AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
3,75

sur 32 notes
5
1 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Tostaky61
  28 juillet 2017
Grièvement blessé le lieutenant Bouteloup se retrouve désormais dans la peau d'une gueule cassée. Mais pas question d'abandonner ses fonctions militaires.
Un sixième tome dans la lignée des précédents. Excellent.
Commenter  J’apprécie          160
umezzu
  29 octobre 2018
A la fin de l'épisode 5 de cette grande série BD sur la première guerre mondiale, on laissait le lieutenant Bouteloup visé par une grenade allemande.
Il est désormais défiguré, et ce sont ses amis de combat et la jeune artiste Émilie, qui vont essayer de le faire revivre. Émilie lui confectionne un masque qui lui redonne un peu sa tête d'avant (et même beaucoup par la grâce du dessin de Mounier). Mais Bouteloup ne peut s'empêcher de repartir au front soigner ses semblables. Il va encore se heurter à la haine que lui voue son supérieur le colonel Garnier.

Ce tome reprend des couleurs (si on peut dire) par rapport au précédents. Bouteloup est entouré de ceux à qui il a sauvé la vie ou montré son humanité. Il découvre aussi ce qu'Émilie lui apporte. Même à Paris la guerre est désormais proche avec les canons géants que l'aciérie Krups a livré au Kaiser.
Ce tome est le retour à la guerre vue par de simples gens, plus ou moins impliqués, et qui en sont victimes. Cette série est décidément à conseiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
badpx
  08 mars 2018
La suite de "l'exploration" arrive dans ce tome sur les gueules cassées et les soins qui leur étaient apportés. Mais, il y a un "petit" détail qui me gène dans ce récit : c'est la chronologie : il me semble que ça va beaucoup trop vite par rapport à la gravité des blessures du personnages principales.
L'autre grand thème, c'est les bombardements sur Paris.
Commenter  J’apprécie          70
tchouk-tchouk-nougat
  10 novembre 2015
Louis Bouteloup a été blessé lors de son dernier combat aux cotés des Cheyennes envoyé au massacre. Il a la vie sauve in extremis mais le voilà défiguré, faisant partie de ses terribles "gueules cassées" de la première guerre mondiale. Emilie va mettre tout son art et son amour pour lui redonner visage humain et confiance en lui.

Cette série est une belle mise en avant des services de santé et des blessures du front de 14-18. Sans que ça fasse documentaire, les auteurs nous livrent une belle fiction aux accents de réalité. Les explications sur ce qui se faisait comme soins est très bien amené et dosé. de ce coté c'est une franche réussite.
Les auteurs savent aussi construire une belle histoire. le destin brisé de bien des poilus qui doivent se reconstruire avec un visage qu'ils ne reconnaissent plus... Tous n'ont pas la chance d'avoir une Emilie à leur chevet. le déni et le refus qu'à le lieutenant Bouteloup à ce qu'on le voit ainsi est poignant.

J'aime beaucoup cette série pleine d'humanité, de témoignage, d'histoire avec un grand H et sans grand H.
Le tout servi par un dessin réussi bien que plusieurs personnages se ressemblent un peu trop pour pourvoir les identifier facilement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


croix59
  12 octobre 2015
BD magistrale tant par le dessin que le scenario (meme si ce cycle est parfois un peu confus) et qui dévoile des cotés totalement ignorés de la premiere guerre mondiale : l'intervention des indiens d'Amérique dans les tranchés, les retours douloureux des gueules cassés...
A lire d'urgence.
Commenter  J’apprécie          61
Diabolau
  08 mars 2020
La série continue son entreprise de sabordage débutée depuis au moins trois tomes maintenant, et achève de perdre toute crédibilité en cherchant à se faire le catalogue quasi exhaustif de tous les évènements connus de la première guerre mondiale, tellement connus que devenus des clichés pour certains d'entre eux : l'offensive allemande de Mars, la grosse Bertha, le bombardement de l'église Saint-Gervais, les gueules cassées... Car voilà t'y pas que notre Bouteloup se fait ravager la tronche par une grenade. Allons, haut les coeurs, c'est quand même pas ça qui va l'arrêter, quand même ! Une opération, quelques semaines d'hosto, et le voilà prêt à rempiler à la Légion Étrangère. Bon, ses supérieurs voulaient le réformer, quand même (Dieu merci), mais c'était juste pour l'emmerder.
Alors pour info, les gueules cassées, c'était des mois d'hospitalisation, des années de souffrances, d'opérations de réparation multiples, plus ou moins réussies, de rééducation pénible, et c'était la réforme obligatoire dans 100 % des cas... surtout avec un oeil crevé ! Remonter en ligne avec un postiche en cire sur la moitié du visage qui tient par un crochet derrière l'oreille, faut vraiment pas beaucoup se soucier de crédibilité pour oser un truc pareil.
Bon, et je ne m'étendrai pas sur le fait que les 4 survivants de l'Ambulance 13 se retrouvent comme par hasard tous les quatre dans la même compagnie du régiment de marche de la Légion Étrangère après avoir été séparés aux quatre vents. C'est pas comme si y avait 5 millions d'hommes mobilisés avec des centaines d'unités différentes, hein.
Seule petite éclaircie au milieu de toute cette misère : deux ennemis jurés de Bouteloup, Bicornet et Favre, comprennent enfin qu'ils n'ont aucune raison de lui en vouloir. On a envie de dire : il était temps.
J'ai vu que le massacre continue pendant encore plusieurs tomes... sur le front d'Orient. Ah ben oui, on l'avait encore pas fait celui-là.
Ben non merci, ce sera sans moi.
Rarement vu une série aussi bien commencée et aussi mal continuée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Guindoule
  22 janvier 2017
Louis Bouteloup est défiguré depuis sa dernière mission avec les indiens.
Émilie propose de faire un masque en cuir pour lui cacher la partie de son visage défiguré.
Il reprend un peu du poil de la bête et repart auprès des légionnaires.
La fin d'une série dont j'ai pris plus de plaisir à lire sur les derniers tomes. La narration assez pesante dans les premiers tomes disparait sur les derniers tomes et donne ainsi l'intrigue et les personnages plus attachants.

Commenter  J’apprécie          20
mpierre76
  28 mars 2016
Bien documenté ce chapitre sur les bombardements de Paris à le mérite de montrer un autre aspect de la guerre de 1914-1918. Les visages manquent parfois un peu de finesse. les couleurs sont superbes et les alternances entre le front et l'arrière sont plus marquées que dans les précédentes.
Commenter  J’apprécie          10
doran40
  16 juin 2020
Dans ce tome Louis Bouteloup est grièvement blessé et il attend son tour dans un hôpital de campagne. C'est un blessé de la face et devient une gueule cassée. Il a beaucoup de mal à accepter sa nouvelle identité car la guerre lui a retiré une partie de lui-même. Émilie toujours éprise de son jeune médecin veut lui porter son aide qu'il accepte que très difficilement.
Le service de santé pendant la grande guerre est très bien traité. Graphiquement ce tome est conforme aux précédents avec certains points faibles comme un encrage des fois trop prononcé et des ressemblances entre les personnages.
On trouve aussi à la fin de ce tome un très bon reportage sur l'évacuation des blessés du front à l'arrière.
Commenter  J’apprécie          00
ouillon
  10 mai 2016
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
1043 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre