pas gagné, même quand il la rend chèvre. Elle préfère les noms d'oiseaux du style "pouillot véloce" ou "pipit farlouse". Quand à ceux de sa maman, ceux qu'elle ne dit qu'en duo avec son papa, ils sont vite trop gros, il ne les aime pas. Jusqu'au jour où il en lâchera un et que personne ne relèvera, alors ce sera moins excitant et il trouvera une occupation qui lui donnera autant de frissons... les mots doux !!!
Mon avis : Ah ! ces F... oups, ! pardon... ces fameux gros mots... quel problème ! Ils exercent une attraction considérable sur nos chères petites têtes blondes... les brunes et les rousses n'y échappant d'ailleurs pas plus ! Il faut dire que l'interdiction qui leur est faite d'en prononcer en rajoute pour eux, d'autant que leur utilisation est loin d'être éradiquée dans la bouche des adultes... L'album que je vous présente aujourd'hui parle de ce sujet sensible, par le biais d'une voix enfantine, avec beaucoup d'humour et de lucidité. A la fin de l'ouvrage, les gros mots sont désacralisés par l'enfant lui-même qui leur préférera les mots doux échangés avec son amoureuse. Les illustrations, de la main de Christian Voltz, ne sont pas de celles qui me charment en temps normal, mais force est de reconnaître qu'elles s'accordent très bien au thème abordé. Les gros mots sont matérialisés par une sorte de boule de laine angora noire, ceux qui sont mémorisés dans un coin de sa tête par le petit garçon sont cloutés sur la page. Les mots doux sont représentés de façon similaire mais dans une matière beaucoup plus fine et aérienne, de couleurs bleutées, adjointes à un papillon ou à un oiseau. Moralité, un petit ouvrage à avoir en médiathèque, qui se révèle précieux pour les parents, enseignants et éducateurs car il fera naître pas mal de sourires sur le visage des petits réfractaires... sourires partagés sans nul doute par l'adulte...
Public : à partir de six - sept ans mais utilisable en lecture accompagnée à partir de quatre -cinq ans.
Si vous voulez vous rendre sur le site de l'illustrateur, Christian Voltz, vous pouvez suivre cette adresse :
http://www.christianvoltz.com/menu1.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
milamirage
  28 septembre 2012
Complément de critique, participation au prix des incorruptibles :
Un petit garçon nous confie son affection pour les gros mots.
Oh ! il ne les prononce pas, tout le monde lui dit qu'il est trop petit pour ça ! Alors, il les collectionne quelque part dans un coin de sa tête. Il écoute son papa bricoler et se dit qu'il est à bonne école ; son pépé, c'est une mine d'or, un rien le fait jurer. Il y a aussi la vie de la rue et celle de l'école qui sont de très bon terrains d'exploration. La perle de sa collection serait un gros mot de sa mémé, mais là c'est pas gagné, même quand il la rend chèvre. Elle préfère les noms d'oiseaux du style "pouillot véloce" ou "pipit farlouse". Quand à ceux de sa maman, ceux qu'elle ne dit qu'en duo avec son papa, ils sont vite trop gros, il ne les aime pas. Jusqu'au jour où il en lâchera un et que personne ne relèvera, alors ce sera moins excitant et il trouvera une occupation qui lui donnera autant de frissons... les mots doux !!!
Informations supplémentaires : Cet album a été sélectionné lors de la 17ème édition du prix des incorruptibles qui se déroulait lors de l'année scolaire 2005-2006.
Pour être Incorruptibles, les jeunes lecteurs s'engagent à :
* lire les ouvrages qui ont été sélectionnés
* se forger une opinion personnelle sur chacun des livres
* voter pour leur livre préféré.
Ils participent au sein de leur classe ou de leur club de lecture, dans leur établissement, leur bibliothèque ou leur centre de loisirs et sont répartis en 7 niveaux de lecture : Maternelle, CP, CE1, CE2/CM1, CM2/6ème, 5ème/4ème et 3ème/2nde.
" Les gros mots " est un album qui faisait partie des ouvrages destinés aux classes de cours préparatoire, aux côtés de:
* " Un Papa sur mesure" de Davide Cali et d'Anna Laura Cantone
* " Mademoiselle Parapluie" d'Edmée Cannard
* " La Boîte à cauchemars " de Michel Piquemal et Fréderic Pillot
* " Alex et Zoé " de Fabienne Séguy et Yann Fastier
Le lauréat : " La Boîte à cauchemars " de Michel Piquemal et Fréderic Pillot aux éditions Milan
Public : à partir de six - sept ans mais utilisable en lecture accompagnée à partir de quatre -cinq ans.
Si vous voulez vous rendre sur le site de l'illustrateur, Christian Voltz, vous pouvez suivre cette adresse :
http://www.christianvoltz.com/menu1.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Cap0CapesDoc
  31 mars 2015
j'adore le dessinateur Voltz, que j'ai eu la chance de rencontrer il y a quelques années. Ici, sur le ton de l'humour et de la sensibilité, Didier Mounié nous plonge au coeur de l'histoire d'un petit garçon qui entend plein de gros mots autour de lui, mais qui n'a pas le droit d'en dire ! Et finalement, le jour où enfin il en dit un, ça ne l'intéresse plus... car il n'a envie de dire que des mots doux ! C'est mignon, inventif et plein de douceur !
Lien : http://capocapesdoc.over-blo..
Commenter  J’apprécie          50
mllemalenia
  19 octobre 2016
La couverture de cet album et son petit format, idéal pour des petites mains, a immédiatement attiré mon regard, tout autant que son titre "Les gros mots", quoi de plus prometteur pour un enfant?
L'histoire est celle d'un petit garçon qui collectionne les gros mots, sans les dire, jusqu'à réaliser qu'ils ne sont pas tendres, plus tellement intéressants quand on les dit et finalement que les mots doux sont bien plus beaux...

C'est un très joli texte, drôle et poétique, sur le besoin de transgression, l'envie de grandir, et le nécessaire attachement à l'amour et à la douceur. Les illustrations de Christian Voltz, graphiques et originales, viennent rythmer et animer le récit avec succès.

Un très bon album, qui permet d'aborder un sujet quelque peu sensible pour les parents, mais avec humour et tendresse, sans fausse morale.
Je vous le recommande vivement!
Lien : http://mademoisellemalenia.o..
Commenter  J’apprécie          10
desblablas
  04 juin 2012
Je vous le dis tout net : Elodie, demain, elle m'en dira plein des gros mots. A cause de l'annonce de cette émission où je vais révéler des choses et qu'elle ne va pas aimer. Parce qu'il faut le dire, hein, elle fait tellement attention à ne pas en dire devant les enfants que, quand elle est au travail, elle les sort en avalanche. Tenez, demain, rien que pour avoir écrit ça je vais avoir droit à un [censuré] ou à un [censuré]...
Lien : http://www.desblablas.com/in..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
milamiragemilamirage   26 juillet 2012
Le clou de ma collection ?
Un gros mot de Grand-Mère !
C'est pas gagné :
j'ai beau la rendre chèvre,
elle n'est jamais grossière.
Elle dit avoir de l'esprit
et, en guise de gros mots,
me sert des noms d'oiseaux :
pouillot véloce... pipit farlouse... traquet motteux... bruant zizi
Commenter  J’apprécie          90
milamiragemilamirage   27 juillet 2012
Moi aussi, j'ai pris un coup d'vieux.
Aujourd'hui, pour voir,
j'ai lâché un gros mot.
Les parents n'ont rien dit.
Pas de hauts cris.
Ça m'a fait drôle !
Les gros mots,
c'est plus comme avant.
C'est moins excitant.
Commenter  J’apprécie          50
milamiragemilamirage   25 juillet 2012
Heureusement, avec Pépé
j'enrichis ma collection.
C'est une mine, un bon filon !
Un rien le fait jurer.
Mais faut pas qu'il voie
mes oreilles traîner :
il avale ses jurons de travers,
se met à tousser...
Je n'peux plus rien en tirer.
Commenter  J’apprécie          40
LilizLiliz   05 août 2015
Les gros mots, ça soulage, mais souvent, ça fait mal.
Les mots doux soignent tous les maux... petits et gros.
Commenter  J’apprécie          50
milamiragemilamirage   22 juillet 2012
Moi je collectionne
les GROS MOTS.
Je les mets de côté
dans un coin de ma tête.
Pas question d'y toucher :
je suis trop petit...
Enfin, c'est c'qu'on me dit...
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : motsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14986 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre